La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AuteurJ.P.Pernin1 Point sur la recherche : Panorama des normes et standards en éducation Mission formation INRP Lyon – novembre 2007 Jean-Philippe PERNIN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AuteurJ.P.Pernin1 Point sur la recherche : Panorama des normes et standards en éducation Mission formation INRP Lyon – novembre 2007 Jean-Philippe PERNIN."— Transcription de la présentation:

1 AuteurJ.P.Pernin1 Point sur la recherche : Panorama des normes et standards en éducation Mission formation INRP Lyon – novembre 2007 Jean-Philippe PERNIN (*,**) Equipe EducTice / Scénarios (*) Institut national de recherche pédagogique (**) Laboratoire Informatique de Grenoble, Grenoble

2 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Organisation du cours 1.Pourquoi standardiser ? Définitions, enjeux et acteurs Quelle standardisation pour les technologies éducatives ? 2.Quelques chantiers-clés : Indexer les ressources d'apprentissage Suivre l'activité d'un apprenant à distance Scénariser les situations d'apprentissage 3.Synthèse et perspectives La prise en compte par la communauté française Que faire des standards ?

3 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Définitions de base Norme : ensemble de règles de conformité qui sont édictées par un organisme de normalisation –notamment lISO au niveau international –lAFNOR : correspondant de lISO au niveau national Standard : ensemble de recommandations développées et préconisées par un groupe représentatif dutilisateurs –recommandations du W3C, de lIEEE Standard de fait : il ne sagit ni dun standard, ni dune norme mais de la domination dun produit sur le marché –exemple Word

4 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Quels groupes d'intérêts ? FranceEurope International Consortium d'utilisateurs Groupe de Standardisation Instance de Normalisation ARIADNE Amérique du Nord AFNOR CN 36 ISO SC36 CEN /ISSS IEEE LTSC ADLIMS AICC Propositions Echanges Propositions AFNOR/CN 36 TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION POUR L'EDUCATION, LA FORMATION ET L'APPRENTISSAGE

5 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Exemples de consortium d'utilisateurs AICC (créé en 1988) –Association internationale des professionnels de la formation dans le domaine aéronautique –Objectif principal : rationaliser le développement de formation par ordinateur ARIADNE (créé en 1996) –Regroupement de 13 universités européennes –Objectif principal : promouvoir le principe de "partage et réutilisation" des ressources ADL (créé en 1997) –Collaboration entre le Department of Defense, le gouvernement fédéral USA, l'OTAN, des universitaires et des industriels (essentiellement américains) IMS (créé en 1997) –Consortium dominant aujourd'hui –Regroupe industriels, acteurs de la formation publique et privée

6 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre

7 7

8 8 IMS : Instructional Management System Global Learning Consortium Consortium international formé d'établissements éducatifs, d'entreprises commerciales, d'agences gouvernementales et de sociétés de développement Mission : développer des spécifications techniques facilitant la promotion des activités de e-learning (services, lutilisation de contenus pédagogiques, évaluation des progrès de lapprenant, mesure de ses performances). Objectifs Définir des standards techniques pour linteropérabilité des applications et des services de formation en ligne Soutenir limplantation de ces spécifications dans des produits et des services à portée mondiale. Par cette action, lIMS se positionne pour une très large adoption de ces spécifications qui vont permettre, à terme, la diffusion de contenus issus doutils auteurs différents.

9 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Groupes de travail IMS(1) IMS Learning Resource Meta-data Specification IMS Meta-Data v1.2.2 définit les métadonnées permettant de décrire les ressources pédagogiques IMS Content Packaging (IMS CP) Description des structures de données nécessaires à linteropérabilité de contenus délivrés sur Internet avec les outils de création de contenu, les systèmes de gestion de lapprentissage (LMS) et les environnements dexécution. Fonctionnalités servant à décrire les ressources pédagogiques (cours individuels ou collectifs) en paquets interopérables et distribuables. IMS Question & Test Interoperability (IMS QTI) Cette spécification a pour objectif de permettre léchange de questions entre les systèmes (articles formellement nommés) et des tests (évaluations formellement nommées). Elle propose un jeu puissant de fonctionnalités qui lui permettent déchanger une grande variété de types de questions et de plusieurs facilités dextension qui lui permettent dêtre supportée par des formats propriétaires. Sa structure assure la gestion des questions à choix multiples. IMS Reusable Definition of Competency or Educational Objective (IMS RDCEO) Cette spécification fournit des modèles de représentation des compétences en tant que constituants dune situation dapprentissage ou dun plan de carrière. Le modèle dinformation peut être utilisé pour échanger des définitions entre systèmes dapprentissage, systèmes de ressources humains, contenus dapprentissage, fichiers de compétences ou de qualifications ou tout autre système approprié.

10 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Groupes de travail IMS(2) IMS Simple Sequencing (IMS SS) Méthode de modélisation du déroulement prévu dune situation dapprentissage. Règles de séquencement des activités dun système dapprentissage numérique.. IMS Learning Design (IMS LD) La spécification IMS Learning Design permet la mise en oeuvre d'un large panel d'approches pédagogiques pour l'enseignement en ligne en fournissant un langage de modélisation pédagogique générique et flexible. Le langage a été initialement développé par Rather than attempting to capture the specifics of lOpen University of the Netherlands (OUNL). IMS Digital Repositories Specification A pour objectif de fournir de recommandations pour permettre l'intéropérabilité entre les fonctions les plus communes de banques de ressources. IMS Learner Information Package (IMS LIP) IMS LIP assure linteropérabilité des données concernant les apprenants entre les différents systèmes dinformation basés sur Internet. Elle se donne pour objectif de définir un jeu de packages servant à importer ou extraire des données pour les échanger entre les différents serveurs dinformation. L'ensemble des données traitées concerne les droits daccès, les activités, les affiliations, les compétences, les objectifs, les coordonnées, les centres dintérêt, les agréments et licences, les réseaux relationnels, la sécurité daccès et les transcriptions.

11 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Organisation du cours 1.Pourquoi standardiser ? Définitions, enjeux et acteurs Quelle standardisation pour les technologies éducatives ? 2.Quelques chantiers-clés : Indexer les ressources d'apprentissage Suivre l'activité d'un apprenant à distance Scénariser les situations d'apprentissage 3.Synthèse et perspectives La prise en compte par la communauté française Que faire des standards ?

12 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Définition officielle (IEEE) : toute entité numérique ou non, qui peut être utilisée, réutilisée ou référencée lors d'une formation dispensée à partir d'un support technologique.

13 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Comment classifier les objets d'apprentissage? une feuille d'arbre Hypertexte Dictionnaire électronique Simulation Document vidéo disquette Travail pratique Document sonore Le web CD-Rom coursmodule exercice Caméra numérique table craieTableau noir Étude de cas leçon ordinateur professeurécoleclasseélève Comment ces éléments de structuration sont-ils pris en compte dans les normes ?

14 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre OA et perspective pédagogique Concepts principaux : Construire un cours en ajoutant des objets de différents niveaux Promouvoir lapprentissage tout au long de la vie et la formation individualisée Promouvoir de nouvelles perspectives centrées sur l'apprenant Avantages : Focaliser sur lagencement de ressources existantes, non uniquement sur la création de nouvelles ressources Inconvénients : Normalisation de l'apprentissage

15 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Besoin : Indexer les ressources d'apprentissage Indexer une ressource numérique d'apprentissage Champ 1 Champ 2 Champ 3 Déposer les ressources et leur index dans une banque d'objets Interroger un moteur de recherche pour retrouver des ressources d'après leur description Réutiliser ou adapter les ressources retrouvées pour les intégrer dans un cursus de formation LOM Learning Object Metadata Quels champs choisir ?

16 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Learning Management System Besoin : Suivre l'activité d'un apprenant à distance 1. L'utilisateur utilise un objet d'apprentissage 2. Les informations concernant l'utilisation de l'objet sont envoyés au LMS Student A Objet 1 : passed 3. L'information concernant l'utilisation du SCO est stockée dans une base 4. Les informations stockées peuvent être traitées par un tuteur, l'apprenant ou le système SCORM Sharable Content Object Reference Model Quel protocole ?

17 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Besoin : Modéliser des situations d'apprentissage Environnement numérique de formation A 2. Interopérabilité et pérennisation : un même scénario doit pouvoir s'exécuter sans réécriture et de façon identique sur différents ENT Environnement numérique de formation B Praticiens, Modéliseurs 1. Partage et réutilisation : échanger dans un langage compréhensible par l'humain des scénarios d'apprentissage au sein de communautés de pratique IMS LD Learning Design Quel langage de description utiliser ?

18 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Les réponses à ces besoins –Métadonnées et langages d'indexation Dublin Core, Learning Object Metadata, –Protocoles de suivi d'activité AICC SCORM –Langage de description de parcours et de modélisation pédagogique IMS SS IMS LD –Quels sont les points de vue sous-tendus par les propositions actuelles ?

19 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Pourquoi standardiser ? Définitions, enjeux et acteurs Quelle standardisation pour les technologies éducatives ? 2.Quelques chantiers-clés : Indexer les ressources d'apprentissage Suivre l'activité d'un apprenant à distance Scénariser les situations d'apprentissage 3.Synthèse et perspectives La prise en compte par la communauté française Que faire des standards ?

20 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Langages d'indexation : Metadata (métadonnées en français) Définition : Données qui permettent de décrire d'autres données (exemple : un document) Pour tout document : –The Dublin Core Pour un objet d'apprentissage : –LOM (Learning Object Metadata) Titre : …. Auteur : … Titre : …. Auteur : … + autres… Faciliter la recherche, l'évaluation, l'acquisition et l'utilisation de ressources pédagogiques Faciliter le partage et l'échange des ressources pédagogiques entre différents environnements Créer des catalogues et inventaires prenant en compte la diversité des cultures et des langues Assurer l'interopérabilité

21 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Langages d'indexation : la proposition Dublin Core

22 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Langages d'indexation : la proposition LOM 9 catégories comprenant au total 45 éléments décrivant un objet –Généralités (8) –Cycle de vie (3) –Méta-métadonnées (4) –Informations techniques (7) –Informations pédagogiques (11) –Droits (3) –Relations (2) –Commentaires (3) –Classification (4).

23 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Langages d'indexation : la proposition LOM (2)

24 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Comment indexer une ressource brute avec le LOM? Pourriez vous définir ? –Lactivité dapprentissage ? –La densité sémantique ? –La durée dutilisation ? –Le public cible ? –La difficulté

25 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre LOM : Le modèle de structuration sous-jacent Curriculum Metadata Course Metadata Lesson Metadata Media Metadata Is composed of Is based on granularité Construction par agrégation de briques : le bon paradigme ?

26 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre LOM : Les faiblesses du modèle Pas de séparation formelle entre : –Les entités de structuration (curriculum, course, lesson) –Les contenus (ressources, media) Nest pas compatible avec toutes les approches pédagogiques –Pas de description de lactivité de lapprenant –Pas de description des communications entre apprenants et/ou formateurs –Pas de description des productions créée par les apprenants Comment indexer du matériel « brut » ?

27 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Pourquoi standardiser ? Définitions, enjeux et acteurs Quelle standardisation pour les technologies éducatives ? 2.Quelques chantiers-clés : Indexer les ressources d'apprentissage Suivre l'activité d'un apprenant à distance Scénariser les situations d'apprentissage 3.Synthèse et perspectives La prise en compte par la communauté française Que faire des standards ?

28 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre SCORM : vue d'ensemble

29 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre SCORM : Le modèle d'agrégation Trois niveaux d'objets Content Aggregation SCO = Shareable Content Object Asset Entité élémentaire Représentation électronique d'un média (texte, images, son, page web, objet d'évaluation ou n'importe quel élément d'information pouvant être délivré par le web) Objet de contenu partageable Une collection d'un ou plusieurs Assets : - Représente le plus bas niveau de granularité des ressources pédagogiques pouvant être suivies depuis un LMS Agrégation de contenu : Structure de contenu permettant d'agréger des ressources pédagogiques dans une untié d'apprentissage cohérente (cours, chapitre, module, etc.)

30 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre SCORM : l'environnement d'exécution SCO = Shareable Content Object Student A SCO 1 : passed 1. L'utilisateur utilise un SCO 2. Chaque SCO doit retourner au LMS l'état des manipulations d'un apprenant donné 3. L'information concernant l'utilisation du SCO est stockée dans une base Learning Management System

31 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre SCORM : Les carences du modèle Avantages : –Identifie formellement 3 classes dOP –Ne considère pas au même plan une ressource brute et une unité de structuration –Permet de contrôler lactivité de létudiant Mais : –Structuration fondée sur le contenu (course, chapter, module) et non sur lactivité de lapprenant –Bien adapté aux cours classiques (cours transmissifs/évaluations automatisées) –Soulève un problème important de réingénierie des ressources numériques

32 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Pourquoi standardiser ? Définitions, enjeux et acteurs Quelle standardisation pour les technologies éducatives ? 2.Quelques chantiers-clés : Indexer les ressources d'apprentissage Suivre l'activité d'un apprenant à distance Scénariser les situations d'apprentissage 3.Synthèse et perspectives La prise en compte par la communauté française Que faire des standards ?

33 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre L'approche des langages de modélisation pédagogique Origine (2001) –EML from Open University of Netherlands : Rob Koper –Adopté en 2003 par IMS : standard Learning Design Constats –Les objets de connaissance ne sont pas centraux dans le processus d'apprentissage –Le modèle LOM est inadapté : Les Objets ne sont pas définis en fonction de leur usage dans des "unités d'apprentissage" Objectifs –Fournir des modèles adaptés à la conception pédagogique de situations variées d'apprentissage

34 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Variété des situations (koper 2006)

35 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre (koper 2006)

36 Copyright INRP – équipe EducTice / Scénarios – novembre Peut être TraceProduction ServiceOutil Ressource de manipulation de connaissances Peut être Ressource est composé de Peut être Ressource composite Ressource élémentaire Architecture d'une unité d'apprentissage (Rob Koper) => IMS Learning Design Activité Environnement implique utilise Résultat produit Rôle Unité d'apprentissage Organise un ensemble


Télécharger ppt "AuteurJ.P.Pernin1 Point sur la recherche : Panorama des normes et standards en éducation Mission formation INRP Lyon – novembre 2007 Jean-Philippe PERNIN."

Présentations similaires


Annonces Google