La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Bretagne. La Bretagne est l'une des 22 régions françaises de la France métropolitaine. La Bretagne est composée des départements des Côtes- dArmor,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Bretagne. La Bretagne est l'une des 22 régions françaises de la France métropolitaine. La Bretagne est composée des départements des Côtes- dArmor,"— Transcription de la présentation:

1 La Bretagne

2 La Bretagne est l'une des 22 régions françaises de la France métropolitaine. La Bretagne est composée des départements des Côtes- dArmor, du Finistère, de lIlle-et-Vilaine et du Morbihan, sa préfecture et sa plus grande ville est Rennes.

3 La Bretagne est la région française qui bénéficie de la plus grande longueur de côtes. On distingue traditionnellement les régions côtières (l'Armor, le littoral) des régions centrales (l'Argoat, le bocage). Bien que peu élevé, le relief est partout très marqué dans les zones rocheuses, plus doux dans les zones limoneuses de l'est et du sud. Climat Il s'agit d'un climat océanique, donc tempéré, surtout le long des côtes, avec de faibles différences de températures entre l'été et l'hiver. Le vent de nord-ouest domine au nord. Les pluies sont fréquentes, mais fines. Dans une même journée, il est courant qu'alternent éclaircies et ciel couvert. La végétation est abondante. La Bretagne était autrefois un pays de bocage ; la réorganisation des parcelles dans les années 1960 (le remembrement) a éliminé une grande partie des haies bordant les champs, permettant de moderniser l'agriculture mais entraînant un lessivage de la couche superficielle des champs. Ce remembrement s'est fait à plus basse échelle que dans de nombreuses plaines céréalières du reste de la France.

4 Côtes-dArmor

5 Le département des Côtes-du-Nord a été créé à la Révolution française, le 4 mars 1790, en application de la loi du 22 décembre Il comprend une partie de l'ancienne province de Bretagne composée de l'est des évêchés de Cornouaille et du Trégor, de la presque totalité de l'évêché de Saint- Brieuc (l'extrême sud étant rattaché au Morbihan), du nord-est de l'évêché de Saint-Malo, d'une petite partie à l'est de l'évêché de Dol et de deux petites parties au nord de l'évêché de Vannes.

6 La côte de granit rose est le nom d'une zone côtière pittoresque de la Manche dans le Trégor des Côtes- d'Armor au nord de la Bretagne où le granite qui affleure possède une dominante brune tirant sur le rose.

7 Cette particularité géologique s'étend sur 30 km de Plestin-les-Grèves à l'ouest jusqu'à Louannec à l'est. En dehors de sa couleur caractéristique, la côte est parsemée d'amas chaotiques dont le fleuron est le sentier des Douaniers qui part du Ranolien et aboutit à l'anse Saint- Guirec à Ploumanac'h dans la commune de Perros-Guirec. Non loin du bourg de La Clarté, quelques carrières de granite rose sont encore en exploitation. On peut y voir le rose originel du granite avant qu'il soit patiné par le temps. Il existe trois côtes de granite rose dans le monde, une en Bretagne, une en Corse et une en Chine, ce qui en fait donc une destination de vacances assez prisée. Les îles faisant face à la côte (archipel des Sept-Îles) sont également peuplées d'espèces d'oiseaux rares et protégées ce qui fait du canton de Perros-Guirec un site vacancier écotouristique de renommée nationale.

8 La Côte d'Émeraude est le nom donné par Eugène Herpin, en raison de la couleur - vert émeraude - de la mer à certains moments, à la partie de la côte nord de la Bretagne située entre le cap Fréhel et Cancale.

9 Lancieux est une commune française, située dans le département des Côtes-d'Armor et la région Bretagne. Située au Nord-Est des Côtes-d'Armor, collée à L'Ille et Vilaine, Lancieux est une station balnéaire possédant 8 plages. L'ouest de la commune est bordé par la baie de Beaussais, à l'Est par le fleuve Frémur.

10 Finistère

11 Le Finistère fut crée en 1790 à l'instar de la majorité des départements français, formé à partir du Léon, au nord, des deux tiers de la Cornouaille dont Quimper, sa capitale, au sud, de l'extrême ouest du Trégor, au nord-est, ainisi que d'une fraction du Vannetais au sud-est.Quimper, la deuxième agglomération en Finistère, en est son chef-lieu, et Brest, Morlaix et Châteaulin, respectivement premier, troisième et quatrième arrondissements, en sont les sous- préfectures.

12 Le Finistère est situé à l'extrémité ouest de la Bretagne. Il est bordé au nord, à l'ouest et au sud par la Manche et l'océan Atlantique. Premier département côtier de France, il compte 118 communes littorales sur 283, soit plus d'un dixième des communes littorales françaises, et km de côtes, soit près d'un quart du littoral français.

13 Le département du Finistère est divisé en 4 arrondissements, 54 cantons et 283 communes. Les quatre arrondissements sont les suivants : arrondissement de Quimper, au sud. Il regroupe 17 cantons et 82 communes, a une superficie de2 202 km 2 et est peuplé de habitants. arrondissement de Brest, au nord- ouest. Il regroupe 20 cantons et 80 communes, a une superficie de1 408 km 2 et est peuplé de habitants. arrondissement de Châteaulin, au centre. Il regroupe 7 cantons et 61 communes, a une superficie de1 804 km 2 et est peuplé de habitants. arrondissement de Morlaix, au nord- est. Il regroupe 10 cantons et 60 communes, a une superficie de1 319 km 2 et est peuplé de habitants. Un cinquième arrondissement, celui de Quimperlé, a été supprimé en 1926.

14 Les cantons de larrondissement de Quimper : canton d'Arzano ; canton de Bannalec ; canton de Briec ; canton de Concarneau ; canton de Douarnenez ; canton de Fouesnant ; canton de Guilvinec ; canton de Plogastel-Saint-Germain ; canton de Pont-Aven ; canton de Pont-Croix ; canton de Pont-l'Abbé ; canton de Quimper-1 ; canton de Quimper-2 ; canton de Quimper-3 ; canton de Quimperlé ; canton de Rosporden ; canton de Scaër.

15 Les cantons de larrondissement de Brest : canton de Brest-Bellevue ; canton de Brest-Cavale-Blanche-Bohars- Guilers ; canton de Brest-Centre ; canton de Brest-Kerichen ; canton de Brest-L'Hermitage-Gouesnou ; canton de Brest-Lambézellec ; canton de Brest-Plouzané ; canton de Brest-Recouvrance ; canton de Brest-Saint-Marc ; canton de Brest-Saint-Pierre ; canton de Daoulas ; canton de Guipavas ; canton de Landerneau ; canton de Lannilis ; canton de Lesneven ; canton d'Ouessant ; canton de Plabennec ; canton de Ploudalmézeau ; canton de Ploudiry ; canton de Saint-Renan.

16 Les cantons de larrondissement de Châteaulin : canton de Carhaix- Plouguer ; canton de Châteaulin ; canton de Châteauneuf-du-Faou ; canton de Crozon ; canton du Faou ; canton d'Huelgoat ; canton de Pleyben.

17 Les cantons de larrondissement de Morlaix: canton de Landivisiau ; canton de Lanmeur ; canton de Morlaix ; canton de Plouescat ; canton de Plouigneau ; canton de Plouzévédé ; canton de Saint-Pol-de-Léon ; canton de Saint-Thégonnec ; canton de Sizun; canton de Taulé.

18 Ille-et-Vilaine

19 Le département dIlle-et-Vilaine est situé dans lest de la région Bretagne et fait partie de la Haute-Bretagne. La population totale est de habitants en 2009, en augmentation depuis plusieurs décennies. Rennes est le chef-lieu de département et préfecture de la région Bretagne. Le département compte 353 communes depuis la création de la commune de Saint-Symphorien.

20 Pour laménagement du territoire, le département est couvert par sept bassins dactivité appelés « pays » : le pays de Rennes, au centre, couvre 67 communes sur km 2, et compte habitants (+ 12,5 % entre 1990 et 1999) soit 48,4 % de la population du département ( habitants au 1 er janvier 2008) ; le pays de Saint-Malo, au nord, couvre 71 communes sur km 2, dont 67 en Ille-et- Vilaine (4 dans les Côtes-d'Armor), et compte habitants(+ 4,7 % entre 1990 et 1999) soit 17,2 % de la population du département ; le pays de Fougères, au nord-est, couvre 58 communes sur km 2, et compte habitants (+ 0,04 % entre 1990 et 1999) soit 8,8 % de la population du département ; le pays de Vitré (Porte-de-Bretagne), à lest, couvre 64 communes sur km 2, et compte habitants (+ 7,7 % entre 1990 et 1999) soit 10,1 % de la population du département ; le pays de Brocéliande, à louest, couvre 43 communes sur 929 km 2, et compte habitants (+ 7,3 % entre 1990 et 1999) soit 6,6 % de la population du département ; le pays des Vallons de Vilaine, au sud, couvre 25 communes sur 620 km 2, et compte habitants (+ 10,6 % entre 1990 et 1999) soit 4,8 % de la population du département ; le pays de Redon et Vilaine, au sud-ouest, couvre 54 communes sur km 2, dont 28 en Ille-et-Vilaine (les autres dans le Morbihan et la Loire-Atlantique) et compte habitants (+ 2,3 % entre 1990 et 1999) dont près de en Ille-et- Vilaine, soit 4,1 % de la population du département.

21 Il est limitrophe des départements de la Manche, de la Mayenne, de Maine- et-Loire, de la Loire-Atlantique, du Morbihan et des Côtes-d'Armor, et est baigné par la Manche, son littoral appartenant à la côte dÉmeraude. Le département sétend sur km 2. Il se situe entre les méridiens 1° et 2° 20 Ouest et les parallèles 47° 40 et 48° 40 Nord. Il sagit du département breton le moins maritime puisque son littoral, souvrant sur la Manche, nest que de 70 kilomètres. Le département dIlle-et-Vilaine est localisé sur une dépression topographique. Il est protégé des flux douest par les hauteurs du Massif armoricain et des influences continentales à lest avec les collines normandes et du Maine. Par sa géologie, la majeure partie de la moitié septentrionale appartient au domaine nord-armoricain, lautre moitié relevant du domaine centre-armoricain, seule une petite partie autour de Redon étant comprise dans le domaine sud-armoricain.

22 Morbihan

23 Le Morbihan est un département français situé en région Bretagne, qui doit son nom au golfe du Morbihan, nom breton qui signifie « petite mer », de mor, la mer, et bihan, petit, par opposition à mor bras qui désigne l'Océan. Il correspond pour l'essentiel au royaume, devenu comté puis baillie de Broërec et plus anciennement à la cité des Vénètes. De tous les départements bretons c'est le seul à avoir un nom fait de termes bretons.

24 Le Morbihan est limitrophe des départements du Finistère à l'ouest, des Côtes-d'Armor au nord, d'Ille-et-Vilaine à l'est et de la Loire-Atlantique au sud-est, et bordé par l'océan Atlantique formant la Côte des Mégalithes. Sa superficie est de km² pour 905 km de côtes. Comme ailleurs en Bretagne, les marées remplissent et vident les estuaires de fleuves – grands et petits – appelés localement en français rivières. C'est l'équivalent des abers du Léon et de ce que les géographes dénomment ria.

25

26 La France exerce depuis plus d'un siècle une influence majeure sur l'art cinématographique. Des Frères Lumière à Amélie Poulain, de la Nouvelle Vague à l'avant-garde, de Georges Méliès au Centre national de la cinématographie (CNC), du Festival de Cannes à l'exception culturelle, le cinéma français est présent sur tous les fronts. La tradition cinématographique française est l'une des rares à s'être maintenue continuellement depuis l'invention du cinéma. D'où une structuration économique avancée du cinéma français, qui n'est égalée et dépassée que par le cinéma indien et américain.

27 Louis Le Prince Louis Le Prince, français expatrié en Angleterre, construisit et déposa le 11 janvier 1888 le brevet d'une caméra de projection cinématographique possédant une seule lentille. Bien avant Jean Le Roy, il fit des essais concluants sur le pont de Leeds et dans sa propriété de Oakwood Grange, Roundhay, Leeds, le 14 octobre Autrement dit, ce court métrage de quelques secondes est le premier film réalisé au monde, compte tenu de la date de décès (24 octobre 1888) d'un des personnages qui y apparaissent.

28 Les frères Auguste et Louis Lumière À la fin du XIX siècle, pendant les années héroïques du cinéma, la France fournit plusieurs pionniers importants. En premier lieu, les frères Auguste et Louis Lumière, inventeurs du cinématographe. Le13 février 1895, ils déposent le brevet du Cinématographe avant de présenter, le 22 mars 1895, en projection privée à Paris à la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, la Sortie de l'usine Lumière à Lyon. Après une tournée triomphale en France devant des spectateurs choisis, les Frères Lumière tentent l'expérience commerciale. Le 28 décembre 1895, la première projection publique et payante se déroule à Paris dans le salon indien du Grand Café, 14 Boulevard des Capucines.

29 Charles Pathé De Charles Pathé à Léon Gaumont, en passant par Alice Guy et Georges Méliès, les vocations ne manquent pas. Lumière, Pathé et Gaumont montent les premiers empires du cinéma, inondant le monde de leurs productions. Le cinéma est alors exclusivement muet et la barrière de la langue n'existe pas. L'image est, elle, universelle. On estime que la France produit alors près de 80 % des films dans le monde. Il s'agit pour l'essentiel de courts-métrages et de serials. Les Français jettent les premières bases des majors actuelles avec contrôle des tournages et des salles. Les Français chassent même sur les terres américaines, sous le nez d'Edison, fou de rage. Ce dernier exige, et obtient, l'expulsion des équipes de tournage françaises et fait notamment fermer en avril 1897 la filiale américaine de la compagnie Lumière. Alice Guy

30 Voyage dans la lune de Méliès Les premiers à envisager le cinéma non plus comme un témoignage mais comme un art sont Alice Guy et Georges Méliès. Ils utilisent les trucs et astuces en usage dans le monde des illusionnistes et les adaptent pour le cinéma. Si les Frères Lumière ont inventé le cinématographe, Alice Guy et Georges Méliès ont mis au monde l'art cinématographique. Alice Guy signe en 1896 le premier film de fiction "La Fee aux choux" Georges Melies signe en 1902 le premier film de Science-fiction, le Voyage dans la Lune. Méliès réalise plus de 500 courts métrages souvent peint a la main Alice Guy realise plus de 600 films, souvent peints à la main, les autres grands noms du cinéma muet sont le burlesque Max Linder, qui sera plus tard la source d'inspiration de Charles Chaplin, et Louis Feuillade, réalisateur des premiers serials de la Gaumont : Fantômas et les Vampires. On conserve aujourd'hui bien peu de films de cette période héroïque qui fut très prolifique. La pellicule était souvent grattée et réutilisée, parfois plusieurs fois, effaçant à jamais nombre d'œuvres. Méliès, lui-même, agissait ainsi.

31 : le cinéma sous l'occupation Contrairement à une légende répandue, le cinéma français ne retrouve jamais ses niveaux d'avant- guerre pendant le conflit. La meilleure année, 1943, on atteint exceptionnellement la barre des 304 millions de spectateurs. En dépit de la baisse des revenus financiers, et du manque de moyen, la qualité cinématographique reste souvent remarquable. Les Enfants du paradis, chef-d'œuvre tourné pendant le conflit, fut réalisé avec une bonne dose de système D afin de compenser les carences financières. Certains acteurs s'imposent alors comme d'immenses stars prestigieuses et populaires : Fernandel, Pierre Fresnay, Gaby Morlay, Michel Simon, Jules Raimu, Albert Préjean, Pierre Richard-Willm. Les disparitions tragiques du monstre sacré Harry Baur et du jeune Robert Lynen symbolisent ces heures sombres. Enfin des réalisateurs tels que Jean Renoir et René Clair partent aux États-Unis pour revenir en France après la guerre. Gaby Morlay Jules Raimu

32 À partir de la fin des années 70, le cinéma français entre dans une période difficile. Le nombre de spectateurs, qui avait déjà fortement chuté en passant de 424 millions en 1947 à 184 millions en 1970, continue de décliner. La principale raison est le développement de la télévision. Les foyers s'équipent de plus en plus alors que la couleur est arrivée et que le nombre de chaînes augmente. L'arrivée de Canal+ en 1984, qui fait du cinéma l'un des éléments essentiels de sa grille, est le symbole de cette époque. Quelques films parviennent à s'imposer au box-office, comme La Chèvre (1981), Trois hommes et un couffin (1985), Jean de Florette (1986), L'Ours et Le Grand Bleu (1988). Face à cette situation, plusieurs mesures sont prises. En 1988, le gouvernement décide de limiter la diffusion des films à la télévision (plus de diffusions le mercredi, le vendredi et le samedi). La télévision va devenir l'un des principaux financeurs du cinéma, les chaînes sont mises à contribution, en particulier Canal+. Le CNC aide également au financement de nombreux films avec l'avance sur recettes. Enfin, les petits cinémas de quartier laissent place aux multiplexes, gérés par les grands groupes (UGC, Pathé ou Gaumont).

33 Après avoir touché le fond en 1992 avec 116 millions d'entrées, le renouveau du cinéma français débute en 1993 avec le triomphe des Visiteurs avec Jean Reno et Christian Clavier, plus grand succès depuis 25 ans. Plusieurs films lui emboitent le pas, comme Un Indien dans la ville (1994), Le Cinquième Élément (1997), Les Couloirs du temps : Les Visiteurs 2 et Le Dîner de cons (1998). Les années 2000 confirment la bonne santé du cinéma français, avec des succès comme Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Les Choristes ou Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre. Mais l'année la plus marquante de cette décennie semble être 2008, qui est marquée par l'énorme succès de Bienvenue chez les Ch'tis avec Dany Boon et Kad Merad. Il fait mieux que La Grande Vadrouille et frôle le record deTitanic avec 20 millions d'entrées. Les années 2010 commencent, elles, en grandes pompes, avec un grand succès de l'année 2011, Intouchables, qui avec plus de 19 millions d'entrées devient le troisième film le plus vu de l'histoire du cinéma français, devant La Grande Vadrouille. Dany Boon

34

35 La naissance du film date de 1990, lors d'un déménagement de Jean-Marie Poiré qui retrouve alors dans un carton un de ses cahiers d'écolier. En feuilletant les pages, le réalisateur tombe sur une petite histoire de quatre pages qu'il avait écrite pendant un cours de mathématiques à l'âge de 13 ans. Cette histoire constitue déjà la trame du scénario qui sera retravaillé par Christian Clavier et Jean- Marie Poiré. Christian Clavier Jean-Marie Poiré

36 Fiche technique Musique : Éric Lévi, Felix Mendelssohn-Bartholdy Décors : Hugues Tissandier Costumes : Catherine Leterrier Photographie : Jean-Yves Le Mener Montage : Catherine Kelber Assistant réalisateur : Gilles Bannier Production : Alain Terzian Société de distribution : Gaumont International Langue : français

37 Récompenses et nominations Nomination au César du meilleur film Nomination au César du meilleur réalisateur - Jean- Marie Poiré Nomination au César du meilleur scénario original ou adaptation -Christian Clavier et Jean-Marie Poiré Nomination au César du meilleur acteur - Christian Clavier Nomination au César du meilleur acteur - Jean Reno César de la meilleure actrice dans un second rôle - Valérie Lemercier Nomination au César de la meilleure musique écrite pour un film - Éric Lévi Nomination au César du meilleur montage - Catherine Kelber Nomination au César des meilleurs costumes - Catherine Leterrier

38


Télécharger ppt "La Bretagne. La Bretagne est l'une des 22 régions françaises de la France métropolitaine. La Bretagne est composée des départements des Côtes- dArmor,"

Présentations similaires


Annonces Google