La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Stage national SES – 20 mars 2012 Pierre-André CORPRON

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Stage national SES – 20 mars 2012 Pierre-André CORPRON"— Transcription de la présentation:

1 Stage national SES – 20 mars 2012 Pierre-André CORPRON

2

3 Le libellé fait immédiatement penser à la question de la comparaison entre la croissance économique et la croissance démographique : les réflexions de Malthus au XIX e, craignant une croissance de la population plus rapide que celle des ressources. Les analyses de Marx concernant la surpopulation relative, nécessaire à la constitution de lArmée industrielle de réserve les thèses dEster Boserup, montrant que la pression démographique est un facteur de croissance économique, en particulier par les transformations des structures agraires. … Mais les indications complémentaires conduisent à une approche très différente !

4 Elles ont comme fil conducteur lhypothèse du cycle de vie et conduisent à analyser la dynamique démographique sous cet angle. Tout le chapitre est structuré par cette problématique. Une présentation initiale de la dynamique démographique, sur une période longue La détermination de lépargne sous lhypothèse de cycle de vie et les conséquences attendues sur la croissance économique Le lien entre les transformations démographiques et lévolution de lépargne… dans une approche statique (comparaison des taux dépargne) et dynamique (évolutions attendues des taux dépargne. Les déséquilibres entre lépargne et linvestissement en économie ouverte et les conséquences sur le solde des transactions courantes (et son évolution).

5 Transformations démographiques Hypothèse de cycle de vie Formation de lépargne des ménages Equilibre Investissement – Epargne et solde des transactions courantes Epargne des entreprises Epargne de lEtat Epargne des ISBLSM programme

6 Transition démographique et croissance de la population au XIX e siècle. La transition démographique (Landry, La révolution démographique, 1934) débute dans lAngleterre du XVIII e siècle et concerne une grande partie de lEurope au XIX e. Elle définit le passage dun régime de natalité et mortalité élevées, à un régime de natalité et mortalité faibles. La diminution rapide de la mortalité tandis que la natalité se maintien à un niveau élevé => fort accroissement naturel La baisse de la natalité suit avec une ou deux générations de décalage => laccroissement naturel se réduit alors.

7 Transition démographique et croissance de la population au XIX e siècle. Conséquences : La population progresse très rapidement. Le multiplicateur transitionnel est fréquemment proche de 5. Le poids démographique des pays se modifie. Elle favorise des mouvements migratoires. Lémigration représente souvent une soupape face au gonflement de la population : Angleterre, Irlande, Allemagne, Italie => cela permet le peuplement du « nouveau monde » (qui connaît également la transition démographique).

8 Transition démographique et croissance de la population au XIX e siècle. Les particularités de la transition démographique française : La natalité diminue très rapidement. Le taux daccroissement naturel est faible, et la France est un pays dimmigration. Jacques Vallin, Graziella Caselli, « Quand lAngleterre rattrapait la France », Ined, Population & Société, n°346, 1999Quand lAngleterre rattrapait la France

9 Transition démographique et croissance de la population au XIX e siècle. Les particularités de la transition démographique française :

10 Transition démographique et croissance de la population au XIX e siècle. Les particularités de la transition démographique française :

11 Transition démographique et croissance de la population au XIX e siècle. Les particularités de la transition démographique française :

12 La démographie européenne de la deuxième moitié du XX e siècle. Le mouvement général Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la population européenne (au sens large, en incluant la Russie d'Europe, l'Ukraine…) a achevé sa transition démographique. Le taux d'accroissement de la population augmente légèrement jusqu'à la fin des années soixante, sous l'effet du Baby-boom, tandis que le solde migratoire global reste négatif. Le taux d'accroissement diminue ensuite régulièrement, en raison d'une baisse de l'accroissement naturel que ne compense pas une légère augmentation du solde migratoire. Il devient nul au milieu des années 1990 et négatif entre 1997 et À partir des années 1990, la situation devient très particulière puisque l'accroissement naturel est négatif et que c'est une augmentation du solde migratoire qui vient empêcher la population de diminuer fortement.

13 La démographie européenne de la deuxième moitié du XX e siècle. Le mouvement général A. Adveev, T. Eremenko, P. Festy, J. Gaymu, N. Le Bouteillec, S. Springer, « Population et tendances démographiques des pays européens ( ) », Population n° , InedPopulation et tendances démographiques des pays européens (

14 La démographie européenne de la deuxième moitié du XXe siècle. Des particularités géographiques. Europe de l'Ouest et du Nord : progression de la population Europe centrale et de l'Est : tendance à la stagnation (Allemagne, Italie, Russie, Pologne), voire à la baisse de la population (pays baltes, Roumanie, Hongrie…). Cette situation sexplique largement par une baisse de la fécondité, mais les phénomènes migratoires viennent accentuer l'évolution pour certains pays (Europe de l'Est avec des soldes migratoires négatifs) ou compenser partiellement le mouvement naturel.

15 La démographie européenne de la deuxième moitié du XXe siècle. Les particularités de la démographie française. une vitalité démographique supérieure à la moyenne. Le Baby-boom a été particulièrement important, tandis que la "dénatalité" a été moins marquée qu'en Allemagne ou en Espagne. Au cours des dernières années, l'indicateur conjoncturel de fécondité est supérieur à 2 en France, alors qu'il est proche de 1,6 dans l'ensemble de l'UE. Une croissance démographique française tirée par le solde naturel plutôt que par le solde migratoire. Seule l'Angleterre est actuellement dans une situation comparable, la Belgique et la Suède présentent une croissance démographique plus rapide que celle de la France, mais elle repose plus sur la composante migratoire que sur l'accroissement naturel.

16 Des situations de « vieillissement » démographiques très variables. Des structures par âge différentes La population doit diminuer en Allemagne dici 2060 et continuer à progresser en France.

17 Le modèle de lhypothèse de cycle de vie. Le comportement dépargne dépend du cycle de vie de lagent. La théorie du cycle de vie (Modigliani-Brumberg, 1954) vise à expliquer les différences dépargne, en les reliant aux variables démographiques. Un point de départ microéconomique : le consommateur répartit dans le temps sa consommation de manière optimale, en tenant compte du fait que ses revenus varient au cours de sa vie. Il emprunte lorsqu'il est jeune et n'a pas de revenu Il rembourse et épargne lors de sa phase d'activité Il utilise cette épargne pour sa retraite. Il lisse ainsi sa consommation et son épargne tout au long de sa vie et l'accumulation de patrimoine qu'il réalise à une époque n'a pas d'autre objet que de lui permettre de consommer plus tard.

18 Le modèle de lhypothèse de cycle de vie. Lépargne est fonction du cycle de vie. C. Antonin, « Age, revenu et comportement dépargne des ménages »Age, revenu et comportement dépargne des ménages

19 Le cycle de vie se retrouve partiellement dans le taux dépargne. « Les inégalités entre ménages dans les comptes nationaux » Insee première n° 1265, novembre 2009Les inégalités entre ménages dans les comptes nationaux

20 Le cycle de vie se retrouve partiellement dans le taux dépargne Daprès, « Les inégalités de patrimoine saccroissent entre 2004 et 2010 », Insee première 1380, novembre 2011« Les inégalités de patrimoine saccroissent entre 2004 et 2010

21 Comment relier dynamique démographique et cycle de vie ? Par lexistence de générations différentes Au niveau macroéconomique, on considère quune société est composée de générations qui se succèdent. Les modèles à « générations imbriquées » (Allais, Samuelson) montrent que dans une société composée de générations ayant des comportements identiques, cest-à-dire successivement dépargne et de désépargne, les mouvements se compensent et le taux dépargne global est nul. Un résultat évidemment surprenant, qui correspond à un état stationnaire, mais qui permet en creux de comprendre les raisons de lévolution de lépargne

22 Comment relier dynamique démographique et cycle de vie ? Un taux dépargne positif sexplique par un déséquilibre démographique. Une croissance démographique, qui se traduit par une augmentation du poids des jeunes et des actifs (qui épargnent) par rapport aux retraités. Par exemple quelques années après un baby- boom. Un allongement de l'espérance de vie à la retraite (allongement de la durée de vie à durée d'activité inchangée, ou réduction de la durée d'activité) conduit les actifs à gonfler leur épargne. Une croissance économique qui augmente le revenu relatif des actifs par rapport aux inactifs et les incite à épargner plus que les autres générations ne désépargnent.. A contrario de tout cela le vieillissement démographique doit provoquer une contraction de lépargne.

23 La diversité de lépargne en Europe : un lien peu évident avec lHCV. Les taux dépargne des ménages.

24 La diversité de lépargne en Europe : un lien peu évident avec lHCV. Le taux dépargne global : Epargne / PIB

25 La diversité de lépargne en Europe : un lien peu évident avec lHCV. Les raisons : une multitude de facteurs qui interviennent. des effets d'âge ce sont ceux qui nous intéressent ici, des effets de génération (toutes les générations n'ont pas le même vécu et les taux d'épargne reflètent leurs parcours de vie différenciés) des phénomènes conjoncturels. Se pose également la question de la transmission du patrimoine. On peut en effet envisager que les ménages aient un comportement d'accumulation patrimoniale en faveur de leur descendance, un altruisme générationnel. La volonté de transmettre un patrimoine complique alors l'analyse et ne conduit pas nécessairement à une décroissance du taux d'épargne lors du vieillissement. Il faut de plus considérer que lépargne des ménages nest quune composante de de lépargne globale dun pays. En France elle en constitue entre la moitié et les deux tiers selon les époques.

26 La diversité de lépargne en Europe : un lien peu évident avec lHCV. Les raisons : une multitude de facteurs qui interviennent.

27 La diversité de lépargne en Europe : un lien peu évident avec lHCV. Le taux dépargne des ménages névolue pas complètement comme le taux global.

28 Accumulation du capital et épargne La logique du programme est ici de considérer que les transformations démographiques ont un impact sur laccumulation du capital, résultat de leffort dinvestissement… et donc sur la croissance économique. La dynamique démographique => taux dépargne Léquilibre épargne – investissement => croissance On doit repartir de léquilibre entre les ressources et les emplois En économie fermée : I = S En économie ouverte S - I = X – M Deux dimensions peuvent être développées Le lien entre le taux dépargne et la croissance économique Les déséquilibres internationaux et leur évolution possible

29 Le lien entre lépargne et la croissance.

30 Les déséquilibres internationaux et leurs évolutions. Quelques exemples FranceAllemagneÉtats-Unis PIB1932,82476,810957,6 Importations537,41024,31777,7 Total Ressources2470,23501,112735,3 Consommation1604,11911,89612,3 Investissement374429,61735,2 Exportations492,11159,81387,8 Total emplois2470,23501,212735,3 Epargne328, ,3 S - I-45,3135,4-389,9 X - M-45,3135,5-389,9 Remarque : lépargne telle quelle est mesurée ici nest pas strictement égale à lépargne brute : il faut y retrancher le solde des revenus primaires et des transferts courants avec le RdM. Voir les différentes approches du PIB dans Eurostat ou pour la France les Grands agrégats et opérations avec le Reste du mondeGrands agrégats et opérations avec le Reste du monde

31 Les déséquilibres internationaux et leurs évolutions. Les excédents des uns sont les déficits des autres. Les déséquilibres internationaux des transactions courantes peuvent s'analyser comme le résultat de déséquilibres entre l'épargne et l'investissement et également comme le résultat de déséquilibres de financement entre les pays. Si des pays sont déficitaires, dautres sont forcément excédentaires. Ce sont les mouvements de capitaux, qui compensent le déséquilibre des transactions courantes. Un pays déficitaire devra faire appel aux capitaux extérieurs (car son épargne est inférieure à son investissement) et inversement un pays excédentaire va accumuler des actifs extérieurs.

32 Les déséquilibres internationaux et leurs évolutions. Démographie et déséquilibres internationaux. Le vieillissement démographique doit se traduire par une augmentation des « consommateurs » potentiels par rapport aux « producteurs » potentiels. Sauf à supposer une croissance proportionnelle de la productivité des actifs, il devrait en résulter lapparition de déficits des transactions courantes (hausse plus rapide des importations que des exportations). Ce qui correspond à la logique dune diminution de lépargne. Le pays dont la population vieillit peut se trouver dans deux situations opposées : Sil a accumulé des actifs extérieurs, grâce à des excédents courants réguliers, il dispose alors dune possibilité de supplément de revenu permettant de financer une consommation plus importante. Sil ne dispose pas dactifs extérieurs il doit réduire la demande intérieure, ou accepter le développement de sa dette extérieure. La réduction de la demande intérieure posera un problème de partage du revenu (baisse des retraites ou baisse des salaires). Laccumulation de dette extérieure posera un problème de soutenabilité. Artus, Vieillissement démographique et actifs extérieurs : quels pays vont être en difficulté ? Flash éco, 1 er mars 2012, Natixis, Vieillissement démographique et actifs extérieurs : quels pays vont être en difficulté


Télécharger ppt "Stage national SES – 20 mars 2012 Pierre-André CORPRON"

Présentations similaires


Annonces Google