La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chapitre 1 : La sociologie, une démarche danalyse scientifique du social I.Diversité des objets, spécificité de la démarche II.Une démarche danalyse scientifique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chapitre 1 : La sociologie, une démarche danalyse scientifique du social I.Diversité des objets, spécificité de la démarche II.Une démarche danalyse scientifique."— Transcription de la présentation:

1 Chapitre 1 : La sociologie, une démarche danalyse scientifique du social I.Diversité des objets, spécificité de la démarche II.Une démarche danalyse scientifique du social III.Le métier de sociologue : des résultats à la pratique de recherche Université Paris 13 - L1 AES - A. Revillard - Introduction à la sociologie

2 I.Diversité des objets, spécificité de la démarche A. Une pluralité dobjets et de questionnements Ex. dobjets : les relations familiales, les pratiques sportives, les loisirs, léducation, lhabitat, les croyances religieuses… Ex de questions : Les personnes qui votent à gauche ont-elles un profil social particulier? Lécole donne-t-elle des chances égales de réussite à tous les individus? Quels sont les mécanismes de lexclusion sociale? Qui détient le pouvoir dans une organisation? La sociologie couvre un domaine très large

3 I. Diversité des objets, spécificité de la démarche B. Un regard spécifique Un domaine très large… dont la sociologie na pas le monopole : des questions débattues dans les médias, dans les conversations ordinaires… Doù limpression de « déjà savoir » Or le regard sociologique conduit bien souvent à remettre en questions ce savoir immédiat, ces préjugés ou idées reçues. Trois exemples: En sociologie de lécole En sociologie du couple En sociologie urbaine

4 I. Diversité des objets, spécificité de la démarche Exemple de légalité des chances à lécole: Une valeur promue par linstitution scolaire : les résultats des élèves ne sont censés dépendre que de leur « mérite » (méritocratie). Les différences de résultats reflètent, dans cette optique, des différences daptitudes personnelles (individuelles), un « don » (naturel) pour telle ou telle matière, ou encore une « volonté » plus ou moins forte de lélève de simpliquer dans ses études. Mais dans les faits, les élèves nont pas les mêmes chances de réussite selon leur milieu social dorigine En 1993, la proportion de bacheliers chez les ans était de : 72% pour les enfants de cadres (profession du père) 53% pour les enfants de professions intermédiaires 39% pour les enfants dartisans et commerçants 35% pour les enfants demployés 28% pour les enfants dagriculteurs 19% pour les enfants douvriers (Source INSEE citée par BARBUSSE, B. et GLAYMANN, D. (2004). Introduction à la sociologie, Vanves: Foucher, p.255)

5 I. Diversité des objets, spécificité de la démarche Exemple de lhomogamie sociale La mise en couple : généralement associée dans la société française contemporaine à un choix libre, au phénomène du « coup de foudre », à une affinité entre deux personnalités, deux individualités… Dans les faits : la foudre ne tombe pas au hasard. Les études sociologiques montrent une forte tendance à se mettre en couple avec une personne dun milieu social identique ou proche du sien (homogamie sociale) un choix en réalité contraint par lappartenance sociale. GIRARD, A. (1964). Le choix du conjoint, Paris: Presses universitaires de France. BOZON, M. et HERAN, F. (2006). La formation du couple: textes essentiels pour la sociologie de la famille, Paris: Découverte.

6 I. Diversité des objets, spécificité de la démarche Exemple du crack à New York East Harlem = quartier très stigmatisé dans les représentations courantes, associé à des images de violence extrême, dabsence de règles, de désorganisation totale. Lenquête de Ph. Bourgois met en lumière lorganisation sociale et les règles informelles derrière lapparence de désorganisation Une organisation similaire à celle dune entreprise (distribution des rôles, hiérarchie, calcul économique…) Ex. dorganisation derrière lapparence de désorganisation : de nombreuses personnes qui « traînent » dans la rue ( image de désœuvrement) occupent en réalité des fonctions très précises dans le commerce du crack : surveillance des descentes de police, camouflage des revendeurs et des toxicomanes... BOURGOIS, P. (2001). En quête de respect. Le crack à New York, Paris: Seuil - Liber.

7 I. Diversité des objets, spécificité de la démarche Dans ces trois exemples, le savoir sociologique remet en question les préjugés, les prénotions, les idées reçues sur le sujet considéré. Par-delà la diversité des objets, spécificité de la démarche sociologique : une démarche danalyse scientifique du social

8 II. Une démarche danalyse scientifique du social A.Quelques définitions de la sociologie Dans les manuels… « projet danalyse « objective » des « faits sociaux » » FERRÉOL, G. et NORECK, J.-P. (2007). Introduction à la sociologie, Paris: Armand Colin. « entreprise de connaissance scientifique du social »; « une entreprise raisonnée et méthodique danalyse et dinterprétation [du social] » BERTHELOT, J.-M. (2005). La construction de la sociologie, Paris: PUF..

9 II. Une démarche danalyse scientifique du social A.Quelques définitions de la sociologie (suite) Les définitions des « pères fondateurs » E.Durkheim : 2 définitions : Sociologie = « la science des institutions, de leur genèse et de leur fonctionnement », les institutions étant définies comme « toutes les croyances et tous les modes de conduite institués par la collectivité ». Létude des « faits sociaux », définis comme « des manières dagir, de penser ou de sentir, extérieures à lindividu, et qui sont douées dun pouvoir de coercition en vertu duquel ils simposent à lui » DURKHEIM, E. (2007 [1895]). Les règles de la méthode sociologique, Paris: PUF/Quadrige, préface à la seconde édition et chapitre 1, p.5. M.Weber : Sociologie = « science qui se propose de comprendre par interprétation l'activité sociale et par là d'expliquer causalement son déroulement et ses effets » WEBER, M. (1997 [1971]). Economie et société. T.1, Paris: Plon, p.28

10 II. Une démarche danalyse scientifique du social Bilan: Dimension scientifique, aspiration à lobjectivité Une démarche de connaissance : production de données sur le social Une démarche danalyse : interprétation et explication du social, élaboration de théories

11 II. Une démarche danalyse scientifique du social B. Une démarche scientifique La sociologie se distingue des jugements de valeur sur le social : Son propos nest pas normatif : il ne sagit pas de dire ce qui devrait être, mais de décrire et analyser ce qui est. Le sociologue doit sefforcer de mettre de côté ses jugements de valeur : principe de neutralité axiologique (M. Weber) Démarche dinvestigation empirique, importance des méthodes.

12 II. Une démarche danalyse scientifique du social C. La production de connaissances empiriques 2 types de connaissances : 1.Des données chiffrées 2.Des données qualitatives

13 II. Une démarche danalyse scientifique du social 1.Des données chiffrées : Données brutes (ex actifs en France en 20O6) Pourcentages (ex. la population active représente 45% de la population totale et 65% de la population en âge de travailler) Ex. de variables et leurs modalités : La variable âge se décompose en classes dâge (ex ans, ans, 50 ans et plus) La variable sexe se décompose en deux modalités : hommes et femmes La variable « profession et catégorie socioprofessionnelle » se décompose en 7 modalités

14 II. Une démarche danalyse scientifique du social La représentation des données chiffrées (cf annexe 1 du support de cours) Tableaux Graphiques Exemples : Représentation à un instant donné : Professions et catégories socioprofessionnelles en 2006 Représentation dune évolution dans le temps :Taux dactivité des femmes en couple selon le nombre denfants de 1954 à 1982

15 II. Une démarche danalyse scientifique du social Les professions et catégories socioprofessionnelles (PCS) en 2006 Tableau (source INSEE): Catégorie socioprofessionnelle% Agriculteurs exploitants2,5 Artisans, commerçants et chefs d'entreprises6,3 Cadres et professions intellectuelles supérieures15,4 Professions intermédiaires23,5 Employés29,5 Ouvriers22,8 Catégorie socioprofessionnelle indéterminée0,0 Ensemble100,0

16 II. Une démarche danalyse scientifique du social Histogramme

17 II. Une démarche danalyse scientifique du social Graphique à secteurs

18 II. Une démarche danalyse scientifique du social Taux dactivité des femmes en couple selon le nombre denfants de 1954 à 1982: Tableau :

19 II. Une démarche danalyse scientifique du social Graphique en courbe :

20 II. Une démarche danalyse scientifique du social 2.Des « matériaux » qualitatifs (cf annexe 2) Entretiens Descriptions (dun lieu, de différents groupes sociaux, de séquences dactivité; portraits…) Plans, photos, vidéos…

21 Exemple dextrait dentretien « – Si vous le voulez bien, jaimerais quon commence par votre parcours et lhistoire de lentreprise. – Alors lentreprise, cest une entreprise dorigine familiale, qui a été créée par mes parents, en 1954, dans laquelle je suis rentré en 1968, et que je nai pas quittée depuis. Donc jai travaillé pendant 16 ans avec mon père, et pendant un peu plus longtemps avec ma mère – puisque mon père est décédé un peu prématurément à mon gré – et je dirige [lentreprise] tout seul depuis 15 ans. En termes de formation, je nai pas de formation particulière, jai toujours été dans le commerce, puisque mes parents étaient commerçants et que lycéen javais déjà une activité commerciale avec eux pendant les vacances. Jai un bac philo, cest pas spécialement adapté [il rit], mais on va dire que ça donne une ouverture desprit. Jai par contre développé lapprentissage des langues, je parle espagnol, italien et anglais – les deux premières langues couramment. […] Ma première action dans lentreprise ça a été de développer limportation, limportation directe, puisque mes parents travaillaient déjà des produits dimportation mais à travers des importateurs. Cétait quand je suis venu travailler avec eux, dun commun accord, mais surtout on ma dit : « Ton développement, notre développement avec toi, devrait se faire sur limportation ». Donc je suis allé faire un stage en Espagne, et puis jai attaqué le marché espagnol en tant que fourniture, et puis après lItalie, deux pays avec lesquels on travaille beaucoup, que je connais bien, et, à vouloir travailler avec ces pays jai pensé que cétait mieux de connaître leur langue pour mieux comprendre leur culture, leurs comportements. Voilà pour les origines, donc je ne sais pas si vous voulez en savoir plus ». Source : BERNARD DE RAYMOND, A. (2003). "Le marché aux fruits et légumes de Rungis (entretien)." terrains & travaux, n.4, p. 91.

22 Exemple de photographie Habillage avant lentrée en zone active (DR, cliché tiré du documentaire Condamné à réussir, repris dans Dossier électronucléaire [CFDT de lélectronucléaire, 1980 : 292]) Source : FOURNIER, P. (2001). "Attention dangers! Enquête sur le travail dans le nucléaire." Ethnologie française, vol.37, n.2, p. 72.

23 Exemple de notes dobservation : description dune séquence dactivité « [...] On descend. Toute léquipe est sur le pont : qui à soccuper des narguilés, en tout cas des raccords fixés sur le masque et sur la tenue en vinyle ainsi que des tuyaux (Georges), qui des tenues (Marc a demandé une CRC pour lui, Georges et Véronique vont chercher des tenues en vinyle normales pour Christian et moi), qui à penser aux gants (Véronique), qui à nous couper des morceaux de Scotch large pour fixer les gants superposés aux différentes tenues de façon à pouvoir quitter une paire sans les quitter toutes (Eric), qui à surveiller la manière complexe de shabiller (Eric et Georges) : une première paire de gants et de surbottes sur la tenue universelle, une combinaison rouge en tissu dune seule pièce par-dessus, une nouvelle paire de gants et de surbottes sur cette combinaison, le survêtement en vinyle. [...] Jai droit à un dosimètre-alarme. Ce qui laisse entendre que cette intervention nexclut pas des irradiations importantes en plus des risques de contamination qui nous obligent à employer un survêtement en vinyle. Je le mets dans ma poche de poitrine, à côté du stylo-dosimètre. La première paire de gants est légère, en latex ; je la scotche à ma tenue blanche. Christian la scotchée à la combinaison rouge contrairement aux consignes données par le [service de protection contre les radiations] dans le cadre du stage de formation initiale à la radioprotection. Je le lui fais remarquer. Il dit quil préfère comme cela. Personne ne relève[…] ». Source : FOURNIER, P. (2001). "Attention dangers! Enquête sur le travail dans le nucléaire." Ethnologie française, vol.37, n.2, p. 74.

24 II. Une démarche danalyse scientifique du social D. Une ambition théorique Une ambition dexplication et dinterprétation du social Montée en généralité à partir de concepts, modèles, théories

25 Une ambition dexplication et dinterprétation du social Exemple de démarche explicative Constat : le taux dactivité des mères augmente depuis les années 1960 Hypothèses explicatives : Accès plus large des femmes aux différentes filières denseignement supérieur; Emergence dun nouveau mouvement des femmes sur la scène politique; Diffusion de valeurs égalitaires et individualistes; Transformation des modèles familiaux…

26 Une ambition dexplication et dinterprétation du social Exemple dinterprétation: Constat : Christian met ses gants dune manière qui diffère des consignes du service de protection contre les radiations, et ses collègues ne font pas de commentaires. Interprétation : il existe une marge de jeu avec les consignes de sécurité, le travail réel diffère du travail prescrit

27 Une ambition dexplication et dinterprétation du social Limportance de linterprétation en sociologie : cf annexe 10, extrait de « La description dense » de C. Geertz « Dun certain point de vue, celui du manuel, faire de lethnographie consiste à établir des rapports, à sélectionner des informateurs, à transcrire des textes, à enregistrer des généalogies, à cartographier des terrains, à tenir un journal et ainsi de suite » description Savoir distinguer la contraction de paupière du clin dœil « description dense » / travail dinterprétation.

28 Les outils de la montée en généralité : théories, concepts, modèles Ex. de concept : la distinction entre travail prescrit et travail réel en sociologie du travail et des organisations Ex. de modèle : la stratification sociale selon L. Warner Ex. de théorie : la théorie de la frustration relative selon Merton Idée de « théorie de moyenne portée » (Merton) NB : place variable de la description et de lanalyse selon les sociologues : des travaux à dominante empirique, dautres à dominante théorique.

29 Ex. de théorie : la théorie de la frustration relative chez R. Merton Point de départ empirique : enquête de Stouffer et al. sur larmée américaine (The American Soldier, 1949) constat = bien que les chances objectives de promotion soient plus grandes dans larmée de lair que dans la gendarmerie, les gendarmes sont plus satisfaits de leur travail que les aviateurs. Montée en généralité théorique : théorie de la frustration relative : La satisfaction dun individu nest pas tant liée à sa situation objective (groupe dappartenance) quà lécart éventuel entre celle-ci et les normes de son groupe de référence (le groupe social auquel il sidentifie) Cet écart entre la situation objective et les normes du groupe auquel on aspire dappartenir induit une frustration relative. Plus les chances de promotions professionnelles sont grandes, plus un individu aura tendance à sidentifier à un groupe social différent du sien, plus on aura de chances de trouver des situations de frustration relative. (ex. dapplications : sociologie de la mobilité sociale, des professions, mais aussi sociologie des mouvements sociaux, de laction collective…)

30 Ex. de modèle : la stratification sociale selon Lloyd Warner (Yankee city series, ) Classe supérieure supérieure Classe supérieure inférieure Classe moyenne supérieure Classe moyenne inférieure Classe inférieure supérieure Classe inférieure inférieure Source : daprès BARBUSSE, B. et GLAYMANN, D. (2004). Introduction à la sociologie, Vanves: Foucher, p.79

31 Chapitre 1 : Résumé des parties I et II La sociologie comme démarche danalyse scientifique du social Aspiration à lobjectivité Absence de jugements de valeur Démarche méthodique et systématique Une démarche de connaissance: production de données empiriques sur le social (dimension empirique) Une démarche danalyse : explication et compréhension du social, élaboration de théories (dimension théorique) Données quantifiées Matériaux qualitatifs : Entretiens, descriptions, plans… Explication et compréhension Concepts, modèles, théories…


Télécharger ppt "Chapitre 1 : La sociologie, une démarche danalyse scientifique du social I.Diversité des objets, spécificité de la démarche II.Une démarche danalyse scientifique."

Présentations similaires


Annonces Google