La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Patterns de diversité spécifique au sein dune communauté despèces en compétition Rémi Vergnon Directeurs de thèse: Dr Nick Dulvy (CEFAS, UK) Pr Rob Freckleton.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Patterns de diversité spécifique au sein dune communauté despèces en compétition Rémi Vergnon Directeurs de thèse: Dr Nick Dulvy (CEFAS, UK) Pr Rob Freckleton."— Transcription de la présentation:

1 Patterns de diversité spécifique au sein dune communauté despèces en compétition Rémi Vergnon Directeurs de thèse: Dr Nick Dulvy (CEFAS, UK) Pr Rob Freckleton (University of Sheffield, UK) Dr Yunne Shin and Dr Philippe Cury (IRD Sète, France) 8 ème forum halieumétrique, La Rochelle, Juin

2 Introduction Diversité spécifique Perturbations (surpêche réchauffement) Guildes: deux types de modèles « énergétique » de diversité Services écosystémiques Diversité spécifique à léchelle de lécosystème: quels mécanismes? Diversité: mécanismes ? Analyse de données Modélisation Nouvelles hypothèses

3 Énergie et diversité spécifique Modèles actuels: répartition de lénergie entre organismes Coexistence = f fitness moyenne, trade-offs stabilisants) Niche: fitness est grand, trade-offs stabilisants forts Modèles neutres: fitness = 0, stochasticité Modèles neutres: fitness = 0, stochasticité Neutralité: deux interprétations possibles Espèces équivalentes Forte influence de la migration Comment étendre cette approche à un réseau trophique dans son entier?

4 Théorie du spectre de taille Commencer simple: diversité spécifique au sein dune guilde A léchelle des écosystèmes marins: Même taille = même guilde! Prédation opportuniste et basée sur la taille Énergie est convoyée par prédation vers les grandes classes de taille Diversité dépend de mécanismes complexes

5 Commencer simple: phytoplancton et diversité spécifique Guilde: neutralité ou niche? Données: communauté phytoplanctonique station L4 (Manche) Hypothèses initiales: communauté à deux composantes Espèces « permanentes » abondantes gouvernées par la théorie des niches Espèces occasionnelles rares principalement influencées par migration

6 Espèces occasionnelles Espèces rares: fort turnover Ce qui est prédit par les modèles neutres 80 espèces

7 Espèces permanentes Hypothèse: groupes despèces différentes en compétition Forte structure en taille: espèces regroupées en dômes

8 Espèces permanentes Dôme: espèces fonctionnellement proches en compétition? Dôme 1Dôme 2 Axe de la niche: masse Literature 3 : les espèces au sein des dômes sont fonctionnellement proches Dômes: résultats de la compétition/prédation/habitat

9 Temps Abondance Similarité entre espèces Information mutuelle 4 : Fortes valeurs: dépendance espèces proches Faibles valeurs: pas de relation

10 Similarité entre espèces Influence négative de la rareté: migration? Dômes: fortes valeurs

11 Analyse de données: Influence de la migration sur les espèces rares Groupes de taille despèces proches Conclusion References: 1: Magurran Measuring Biological Diversity 2: Hubbell The Unified Neutral Theory of Biodiversity and Biogeography 3: Kerr and Dickie The Biomass Spectrum 4: Cazelles, B., Symbolic dynamics for identifying similarity between rhythms of ecological time series Modélisation: Modèle de diversité spécifique en taille: neutralité? Conséquences pour la conservation et gestion des ressources

12 Modèle neutre: un exemple S1S2 Metacommunauté Migrants Communauté locale (guilde) Metacommunauté


Télécharger ppt "Patterns de diversité spécifique au sein dune communauté despèces en compétition Rémi Vergnon Directeurs de thèse: Dr Nick Dulvy (CEFAS, UK) Pr Rob Freckleton."

Présentations similaires


Annonces Google