La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Enseignement, Professionnalisation et Développement…dans une Tunisie en Transition Pistes pour rebondi r Par Hamed ben Dhia, ACETEF, Sousse,17 Décembre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Enseignement, Professionnalisation et Développement…dans une Tunisie en Transition Pistes pour rebondi r Par Hamed ben Dhia, ACETEF, Sousse,17 Décembre."— Transcription de la présentation:

1 Enseignement, Professionnalisation et Développement…dans une Tunisie en Transition Pistes pour rebondi r Par Hamed ben Dhia, ACETEF, Sousse,17 Décembre 2011

2 Introduction Dans le monde développé, Lécole et lU jouent un rôle central dans léconomie du savoir. Cinq critères de performance U: *Cursus de formation attractifs et ciblés, *Recherche innovante avec impact éco. *Un Plus entrepreneurial visible *Une bonne gouvernance et son cortège de mesures daccompagnement *Egalité des chances et citoyenneté 2

3 De plus: Une Tunisie en pleine transition sur tous les plans: Pol. Eco. Soc. Cultu… Une ère de développement mondial basée sur le pétrole bon marché… Révolue Un changement climatique rampant Autant de défis endogènes et exogènes à affronter et relever 3

4

5 Notre réalité Universitaire en Tunisie Lattractivité et la massification: bac facile, leurre demployabilité et désillusion à la sortie! Une recherche qui se cherche encore: niveau académique oui!, mais impact éco très faible. Le volet entrepreneurial reste à instaurer: mentalités, formalités, financements… La bonne gouvernance: excellente sur le papier… tout reste à faire sur le terrain Citoyenneté et égalité des chances: on est loin du compte Attentes immenses et criées fort pour une offre qui reste à concevoir… 5

6 Et en surfant sur fond de politique du Gouvernement et projets présidentiels 10 années au moins dinflation de chiffres effets dannonces, démagogie et tromperies… Une cascade de réformes désastreuses Une carte universitaire peu convaincante Une orientation qui désoriente: du bac au doc, tout est géré par défaut ( effet parking) Un chômage effarant des diplômés non insérables, à 80%. Un corps enseignant désabusé (victime ou complice?) qui ne croit plus en sa mission. 6

7 (suite) Nouveaux concepts attractifs de façade: AQ, décentralisation, Enseignement à distance, certification, GPO, CDMT…. Marge dinitiative quasi nulle pour les universités Réforme LMD complètement massacrée Recherche déstructurée et démotivation Syndicats, UGET… harcelés et marginalisés 7

8 OUI mais que faire?! Idées de base Gérer le court terme Préparer le moyen terme Repenser le long terme Se doter dune vision et une stratégie Adopter la politique de ses moyens en attendant ceux dune nouvelle politique. Concevoir une feuille de route concertée tant en contenu quen timing. Sappuyer sur le know how international 8

9 Et dans la pratique! Suggestions dactions Un examen serein et franc de létat des lieux, avec les points forts et les points faibles. Procéder à un benchmarking par un regard sur létat de lart dans le monde. Engager un travail de sensibilisation et de réflexion, impliquant toutes les parties prenantes: décideurs politiques, universitaires, étudiants, administratifs, industriels et employeurs. Reconsidérer léducation dans son ensemble, du primaire au supérieur… y voir un outil de dév. Intelligent par la formation, la recherche et la culture de linitiative, la citoyenneté et les libertés… Réfléchir en 3D S: Dev., Democ. Durabilité et Solidarité! 9

10 Initiatives et Innovations possibles Concevoir de nouveaux types dUniversités, Institutions et Programmes. Installer des systèmes dinformations TIC, en intégrant des réseaux locaux et internationaux Instaurer la bonne gouvernance par lAQ, la reddition des comptes et lévaluation de toutes les prestations, même pédagogiques. Repositionner lU au cœur du dév. Régional, national et rayonnement international. Replacer lentrepreneuriat et la valorisation en composantes majeures de paysage universitaire. Sinscrire dans léco croissance et ses déclinaisons. 10

11 Pour le court terme Sauver lannée universitaire tout en préservant la crédibilité des diplômes. Rassurer les protagonistes et les partenaires en expliquant le contenu et en occultant les points noirs du LMD. Préparer la rentrée 12/13, sur de nouvelles bases: vrai bac, sans bonus, bonne orientation, lisibilité des cursus… Renforcer les structures avec plus de démocratie et de méritocratie…Créer la Conférence des Présidents dUniv. Initier le processus de la révision de lESRS en profondeur Renforcer, en ciblant, la coopération internationale 11

12 Pour le moyen terme Décentraliser, et responsabiliser les universités, leur accorder le statut EPST… Restructurer en optimisant les institutions, les cursus, les moyens…de toute la carte universitaire: éviter les redondances, élaguer les branches mortes, partir des besoins réels… Accompagner par les textes idoines et concertés. Marketer luniversité comme un passage pour un projet de vie et non un sentier vers un poste hypothétique à la fonction publique… 12

13 Bases pour une vision Luniversité est la principale composante de tout projet de société basée sur le savoir. Les objectifs, les périmètres, les moyens, les contenus, la mission…doivent être conçus en harmonie dans le cadre dun projet de développement, global, porteur et concerté. La dimension entrepreneuriale est vitale pour impacter visiblement les actions de luniversité, qui doit animer la chaîne des valeurs des jeunes entrepreneurs(sensibiliser, encadrer et suivre…). Repositionner lU au cœur de la Dyn. Dév. Régional 13

14 Vers une plateforme de dev. régional 1- Réseauter les structures et intervenants, en incluant luniversité comme animatrice 2- Revisiter et redéfinir le rôle de chacun des acteurs et pratiquer lévaluation en continu. 3- Se doter dune vision commune et partagée du schéma de développement de la région (FFOM) 4- Créer un organe de coordination régionale pour lemploi et la création dentreprises 5- Concevoir la Plateforme Régionale de Promotion de lEntrepreneuriat (PRPE) et lEco entrepreneuriat. 14

15 Principales Etapes pour la PRPE 1- Initiation à la culture entrepreneuriale et le Dev.Durable. 2-Information, encadrement des candidats 3-Formation à la création dentreprises 4-Appui pour la création: de lidée au projet 5-Appui au financement de la CE (BP…) 6-Conseil, accompagnement au démarrage 7-Suivi des créateurs (L.Mezghani, Dec, 2010) 15

16 Univ.Etat des lieux en Tunisie Evolution quantitative impressionnante en ½ siècle duniversité: étudiants, enseignants-chercheurs, diplômés en Juin 2010, 500 thèses et 3500 articles/an… Niveau scientifique compétitif, mais limpact? Une formidable accumulation de RH et de connaissances: 38% du groupe de jeunes éligibles à lE.S. (5% en Afrique et 60% OCDE) 16

17 17 Evolution du nombre détudiants

18 18 Evolution du taux de scolarisation à luniversité

19 Evolution de la présence féminine estudiantine à luniversité 19

20 20 Evolution du nombre de diplômés

21 21 Budget réservé à la recherche

22 Des point faibles: *Faibles taux de valorisation des produits *Mentalités trop orientées Fonction publi. *Tissu indus. Réduit en Quant. Et Qualité. *Manque de lisibilité internat. Et Autonom. *Certains secteurs à problèmes dinsertion *manque dimplication citoyenne et dans les choix du Développement… 22

23 Défis § Percées possibles Autonomie et Bonne gouvernance Définir les limites Théorie/ appliqué Coacher létudiant dés lentrée pour un projet Reformater létudiant du L, M et D; envisager aussi une mise à niveau en cas de besoin. Ecoles doctorales en régulatrices Qlté et Qnté Domaines de recherche prioritaire Partenariat avec lenvironnement Rôle dans le dév. Durable et la Société. Ranking vs. utilité/ impact / lisibilité 23

24 LUniversité, moteur d Emploi § CE Pour lEmploi: Etude UE, Nov. 2010, Recrutement des diplômés, pour les employeurs: **Les compétences en Soft skills sont aussi importantes que les sciences dures et TIC. ** Capacité de travailler en équipe: 98% ** Adaptation à de nouveaux défis: 97% ** Capacité de Communication: 96% ** Maîtrise de Langues étrangères: 67%, cela devient une priorité absolue pour linternational. 24

25 Pour la Création dEntreprises Innovantes: ** Le plus grand réservoir de compétences et didées nouvelles et renouvelables. ** Un énorme potentiel dessaimage et de valorisation innovants. ** Un partenaire incontournable de lenvironnement économique et social ** 75% des docteurs duniversité au Canada partent dans lindustrie ( 40% en France) **Un partenaire incontournable pour la croissance verte et léco entrepreneuriat. 25

26 26 Luniversité : de louverture sur lenvironnement, au rôle central dans le développement Rayonnement Régional National et International Gouvernance AQ-GPO Formation des Compétences Recherche: Veille, Innovation Valorisation Création dentreprises Générales et Innovantes Formation des Formateurs Développement Régional Innovant Synergie avec Lenvironnement Economique et Social Savoir: diffusion Création veille LUniversité 26

27 LEntrepreneuriat à lUniversité Composantes et acquis A- A léchelle nationale: **Généralisation de la CE: programmes… **Clubs détudiants en CE **Masters pro. Et de Recherche en Et **Concours nationaux en PA **Observatoires et Centres Insertion et Essaimage ….Mais un manque de vision, stratégie et partage 27

28 B- A léchelle de luniversité de Sfax: **Démarrage des actions depuis 1998 **Univexpo: annuelle depuis Juil.98 **Groupe de formateurs en CE, unification des programmes, Experts locaux et étrangers **Généralisation à toutes les institutions **10 ateliers /an et un séminaire international **Forte implication des structures dappui 28

29 (suite 1) **Création dorganes et structures internes dédiés: AUE, CUIES, CUITTS, REC et CRIC. ** Organisation du village de lEntrepreneuriat **Enquêtes sur linsertion et la CE ** Enquête sur la Valorisation ** Supports spécifiques: mallette et livrets **Conventions: SAGES Capital, DR Emploi, Manpower… Dangers: manque de souffle et interruptions… 29

30 (Suite 2) Evaluation externe de lexpérience: ETF Principaux acquis: ***Evolution nette des mentalités ***Création dune centaine dentreprises, suivies et encadrées Programme de culture de linitiative avec le Primaire ( 80% des ans, gouvernorat de Sfax, rêvent de devenir entrepreneurs). 30

31 31

32 Pour les enfants (1 aire §2 aire ) Réconcilier lenfant avec une école citoyenne, formatrice de futurs entrepreneurs respectueux de la nature. Réhabiliter les enseignements de base et valoriser les dimensions de démocratie, douverture, dancrage, de civisme et esprit dinitiative. Instaurer les stages pratiques et lalternance surtout pour avec une large place à la formation professionnelle réhabilitée. Rallier au projet: instit., décideurs et industriels; 32

33 Evolution des intentions entrepreneuriales des diplômes de lUniversité de Sfax Evolution des intentions entrepreneuriales des diplômes de lUniversité de Sfax 33

34 Évolution des diplômés créateurs qui ont bénéficié dun prêt BTS Source BTS Sfax

35 35

36 Evolution de la diplômation 3 ème Cycle à lUniversité de Sfax 36

37 Evolution des thèses et habilitations soutenues à luniversité de Sfax 37

38 LECOLE DOCTORALE: Une nouvelle mission? Redéfinir les rôles: ED, Commissions de thèses, Direction…, prérogatives de lUniv. Définir une grille de compétences: sélection, affectation des sujets, financement, doctoriales, valorisation… Brevets, Prop. Intellect., et entrepreneuriat… Préparer la logique LMD… Mutualiser les acquis et bonnes pratiques, sauf le plagiat!!! 38

39 Suggestions pour la dualité: Etudes doc./ Entrepreneuriat Organisation de cycles spécifiques de CE auprès du max. de doctorants. Détection précoce des idées valorisables Coacher les idées§ personnes prometteuses Creuser dans lexistant des UR et LR, PFE…pour dénicher les pépites éventuelles et les transformer en projets. Mettre en place une chaîne performante dédiée à linnovation/ investissement… Editer des brochures didactiques simplifiées sur les avantages accordés aux investisseurs… 39

40 (suite 1) Mettre en place des Groupements de Production et de Recherche Innovantes, par secteur porteur, comme: TIC, Biotech., Energie, Nanosciences et matériaux, Environnement§ Dépollution … Chaque GPRI regroupera les PME/PMI du secteur, les LR et UR dédiés, les centres techniques et structures dappui… 40

41 (Suite 2) Chaque GPRI aura pour mission de: * générer des consortiums de recherche sur des sujets de pointe, à faire financer par les instances concernées. * faire le point sur les acteurs du domaine en Tunisie, leurs programmes, leurs partenaires internationaux, nos expatriés, une veille et un benchmarking. 41

42 En guise de conclusion LUniversité : un outil de développement intelligent, incontournable Mais une Institution à dimensionner, en définir les contours, toiletter les contenus, adapter les objectifs et impliquer dans le Développement innovant solidaire et durable. Luniversité nest ni une fabrique de diplômés de Cafés et encore moins de thèses de bibliothèques. A NOUS DE PROUVER LE CONTRAIRE 42


Télécharger ppt "Enseignement, Professionnalisation et Développement…dans une Tunisie en Transition Pistes pour rebondi r Par Hamed ben Dhia, ACETEF, Sousse,17 Décembre."

Présentations similaires


Annonces Google