La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L’INFIRMIER et le SMUR Service des urgences /smur CHR Libourne Audrey GADIOUX.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L’INFIRMIER et le SMUR Service des urgences /smur CHR Libourne Audrey GADIOUX."— Transcription de la présentation:

1 L’INFIRMIER et le SMUR Service des urgences /smur CHR Libourne Audrey GADIOUX

2 LES SAMU-SMUR

3 Le SAMU Structure hospitalière départementale Centre de réception et de régulation des appels Numéro unique et gratuit = le 15 Un seul par département

4 Samu : fonctionnement Assurer une écoute médicale permanente; Déterminer et déclencher, dans le délai le plus rapide, la réponse la mieux adaptée à la nature des appels;

5 Samu : fonctionnement S'assurer de la disponibilité des moyens d'hospitalisation publics ou prives adaptés à l'état du patient, compte tenu du respect du libre choix, et faire préparer son accueil; Organiser, le cas échéant, le transport dans un établissement public ou privé en faisant appel à un service public ou à une entreprise privée de transports sanitaires; Veiller à l'admission du patient.

6 Samu : autres missions Participer à la mise en oeuvre des plans de secours Couverture médicale des grands rassemblements Participer à des programmes d’enseignement, d’éducation sanitaire et de prévention (CESU)

7 Les smur : définition Service mobile d’urgence et de réanimation Activité intra et extrahospitalière Achemine l’équipe médicale sur les lieux de l’intervention à la demande du SAMU Apporte réponse technique et humaine au patient

8 Les smur : organisation Plusieurs smur par département Rattachés aux hôpitaux ou cliniques du secteur Coordonnés par le SAMU Composé par un médecin + un infirmier + un ambulancier Moyens de transport : VLM UMH Hélicoptère

9 Le smur : les actions Interventions primaires: en première intention Interventions secondaires : transport intra ou inter hospitalier

10 L’infirmier du smur

11 Textes réglementaires Le décret de compétence du code de santé publique du 29 juillet 2004 : Art R alinéa 41° Soins et surveillance des personnes lors des transports sanitaires programmés entre établissements de soins Art R alinéa 5° Actions mises en oeuvre en vue de faire face à des situations d'urgence vitale

12 Textes réglementaires Art R alinéa 9 Transports sanitaires : a) Transports sanitaires urgents entre établissements de soins effectués dans le cadre d'un service mobile d'urgence et de réanimation ; b) Transports sanitaires médicalisés du lieu de la détresse vers un établissement de santé effectués dans le cadre d'un service mobile d'urgence et de réanimation ; Art R Les transports sanitaires mentionnés à l'article R sont réalisés en priorité par l'infirmier ou l'infirmière anesthésiste diplômé d'Etat. L'infirmier ou l'infirmière, en cours de formation préparant à ce diplôme, peut participer à ces activités en présence d'un infirmier anesthésiste diplômé d'Etat.

13 Textes réglementaires Décret n° du 30 mai 1997 : "Art. D Pour être autorisé à mettre en oeuvre un service mobile d'urgence et de réanimation, un établissement doit disposer d'un effectif de médecins, d'infirmiers diplômés d'Etat et, en tant que besoin, d'infirmiers ayant acquis une expérience professionnelle de psychiatrie, suffisant pour assurer de jour comme de nuit les missions mentionnées à l'article R du code de la santé publique.

14 Textes réglementaires "Art. D Lors de chaque intervention, la composition du service mobile d'urgence et de réanimation est déterminée par le médecin responsable du service mobile d'urgence et de réanimation, en liaison avec le médecin régulateur du service d'aide médicale urgente auquel l'appel est parvenu. Cette équipe comprend au moins deux personnes, dont le responsable médical de l'intervention. Pour les interventions qui requièrent l'utilisation de techniques de réanimation, cette équipe comporte trois personnes, dont le responsable médical de l'intervention et un infirmier.

15 Profil de poste Rattachements professionnels intra et extra hospitaliers Organisation du travail Description des tâches Activités de soins Activités administratives et de transmissions Activités d’accompagnement Activités techniques Activités de formation Activités dans le cadre de la démarche continue de la qualité Activités en dehors des tâches et des missions SMUR

16 Compétences requises Savoirs de base Savoirs spécifiques Savoirs faire Savoirs être

17 Difficultés de l’exercice Liées à l’environnement Liées à l’horaire de sortie Liées aux situations rencontrées

18 CAS CONCRETS Prise en charge d’une douleur thoracique

19 situation Vos prenez en charge un homme de 49 ans se plaignant d’une douleur thoracique insupportable depuis 50 minutes. Son collègue signale un malaise sans perte de connaissance il y a 5 minutes, ayant cédé spontanément. Questions : Quels peuvent être les origines de cette douleur ? Quelles sont les actions du rôle propre et du rôle prescrit à mettre en œuvre ?

20 réponses Les origines peuvent être : Vasculaire : Dissection aortique Embolie pulmonaire Cardiaque : Angor IDM Pleuro pulmonaire : Pleurésie Pneumopathie pneumothorax

21 réponses Pariétale : Fracture costale Myalgie Abdominale : hernie hiatale Ulcère gastroduodénal Psychologique Angoisse Syndrome dépressif

22 Actions du rôle propre Position adaptée Prise d’une TA aux 2 bras Prise du pouls, température, respiration et saturation Evaluation de la douleur Interrogatoire Description des symptômes Antécédents, traitements, allergies

23 Actions du rôle prescrit Electrocardiogramme 18 dérivations Oxygène Voie veineuse Bilan sanguin

24 CAS CONCRETS Prise en charge d’un accidenté de la route

25 situation Vous vous rendez sur les lieux d’un AVP. 2 personnes sont impliqués dont un mort non réanimable. La seconde personne est une femme de 37 ans passagère non ceinturée. A votre arrivée elle parle, ses propos sont incompréhensibles, elle ouvre les yeux à la stimulation et elle a une réaction d’évitement à la douleur. Elle présente une anisocorie droite vers la gauche, un impact frontal et diverses plaies. Son abdomen présente une défense à la palpation

26 questions Quel sera la prise en charge par les sapeurs pompiers? Quels seront les gestes effectués par l’infirmier smur, énumérer les sur le principe de l’A B C D E F.

27 Rappel sur les bilans Évaluation initiale et mise en sécurité A = airways (libération des voies aériennes et stabilisation du rachis cervical) B = breathing (respiration et hématose) C = circulation (circulation et hémorragie) D = dysabilities (état neurologique et douleur) Position d’attente et de survie Message d’alerte au SAMU

28 Rappel sur les bilans Évaluation secondaire et mise en condition A B C D E = exposure (pathologies médicales, traumatiques ou toxiques)  Allergies  Médication  Passive médical  Last meal  Evenement F = family (aspects sociaux et familiaux)

29 Rappel sur les bilans Bilan au SAMU Réévaluation et adaptations thérapeutiques

30 Actions des sapeurs pompiers Environnementales : Écarter les badauds Réaliser la protection incendie Caler le véhicule Mettre la zone de travail en sécurité Effectuer la désincarcération si besoin. Sur la victime : Réaliser le bilan circonstanciel, vital, lésionnel et fonctionnel. Poser un collier cervical rigide Mettre l’oxygène Préparer la victime pour la sortie du véhicule

31 PEC : 1ère évaluation A = LVAS collier cervical rigide, respect axe tête cou tronc B = FR : 25 superficielle, SaO2 : 96%Ses mouvements ventilatoires sont symétriques avec qques râles Mise sous MHC

32 PEC : 1ère évaluation C = pas d’hémorragie, Pls : 130 bpm filant, TA : 80/56 aux 2 bras, TRC>2sec, pâle Pose de 2 VVP de gros calibre, prélèvements sanguins D = GCS : 8, EVA non réalisable, visage crispée Mise en position trendelembourg et message au SAMU

33 PEC : 2 ème évaluation et mise en condition Airways = IOT à 4 mains sur ISR pose sonde naso- gastrique canule oropharyngée vérifie le matériel d’aspiration

34 PEC : 2 ème évaluation et mise en condition Breathing = vérification et réglage du respirateur sur les paramètres prescrits Vérifie les bouteilles d’oxygène vérifie le matériel de ventilation saturation et etco2

35 PEC : 2 ème évaluation et mise en condition Circulation = Monitorage, réglage des alarmes surveillance Réalise un Hémocue remplissage vasculaire Réalise un ECG D = traitement antalgique et surveillance de la sédation

36 PEC : 2 ème évaluation et mise en condition Exposure = T° : 36°3, couverture isotherme et chauffage dans le VSAB Dextro : 0,90 g/l Sorti du véhicule sur plan dur puis mis sur le matelas à dépression Immobilisation et stabilisation des lésions AMPLE : RAS

37 PEC : 2 ème évaluation et mise en condition Family = mariée, 1 enfant de 6 ans Réévaluation régulière pdt le transport

38 Avez-vous des questions?


Télécharger ppt "L’INFIRMIER et le SMUR Service des urgences /smur CHR Libourne Audrey GADIOUX."

Présentations similaires


Annonces Google