La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le niveau de conglutinine dans le plasma est héritable chez les BV et les taux faibles prédisposent aux infections pulmonaires Objectif : montrer que la.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le niveau de conglutinine dans le plasma est héritable chez les BV et les taux faibles prédisposent aux infections pulmonaires Objectif : montrer que la."— Transcription de la présentation:

1 Le niveau de conglutinine dans le plasma est héritable chez les BV et les taux faibles prédisposent aux infections pulmonaires Objectif : montrer que la conglutinine peut être utilisée comme marqueur génétique dune sensibilité aux maladies infectieuses chez les bovins dans un but de sélection.

2 Intérêt des recherches sur la résistance génétique aux maladies infectieuses Sélection et élevage danimaux résistants essentiels surtout dans les pays en voie de développement Sélection et élevage danimaux résistants essentiels surtout dans les pays en voie de développement ( les médicaments sont peu disponibles, chers, moins fiables…) Sélection directe : « Pathogene challenge » Sélection directe : « Pathogene challenge » Sélection indirecte Sélection indirecte Marqueurs morphologique ( pigmentation occulaire /kératoconjonctivite bovine) Marqueurs morphologique ( pigmentation occulaire /kératoconjonctivite bovine) Marqueurs physiologiques (type Hb / malaria) Marqueurs physiologiques (type Hb / malaria) Marqueurs immunitaires ( Neutrophiles avec pouvoir phagocytaire affaibli / Mammites) Marqueurs immunitaires ( Neutrophiles avec pouvoir phagocytaire affaibli / Mammites)

3 Structure et Fonction de la conglutinine Structure : La conglutinine est une protéine sanguine produit dans le foie dune famille de 5 collectines, impliquées dans l'immunité naturelle Fonction : Elles fonctionnent comme les opsonines par activation directe de la voie classique du Complément. Promotion de la phagocytose et élimination des microorganismes Diminution de la capacité de conglutination au cours dune infection Possibilité que la conglutinine puisse inhiber linfectivité du virus HIV-1 par interaction avec une glycoproteine de lenveloppe virale.

4

5 Matériel clinique : -Bovins délevages expérimentaux (traitement de super ovulation et transfert dembryons) -260 génisses et 309 taurillons de quatre races différentes -logement : séparation des mâles et femelles / lots de 5 à 12 animaux. -Prise de sang 1x/ jour à heure fixe (plasma immédiatement isolé et conservé à – 20°C) -Prise en compte dun « infection respiratoire » entre jours 42 et 336 uniquement si recours à un traitement dantibiotiques. Méthodes analytiques : (détermination de la concentration de Conglutinine dans le sérum) Rocket immunoélectrophorèse (RIE), SDS-PAGE, Western Blot Rocket immunoélectrophorèse (RIE), SDS-PAGE, Western Blot Protocole détude

6 Analyses génétiques Model animal Individuel Y= µ +(R+S+a)+A Y : Concentration de conglutinine plasmatique / infections µ : moyenne concentration de conglutinine de la population R :Race S: Sexe a : Année de naissance A : effet animal(Génétique additive) Numéro de lot est considéré comme un facteur aléatoire h² = Variance GA / Variance Pheno totale (source: model animal) r² = Covariance GA / Covariance Pheno (source: model animal) } effets denvironnement fixes

7 Résultats

8 Conglutinine 1.MG de [Conglutinine] mâle (15.5µg/ml) > MG de[Conglutinine] femelle (8.1µg/ml) (p<0.001) 2. Influence génétique importante sur la [conglutinine] chez les mâles et les femelles (h² = 0.45 femelle et h² = 0.67 mâle) 3.Différence significative entre races 4.Effet de race comparable chez mâle et femelle (conglutinine a le même trait génétique pour les deux sexes) 5.Variabilité entre lot faible dans les deux sexes

9 Infections respiratoires 1.Moyenne géométrique (MG) : mâle = 2.2 ; femelle = Effet de race important 3.Héritabilité : mâle = 0.26 et femelle = Variabilité entre lot faible dans les deux sexes

10 Corrélation [conglutinine] / nombre dinfection 1.Corrélation génotypique négative significative entre le nombre dinfections et les [conglutinine]. (mâle r a = -0,50 et Femelle r a = -0.52) 2.Corrélation phénotypique (mâle r p = -0,18 et Femelle r a = )

11 Conclusion 1. La première étude a démontré une corrélation génétique entre [conglutinine] et les infections respiratoires. 2. Sélection possible pour la résistance aux infections respiratoires, ainsi le taux plasmatique de conglutinine pourrait être utilisé comme marqueur. 3. Résistance aux infections respiratoires : Caractère génétique indépendant lié de facon non complète avec les taux de conglutinine. Intérêt à élargir cette etude à dautres membres de la famille des conglutinines.

12 Discussion 1.[conglutinine] mâles > [conglutinine] femelles Les femelles ont une ration plus faible en énergie que les mâles mais toujours adéquate ….une composante de la difference? Logement dans des stations expérimentales différentes 2. La fréquence des infections respiratoires est élevée mais encore plus chez les mâles mouvement important de veaux dans stations expérimentales Valeur génétique des animaux élevée Effet de station expérimentale sur les mâles? 3.[conglutinine] corrélée de manière significative avec le risque dinfection respiratoire / 569 animaux ont un taux de conglutinine inférieur au seuil de sensibilité du test. Hypothèse : homozygotie pour un allèle conglutinine diminue lexpression du gêne et ainsi sensibilise à linfection. (taux dinfections respiratoires chez ces 12 veaux pas rapporté)

13 Discussion / Critiques sur larticle 1. Design étude : Séparation mâle / femelle dans des stations différentes Séparation mâle / femelle dans des stations différentes Examen danimaux > 42 J. Examen danimaux > 42 J. (Or 5% veaux perdu par maladies infectieuses avant 1 mois) Examen général systématique et régulier durant la période de létude pour éliminer la variabilité de la [conglutinine] par des maladies concurrentes non respiratoires devrait être pris en compte dans le model animal Examen général systématique et régulier durant la période de létude pour éliminer la variabilité de la [conglutinine] par des maladies concurrentes non respiratoires devrait être pris en compte dans le model animal Effets dannées de naissance dans le model? Effets dannées de naissance dans le model? 2. De nombreuses études fournissent des hypothèses pour le mécanisme immunologique des conglutinines face aux infections respiratoires. (Hartshorn et al) rapporte que les collectines ont un rôle dans la réduction du potentiel infectieux du virus Influenza A. (Purdy et al) montre que la conglutinine nest pas liée avec lincidence de maladies respiratoires aigues. Pourtant une augmentation dans la concentration de conglutinines est associée avec la récupération des veaux suite à une infection respiratoire dans les premiers 15 J dans un nouveau lot. 3. Semble inutilisable sur le plan diagnostic en routine ou comme marqueur de sélection. Pas de test disponible (Corrélation phénotypique non représentative)

14 Bibliographie Immunological parameters of periparturent holstein cattle: genetic variation, 1994 J dairy sci 77: Detilleux et al. Immunological parameters of periparturent holstein cattle: genetic variation, 1994 J dairy sci 77: Detilleux et al. Conglutinin acts as an opsonin for influenza A viruses, J Immunol Dec 1;151(11): Hartshorn et al. Conglutinin acts as an opsonin for influenza A viruses, J Immunol Dec 1;151(11): Hartshorn et al. Conglutinin and immunoconglutinin titers in stressed calves in a feedlot, Am J Vet Res Nov;61(11): Purdy et al. Conglutinin and immunoconglutinin titers in stressed calves in a feedlot, Am J Vet Res Nov;61(11): Purdy et al. Conglutinin binds the HIV-1 envelope glycoprotein gp 160 and inhibits its interaction with cell membrane CD4, 1991 Scand J Immunol. Jan;33(1):81-8..


Télécharger ppt "Le niveau de conglutinine dans le plasma est héritable chez les BV et les taux faibles prédisposent aux infections pulmonaires Objectif : montrer que la."

Présentations similaires


Annonces Google