La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RÉSEAU DES PARLEMENTAIRES GUINÉENS SUR LA POPULATION ET LE DÉVELOPPEMENT FORUM SOUS REGIONAL POUR LA PROMOTION DE LA SANTE DE LA REPRODUCTION & PLANIFICATION.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RÉSEAU DES PARLEMENTAIRES GUINÉENS SUR LA POPULATION ET LE DÉVELOPPEMENT FORUM SOUS REGIONAL POUR LA PROMOTION DE LA SANTE DE LA REPRODUCTION & PLANIFICATION."— Transcription de la présentation:

1 RÉSEAU DES PARLEMENTAIRES GUINÉENS SUR LA POPULATION ET LE DÉVELOPPEMENT FORUM SOUS REGIONAL POUR LA PROMOTION DE LA SANTE DE LA REPRODUCTION & PLANIFICATION FAMILIALE 2 juin 2003 Conakry

2 INTRODUCTION CONTEXTE SOCIO-SANITAIRE PROBLEEMES PRIORITAIRES SR COMPOSANTES SANTE DE LA REPRODUCTION EN GUINEE PROGRAMME NATIONAL SANTE DE LA REPRODUCTION Objectifs et Stratégie dInterventions Prioritaires Programme National SR Quelques Indicateurs SR Points Forts Points A Améliorer Structures de Mise en Œuvre CONCLUSION PLAN DE PRESENTATION

3 INTRODUCTION Malgré les avantages liés aux potentialités naturelles le développement de la Guinée se heurte à de nombreuses contraintes qui font quelle a un faibles niveau de développement humain Parmi les contraintes figurent en bonne place la croissance démographique rapide avec Un des taux les plus élevés de morbidité et de mortalité maternelle et infantile Un indice de fécondité très élevé Des besoins considérable non satisfaits en Contraceptifs Soins obstétricaux

4 MORETALITE MATERNELLE EN GUINEE & A O/C

5 BESOINS EN CONTRACEPTIFS NON SATISFAITS GUINEE vs PAYS REGION AFRICAINE

6 INTRODUCTION Au terme de la Conférence Nationale de la Santé (1984) a été adoptée comme stratégie la primauté de la Médecine Préventive sur la Médecine Curative. Les recommandations de cette Conférence ont été : Adoption de lInitiative de Bamako Démarrage du Programme Elargi de Vaccination intégré aux Soins de Santé Primaire - ME visant en premier lieu la Santé Maternelle et Infantile. Dans le soucis dassurer une meilleure santé à tous les Guinéens conformément à la Loi Fondamentale qui en fait une obligation la Guinée a souscrit aux engagements internationaux afférents à la Santé de la Reproduction dont Conférence Mondiale sur les Droits de lHomme à Vienne ; 1993 CIPD du Caire ; 1994 Quatrième Conférence des Femmes à Béijng ; 1995 Sommet Mondiale Pour le Développement Social, Copenhague ; 1995 Stratégie, Santé de la Reproduction en Afrique, OMS ; 1997

7 CONTEXTE SOCIO SANITAIRE La SR sous sa forme Planification Familiale moderne a été introduite en Guinée en 1983 en partenariat avec le FNUAP dans le premier véritable projet SMI/PF La SOGGO et L AGBEF ont suivi La première a élargie léventail en initiant la liutte contre la Mortalité Maternelle La seconde a étendu les sites de prestations de PF dans des Cliniques Modèles à Conakry et progressivement dans les régions En 1991 les prestations de PF ont été intégrés et sont disponibles aujourdhui dans Plus de ¾ des Centres de Santé Hôpitaux Nationaux Régionaux et Préfectoraux Dans les Cliniques Privées Renforcées par la stratégie avancée et Distribution à base communautaire

8 En dépit de tous ces énormes et louables efforts, axés sur la recherche de services et des soins de qualités et sarticulant de plus en plus autour de la mobilisation et, la participation communautaire, lanalyse du contexte socio-sanitaire en matière de SR fait ressortir que létat sanitaire de la population guinéenne est encore globalement préoccupant ainsi quen témoignent nombre dindicateurs. CONTEXTE SOCIO-SANITAIRE

9 CONTEXTE SOCIOSANITAIRE - INDICATEURS SMI Consultations Prénatales Accouchements Assistés Indice Synthétique de Fécondité Taux Global de Fécondité Générale (TGFG) Taux de Mortalité Maternelle (TMM) Risque de Mortalité Maternelle sur la durée de vie (RDV) Taux de Mortalité Néonatale 71 % 35 % / Naiss. Vivantes /1000 Naissances

10 CONTEXTE SOCIO SANITAIRE - INDICATEURS MAC : FEMMES & HOMMES, EN UNION OU PAS ET, SEXUELLEMENT ACTIFS Utilisation de nimporte quelle méthode de Contraception Utilisation de nimporte quelle méthode Moderne Pilule DIUc Injection Condom Utilisation de nimporte quelle méthode traditionnelle Continence périodique Retrait Nimporte quelle méthode Populaire Gris Gris ; Plantes médicinales Aucune Méthode

11 CONTEXTE SOCIOSANITAIRE - INDICATEURS EXCISION : PINCEMENT BLESSURE ABLATION CLIT/ PLEV AGE DES EXCISEES ENSEMBLE PROPORTION DE FEMMES EXCISEES PAS DE FILLE EXCISEE MAIS A INTENTION DE LA FAIRE EXCISER PAS DE FILLE EXCISEE ET NA PAS INTENTION DE LA FAIRE EXCISER

12 CONTEXTE SOCIO-SANITAIRE - INDICATEURS PRINCIPALES CAUSES DE DECES MATERNEL SEROPREVALENCE Hémorragies39.32%43.00 % Infections % Hypertension artérielle et Complications % Rupture utérine4.497 % Avortement 20% Taux de Grossesse chez les Jeunes Filles (Conakry) 27% Taux de Séroprévalence ( ) 6802 Cas 54% Hommes 43 % Femmes *

13 Maternité Sans Risque : soins prénatals, accouchement sans risque, soins obstétricaux essentiels, soins aux nouveaux nés, soins postnatals et allaitement maternel ; Information et services en matière de planification familiale ; Prévention et prise en charge de la stérilité et des dysfonctionnements sexuels tant chez lhomme que chez la femme ; Prévention et prise en charge des complications de lavortement ; Prestation de services dinterruption de grossesse sans risque lorsque la loi lautorise ; SYNTHESE - PROBLEMES PRIORITAIRES SR

14 Prévention et prise en charge des infections génitales, notamment des infections sexuellement transmissibles, y compris linfection à VIH et le syndrome dimmunodéfience acquise (SIDA) ; Promotion dun développement sexuel sain à partir de la pré adolescence, de rapports sexuels sans danger et responsables durant toute la vie et de légalité entre les sexes ; Elimination des pratiques néfastes telles que les mutilation sexuelles féminines, le mariage précoce et la violence domestique et sexuelle à lencontre des femmes ; Prise en charge des états non infectieux de lappareil génital, tels que la fistule génitale, le cancer du col de lutérus, les complications des mutilations sexuelles féminines et les problèmes de santé reproductive associés à la ménopause.

15 Composantes de la Santé de la Reproduction en République de Guinée Tenant compte des problèmes prioritaires de santé de la reproduction dans notre pays, les composantes suivante ont été choisies : Promotion de la Maternité Sans Risque LAccès et lUtilisation des Services de Santé en Faveur des Enfants Services de SR pour les Adolescents/Jeunes Lutte contre les IST/VIH/SIDA Lutte contre les Violences et les Pratiques Traditionnelles Néfastes Lutte contre lInfertilité et lHypofécondité Prise en Charge des cancers génitaux et des Problèmes de Santé du 3 ème âge Développement de Services Spécifiques de SR pour les Hommes COMPOSANTES DE LA SR EN GUINEE

16 PROGRAMME NATIONAL SR - OBJECTIFS OBJECTIF GENERAL Le Programme National vise à opérationnaliser la Politique Nationale en matière de Santé de la Reproduction à travers les composantes définies comme prioritaires

17 PROGRAMME NATIONAL SR - OBJECTIFS OBJECTIFS SPECIIFIQUES Promouvoir la Maternité Maternelle Promouvoir laccès à linformation et lutilisation des services de PF de qualité à toute la population Développer des Services de Santé en faveur des Enfants Développer des Services de SR spécifiques pour les Adolescents et Jeunes Promouvoir la Prévention et la prise en charge des IST/VIH/SIDA Eliminer les Violences et les Pratiques Traditionnelles néfastes pour la santé Promouvoir la prévention et la prise en charge de linfertilité et de lhypofécondité Promouvoir la prévention, le dépistage précoce et la prise en charge des cancers génitaux et des problèmes du troisième âge Développer des services de santé spéciifiques pour les Hommes

18 PROGRAMME NATIONAL SR - STRATEGIES Le Programme National de mise en œuvre de la Politique Nationale Santé de la Reproduction, qui aura une durée de 11ans ( ), sarticule sur les stratégies suivantes Information, Education, Communication IEC/ Plaidoyer Promotion de la Dimension Genre Formation Recherche Opérationnelle Renforcement des capacités nationales de Gestion Participation Communautaire / Pérennisation du Programme

19 POINTS FORTS DE LA MISE EN OEUVRE Elaboration et mise à disposition de documents de : Politique et Programme National SR Normes et Standards Stratégies SBC, Formation continue, IEC, PCIME, SAA, Code de la Famille Intégration des services de PF dans les Services de Soins Couverture de la quasi-totalité des structures de soins Elaboration et validation du Document Cadre du Cesfarh Existence dun pool de Formateurs en SR Loi /2000/ 010 sur la Santé de la Reproduction Montage et mise en œuvre dimportants projets projets et Programme PMSR, PPSG, SR/NUAP ONGs Nombre importants de partenaires dont OMS, UNFPA, USAID

20 SOINS APRES AVORTEMENT Les complications de lavortement contribuent à la mortalité maternelle à hauteur de 17% E n 1998 – 199 élaboration des normes et protocoles SAA suivie de lintégration dans les Cliniques de Gynécologie Obstétrique des deux CHU DONKA I.DEEN 2001 : Extension des SAA dans les deux hôpitaux régionaux Kankan Faranah et à lHôpital Préfectoral de Kérouané 2002 : Extension aux trois hôpitaux préfectioraux de Dabola Qsiguri ET Mandiana 2003 : Processus dextension à lhôpital régional de Boké et aux deux hôpitaux préfectoraux de Boffa, Fria Dans ce cadre ont été formés 52 Médecins, Il y a eu environ 580 prise en charge

21 POINTS A AMELIORER DANS LA M E O La persistances des faiblesses et problèmes identifiés dans lanalyse situationnelle des programmes de Santé de la Reproduction 1999, dont : Un taux élevé de mortalité maternelle, des plus élevés de la région Un faible taux de prévalence contraceptive Un taux élevé de Mortalité infantile La multiplicité des outils de gestion et dapproches de résolution des problèmes prioritaires Faiblesse de la coordination de la mise en œuvre, linsuffisance de suivi évaluation la non-harmonisation de bon nombre doutils de gestion le manque de définition des rôles des différents acteurs ; des partenaires au développement dont des ONGs Faible exploitation des résultats des recherches opérationnelles

22 DNSP DSR SAJ SMI PF F/H SSEI Div Promot PEVG/SSPME SNS SCOLAIRE PNLS PNLP PNLMD MINI COMM MIN JEUNESSE UNIVERSITE PPSG MSR PCIME OMS UNFPA-UNICEF ACD-IPRISM-USAID-EngenderHealth Save The Children-ADRA ACDIGTZ AGBEF-Africare STRUCTURES DEXECUTION & PARTENAIRES La Communauté STRUCTURES DE MISE ENOEUVRE PARTENAIRES

23 CONCLUSION Beaucoup de choses ont été faites, et de bonnes choses en matière de SR, et antérieurement à la LOI/2000/ 010. Ladoption et la promulgation de cette loi portant sur la Santé de la Reproduction de même que la validation des textes dapplication témoignent de la fidélité des autorités Guinéennes vis-à- vis de sen engagements internationaux visés par les objectifs du millénaire ; mais aussi le soucis doffrir à tout Guinéen où quil soit sur le territoire national, des soins et services de qualité. Pour conclure je crois pouvoir dire que si les résultats des activités SR ont servi de squelette à linitiation et ladoption de la LOI SR, ladite loi aidera à son tour à réduire les rumeurs, et certains mœurs et coutumes pour une Guinée davantage prospère, bénéficiant dun bon indice de développement humain. Déjà pour pérenniser les acquis et faciliter la dévolution des bonnes expériences le Ministère de la Santé travaille à lérection de la DSR en DNSR.

24 Je vous remercie de votre bien aimable attention La Division Santé de la Reproduction Ministère de la Santé Publique

25 Annonce d'une mauvaise nouvelle

26 Situation actuelle

27 Origines de la situation


Télécharger ppt "RÉSEAU DES PARLEMENTAIRES GUINÉENS SUR LA POPULATION ET LE DÉVELOPPEMENT FORUM SOUS REGIONAL POUR LA PROMOTION DE LA SANTE DE LA REPRODUCTION & PLANIFICATION."

Présentations similaires


Annonces Google