La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts : Le respect : un sentiment fondamental chez Kant. 3. Questions / Discussion : 3 questions, 20 mn environ.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts : Le respect : un sentiment fondamental chez Kant. 3. Questions / Discussion : 3 questions, 20 mn environ."— Transcription de la présentation:

1 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts : Le respect : un sentiment fondamental chez Kant. 3. Questions / Discussion : 3 questions, 20 mn environ par question. 4. En guise de conclusion Réunion préparée avec Martine Galibert, Daniel Amat et André Merly

2 Étymologie et définitions Étymologie : Étymologie : Respect vient du latin respectus, égard, considération, et de respicere, regarder en arrière, doù considérer. Définitions : Définitions : Petit Larousse : i. Sentiment de considération envers quelqu'un, et qui porte à le traiter avec des égards particuliers ; manifestations de ces égards : Manquer de respect à quelqu'un. ii. Sentiment de vénération envers ce qui est considéré comme sacré : Le respect des morts. iii. Considération que l'on a pour certaines choses : Le respect de la parole donnée. Synonymes : considération, estime, piété, révérence. Contraires : désinvolture, impertinence, insolence, irrespect, irrévérence. Dictionnaire de philosophie Godin : Dictionnaire de philosophie Godin : i. Reconnaissance faite dadmiration et de réserve dune valeur plus haute que soi incarnée dans un être ou matérialisée dans une chose. II. Reconnaissance de la dignité dautrui en tant quelle équivaut à la sienne propre.

3 2.Agir par devoir Agir par amour de lhumanité, cest agir conformément au devoir, mais non par devoir. Agir par amour de lhumanité, cest agir conformément au devoir, mais non par devoir. Par contre, quel que soit mon sentiment pour lhumanité, agir en traitant lhumanité en ma personne et en la personne dautrui toujours comme une fin, jamais simplement comme un moyen, cest agir par devoir. Par contre, quel que soit mon sentiment pour lhumanité, agir en traitant lhumanité en ma personne et en la personne dautrui toujours comme une fin, jamais simplement comme un moyen, cest agir par devoir. Le respect : un sentiment dhumilité émanant de la raison qui débouche sur la morale Le respect : un sentiment dhumilité émanant de la raison qui débouche sur la morale. Agir par devoir, c'est agir par simple respect de la loi morale. Notions / concepts / Prise de vue Le respect : un sentiment fondamental chez Kant 1.Du respect résulte le devoir moral Le respect nest pas chez Kant un sentiment « pathologique » qui relève de la sensibilité -comme tous les autres- c'est-à-dire de la partie passive de notre être, mais de « la représentation dune valeur qui humilie mon amour-propre » et qui exprime la conscience que jai « de la subordination de ma volonté à une loi » émanant de la raison. Le respect nest pas chez Kant un sentiment « pathologique » qui relève de la sensibilité -comme tous les autres- c'est-à-dire de la partie passive de notre être, mais de « la représentation dune valeur qui humilie mon amour-propre » et qui exprime la conscience que jai « de la subordination de ma volonté à une loi » émanant de la raison. En conséquence, le respect sadresse aux personnes et non aux choses dans la mesure où la personne est le support virtuel ou réel de cette loi morale. En conséquence, le respect sadresse aux personnes et non aux choses dans la mesure où la personne est le support virtuel ou réel de cette loi morale. 3.Respect et devoir moral concilient obligation et liberté 3.Respect et devoir moral concilient obligation et liberté Si la loi morale simpose à moi et me force au respect, dun autre côté, elle mélève au dessus de moi-même, comme auteur dune législation morale universelle à laquelle je me soumets librement. Ce qui témoigne de la double nature de lhomme, à la fois sensible et rationnelle. La loi morale est donc à la fois, ce qui commande le respect, et ce qui en inspire à légard dautrui, mais aussi de moi-même.

4 QUESTIONS 1.Tout être humain a-t-il droit au respect ? 2.Le respect est-il un sentiment ? 3.Le respect est-il une vertu ?

5 1.Tout être humain a-t-il droit au respect ? Animation Martine Galibert Lhomme vicieux a-t-il droit au respect ? Le respect implique-t-il nécessairement lestime ? La dignité est-elle une valeur absolue ? Respect et dignité sont-ils liés ?

6 1. Tout être humain a-t-il droit au respect ? 2.Estime ? Lestime nest-elle pas un respect particulier ? Non pas le respect quon devrait à tout être humain, mais celui quon réserve à ceux quon juge les meilleurs ? Comment pourrions-nous, en effet, avoir de lestime à légard de quelquun que nous trouverions vicieux ou qui nincarnerait aucune des valeurs auxquelles nous attachons de limportance ? Nest-ce pas la dignité de lhomme qui fonde le devoir de respecter tout être humain ? 1.Respect / dignité ? Le respect nest-il pas le sentiment en nous de la dignité de quelque chose ou de quelquun ? La dignité nest-elle pas la valeur de ce qui na pas de prix ? Une valeur intrinsèque absolue ? La dignité dun être humain, nest-elle pas la part de lui qui nest pas un moyen mais une fin ? Nest-ce pas en ce sens que Kant dit que « lhumanité elle-même est une dignité » ? « Je ne puis refuser tout respect à lhomme vicieux lui-même, comme homme car, en cette qualité du moins, il nen peut être privé quoiquil sen rende indigne » écrit-il encore. De quels droits, en effet, pourrions-nous expulser lhomme de lhumanité, lui retirer sa dignité dhomme, par suite de ses erreurs ou de ses fautes ? Comme le pense Kant, le véritable objet du respect nest-il pas lhumanité en chaque être humain ? En effet, de quels droits pourrions-nous en priver certains ? Comment pourrions-nous avoir de lestime à légard de quelquun qui incarne des valeurs contraires à celles que nous défendons ? Mais ne pas avoir destime pour quelquun, ne signifie pas le mépriser, lui refuser le respect.

7 2.Le respect est-il un sentiment ? Animation Daniel Amat Quest-ce quun sentiment ? Sil procède de la raison, le respect est-il un sentiment ?

8 2. Le respect est-il un sentiment ? Le sentiment nest-il pas un affect durable qui nous structure plus quil ne nous emporte ? Nest-ce pas parce que le respect procède à la fois de la raison et de la sensibilité quil constitue un sentiment fondamental chez lhomme, être à la fois sensible et rationnel ? 2.Respect ? Le respect nest pas chez Kant un sentiment « pathologique » qui relève de la sensibilité - comme tous les autres- c'est-à-dire de la partie passive de mon être. Mais au contraire de « la représentation dune valeur qui humilie mon amour-propre » et qui exprime la conscience que jai « de la subordination de ma volonté à une loi » émanant de la raison. Partant, ne peut-on pas penser que le respect constitue comme lantidote premier de légocentrisme qui permet de déboucher sur les valeurs et la morale ? Sil procède de la raison, le respect est-il vraiment un sentiment ? 1.Sentiment ? Le sentiment est un affect durable; cest ce qui le différencie de lémotion. Il nous structure plus quil ne nous emporte; cest ce qui le différencie de la passion. Les affects chez Spinoza ne sont pas tous passifs : ils sont les indicateurs des variations de la puissance dexister (le conatus) polarisée entre la joie (passage dune moindre à une plus grande perfection) et la tristesse (passage dune plus grande à une moindre perfection). Si pour Spinoza, les affects passifs (la passion, la mélancolie...) nous asservissent; les affects actifs nous libèrent.

9 3.Le respect est-il une vertu ? Quest-ce quune vertu ? Si le respect nest pas une vertu, nest-il pas la conjonction de plusieurs ? Ou au fondement même de la morale donc des vertus ?

10 1.Vertu ? « La vertu dun couteau est de couper, … et la vertu dun être humain est de vivre et dagir humainement » dit ACS. La vertu est leffort pour se bien conduire. « On ne naît pas vertueux, on le devient » disait Aristote. On le devient par cet effort joyeux (notamment chez Aristote) à faire le bien pour son bien et celui de lhumanité. Aristote définissait la vertu comme un juste milieu entre deux extrêmes opposés : un sommet entre deux abîmes tous les deux vicieux. Ainsi le courage entre la couardise (voire la lâcheté) et la témérité. Comme un équilibre instable et difficile à atteindre entre des tendances opposées ? Mais toute vertu ne doit-elle pas avant tout être désintéressée pour être conforme à la morale ? Si le respect nest pas une vertu, nest-il pas au fondement même de la morale, comme Kant le pense, donc de toutes vertus ? 2.Respect ? Le respect ne fait pas partie des 4 vertus cardinales de lantiquité : prudence, tempérance, courage, justice. Ni des 18 vertus du « Petit traité des grandes vertus » dACS dans lequel en revanche lhumilité, la compassion et la justice tiennent une place importante. Dire de quelquun quil est respectueux, ce nest pas forcément souligner son côté vertueux si cest pour signifier ses complaisances ou ses courbettes à légard des hiérarchies de toute nature pour en tirer profit. Etre vertueux est un effort permanent pour se bien conduire conformément à sa morale. « Cest tendre vers son bien qui est aussi celui de lhumanité et par là le réaliser » dit Spinoza. Si le respect nest pas une vertu nest-il pas la conjonction de plusieurs : notamment lhumilité, la compassion et la justice ? 3. Le respect est-il une vertu ?

11 Mais que pourrait valoir le respect sans amour ni générosité ? « Le devoir de respecter mon prochain est compris dans la maxime de ne ravaler aucun autre homme au rang de pur moyen au service de mes fins » Kant (Doctrine de la vertu) * * *

12 Maison des Savoirsde 18h30 à 20h : Maison des Savoirs (Agde) de 18h30 à 20h : « Différence » mardi 8 février « Différence » mardi 8 février « Démocratie » mardi 15 mars (exceptionnellement 3 em mardi du mois) « Démocratie » mardi 15 mars (exceptionnellement 3 em mardi du mois) « Sciences » mardi 12 avril « Sciences » mardi 12 avril Médiathèque A. Malrauxde 19 à 21h : Médiathèque A. Malraux (Béziers) de 19 à 21h : « La mort : dernier ou grand voyage ? » mercredi 23 février Prochaines réunions Toutes les informations et documents sont disponibles sur :

13


Télécharger ppt "1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts : Le respect : un sentiment fondamental chez Kant. 3. Questions / Discussion : 3 questions, 20 mn environ."

Présentations similaires


Annonces Google