La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dominique MAILHOT – 27 09 07 - Visite Jean Paul Charié Le développement industriel en région Pays de la Loire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dominique MAILHOT – 27 09 07 - Visite Jean Paul Charié Le développement industriel en région Pays de la Loire."— Transcription de la présentation:

1 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Le développement industriel en région Pays de la Loire

2 2 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié n 1. Pourquoi une action régionale? n 2. Des actions au service d une stratégie globale n 3. Une organisation par projet et une culture du partenariat n 4. Des résultats et des perspectives encourageantes

3 3 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié n 1. Pourquoi une action régionale? n 2. Des actions au service d une stratégie globale n 3. Une organisation par projet et une culture du partenariat n 4. Des résultats et des perspectives encourageantes

4 4 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié n Dépenses intérieures brutes de R&D en 2002 (en points de PIB): La France et Lisbonne : une R&D privée trop faible

5 5 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Croissance de la R&D privée, Taux de croissance annuel moyen n Sur la période récente, selon lOCDE, la France, la Pologne et la Slovaquie seraient les seuls pays à avoir vu leurs dépenses de R&D privées diminuer …et une tendance préoccupante

6 6 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié n La France a connu une baisse de 40% en 7 ans de son excédent dans le commerce mondial des biens de haute technologie Position de la France sur les biens de haute technologie Une haute technologie en recul à lexport

7 7 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Le décrochage des régions françaises Ensemble des régions françaises

8 8 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Les facteurs clés de succès des régions européennes (étude ADIT 2005) n Une politique industrielle régionale structurée et ciblée: q Développer les pôles industrie recherche: n pôles, clusters, filières, organisées autour de la collaboration industrie recherche q Définir des priorités stratégiques: n ne pas diluer les crédits n croiser l approche secteurs industriels et technologies clés q Organiser une gouvernance efficace n fédérer les acteurs autour d objectifs concertés n faire participer les entreprises et les centres de connaissance

9 9 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Les systèmes régionaux d innovation

10 10 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Les systèmes régionaux d innovation

11 11 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Deux modèles Pays Basque n La transformation du Pays Basque q 1980 : 20% de chômage, effondrement des industries traditionnelles… q 2006 : chômage à 5%, PIB/habitant supérieur à la moyenne française, … n Les facteurs clés de succès: q mise en place de 12 clusters : soutien collectif et non individuel q une stratégie de soutien à l innovation volontariste et structurée q une gouvernance claire en partenariat public/privé

12 12 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Deux modèles Haute Autriche n La région de Haute Autriche q 1,4 millions dhabitants, chômage < 4% q taux de croissance de lemploi le plus élevé en trente ans (près de 50% contre 30% pour la moyenne du pays), q dynamisme particulier de lindustrie. n Les facteurs clés de succès: q une stratégie d innovation claire et structurée: n R&D, formation professionnelle, clusters, zones d activité, europe q 8 clusters créés en 1998 n 1600 entreprises directement impliqués dans les clusters, représentant emplois n une gamme de services structurée apportés par les clusters

13 13 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié n 1. Pourquoi une action régionale? n 2. Des actions au service d une stratégie globale n 3. Une organisation par projet et une culture du partenariat n 4. Des résultats et des perspectives encourageantes

14 14 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Quelle approche du Développement des entreprises? n Plusieurs approches : q par secteur industriel q par marché q par territoire q par thématique Une approche par les besoins de l entreprise (=approche client) Secteur (Mécanique, Plasturgie…) Marché: Automobile Naval... Territoire entreprise

15 15 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Une approche centrée sur les besoins des entreprises Leviers externes Leviers internes Entreprise étendue Entreprise individuelle Moyens d action : (conseil, formation, financement) I NNOVATION P ERFORMANCE P ERFORMANCE C OMMERCIAL R&D Organisation, aide à l investissemen t Diversification international Mutualisation, alliances Projets R&D collaboratifs Mise en réseau d entreprises méthodo innovation Transfert techno

16 16 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Passer d un système illisible... Leviers externes Leviers internes Entreprise étendue Entreprise individuelle Dispositifs publics I NNOVATION P ERFORMANCE P ERFORMANCE C OMMERCIAL Agence PLI Aides individuelles Etat/région Technopoles, incubateurs Actions collectives Centres de transfert technologique (CRITT,…) CCI ANVAR - Aide immatérielle - Aide matérielle RDT

17 17 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié … et d une logique de structures...

18 18 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié …à une logique de projet Leviers externes Leviers internes Entreprise étendue Entreprise individuelle Dispositifs publics Objectif Performance Prim export Fond Régional Innovation Pôles de compétitivitéPôles de compétitivité Dynamiques de FilièresDynamiques de Filières I NNOVATION P ERFORMANCE P ERFORMANCE C OMMERCIAL

19 19 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié DINAMIC Entreprises : Le dispositif d entrée de gamme n Cible : PME PMI n 3 volets: q Performance interne q Développement commercial q Innovation Qualité, coûts, délais Diversification des activité, croissance du CA Une logique de résultats Projets innovants (produits, procédés, organisations…) n Une Méthodologie qui a fait ses preuves: q Formation - conseil - gestion des compétences n Objectif : 300 PME PMI par an Changer la culture des entreprises plutôt que donner des subventions

20 20 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Les pôles et les filières Comment déterminer des priorités? There are now low tech industries, only low tech firms (M.Porter) Pôle Enfant Habitat de demain (maison bois) Biothérapies Éco technologies

21 21 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Mécanique matériaux Automobile IAA Informatique Industries du bâtiment Végétal spécialisé Biothérapies Électronique Bois et Habitat de demain Textile Habillement Pôle enfant Eco technologies Taux de croissance Stars Mutations Pépites Degré de spécialisation Lien avec un pôle labellisé Action filière sans pôle labellisé Les pôles et les filières Les secteurs stratégiques

22 22 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié n 7 pôles de compétitivité labellisés n D autres filières clés: q bois ameublement q textile habillement q informatique q électronique Les pôles et les filières Les secteurs stratégiques Une douzaine de secteurs stratégiques

23 23 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié n 1. Pourquoi une action régionale? n 2. Des actions au service d une stratégie globale n 3. Une organisation par projet et une culture du partenariat n 4. Des résultats et des perspectives encourageantes

24 24 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Une organisation par projet n Une gestion par projet mise en place dès 2005 q Un chef de projet par secteur ou thème q Des objectifs individualisés q Une planification stratégique Connaissance Visites, Etudes Animation GT industriels Syndicats réseaux Institutionnels colloques Action Actions co, AAP Évaluation Indicateurs Retour dexpérience

25 25 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Connaissance Visites, Etudes Animation GT industriels Syndicats réseaux Institutionnels colloques Action Actions co, AAP Évaluation Indicateurs Retour dexpérience

26 26 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Connaissance sectorielle: Des études au service des actions n Des études réalisées en interne DRIRE: q objectif : 5 monographies par an q Méthodologie : formation/ action avec AUDENCIA q travail avec nos partenaires (fédérations pro, pôles…) n Des études plus poussées sur certains secteurs clés: q mécanique métallurgie q benchmark international du pôle biothérapies q Etude de marché international sur les composites n Une règle : des études au service d actions

27 27 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Connaissance Visites, Etudes Animation GT industriels Syndicats réseaux Institutionnels colloques Action Actions co, AAP Évaluation Indicateurs Retour dexpérience

28 28 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Animation: Déterminer des stratégies collectives n Comment susciter des dynamiques collectives dans les filières? q positionnement de la DRIRE : impulser des actions mais le pilotage doit être fait par les entreprises q travail de réflexion stratégique avec les principaux partenaires: entreprises, fédérations professionnelles, pôles, collectivités n Exemple : Filière automobile q Plusieurs structures mises en place : pôle de compétitivité, Institut automobile du Mans q Des projets R&D financés et des actions collectives, mais des résultats insuffisants face à la crise du secteur q Mise en place d un contrat de développement: n tous les partenaires associés (pôle, IAM, fédérations professionnelles, CRCI) n une vision globale des enjeux : innovation, développement durable, formation, GPEC, financement, international…

29 29 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Animation: L exemple de l automobile Création du pôle AHDG EMERGENCE: - mobilisation des entreprises - création de dynamiques collectives CONSOLIDATION: - premiers projets R&D - actions collectives (ERVISTA) DEVELOPPEMENT: Plan stratégique structuré : Innovation Développement durable Performance RH, gestion des compétences Financement des entreprises Création de l IAM Contrat de développement: Pôle, IAM, UIMM, plastiouest, MEDEF, CRCI

30 30 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Objectifs partagés sur une même filière Moyens mis en synergie dans une logique de résultat Évaluation des résultats et reporting Pouvoirs publics: Etat, Région Représentants des entreprises: Pôles, fédérations professionnelles, associations d entreprises, CRCI Animation : pôles, SEM, CCI… Dispositifs d appui aux entreprises: DINAMIC, International Soutien aux projets : DRIRE, Région, OSEO, FEDER Formation : OPCA Plan d action stratégique Mode de pilotage associant tous les signataires Contrat de développement Animation: Mettre en synergie les acteurs

31 31 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié 1 - Aboutir à une filière d excellence Améliorer la performance et l organisation de chaque entreprise individuelle Créer des groupements d entreprises Améliorer les relations entre Donneurs d ordre et rang 2 grâce à l entreprise étendue 2 – Utiliser l écologie comme un levier de création de valeur Faire de l écoconception un élément de différenciation pour les entreprises Identifier des nouvelles filières de valorisation 3 – Faire de la région une référence européenne dans l innovation pour le haut de gamme électronique embarquée sensoriel excellence industrielle 4 – Internationaliser la filière Axes support Axes de développement de la filière 5 – Répondre aux besoins en compétences des entreprises 6 – Trouver des solutions de financement permettant le développement des entreprises Animation: exemple de plan stratégique : filière automobile

32 32 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié 32 Aboutir à une filière d excellence 1. Améliorer la performance individuelle des entreprises régionales (coûts qualités, délais, innovation, commercial) 1.1 xxx entreprises dans DINAMIC 1.2 développer la démarche d amélioration continue : partage de ressources et de moyens (expert à temps partagé, investissement…) 1.3 dispositifs de la FIEV (à définir) 2. Susciter des alliances afin d atteindre une taille critique ou mutualiser des moyens 2.1 alliances horizontales : mutualisation de moyens (cf 1.2,) 2.2 alliances offensives :atteindre la taille critique pour prospecter en commun ou innover (ex : MECARESO) 2.3 alliances descendantes : suscitée par une opportunité de marché chez un DO 3. Améliorer les relations DO/fournisseurs dans la filière 3.1 Veille sur l application du protocole délais de paiement (DRIRE) 3.2 Améliorer le niveau de connaissances juridiques dans la filière (nombre d entreprises impliquée dans l action co) 3.3 Diffuser les outils NTIC dans la filière (outil ALFA) Ambition Objectifs stratégiques Indicateurs à lhorizon 2009 Animation: exemple de plan stratégique : filière automobile

33 33 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Utiliser l écologie comme un levier de création de valeur 1. Faire de l éco-conception un élément de différenciation 1.1 Formation à la démarche d éco conception (aspect économique,) 1.2 Réaliser un état des lieux sur les pratiques d éco conception dans la filière régionale 1.3 Développer une approche adaptée aux besoins de la filière régionale 3. Créer de nouvelles filières de valorisation 3.1 Identifier des filières à potentiel pour le territoire 3.2 soutenir la mise en place de xxx nouvelles filières de valorisation Ambition Objectifs stratégiques Indicateurs à lhorizon Gains de productivité grâce à l énergie 2.1 Diagnostics énergétiques Animation: exemple de plan stratégique : filière automobile

34 34 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Faire de la région une référence européenne dans l innovation pour le secteur Haut de Gamme 1. Être en avance de phase sur les normes et standards de systèmes embarqués 1.1 Création d un écosystème autour d AUTOSAR (objectif : attirer les équipementiers et constructeurs mondiaux) 1.2 Participation à l évolution des standards Télécom / Automobile 2. Caractériser la perception sensorielle dans le haut de gamme 2.1 Développement d un projet de R&D (lien avec les IAA ou EMC2,croisement sciences dures/molles) 2.2 Créer un écosystème autour du sensoriel (projet européen, lien avec pôle véhicule du futur) 3. Méthode et moyens pour atteindre l excellence industrielle Développement des coopérations et projets collaboratifs produits/process/organisation 3.2 Développement de la valeur ajoutée Ambition Objectifs stratégiques Indicateurs à lhorizon 2011 Animation: exemple de plan stratégique : filière automobile

35 35 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Connaissance Visites, Etudes Animation GT industriels Syndicats réseaux Institutionnels colloques Action Actions co, AAP Évaluation Indicateurs Retour dexpérience

36 36 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Les actions Les moyens financiers n Crédits directement gérés par la DRIRE: q action collective DRIRE (CPER / Hors CPER) n 4 M / an q effet levier de 4,2 en moyenne n cofinancement du CR systématique n Autres financements pour les politiques d innovation et de compétitivité q CPER n DRTEFP (GPEC, EDEC) n DRRT : conseil technologique q FEDER n investissements structurants n projets R&D n transfert de technologie q Financement de la R&D (FUI, OSEO AII, ANR) q International (Ubifrance) Mettre tous ces financements au service d une stratégie régionale

37 37 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Les actions : Les interventions directes de la DRIRE

38 38 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Organismes de formation (OPCA) CCI Incubateur et pépinières Agence régionale d innovation Agence régionale de développement, comités d expansion Pôle 1 directeur filière 2 directeur Niveau de coordination à définir : - Mise à disposition de personnel - participation aux actions Niveau de coordination à définir : - Mise à disposition de personnel - participation aux actions n Objectif : mettre en synergie les différents financements publics Fonction Montage de projets R&D Entreprises innovantes Prospection investisseurs étrangers Appui aux PME (DINAMIC) Gouvernance des pôles et des filières Les actions : La mobilisation des structure Formation

39 39 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié n Des projets structurants pour ancrer les pôles dans les territoires n Programme Cap Compétences (20 M) n Projet Techno campus EMC2 q plate forme R&D sur les composites q m2, 300 chercheurs q consortium :AIRBUS, EADS, CETIM, Grandes écoles q Financements publics : 38 M (Région, Etat, FEDER, collectivités) Les actions : Des projets majeurs

40 40 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Connaissance Visites, Etudes Animation GT industriels Syndicats réseaux Institutionnels colloques Action Actions co, AAP Évaluation Indicateurs Retour dexpérience

41 41 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Évaluation: La culture du résultat n Détermination d indicateurs de mesure: q obligation dans chaque convention (norme ISO) n Évaluation des résultats au moment du paiement n Enquêtes de satisfaction pour chaque action n Évaluation « lourde » pour de gros programmes q Cap Compétences q pôles de compétitivité (DIACT)

42 42 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Évaluation: Industrialiser les méthodes n Une démarche pragmatique: q expérimenter sur certaines filières ou territoires q généraliser ensuite les bonnes pratiques n Créer des outils de référence: q Soutien méthodologique aux PME PMI: n Dinamic Entreprises q Travail collaboratif donneur d ordre/ fournisseurs n Cap Excellence q Alliance inter entreprises: n appel à projet « groupements d entreprises » en cours

43 43 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié n 1. Pourquoi une action régionale? n 2. Des actions au service d une stratégie globale n 3. Une organisation par projet et une culture du partenariat n 4. Des résultats et des perspectives encourageantes

44 44 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié n Signature du contrat le 15 juin 2005 n 53 entreprises inscrites = 50% des PME de plus de 10 salariés du secteur n Contenu du programme : q conseil aux entreprises q appui au financement q international q accord pilote de formation des salariés n Des résultats encourageants q bon taux de satisfaction des entreprises q plus de perte d emplois : démarche offensive sur la formation q nouveaux marchés pour les entreprises q implication des financeurs privés Contrat de développement habillement : coupler développement économique et formation des salariés

45 45 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié n Lancement en juin 2005 n Situation de grande précarité du secteur n Contenu du programme: q prestations individuelles (conseil, performance…) q programme d alliances d entreprises n Résultats obtenus: q Mobilisation: 51 entreprises sur un effectif de 85 q 27 entreprises dans 5 clusters: Moules, moules protos, Maintenance moules, Outillage, diversification Aéro, ( de CA réalisés sous GMES) q Création d'une première société commerciale commune issue d'une alliance générée par l'action. q 4 autres groupes en cours d'apprentissage de business collaboratif. q Bon taux de satisfaction dans l'ensemble notamment pour les PMI en grande difficulté Action collectives moulistes: Créer des alliances inter entreprises

46 46 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié n Origine : appel à projet SPL de 1999 n Une montée en puissance progressive: q lancement: n émergence du cluster, définition d une stratégie collective q phase de concentration n partenariat avec le donneur d ordre (chantiers de l atlantique) q phase de diversification n prospection sur les marchés potentiels : off shore, aéronautique, éolien, BTP, ferroviaire n Des résultats : q 70 entreprises / 5600 emplois q prise de commande dans certains marchés (off shore) q renforcement du partenariat avec les donneurs d ordre q Extension du réseua aux entreprises de l aéronautique : NEOPOLIA q Rapprochement en cours avec le pôle EMC2 Pôle marine: Un cluster bien structuré

47 47 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié n Objectifs : améliorer l ergonomie des postes de travail en les simulant grâce à la réalité virtuelle n Partenaires q CLARTE q PME n PCMI (53) n AMS (49) n Bretagne Atelier (35) q Grande entreprise n INERGY n MANN&HUMMEL Projet ERVISTA: Une coopération équipementiers / PME

48 48 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié … Comment aller plus loin...

49 49 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié Comment aller plus loin Lever certains freins n Répondre à la pénurie de main d œuvre q tous les secteurs touchés : informatique, navale, aéronautique… Imaginer des approches nouvelles : mutualisation des compétences, groupements d employeurs Renforcer les synergies avec les politiques de l emploi et de l éducation n Faire grandir nos PME q taille inférieure à celles des pays étrangers (Allemagne) q freins culturels et financiers Changement de la culture d entreprise (DINAMIC…) Soutien aux alliances d entreprises ( boîte à outil juridique ) repenser les mécanismes de financement n Mobiliser les PME en masse dans les pôles q exemple Haute Autriche Repenser les procédures de soutien à l innovation (OSEO, pôles de compétitivité) Renforcer les synergies avec les politiques de la recherche

50 50 Dominique MAILHOT – Visite Jean Paul Charié


Télécharger ppt "Dominique MAILHOT – 27 09 07 - Visite Jean Paul Charié Le développement industriel en région Pays de la Loire."

Présentations similaires


Annonces Google