La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES MECANISMES DEROSION FLUVIALE. Différents types dérosion (destruction des sols): Erosion fluviale (eau) Erosion éolienne (vent) Erosion mécanique (racines,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES MECANISMES DEROSION FLUVIALE. Différents types dérosion (destruction des sols): Erosion fluviale (eau) Erosion éolienne (vent) Erosion mécanique (racines,"— Transcription de la présentation:

1 LES MECANISMES DEROSION FLUVIALE

2 Différents types dérosion (destruction des sols): Erosion fluviale (eau) Erosion éolienne (vent) Erosion mécanique (racines, gel…) Erosion glacière (glacier) Erosion karstique (acidité de leau sur roches calcaires=>grottes) ATT.: mécanismes de formation des reliefs: tectonique des plaques; a voir dans les années futures…

3

4 Lérosion latérale Le tracé dune rivière est souvent sinueux, si bien que le courant se heurte tantôt une rive, tantôt lautre. Le tracé dune rivière est souvent sinueux, si bien que le courant se heurte tantôt une rive, tantôt lautre. La berge que le courant heurte se creuse de plus en plus, cest pour cette raison quelle sera plutôt abrupte : cest la rive concave. La rive convexe, moins touchée par le courant, a des pentes plus douces au pied desquelles le lit de la rivière est moins profond et où se déposent des alluvions (pierres, graviers…). La berge que le courant heurte se creuse de plus en plus, cest pour cette raison quelle sera plutôt abrupte : cest la rive concave. La rive convexe, moins touchée par le courant, a des pentes plus douces au pied desquelles le lit de la rivière est moins profond et où se déposent des alluvions (pierres, graviers…). Comme le cours deau arrache progressivement les berges, les sinuosités sélargissent et la rivière senfonce en formant des méandres encaissés (enfoncés). Comme le cours deau arrache progressivement les berges, les sinuosités sélargissent et la rivière senfonce en formant des méandres encaissés (enfoncés). A force de sétirer, deux méandres voisins peuvent se regrouper, abandonnant un bras mort, qui sappellera méandre abandonné. A force de sétirer, deux méandres voisins peuvent se regrouper, abandonnant un bras mort, qui sappellera méandre abandonné.

5 Lérosion latérale

6 Lérosion régressive Cette forme dérosion intervient dans le cas des cascades. Au pied de la chute, leau tombant dune grande hauteur creuse un trou vaste et profond qui détruit la base de la cascade. Cette forme dérosion intervient dans le cas des cascades. Au pied de la chute, leau tombant dune grande hauteur creuse un trou vaste et profond qui détruit la base de la cascade. Celle-ci recule ainsi progressivement vers lamont en même temps quelle diminue de hauteur. Elle finit par disparaître, remplacée par des rapides. Celle-ci recule ainsi progressivement vers lamont en même temps quelle diminue de hauteur. Elle finit par disparaître, remplacée par des rapides.

7

8 Lérosion verticale Lécoulement de leau de la rivière saccompagne de tourbillons qui, selon sa vitesse et son débit, la rendent capable darracher au fond de son lit des graviers, des pierres, des sables. Lécoulement de leau de la rivière saccompagne de tourbillons qui, selon sa vitesse et son débit, la rendent capable darracher au fond de son lit des graviers, des pierres, des sables. Les cailloux charriés par le cours deau peuvent être animés de mouvements giratoires par ces tourbillons. Les cailloux charriés par le cours deau peuvent être animés de mouvements giratoires par ces tourbillons. Quand la rivière coule sur des roches résistantes, les cailloux creusent dans ces roches des cavités cylindriques, appelées marmites dérosion. Ces cavités sélargissent et les parois qui les séparent finissent par disparaître. Le lit se trouve alors approfondi. Quand la rivière coule sur des roches résistantes, les cailloux creusent dans ces roches des cavités cylindriques, appelées marmites dérosion. Ces cavités sélargissent et les parois qui les séparent finissent par disparaître. Le lit se trouve alors approfondi.

9 Lérosion verticale

10 VOCABULAIRE

11 STADESDEVOLUTIONDUNEVALLEE

12 LE RELIEF SUR LES CARTES TOPOGRAPHIQUES

13 1. Expérience du pain:

14 2) NOTES Une carte ne peut pas donner une représentation claire dune région si le relief nest pas figuré correctement. Une carte ne peut pas donner une représentation claire dune région si le relief nest pas figuré correctement. Pour cela, on a mis en place le système précis des courbes de niveau. Pour cela, on a mis en place le système précis des courbes de niveau. Les courbes de niveau sont des lignes courbes qui joignent tous les points de même altitude (situés à un même niveau). Les courbes de niveau sont des lignes courbes qui joignent tous les points de même altitude (situés à un même niveau). Sur une carte, la différence daltitude entre 2 courbes de niveau successives est constante : cest léquidistance. Par exemple, quand on dit que léquidistance est de 5m, cela signifie que lon a coupé le terrain par des surfaces de niveau écartées de 5m. Léquidistance est variable dune carte à lautre, suivant les régions. Elle est toujours indiquée sur la carte. Sur une carte, la différence daltitude entre 2 courbes de niveau successives est constante : cest léquidistance. Par exemple, quand on dit que léquidistance est de 5m, cela signifie que lon a coupé le terrain par des surfaces de niveau écartées de 5m. Léquidistance est variable dune carte à lautre, suivant les régions. Elle est toujours indiquée sur la carte.

15

16 EXERCICES – Suite:

17

18 Rem.: relief belge


Télécharger ppt "LES MECANISMES DEROSION FLUVIALE. Différents types dérosion (destruction des sols): Erosion fluviale (eau) Erosion éolienne (vent) Erosion mécanique (racines,"

Présentations similaires


Annonces Google