La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2 e leçon Lhomme, la société, le pouvoir. Lhomme un être humain, une subjectivité un être humain, une subjectivité = un corps : besoins / désirs / intérêts.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2 e leçon Lhomme, la société, le pouvoir. Lhomme un être humain, une subjectivité un être humain, une subjectivité = un corps : besoins / désirs / intérêts."— Transcription de la présentation:

1 2 e leçon Lhomme, la société, le pouvoir

2 Lhomme un être humain, une subjectivité un être humain, une subjectivité = un corps : besoins / désirs / intérêts = un corps : besoins / désirs / intérêts le corps relie lhomme au monde le corps relie lhomme au monde gestes gestes paroles paroles désirs désirs

3 3 organes existentiels 3 organes existentiels physiologiques / symboliques physiologiques / symboliques 1. main 2. bouche 3. sexe = être-au-monde = exister : sortir de soi, se projeter dans le monde Lhomme

4 plaisir : expérience de notre puissance dexister plaisir : expérience de notre puissance dexister = capacité de nous relier au monde = capacité de nous relier au monde tradition philosophique « matérialiste » minoritaire tradition philosophique « matérialiste » minoritaire Lhomme

5 tradition « matérialiste » minoritaire tradition « matérialiste » minoritaire Epicure (3 e AC) Epicure (3 e AC) hédonè : plaisir hédonè : plaisir Lhomme

6 tradition « matérialiste » minoritaire tradition « matérialiste » minoritaire Spinoza (17 e ) Spinoza (17 e ) Ethique Ethique géométrie des affects géométrie des affects Lhomme

7 tradition « matérialiste » minoritaire tradition « matérialiste » minoritaire Freud (20 e ) Freud (20 e ) « principe de plaisir » « principe de plaisir » Lhomme

8 tradition « matérialiste » minoritaire tradition « matérialiste » minoritaire Foucault Foucault Lusage des plaisirs Lusage des plaisirs Lhomme

9 plaisir dexister plaisir dexister jouissance égoïste de soi jouissance égoïste de soi altruisme (dévouement, sacrifice) altruisme (dévouement, sacrifice) = « antérieur » à toute conscience morale = « antérieur » à toute conscience morale décalage critique par rapport à la morale décalage critique par rapport à la morale Lhomme

10 Ethique Ethique géométrie des affects géométrie des affects passions joyeuses : augmentation de notre puissance dexister passions joyeuses : augmentation de notre puissance dexister passions tristes : diminution de notre puissance dexister passions tristes : diminution de notre puissance dexister Spinoza

11 plaisir : rare et incommunicable plaisir : rare et incommunicable ce qui rend possible / impossible le plaisir ce qui rend possible / impossible le plaisir = la société, le droit, la politique = la société, le droit, la politique La société

12 lH ne peut satisfaire ses besoins/désirs quà travers une culture, une société lH ne peut satisfaire ses besoins/désirs quà travers une culture, une société vie affective = sortir de sa famille vie affective = sortir de sa famille travailler = coopérer, échanger travailler = coopérer, échanger penser = communiquer penser = communiquer La société

13 François Truffaut, Lenfant sauvage (1970)

14 désir / technique / langage désir / technique / langage = institutions fondamentales : 1. institutions de parenté 2. institutions économiques 3. institutions culturelles langue; école ; savoir; jeu langue; école ; savoir; jeu La société

15 institutions fondamentales : institutions fondamentales : actualiser ma puissance dexister actualiser ma puissance dexister empêcher ma puissance dexister empêcher ma puissance dexister –concurrence –contraintes bonheur : question politique bonheur : question politique nous sommes conditionnés par la société nous sommes conditionnés par la société La société

16 travail + langage >< sexe geste et parole = solidaires geste et parole = solidaires 1. main -> geste, outils 2. bouche -> parole -> activités « directement » sociales

17 André Leroi-Gourhan ( ) Le geste et la parole 1.Technique et langage (1964) 2.La mémoire et les rythmes (1965 )

18 1. main -> geste, outils (technique) 2. bouche -> parole (mémoire) -> codés par la culture -> activités « directement » sociales travail + langage >< sexe

19 sexualité = « a-sociale » sexualité = « a-sociale » « passion égoïste » « passion égoïste » Freud Freud ( ) ( )

20 sexualité = « a-sociale » sexualité = « a-sociale » « il ny a pas de rapport sexuel » « il ny a pas de rapport sexuel » Jacques Lacan ( )

21 libido libido = irréductible à toute vie sociale = irréductible à toute vie sociale = réservoir imaginaire propre à chaque individu = réservoir imaginaire propre à chaque individu -> à la fois condition de / danger pour la société sexualité = « a-sociale » sexualité = « a-sociale »

22 interdits sexuels interdits sexuels –différer / sublimer la libido –sallier aux autres prohibition de linceste prohibition de linceste = invariant anthropologique = invariant anthropologique = intériorisé -> inconscient = intériorisé -> inconscient sexualité = « a-sociale » sexualité = « a-sociale »

23 Maurice Godelier atome de parenté alliance

24 parenté / économie / culture = rapports « horizontaux » entre individus = rapports de pouvoir -> hiérarchies - père / enfant - patron / salariés - savant / ignorant etc. Le pouvoir

25 les rapports de P débouchent sur – –conflits violences – –normes -> institutions -> « société », « Etat » Le pouvoir

26 rapports sociaux « horizontaux » entre individus – –droit privé rapports « verticaux » avec le pouvoir – –droit public + droit pénal Le pouvoir

27 quand les rapports de pouvoir relèvent-ils de la violence / du droit ? Ex : esclavage Le pouvoir le champ politique proprement dit

28 quand les rapports de pouvoir relèvent-ils de la violence / du droit ? Ex : capitalisme Le pouvoir

29 Etat : « monopole de la violence légitime » Max Weber

30 question de la légitimité du pouvoir le P doit à la x – –affirmer son autorité / force physique – –se justifier : convaincre quil nest pas que force Le pouvoir

31 Lybie 2011

32 les 2 conditions du droit: – –un pouvoir capable de faire pression par menace de sanction – –un système de légitimation pour garantir la « croyance » dans lédifice juridique Le droit

33 directum = bon, légitimejustice = équité jus = droit positif droit = droit positif « juridique », « judiciaire » « juridique », « judiciaire » Hybridation des termes justice / droit

34 le droit est exercé en référence à la justice = valeur morale au nom de quelque chose qui, pour le groupe, est considéré comme inconditionnel fondement = légitimité Le droit

35 Déclaration des droits de lhomme et du citoyen (1789) « Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression » (art.2)

36 Lhomme, la société, le pouvoir « Histoire de la philosophie et des théories du droit naturel » « Histoire de la philosophie et des théories du droit naturel » le « droit naturel » : le « droit naturel » : = valeur morale qui se présente comme le fondement, la référence, la condition de possibilité du droit positif

37 Moïse recevant les Tables de la Loi Marc Chagall Dieu Dieu Dieux Dieux Esprits, Ancêtres Esprits, Ancêtres

38 « théories du droit naturel » système de pensée système de pensée = socle intellectuel et moral commun à tous les acteurs de la société = socle intellectuel et moral commun à tous les acteurs de la société –ceux qui exercent le pouvoir –ceux qui critiquent, résistent, contestent

39 Europe du Moyen-âge système de pensée théologico-politique système de pensée théologico-politique Evangiles Evangiles

40 1789 : les Droits de lHomme système de pensée démocratique système de pensée démocratique

41 ordre rituel: pouvoir religieux -> « sociétés premières » ordre théologico-politique: pouvoir militaire -> « grandes civilisations » ( AJC) ordre marchand: pouvoir économique -> « société moderne » (13 e ) Lhomme, la société, le pouvoir

42 hétéronomie < heteros = autre hétéronomie < heteros = autre nomos = la loi nomos = la loi la Loi vient dun Autre = Dieu(x) la Loi vient dun Autre = Dieu(x) autonomie < autos = soi-même autonomie < autos = soi-même nomos = la loi nomos = la loi la Loi vient des hommes la Loi vient des hommes Lhomme, la société, le pouvoir

43 passage de lhétéronomie à lautonomie passage de lhétéronomie à lautonomie du droit surnaturel au droit naturel du droit surnaturel au droit naturel

44 historicité et relativité de notre système de pensée historicité et relativité de notre système de pensée éviter lethnocentrisme (= juger lensemble des cultures à laune de son propre système de valeurs) éviter lethnocentrisme (= juger lensemble des cultures à laune de son propre système de valeurs) Lhomme, la société, le pouvoir

45 la philosophie et les systèmes de pensée la philosophie et les systèmes de pensée la philosophie : capacité de se décaler = « penser autrement » la philosophie : capacité de se décaler = « penser autrement » –v° « grands » philosophes –v° périodes + intenses, + inventives Lhomme, la société, le pouvoir

46 double décentrement double décentrement –histoire: relativité des systèmes de pensée –philosophie: décalage interne Lhomme, la société, le pouvoir

47 1. l « ordre rituel » sociétés « premières » (« archaïques », « primitives ») ethnologie

48 1. l « ordre rituel » sociétés « premières » sans Etat ; sans histoire ; sans écriture ? ou contre lEtat, contre lhistoire ?

49 institutions déchange : système de parenté système économique système de savoir 1. l « ordre rituel »

50 Claude Lévi-Strauss ( )

51 Marshall Salhins (1930)

52 Claude Lévi-Strauss ( )

53 Logique du don pas de contrat, dachat/vente système de dons réciproques : – –les biens = cadeaux – –les femmes = mariages – –les messages = cérémonies

54 Marcel Mauss Essai sur le don (1923) gratuit mais obligatoire donner recevoir rendre prestige / honte

55 Logique du don Kwakiutl « potlatch » compétition au cours de laquelle on essaie décraser son adversaire de dons cadeaux / fêtes / destruction dobjets précieux ou utiles

56 chef : prestige; pas de pouvoir coercitif = celui qui donne + que les autres bon stratège : chasse / guerre bon organisateur : rend des services bon orateur : récits, mythes, proverbes le pouvoir politique

57 « chefferie » : en dette par rapport au groupe ne peut prélever dimpôt ne peut exercer de coercition

58 Pierre Clastres La société contre lEtat, 1974 sociétés premières » = refus structurel de lEtat

59 Pierre Clastres La société contre lEtat, 1974 = renversement du sens de la dette Etat = du groupe -> chef capitalisme = du groupe -> finance

60 omniprésence de la norme / Loi coutume sanctions ostracisme bannissement 1. l « ordre rituel »

61 normes < Esprits / Ancêtres hétéronomie 1. l « ordre rituel » Culte des pierres Carnac

62 « animisme »: des forces invisibles animent la nature et la société 1. l « ordre rituel »

63 Ancêtres totems ritualisation de tous les actes sociaux 1. l « ordre rituel » Totem Algonkin

64 devin, sorcier, chaman = « techniciens de linvisible » pouvoir réel 1. l « ordre rituel »

65 préserver lordre social tout changement = perçu comme une perturbation de lordre du monde société contre lhistoire mais sociétés historiques quand même 1. l « ordre rituel »

66 Sociétés et civilisations Dogons Polynésie Peuples de Polynésie – AC

67 Claude Lévi-Strauss ( ) Tristes tropiques « sociétés froides » = équilibre « sociétés chaudes » = « différentiel »

68 « révolution néolithique » AC / AC = mutation politique avant dêtre une mutation technologique 2. Lordre théologico-politique

69 agriculture AC -> AC 2. Lordre théologico-politique

70 villes – AC 2. Lordre théologico-politique

71 écriture – AC 1. gestion économique 2. lois, ordres littérature: tardif 2. Lordre théologico-politique

72 Codes dHammourabi Roi de Babylone – 1792 / Lordre théologico-politique

73 hiérarchie sociale – AC 1. paysans 2. guerriers 3. prêtres AC : tensions sociales, maladies, pénuries, suicides 2. Lordre théologico-politique

74 Etat : renversement du sens de la dette groupe => pouvoir royal paysans (90%) -> guerriers/prêtres périphéries => centre campagnes -> villes -> capitale 2. Lordre théologico-politique

75 marchands circulation des marchandises

76 marchands position ambivalente: utilité danger

77 Linvention des Dieux 2. Lordre théologico-politique

78 transcendance de Dieu / des Dieux le divin = sacré (< sacer) : séparé du monde / hommes pouvoir sacré = séparé du peuple = du côté des Dieux 2. Lordre théologico-politique

79 la classe sacerdotale (prêtres) = gardiens des lois fondamentales = administrateurs du royaume 2. Lordre théologico-politique

80 associe au sommet le P théologique (prêtres) le P politique (guerriers) 2. Lordre théologico-politique

81 élite minuscule qui fait lhistoire (5%) – –prêtres, noblesse guerrière, marchands masse des anonymes – –paysans

82 élite minuscule qui fait lhistoire (5%) élite minuscule qui fait lhistoire (5%) –prêtres, noblesse guerrière, marchands masse des anonymes masse des anonymes –« exclus »: esclaves, vagabonds

83 élite minuscule qui fait lhistoire (5%) élite minuscule qui fait lhistoire (5%) –prêtres, noblesse guerrière, marchands masse des anonymes masse des anonymes –« sans-papiers », enfants des rues

84 « patriarcat » : oppression systémique des femmes « patriarcat » : oppression systémique des femmes sous-statut juridique sous-statut juridique exclusion des sphères de pouvoir exclusion des sphères de pouvoir confinement dans lespace domestique confinement dans lespace domestique domination masculine invisibilité historique des femmes

85 confinement dans lespace domestique confinement dans lespace domestique domination masculine

86 égalité femme/homme (années 60) : égalité femme/homme (années 60) : 1.affirmation politique de légalité 2.contrôle de la reproduction domination masculine

87 les autres civilisations étapes au sein dune évolution unidirectionnelle inférieures La question de lethnocentrisme

88 Lévi-Strauss, Race et Histoire lhistoire = progrès qui mène à notre civilisation ? hiérarchie des civilisations ? Déconstruire la notion de « progrès dans lhistoire »

89 Y a-t-il un progrès dans lhistoire ? 1) quel critère ? techno-scientifique ? Occident milieux hostiles ? Eskimos ; Bédouins spiritualités ? Inde ; Chine solidarité ? Islam

90 Y a-t-il un progrès dans lhistoire ? 2) prix du progrès technique ? perte qualité perceptive désastre écologique domination sociale guerres 20 e siècle : 187 millions de morts

91 Y a-t-il un progrès dans lhistoire ? 2) « progrès » en art, littérature ? Sartre Platon

92 « Est-ce que toutes les civilisations se valent ? » relativisme >< ethnocentrisme sacrifices humains ?

93 « Est-ce que toutes les civilisations se valent ? » relativisme >< ethnocentrisme mutilations génitales

94 « Est-ce que toutes les civilisations se valent ? » lenjeu choisir entre les civilisations = amener chaque civilisation au meilleur delle-même

95 « Est-ce que toutes les civilisations se valent ? » v° pays arabo-musulmans droits des femmes / homosexuels / ne pas croire / démocratie concilier universalité / sens de la relativité


Télécharger ppt "2 e leçon Lhomme, la société, le pouvoir. Lhomme un être humain, une subjectivité un être humain, une subjectivité = un corps : besoins / désirs / intérêts."

Présentations similaires


Annonces Google