La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lhétérogénéité génétique de la variance résiduelle chez les poulets de chair.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lhétérogénéité génétique de la variance résiduelle chez les poulets de chair."— Transcription de la présentation:

1 Lhétérogénéité génétique de la variance résiduelle chez les poulets de chair

2 Objectifs: Objectifs: Etudier lhétérogénéité des caractères au sein de la composante environnementale de la variance résiduelle Etudier lhétérogénéité des caractères au sein de la composante environnementale de la variance résiduelle Pour cela on tente de minimiser les variations Pour cela on tente de minimiser les variations résiduelles dues à lenvironnement. résiduelles dues à lenvironnement.

3 Rappel Rappel P = G + e P = G + e Avec P = phénotype de lindividu Avec P = phénotype de lindividu G = génotype G = génotype e = erreur résiduelle. e = erreur résiduelle. Lerreur résiduelle étant constituée dune composante génétique et dune composante environnementale. Lerreur résiduelle étant constituée dune composante génétique et dune composante environnementale.

4 Afin détudier lerreur résiduelle, on tentera de créer un environnement constant qui permettra donc détudier au mieux la composante génétique de « e » Afin détudier lerreur résiduelle, on tentera de créer un environnement constant qui permettra donc détudier au mieux la composante génétique de « e » La connaître permettra de diminuer limpact de lerreur. La connaître permettra de diminuer limpact de lerreur.

5 Matériel: Matériel: On étudie le poids de poulets de chair à 35 jours et sur une période de 3 ans. On étudie le poids de poulets de chair à 35 jours et sur une période de 3 ans. Tous les poulets sont élevés ensemble, et dans un environnement contrôlé. Tous les poulets sont élevés ensemble, et dans un environnement contrôlé. Les parents ont été sélectionnés et répertoriés en groupes Les parents ont été sélectionnés et répertoriés en groupes daccouplement. daccouplement. Un groupe = 8 mâles avec 10 femelles par mâle. Un groupe = 8 mâles avec 10 femelles par mâle. La progéniture des différents groupes est élevée ensemble et répartie aléatoirement dans des parcs. La progéniture des différents groupes est élevée ensemble et répartie aléatoirement dans des parcs.

6

7 On compte 377 familles de mâles On compte 377 familles de mâles On obtient observations dont mâles et femelles. On obtient observations dont mâles et femelles. On analyse les données des mâles et des femelles séparément afin déviter de devoir ajuster les différences de moyenne et de variances dues au sexe. On analyse les données des mâles et des femelles séparément afin déviter de devoir ajuster les différences de moyenne et de variances dues au sexe.

8 La variance résiduelle dans les familles, pour chaque père est estimée grâce à un modèle linéaire mixte où lon sépare lanalyse de chaque sexe. La variance résiduelle dans les familles, pour chaque père est estimée grâce à un modèle linéaire mixte où lon sépare lanalyse de chaque sexe. Le modèle est pour le poids corporel (Y) Le modèle est pour le poids corporel (Y) Y = µ + m + H + S + D + e Le modèle de statistique utilisé est un modèle père.

9 Résultats obtenus La variance résiduelle augmente davantage chez le mâle que chez la femelle. La variance résiduelle augmente davantage chez le mâle que chez la femelle. Il existe une composante génétique qui influence la variance résiduelle. Il existe une composante génétique qui influence la variance résiduelle. Le coefficient de variation résiduelle (= déviation standard résiduelle / moyenne) diminue car la moyenne augmente plus que la déviation standard. Le coefficient de variation résiduelle (= déviation standard résiduelle / moyenne) diminue car la moyenne augmente plus que la déviation standard.

10

11 Relation entre leffet du père et le poids moyen de ses fils et de ses filles. Corrélation positive (0.74) Corrélation positive (0.74)

12 Conclusion. Mise en évidence de lhétérogénéité génétique de la variance résiduelle. Mise en évidence de lhétérogénéité génétique de la variance résiduelle. Limportance de lhétérogénéité = coefficient de variation de la variance résiduelle. Limportance de lhétérogénéité = coefficient de variation de la variance résiduelle. => Chez les mâles lhétérogénéité est plus importante, ce qui montre quil y a une composante génétique à la variation résiduelle (en plus de la composante environnementale).

13 Causes non génétique de lhétérogénéité. Erreurs dans les mesures du poids corporel au départ (le fait de passer à la forme logarythmique diminue ces erreurs.). Erreurs dans les mesures du poids corporel au départ (le fait de passer à la forme logarythmique diminue ces erreurs.). Les poussins de plusieurs pères ont été regroupés dans le même milieu pour diminuer leffet de lenvironnement. Les poussins de plusieurs pères ont été regroupés dans le même milieu pour diminuer leffet de lenvironnement. Leffet mère peut rentrer en compte, mais ici il est diminué du fait quil y a plusieurs femelles pour un mâle. Leffet mère peut rentrer en compte, mais ici il est diminué du fait quil y a plusieurs femelles pour un mâle. La compétition entre les poussins joue en faveur de lhétérogénéité (on la classe plutôt dans le biais). La compétition entre les poussins joue en faveur de lhétérogénéité (on la classe plutôt dans le biais).

14 Causes génétiques possibles de lhétérogénéité. Un gène avec un grand effet sur la ségrégation moyenne de la population peut être une source dhétérogénéité. Un gène avec un grand effet sur la ségrégation moyenne de la population peut être une source dhétérogénéité. Pas deffet dallèles quantitatifs. Pas deffet dallèles quantitatifs. Pour le caractère étudié, les résultats suggèrent quil est sous le contrôle de 1 ou 2 gènes avec un caractère de dominance pour les allèles. Pour le caractère étudié, les résultats suggèrent quil est sous le contrôle de 1 ou 2 gènes avec un caractère de dominance pour les allèles. On sattendait à avoir une ségrégation génétique équivalente chez les mâles et les femelles. On sattendait à avoir une ségrégation génétique équivalente chez les mâles et les femelles. Or la figure suivante montre que ce nest pas le cas, donc il y a bien une composante génétique à la variance résiduelle. (gènes liés au sexe.) Or la figure suivante montre que ce nest pas le cas, donc il y a bien une composante génétique à la variance résiduelle. (gènes liés au sexe.)

15

16 Mise en évidence de leffet de lenvironnement Les variations et/ou stabilité des caractères peuvent être expliqués par une sensibilité environnementale sous contrôle génétique, cest-à-dire la faculté de sadapter à lenvironnement en fonction du pool génétique. Les variations et/ou stabilité des caractères peuvent être expliqués par une sensibilité environnementale sous contrôle génétique, cest-à-dire la faculté de sadapter à lenvironnement en fonction du pool génétique. Les animaux qui ont été sélectionnés génétiquement ont une plus grande sensibilité à lenvironnement. Les animaux qui ont été sélectionnés génétiquement ont une plus grande sensibilité à lenvironnement.

17 Prédiction de la réponse à le sélection On a remarqué une petite corrélation négative entre leffet des pères avec la moyenne et la variance dans cette étude, ce qui indique une association entre les gènes et la moyenne et la variance. On a remarqué une petite corrélation négative entre leffet des pères avec la moyenne et la variance dans cette étude, ce qui indique une association entre les gènes et la moyenne et la variance. Cette étude a utilisé des informations sur plusieurs caractères simultanément, doù une impossibilité de prédire avec précision les changements dans la variance. Cette étude a utilisé des informations sur plusieurs caractères simultanément, doù une impossibilité de prédire avec précision les changements dans la variance. Si la variation génétique dans la variance environnementale peut être incorporée dans les outils de sélection, on augmente la réponse à la sélection ce qui sera dun intérêt particulier dans les limites de certains caractères, ou lorsque lon recherche lhomogénéité. Si la variation génétique dans la variance environnementale peut être incorporée dans les outils de sélection, on augmente la réponse à la sélection ce qui sera dun intérêt particulier dans les limites de certains caractères, ou lorsque lon recherche lhomogénéité.

18 conclusion Cette étude est la première à avoir examiné les caractères dans les 2 sexes avec une méthode dont la transparence est totale. Cette étude est la première à avoir examiné les caractères dans les 2 sexes avec une méthode dont la transparence est totale. Il est difficile dexpliquer la faible corrélation de leffet père avec la variance des mâles et des femelles si lhétérogénéité est dorigine génétique. Il est difficile dexpliquer la faible corrélation de leffet père avec la variance des mâles et des femelles si lhétérogénéité est dorigine génétique. Il est évident que les hypothèses dhomogénéité de la variance résiduelle, soutenues par des modèles statistiques type ANOVA sont erronées. Des études supplémentaires sont nécessaires pour apprécier les conséquences de lhétérogénéité dans les programmes de sélection. Il est évident que les hypothèses dhomogénéité de la variance résiduelle, soutenues par des modèles statistiques type ANOVA sont erronées. Des études supplémentaires sont nécessaires pour apprécier les conséquences de lhétérogénéité dans les programmes de sélection.

19 Suggestions On pourrait utiliser des outils statistiques tels que la méthode BLUP pour étudier la composante génétique de lhétérogénéité de la variance résiduelle. On pourrait utiliser des outils statistiques tels que la méthode BLUP pour étudier la composante génétique de lhétérogénéité de la variance résiduelle. On pourrait proposer une autre méthode de sélection des animaux se basant sur la variation génétique comprise dans la composante environnementale. On pourrait proposer une autre méthode de sélection des animaux se basant sur la variation génétique comprise dans la composante environnementale.

20 critique Leffet mère na pas été pris en compte.

21 Bibliographie. Suzanne J. Rowe, Ian M.S. White, Santiage Avendaño, Willian G. Hill. « Genetic heterogeneity of residual variance in broiler chikens » in genet. Sel. Evolution 38 (2006) Suzanne J. Rowe, Ian M.S. White, Santiage Avendaño, Willian G. Hill. « Genetic heterogeneity of residual variance in broiler chikens » in genet. Sel. Evolution 38 (2006) sites sites


Télécharger ppt "Lhétérogénéité génétique de la variance résiduelle chez les poulets de chair."

Présentations similaires


Annonces Google