La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L artiste. Gai Savoir & 370 repris dans Nietzsche contre Wagner 1888 Premier critère de distinction Aspiration à léternité Platon, Socrate Aspiration.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L artiste. Gai Savoir & 370 repris dans Nietzsche contre Wagner 1888 Premier critère de distinction Aspiration à léternité Platon, Socrate Aspiration."— Transcription de la présentation:

1 L artiste

2 Gai Savoir & 370 repris dans Nietzsche contre Wagner 1888 Premier critère de distinction Aspiration à léternité Platon, Socrate Aspiration à la destruction Les artistes

3 Mais ce premier critère est insuffisant, car Derrière laspiration à la destruction Il peut y avoir le surabondant qui cherche la véritable création Mais il peut y avoir le raté qui se révolte contre tout ce qui est ( lanarchiste) Derrière laspiration à léternité Il peut y avoir le surabondant qui répand sur tout lumière et gloire Mais il peut y avoir le raté qui se venge en imprimant dans les choses limage de sa révolte.

4 Cherchons le besoin caché! Le nouveau critère: Doù vient la souffrance inévitable? De la surabondance de la vie Pessimisme classique ou dionysiaque De lappauvrissement de la vie Pessimisme romantique Le raté a besoin du repos, du calme ou alors de la convulsion, de lengourdissement, de la démence.

5 Lorigine de lart Nous aurons fait en esthétique un progrès décisif quand nous aurons compris, non comme une vue de la raison mais avec limmédiate certitude de lintuition, que lévolution de lart est liée au dualisme de lapollinisme et du dyonysisme, comme la génération est liée à la dualité des sexes, à leur lutte continuelle, coupée daccords provisoires Naissance de la tragédie &1

6 Dionysos et Apollon Dionysos (la musique) Livresse latente; mélange de volupté et de cruauté; souffrance du travail Anéantissement de lindividu et identité de lhomme et de la nature La démesure, lhybris; désordre et chaos Apollon (La sculpture) Les images du rêve; pure contemplation de la forme et de la belle apparence Affirmation de lidentité propre; principe de lindividuation La mesure, lordre et la régularité

7 Alors quest-ce quun artiste ? Ni un échevelé qui se laisserait emporté par livresse dune émotion artistique déréglée Ni Le consciencieux méticuleux qui sappliquerait à suivre méticuleusement des règles

8 Dionysos supporté par un satyre Ankara Apollon de Smyrne

9 Mais… Celui qui est capable de plonger dans le fonds dionysiaque pour transfigurer cette émotion dans la belle apparence apollinienne. « Toutefois il faut que le fondement de toute existence, le fond dionysiaque de lunivers napparaisse à la conscience de lindividu humain que dans la mesure où il peut être soumis à la puissance de transfiguration apollinienne, de telle sorte que les deux instincts esthétiques aient à déployer leurs forces dans une proportion strictement réciproque, selon la loi de la justice éternelle. Quand les énergies dionysiaques se soulèvent avec limpétuosité que nous voyons sous nos yeux, cest que déjà Apollon enveloppé dun nuage a dû descendre parmi nous… » Naissance de la tragédie & 25

10 La musique (art dionysiaque) doit être la matrice doù jaillira la belle apparence apollinienne.. Ce que lon trouve Et dans la tragédie grecque Et dans lopéra wagnérien

11 Dans la tragédie grecque

12 Ayant discerné ce fait, il nous reste à comprendre que la tragédie, cest le chœur dionysiaque qui se détend en projetant hors de lui un monde dimages apolliniennes. Les parties de chœur entremêlées dans la tragédie sont donc en un sens la matrice de tout le dialogue, cest-à-dire de tout lélément scénique du drame proprement dit. Au cours de plusieurs explosions successives, le fonds primitif de la tragédie produit par irradiation cette vision dramatique, qui est essentiellement un rêve… La naissance de la tragédie, & 8

13 Dans lopéra wagnérien Seulement à ses débuts… car par après la musique est devenue un moyen au service de leffet théâtral ( Gai Savoir & 368) Pire même, Wagner a abandonné le dyonysisme pour passer au christianisme avec Parsifal dans lequel opéra il en vient « à prêcher le revirement, la conversion, le christianisme, le Moyen-âge et […]même a invoquer le Dieu sauveur » Généalogie de la morale II,3

14 Le grand art? Une transmutation, une métamorphose, une authentique transfiguration. Le dyonysisme comparé à lapollinisme apparaît ici comme la force dart éternelle et originelle qui appelle à lexistence le monde des apparences tout entier, au centre duquel une transfiguration nouvelle devient nécessaire pour retenir à la vie le monde animé de lindividuation. Si nous pouvions imaginer la dissonance incarnée - et lhomme est-il autre chose? - cette dissonance aurait besoin pour vivre dune illusion magnifique qui lui couvrirait se propre nature dun voile de beauté. Telle est la véritable destination esthétique dApollon, sous le nom duquel nous résumons ces innombrables illusions de lapparence belle qui à chaque instant rendent lexistence digne dêtre vécue et nous inspirent le désir du moment suivant. Naissance de la Tragédie & 25.

15 . Cest alors, en ce péril extrême, que lart sapproche de la volonté menacée, comme la fée qui sauve et qui guérit; lui seul peut transformer ce dégoût pour lhorreur et labsurdité de lexistence en images avec lesquelles on peut tolérer de vivre : je veux dire le sublime qui est la domestication de lhorrible par lart, et le comique, par lequel lart nous soulage du dégoût causé par labsurdité de lexistence. Naissance de la Tragédie & 7 Une transfiguration qui justifie lexistence

16

17 Conséquences pour lartiste Il doit être oublié pour quon puisse jouir de son œuvre. « Il nest en fin de compte que le préalable de son œuvre, le sein maternel, le terreau, et parfois lengrais et le fumier sur lequel elle pousse et qui la fait croître.[…] Il faut oublier pour se réjouir de lenfant. ». Généalogie de la Morale III,4 + GS 367 « Amour et compréhension ne sont pas de même force ». « Les artistes ignorent souvent ce quils savent le mieux faire parce quils sont trop vaniteux. ». Gai Savoir II, 87 et 369 Le grand style: « la puissance qui na pas besoin de preuves, qui se moque de plaire, qui ne sent pas de témoins autour delle, qui vit sans même prendre conscience des oppositions quelle suscite, qui repose en soi. » Crépuscule des idoles, Divagation dun inactuel Crépuscule des idoles, Divagation dun inactuel, & 11


Télécharger ppt "L artiste. Gai Savoir & 370 repris dans Nietzsche contre Wagner 1888 Premier critère de distinction Aspiration à léternité Platon, Socrate Aspiration."

Présentations similaires


Annonces Google