La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Audoin Marion Briot Julien Hanot François Estimation des paramètres génétiques du poids et de la prolificité chez le pigeon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Audoin Marion Briot Julien Hanot François Estimation des paramètres génétiques du poids et de la prolificité chez le pigeon."— Transcription de la présentation:

1 Audoin Marion Briot Julien Hanot François Estimation des paramètres génétiques du poids et de la prolificité chez le pigeon

2 PLAN Objectif Matériels Spécificités des pigeons Méthode Modèles danalyse Résultats Conclusion Intérêt en médecine vétérinaire Critiques Bibliographie

3 OBJECTIF Estimer les paramètres génétiques de caractères dimportance économique Voir sil existe une relation significative entre le poids au sevrage et la prolificité chez le pigeon; en prenant en compte les effets génétiques directs et les effets denvironnements permanent et temporaires.

4 MATERIELS Étude réalisée en France par lINRA sur 3 lignées commerciales de pigeons sevrés et pesés à lage de 4 semaines. lignée ABC Nb total de pigeonneaux Nb de mâles Nb de femelles Nb de couples parentaux Nb de pigeonniers1288 Nb dannées-saisons Taille moyenne de la portée1,89 ±0,321,87 ±0,341,88 ±0,33 Age moyen au sevrage29,3 ±1,529,3 ±1,329,3 ±1,4

5 SPECIFICITE DES PIGEONS Monogamie. Couvent les œufs tous les deux. Production du lait de jabot par le mâle et la femelle. En moyenne 7 à 10 couvées de 1 ou 2 pigeonneaux par an. Cela permet de considérer le couple plutôt que chaque parent séparément.

6 METHODE On utilise la méthode BLUP (Best Linear Unbiaised Prediction ou meilleur prédicteur Linéaire non-biaisé) sur une durée de 10 ans. On utilise le modèle animal qui permet de faire la distinction entre les effets génétiques directs et les autres effets, afin déviter une surestimation de lhéritabilité.

7 4 CHOIX DE MODELES DANALYSE BW4 ijklmno = µ + CS i + S j + B k + YS l + (WA m ) + a o + e ijklmno BW4 ijklmno = µ + CS i + S j + B k + YS l + (WA m ) + c n + a o + e ijklmno BW4 ijklmno = µ + CS i + S j + B k + YS l + (WA m ) + m n + a o + e ijklmno BW4 ijklmno = µ + CS i + S j + B k + YS l + (WA m ) + c n + m n + a o + e ijklmno Avec: BW4=poids corporel à 4 semaines µ= moyenne générale e= effet résiduel Effets fixes: CS= effet de la taille de la couvée S= effet du sexe B= effet du milieu délevage YS= effet de la saison de naissance WA= effet de lâge au sevrage Effets aléatoires: c= effet du couple parental m= effet maternel a= effet génétique de lanimal

8 MODELES DANALYSE Pour le poids au sevrage: BW4 ijklmno = µ + CS i + S j + B k + YS l + (WA m ) + c n + a o + e ijklmno Ce modèle est choisi bien quil ne prenne pas en compte leffet maternel. Les gènes déterminant ce caractère sont communs chez le mâle et la femelle. Leffet couple est donc suffisant ici.

9 MODELES DANALYSE Pour la prolificité: PROL lo = µ + YS l + a o + e lo Avec: PROL= nb de pigeonneaux sevrés par an et par animal µ= moyenne générale YS= effet fixe de la période de naissance a= effet génétique de lanimal e= effet résiduel

10 RESULTATS Les lignées B et C sont + lourdes que la lignée A, mais leur prolificité est + faible. Le poids corporel est légèrement + élevé chez les mâles que chez les femelles.

11 RESULTATS Le poids au sevrage présente une forte héritabilité (de 0,46 à 0,60 selon les lignées), avec une faible influence de lenvironnement permanent = couple parental (6-9%). La prolificité a quant à elle une faible héritabilité (0,04 à 0,12). Ces deux caractères présentent une forte corrélation génétique négative (-0,77 à -0,82).

12 RESULTATS Poids au sevrage: Evolution phénotypique positive significative dans chaque lignée Prolificité: Evolution phénotypique positive dans la lignée A mais négative dans les lignées B et C, pour lesquelles lévolution du poids au sevrage est la plus forte

13 RESULTATS Pour le poids au sevrage, leffet environnemental du couple montre une plus grande variation que leffet génétique direct Intercept Valeur génétique moyenne Effet moyen de lenvironnement couple parental

14 RESULTATS Pour la prolificité, on observe une diminution des valeurs génétiques directes dans les lignées B et C. Genetic regression ABCABC

15 CONCLUSION Le poids corporel au sevrage étant très héritable, il est donc facile de sélectionner sur ce critère. La prolificité faiblement héritable ainsi que la corrélation négative entre les 2 caractères rend difficile daméliorer la productivité, comme par exemple le poids total de pigeonneaux sevrés par couple.

16 INTERET EN MEDECINE VETERINAIRE Selon le type délevage souhaité, on conseillera de sélectionner sur un seul caractère en croisant des lignées spécialisées. Une autre possibilité serait de réduire lâge au sevrage et par le fait même lâge dabattage; ou de réduire le temps entre couvées successives.

17 CRITIQUES Etude réalisée sur des groupes de pigeons et non sur des cas individuels les résultats peuvent être biaisés par quelques animaux malades par exemple. On ne prend pas en compte leffet génétique aléatoire maternel on considère donc que toutes les femelles ont le même potentiel génétique. Les bâtiments étant ouverts, on ne contrôle pas le climat qui va influencer sur la prolificité. INCONVENIENTS

18 CRITIQUES Comparaison avec des études antérieures Echantillons suffisamment grands Durée de létude assez longue AVANTAGES

19 BIBLIOGRAPHIE Genetic parameters of body weight and prolificacy in pigeons, S.Mignon-Grasteau et al., Genet. Sel. Evol. 32 (2000)


Télécharger ppt "Audoin Marion Briot Julien Hanot François Estimation des paramètres génétiques du poids et de la prolificité chez le pigeon."

Présentations similaires


Annonces Google