La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

10 e leçon : La mondialisation. 150 ans après : Marx « tort » ? 1. validité de lanalyse marxiste ? 2. alternative à lordre marchand ? La mondialisation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "10 e leçon : La mondialisation. 150 ans après : Marx « tort » ? 1. validité de lanalyse marxiste ? 2. alternative à lordre marchand ? La mondialisation."— Transcription de la présentation:

1 10 e leçon : La mondialisation

2 150 ans après : Marx « tort » ? 1. validité de lanalyse marxiste ? 2. alternative à lordre marchand ? La mondialisation

3 Marx a sous-estimé la capacité du capitalisme à rebondir Marx a surestimé la capacité du mouvement ouvrier à se soulever La mondialisation

4 capacité du capitalisme à rebondir 1. impérialisme 2. société de consommation La mondialisation

5 impérialisme : 1. main dœuvre bon marché 2. matières premières + pillage culturel, artistique 3. nouveaux marchés pour les marchandises

6 inégalités Nord / Sud mondialisation : « différentiel » entre centre / périphérie : délocalisation immigration La mondialisation

7 société de consommation le désir = « besoin » de consommation publicité, marketing

8 lordre marchand plus solide que Marx ne limaginait 2 voies logiques soffrent aux marxistes : 1.institutionnaliser la dictature du prolétariat => Etat-Parti : Lénine 2.abandonner la dictature du prolétariat => une autre voie : le réformisme

9 E. Bernstein Les présupposés du socialisme, 1898

10 John M. Keynes

11 « politique keynésienne » intervention massive de lEtat : soutenir la production, donner du pouvoir dachat aux ménages -> relance par la consommation -> plus de croissance -> rentrées fiscales : lEtat retrouve sa mise de départ

12 1945 : compromis capital / travail Etat social de marché (Etat-Providence) sécurisation de lexistence ; éducation ; protection sociale (santé, chômage, pensions) statut collectif de travail (CDI) abandon de la Révolution ; adhésion au nouveau mode de production « fordiste » (mécanisation)

13 gauchisme maintien de lidée de Révolution >< social-démocratie (« opportuniste ») lopérateur de la Révolution = pas le Parti centralisé, mais mouvements ouvriers spontanés >< léninisme (« autoritariste »)

14 Spartakisme Rosa Luxemburg

15 Anarchisme Bakounine

16 Léninisme 3 e Internationale Parti centralisé Socialisme 2 e Internationale D parlementaire Trotski 4 e Internationale (NPA, …) PCF ; PCI ; … Mao Zédong Révolution Culturelle PS ; social-D ; travaillistes E.Vandervelde L.Blum O.Palme F.Mitterrand F.Gonzalez

17 Les mouvements de libération nationale Conférence de Bandung 1955

18

19 Paradoxe des mouvements anti-systémiques perspective démancipation et de progrès pour les populations fragilisées (« nos enfants vivront mieux que nous ») stabilité culturelle du système-monde marchand le principal élément stabilisateur caché du système : « loptimisme des opprimés »

20 LEtat social de marché conflit = intégré au système civilisation du travail les « Trente Glorieuses »

21 Matrice philosophique de la modernité Libéralisme : droits individuels (Locke) Républicanisme : volonté G (Rousseau Socialisme : mouvement anti- systémique (Marx) Autonomie individuelle et collective La mondialisation

22 le coût du compromis « social- démocrate » : 1. lexploitation du Sud par le Nord 2. lexploitation de la nature La mondialisation

23 Mai 68 : = contestation de loccidentalo-centrisme de la société de consommation / production pas de convergence entre mouvement étudiant et mouvement ouvrier

24 « néo-conservatisme » « néolibéralisme » M. Thatcher (79-90) R. Reagan (81-89) La mondialisation

25 tournant « années 80 » : = « globalisation » = société hyper-industrielle = financiarisation de léconomie La mondialisation

26 La société hyper-industrielle technologies info + communication PC = 3 besoins = réseaux S (parenté, alliance) = production (économie) = langage (loisirs, art, éducation) La mondialisation

27 la société « hyper-industrielle » = la plus value nest plus dans la fabrication, mais dans : 1. linformation, la conception 2. les services, la vente (F2F) La mondialisation

28 Ex : chaussure : fabrication : 16 (salaires : 3 ) 2. conception + marketing, pub : distribution, vente : 30 La mondialisation

29 La mainmise de la finance sur le marché 1. création de valeur pour lactionnaire 2. pression sur les salaires La mondialisation

30 1. création de valeur pour lactionnaire actionnaires (petits / gros) = 5 % population mondiale agents financiers chefs dentreprise jugés sur le taux de profit La mondialisation

31 2. pression sur les salaires 1) pression sur les entreprises externalisation ; précarisation ; délocalisations ; immigration, traite EH « manager actionnarial » 2) pression sur lEtat social La mondialisation

32 ratio dividendes / masse salariale = 4 % 1982 = 12 % 2007 La mondialisation

33 stimuler la demande -> endettement privé : crédit consommation Belgique : personnes surendettées -> croissance droguée au crédit 2008 : crise des subprimes La mondialisation

34 Dette extérieure Grèce500 milliards $ Belgique1 200 milliards $ Irlande2 400 milliards $ France, Allemagne milliards $ USA milliards $ La mondialisation

35 Dette extérieure per capita Grèce $ Belgique $ Irlande $ => Conflits entre générations (retraites) => Conflits sociaux / géopolitiques La mondialisation

36 « Dette » écologique Earth overshoot day : 23 septembre millions réfugiés climatiques horizon 2020 La mondialisation

37 On contracte des dettes quon ne pourra pas rembourser pour créer des déchets quon ne pourra pas traiter La mondialisation

38 plus de « réserves » de population rurale Chine / Inde / Brésil « surnuméraires, « inutiles au monde », superflus La mondialisation

39 2% possèdent 50% patrimoine mondial 1 milliard êtres H dans la misère millions sous-alimentés 34 millions dans les pays riches 3 H les + riches = 49 pays les + pauvres 225 les + riches = 2,5 milliards les + pauvres La mondialisation

40 1 milliard : sécurité, confort => Centre 2 milliards y aspirent / sont en décrochage => périphérie 3 milliards : misère / superflus => « poubelles » La mondialisation

41 développement migrations Révolutions V° Tunisie 2 milliards périphérie

42 842 millions malnutrition 3 milliards surnuméraires

43 V° camps réfugiés : 12 millions 3 milliards surnuméraires

44 V° enfants de rue : 20 millions 3 milliards surnuméraires

45 centre : angoisse, vide existentiel publicité 700 milliards $ armement 1200 milliards $ stupéfiants 400 milliards $ antidépresseurs 20 milliards $ besoins de base : 50 milliards $ 1 milliard « confort » : centre

46 Régions centrales Amérique Nord, Europe, Japon, etc. Régions périphériques Chine, Inde, Brésil, Turquie, Iran, Russie, Europe centrale Régions « poubelles » Moldavie, Haïti, Sierra Leone 30% PIB aide extérieure Partage géopolitique

47 Shanghaï, Buenos Aires : aussi centres New York, Paris, Bruxelles : aussi périphéries et surnuméraires Indice de Gini : NY = Nairobi Dynamique « locale »

48 la pauvreté en Belgique (900/mois) 17% population Bruxelles 25% (pics 40%) surendettés Dynamique « locale »

49 Exclusion des inutiles = exploitation ? Différentiel de mobilité : limmobilité des uns est nécessaire à la mobilité des autres marchés F >< Etats / entreprises multinationales >< Etats / entreprises immatériel >< production matérielle La mondialisation

50 enracinement local, stabilité facteur de richesse pdt des siècles facteur de précarité aujdh exploitation = abrutissement par le travail = absence de liens, de réseau La mondialisation

51 Culture, civilisation : repères symboliques permettant aux individus de sécuriser leur existence Besoin dappropriation du monde La mondialisation

52 institutions horizontales (« social ») parenté / économie / « médias » logement / emploi / école institutions verticales (« politique ») juridiques idéologiques (religions, idéologies) La mondialisation

53 habitus : complicité ontologique entre le sujet / le champ social Pierre Bourdieu La mondialisation

54 Culture : « symbolique » Tiers symbolique, ordre symbolique Culture : « matériel » matérialité du pouvoir matérialité du territoire (géoculture) La mondialisation

55 autonomie, inventivité domination violence transitive : les H luttent pour quelque chose de « fini » « la guerre est la continuation de la politique par dautres moyens » (Clausewitz) La mondialisation

56 désir dappartenance : être reconnu dans son identité identité : segment de subjectivité (« race », ethnie, sexualité, langue, etc.) écart différentiel : discrimination identité = relationnelle : « nous » / « eux » La mondialisation

57 conflits matériels : logique triangulaire conflits identitaires : logique duelle solidarité, fraternité exclusion, infériorisation La mondialisation

58 violence mimétique, intransitive dans linfini de limaginaire V° racisme « dialectique du Maître et de lEsclave » La mondialisation

59 subjectivité : rapport au monde identité : rapport à lautre v° lutte anti-discrimination désidentification reconnaissance identité La mondialisation

60 passage des affects du champ matériel au champ identitaire Freud contraintes = « communautarisées » Loi qui réfrène le désir (tabou) = Loi du groupe (totem) frustration intra-culturelle => violence interculturelle

61 Freud « Il est certes « toujours possible dunir les uns les autres par les liens de lamour une plus grande masse dhommes, à la seule condition quil en reste dautres en dehors delle pour recevoir les coups ». (Malaise dans la civilisation (1929), PUF, 1971, p.68)

62 Freud désinhibition de laffectivité => « sauvagerie » / « héroïsme aveugle »

63 passage des affects du champ matériel au champ identitaire pt vue dominé intériorisation victimisation La Boétie servitude volontaire

64 passage des affects du champ matériel au champ identitaire pt vue dominant domination = déshumanisation fonction sociale de la cruauté déshumanisation = identification

65 passage des affects du champ matériel au champ identitaire Violence matérielle : = « réification » : homme-objet, homme-marchandise Violence identitaire : = barbarisation : « Etranger », « Autre »

66 passage des affects du champ matériel au champ identitaire + la culture permet aux individus de sapproprier le monde - besoin dappartenance + désappropriation (domination, aliénation) + besoin dappartenance

67 Ordre marchand désymbolisation, déculturation vide existentiel dynamique centrifuge


Télécharger ppt "10 e leçon : La mondialisation. 150 ans après : Marx « tort » ? 1. validité de lanalyse marxiste ? 2. alternative à lordre marchand ? La mondialisation."

Présentations similaires


Annonces Google