La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AVEC MARIJO BARCELONE 5 - GAÜDI Cest en juin 1852 que Gaüdi, issu dune famille modeste, vit le jour à Réus, en Catalonia Il étudia à Barcelone et obtint.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AVEC MARIJO BARCELONE 5 - GAÜDI Cest en juin 1852 que Gaüdi, issu dune famille modeste, vit le jour à Réus, en Catalonia Il étudia à Barcelone et obtint."— Transcription de la présentation:

1

2 AVEC MARIJO

3 BARCELONE 5 - GAÜDI

4 Cest en juin 1852 que Gaüdi, issu dune famille modeste, vit le jour à Réus, en Catalonia Il étudia à Barcelone et obtint son diplôme darchitecte en Il sy installa et il marqua considérablement le paysage de cette ville. A sa mort, il laissa une grande œuvre inachevée qui se poursuit de nos jours, la Sagrada Familia, nous ramenant par la durée de son chantier, au temps des grandes cathédrales du Moyen-âge… Dabord influencé par Viollet-le-Duc, il sen éloigna rapidement pour créer un style bien à lui, largement tributaire de la nature. Grand designer, il toucha à tout ce qui pouvait sintégrer dans lunivers de la construction: fer forgé, ameublement, céramique, mosaïque, vitraux, etc. Il créait ses modèles et supervisait la réalisation du début à la fin. Par ailleurs, fervent nationaliste, il nhésitait pas à braver linterdiction de parler Catalan en public. Plus tard il mit la même ardeur pour exprimer sa ferveur catholique.

5 En réaction au phénomène de lindustrialisation, Gaüdi chercha linspiration dans la nature : squelette de serpent, alvéoles dune ruche dabeilles, carapace de tortue… Mais, son inspiration préférée lui vint des paysages marins et on le retrouve notamment dans la Casa Batllo et la Casa Mila. Dans ses réalisations, il sappliqua à intégrer des matériaux nouveaux comme lacier, le verre, la céramique, à ceux plus traditionnels de la pierre et du bois.

6 Pour tout projet, Gaüdi commençait toujours par créer une maquette en trois dimensions. On voit, en haut, celle de la Casa Mila ou Perdrera, complétée par celle de ses cheminées. Labsence totale de symétrie est lune des grandes caractéristiques de ce créateur. En bas, la maquette du grenier rappelant le squelette du serpent avec ses arcs paraboliques.

7 Lergonomie fut un souci constant de Gaüdi. Cela sappliqua aussi bien dans des accessoires comme ces poignées diverses que dans le mobilier qui devait sadapter au corps humain.

8 Le souci de lergonomie dans la conception des sièges…

9 Dinspiration indienne et japonaise, la Casa Vicens fut parmi les premières réalisations de Gaüdi, de 1883 à 1888, recouverte de magnifiques azulejos vitrifiés verts et blancs. A remarquer les grilles de fer forgé avec leurs élégants motifs de feuilles de palmier.

10 Cest une haute construction, aux allures un peu vénitiennes, réalisée cependant avec une pierre daspect sévère. Sur cette carte postale de 1910, remarquons le dessin de fer forgé qui surmonte les deux arcs paraboliques des portes dentrée et de sortie, particulièrement recherché. Et lon trouve déjà, sur les toits, la fantaisie des cheminées recouvertes de céramique. Si la Casa Vicens fut le premier projet de Gaüdi, le Palacio Güell, construit entre 1886 et 1888 pour le Comte Eusebo Güell, fut sa première grande création … Elle devait accueillir, outre des visiteurs célèbres, des réunions politiques et des concerts…

11 La Casa Calvet fut construite, de 1898 à 1900, pour un industriel du textile. Elle comprend quatre étages, le rez-de-chaussée devant être réservé au commerce ainsi que la cave. Cette construction, dinfluence baroque, présente déjà des éléments de la nature : balcons en forme de trèfles, tribune présidant lentrée avec des reliefs présentant différents types de champignons, tout en rondeurs pour rompre la monotonie de la façade. Les pierres brutes contribuent, elles aussi, à éviter luniformité.

12 Les arbres du Passeig De Gracia empêchent davoir le recul suffisant pour photographier, dans son entier, la Casa Batllo qui fut érigée entre 1904 et La façade ondulée, recouverte de verre et de céramique, sous leffet du soleil, donne limpression de vagues en mouvement. Les balcons font preuve dune rare élégance. Au premier étage, une immense véranda, à la structure de pierre et garnie de vitraux, est particulièrement spectaculaire… Pourtant, malgré cette profusion de décorations, cet édifice dégage une impression de légèreté.

13 Gaüdi na sans doute pas laissé de traces de ce qui la inspiré pour le détail de la façade. Les interprétations sont donc variées. Les uns y voient le combat de Saint-Georges contre le dragon : la partie supérieure, avec ses tuiles de céramique en forme décailles, représente le dragon, la tour semi-circulaire, lépée, les balcons, les os, les crânes et les tendons du saurien. Pour dautres, plus romantiques, cest une allégorie du Carnaval : le toit terrasse devient chapeau dArlequin et les balcons, des masques, les colonnes, les os dun déguisement de la mort et les multiples décorations de céramique qui cascadent sur la façade, les confettis…

14 Tout ondule : le plafond et son luminaire, le faîte dune porte, la cheminée en forme de champignon…

15 Le propriétaire sétait réservé le premier étage pour son habitation et la décoration en est dautant plus recherchée... Ici la partie véranda. Josep Batllo I Casanovas pensait démollir le bâtiment de 1877, mais il nobtint pas le permis de la ville. Gaüdi dut donc créer un édifice, à peu près nouveau, à partir de limmeuble original!

16 Toujours londulation et, ci- dessus, lingénieux système de ventilation!

17 Sortie, sur une terrasse, permettant de contempler la façade arrière de limmeuble.

18 Les spectaculaires cheminées de Gaüdi!

19 Ci-dessus lascenseur et à droite la cour intérieure qui a été agrandie pour donner plus de lumière. Le revêtement de céramique passe du gris perle au bleu cobalt à mesure quil sélève vers la claire-voie pour obtenir une répartition équitable de la lumière…

20 A létage supérieur, surtout fréquenté par le personnel, on découvre les arches inspirées du squelette de serpent…

21 La Casa Mila,ou Perdrera, est un autre site très souvent visité. Cest le dernier immeuble de logements construit par Gaüdi et il fut réalisé, de 1906 à 1910, pour Pere Mila I Camps qui souhaitait voir surpasser tout ce qui avait été construit au préalable! Le propriétaire choisit le Passeig de Gracia pour faire édifier cet immeuble de six étages, car cétait une voie très en vogue à cette époque-là, occupée surtout par la haute bourgeoisie… Il souhaitait habiter lappartement principal alors que le reste serait loué. La façade offre une magnifique masse ondulante, représentant une falaise de bord de mer. Elle est ornée de balcons,en fer forgé, aux riches décors de formes végétales. Les appartements sétendent le long de la façade et de deux patios circulaires.

22 La Casa Milà ou Perdrera.

23 Cour intérieure

24 Encore plus importants qua la Casa Batllo, les 270 arcs paraboliques des combles, en forme de huit! Ils abritaient, à lorigine, les lavoirs de la propriété. Désormais, cest lespace Gaüdi qui, avec dessins, photos, mobilier, maquettes, documents audiovisuels, explique la vie du créateur, son contexte, son évolution, etc..

25 On retrouve loriginalité des cheminées. Là, elles font évoquer des géants casqués…

26 Le Parc Güell est une œuvre urbanistique de Gaüdi, malheureusement inachevée, sur une commande dEusebi Güell. Seules, quelques constructions furent terminées. Le projet prévoyait un lotissement dune soixantaine de parcelles, avec une grande zone verte commune. Les constructions commencèrent en 1900 et sarrêtèrent en Le projet fut un échec, car seules deux parcelles furent vendues. On construisit les trois croix qui devaient marquer lemplacement dune chapelle, les deux pavillons dentrée, les murs de contention et toute linfrastructure, ainsi que les voies daccès dune grande place soutenue par une salle hypostyle aux quatre-vingt-quatre colonnes. A la mort dEusebi Güell, en 1918, ses héritiers vendirent le tout à la ville de Barcelone qui en fit un grand parc urbain.

27 A gauche, les constructions encadrant lentrée principale.

28 Grottes et passages voûtés…

29 Recouverts de morceaux de céramique divers, les bancs parapet, qui bordent la place, forment des méandres, recoins, petits espaces privés…

30 La place et les colonnes de la salle hypostyle.

31 De lentrée, laccès à la salle hypostyle par un grand escalier séparé en deux par un jet deau et un dragon flamboyant… La nuit tombante rend les photographies difficiles…

32 Détails des constructions encadrant lentrée. Sur les grilles, on retrouve les feuilles de palmiers de la Casa Vicens…

33 Cest en 1869, que le fondateur de lAssociö Josefina, dédiée à la dévotion à Saint-Joseph, eut lidée de faire ériger un temple sous le vocable de la Sagrada Familia, la Sainte-Famille. Josep M. Bocabella acheta lui-même le terrain et commença à bâtir une église néogothique, qui devait devenir une cathédrale des pauvres… Lobjectif se transforma, à mesure de lavancée des travaux, alors que le catalanisme plus conservateur sidentifiait à ce projet. Le premier architecte fut Francesc Paula Villar, mais des différents survinrent avec le promoteur et il fut remercié. Cest alors quAntoni Gaüdi fut recruté. Il termina la crypte et présenta un nouveau projet ambitieux : construire une cathédrale avec une grande tour de 170 m. représentant le Christ! Il sattaqua à la première façade en A sa mort, le premier des quatre clochers était terminé. Les trois autres furent construits par la suite. La façade de la Nativité et labside étaient également achevées.

34 La Sagrada Familia est une véritable bible de pierre. Cest une synthèse de tout le savoir architectural de Gaüdi. Terminée, elle devrait offrir, à la vue, dix-huit tours dont douze représentant les apôtres, quatre, les évangélistes, une, la Vierge Marie et la grande flèche, le Christ. La construction fut interrompue une première fois, entre 1914 et 1918, par manque de moyens et, en 1936, lorsque latelier de Gaüdi et la crypte furent la proie des flammes. Elle fut reprise en 1952 avec les plans et maquettes de larchitecte. Lintérieur devrait être terminé en 2010 mais la totalité dans une trentaine dannées, si tout suit son cours normal… Trois cents personnes y travaillent en permanence!

35 La façade de la Nativité, réalisée sous la supervision de Gaüdi lui-même. Ci-haut, la fuite en Egypte.

36 La façade de la Crucifixion, beaucoup plus sobre que la première dans sa réalisation… On a, toutefois, suivi les ébauches de Gaüdi qui avait voulu cette opposition. Pour lui, le dépouillement incarnait la désolation et la douleur de la mort du Christ.

37 La voûte repose sur des colonnes inclinées, dont les branches soutiennent les petits segments darcs hyperboliques chers au créateur, donnant limpression des arbres dune forêt. Cest toujours lomniprésence de la nature dans lœuvre de Gaüdi!!!

38

39 Aperçus lorsque lon se trouve dans les escaliers dun clocher.

40 Ameublement conçu par Gaüdi, mais qui ne sera pas utilisé avec la nouvelle liturgie daprès le concile! Chaire et confessionnal

41 Antoni Gaüdi fut renversé par un tramway, en 1926, et mourut peu après. Il fut enterré dans la crypte de la Sagrada Familia. Très contesté de son vivant, il est maintenant reconnu, tant par les professionnels que par le grand public qui se presse pour visiter ses réalisations. Ce fut un créateur passionné, admirateur de la nature qui lui imposait ses lois, perfectionniste et exigeant pour ceux qui travaillaient pour lui… Reconnu comme un grand catholique, un procès en béatification a été introduit au Vatican en 2003, certains documents lui prêtant des dons mystiques.

42 Musique : Study - Andrès Ségovia Sources dinformation : sur place, gaudidesigner.com, La Route du Modernisme Barcelone, Photos personnelles lorsque non identifiées Conception et réalisation : Marie-Josèphe Farizy-Chaussé Septembre 2009

43 AU REVOIR

44


Télécharger ppt "AVEC MARIJO BARCELONE 5 - GAÜDI Cest en juin 1852 que Gaüdi, issu dune famille modeste, vit le jour à Réus, en Catalonia Il étudia à Barcelone et obtint."

Présentations similaires


Annonces Google