La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains Convergence ou différenciation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains Convergence ou différenciation."— Transcription de la présentation:

1 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains Convergence ou différenciation des espaces urbains Mixité et ségrégation Concepts Mesures Résultats Politiques

2 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains Le quartier lausannois de Bellevaux

3 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains

4 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains

5 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains

6 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains La différenciation dans les espaces urbains: les concepts sociologiques Burgess 1925: les cercles concentriques Hoyt 1939: le modèle des secteurs Harris et Ullman 1945: multiple nuclei

7 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains

8 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains E. W. Burgess, The growth of City (1925) (in: Park and Burgess, The City) Le modèle des zones concentriques du développement urbain Principal déterminant = le prix du sol, lequel résulte de la rareté et de laccessibilité Burgess remarque que la structure spatiale est réductible à une succession de cinq cercles concentriques correspondant à autant de phases dexpansion urbaine.

9 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains

10 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains H. Hoyt (1939): The structure of growth of Residential Neighbourhood in American Cities Sector Theory La ville apparaît comme un ensemble de secteurs radiants autour de voies de transports qui quittent le centre. Chaque secteur est associé à une couche ou une fonction particulière.

11 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains

12 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains C. S. Harris and S. Ullman (1945): The nature of Cities Le modèle des noyaux multiples Combinaison de quatre facteurs - Spécificités des infrastructures - Regroupement dactivités profitant de synergies - Incompatibilité des certaines activités - Prix du sol Le modèle de Harris et Ullman implique que lorganisation spatiale diffère plus ou moins fortement de ville en ville.

13 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains

14 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains E. Shevky and W. Bell (1955) Écologie factorielle La branche quantitativiste de lécologie humaine La structure de la population La structure de forces productives caractérisant les transformations sociales en cours - La position sociale - Le statut familial - La ségrégation « ethnique » Lécologie factorielle aboutit à la création dun nouveau modèle qui correspond à une superposition des modèles décrit plus haut

15 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains S. Rokkan and D. Urwin (1983): Economy, Territory, Identity Le modèle centre - périphérie Dimensions de hiérarchisation : La dimension culturelle Culture = lensemble des règles, des valeurs et des représentations dune société La dimension économique Le développement économique est polarisé et ne se propage pas uniformément sur le territoire La dimension politique Le politique a le statut de principe organisateur, plus ou moins centralisateur

16 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains Concepts théoriques de la ségrégation a) Individualisme Th. Schelling, 1980 La ségrégation résulte par leffet cumulatif de « comportements spontanés », donc selon le libre choix des individus, des « acteurs » (public choise theory) (il y a des voisins « souhaités » et des voisins « tolérés ») b) Structuralisme E. Preteceille, 1982, M. Roncayolo, 1994 La séparation physique net pas instituée volontairement, mais elle est la « projection au sol » des comportement conditionnés par la hiérarchisation sociales des statuts et des pouvoirs c) Les effets des mesures urbanistiques Urbanisme et aménagement du territoire Politique de zonage Infrastructure, formation, santé, équipements Politique de logement Attribution des logements sociaux Promotion de lacquisition à la propriété Politique de protection des locataires

17 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains

18 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains La ségrégation La ségrégation est le processus et létat de séparation spatiale tranchée des groupes sociaux qui se manifeste dans la constitution daires marquées par une faible diversité sociales.

19 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains La ségrégation est le résultat de stratégies spatiales opérées par un ensemble dacteurs. Elle est représentative des rapports quils entretiennent avec la distance. La ségrégation, pour être appréhendée, suppose que lon sintéresse à lensemble des acteurs qui la produisent, dont ceux qui la produisent dun point de vue discursif (Lévy/Lussault)

20 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains Mesures de la différenciation homogénéité et différenciation : répartition différentielle dun groupe à lintérieur dun espace donné (IS = indice de ségrégation) ; potentiel de contact ou dinteraction : probabilité de partager un même voisinage (ID) ; concentration : concentration relative dun groupe dans un ensemble spatial (QL) ; centralisation : concentration dun groupe de population dans le centre-ville ou la ville-centre; clustering : degré dassociation de certaines communautés dans les différentes aires urbaines.

21 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains Lindice de ségrégation permet de déterminer si un groupe de population se répartit, entre les communes dune même agglomération, dune manière relativement homogène ou si, au contraire, il se caractérise par une concentration forte dans lune au lautre des communes de lagglomération. Il se traduit par la formule suivante : Indice de ségrégation, IS= ½ x i -y i *100 x représente le rapport entre le pourcentage dun groupe de la i- ème zone sur la population globale du groupe dans lensemble des zones qui constituent lagglomération étudiée. yreprésente le rapport des groupes restants de la i-ème zone sur lensemble des autres groupes de laire étudiée Lindice de ségrégation est une mesure synthétique, valable pour lensemble de lespace urbain retenu, soit en comparaison entre sous- groupes à lintérieur de ce espace (la répartition des Italiens ou des Espagnols à Lausanne), soit entre différents espaces urbains (la répartition spatiale des Italiens à Lausanne et à Genève)

22 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains Indice de ségrégation, IS= ½ x i -y i *100

23 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains

24 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains Lindice de dissimilarité donne une mesure de lincompatibilité ou de la compatibilité de localisation résidentielle de deux catégories de population. Etalé sur une échelle de zéro à 100, cet indice calcule la dissimilarité de localisation de deux groupes de population ; un résultat proche de zéro indique une grande similitude de lieux de résidence entre deux nationalités par exemple. Indice de dissimilarité, ID = ½ x i -z i *100 Xreprésente le rapport entre le pourcentage dun groupe de la i-ème zone sur la population globale du groupe dans lensemble des zones qui constituent lagglomération étudiée. Zreprésente le même rapport, mais pour un autre groupe de population. Cet indice permet donc de mesurer la distance entre deux groupes, sur lensemble des unités dun espace urbain retenus (p.ex. la proximité spatiale des Anglais et des Français dans les quartiers de Genève)-

25 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains

26 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains Le quotient de localisation mesure la concentration relative dun groupe de population au sein dun ensemble territorial. Quotient de localisation, QL = x i / x n Le quotient de localisation rapporte le pourcentage dun groupe de population dans un espace donné au pourcentage moyen de cette même population dans lensemble de référence.

27 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains

28 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains

29 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains Les quartiers de Lausanne

30 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains

31 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains

32 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains

33 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains

34 Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains La différenciation dans les espaces urbains: les concepts sociologiques de « lEcole de Chicago » Burgess 1925: les cercles concentriques Hoyt 1939: le modèle des secteurs Harris et Ullman 1945: noyaux multiples


Télécharger ppt "Martin Schuler EPFL-Chôros Cours du 17 janvier 2006 Science de la ville I Convergence et différenciation des espaces urbains Convergence ou différenciation."

Présentations similaires


Annonces Google