La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Réalités Psychologiques et Physiologiques des Confrontations de Forces Mortelles.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Réalités Psychologiques et Physiologiques des Confrontations de Forces Mortelles."— Transcription de la présentation:

1 1 Réalités Psychologiques et Physiologiques des Confrontations de Forces Mortelles

2 2 Sujets de Discussion Introduction Dynamique des Confrontations de Forces Mortelles Normes Juridiques U.S. et Décisions de Justice Considérations Pratiques pour la Formulation des Règles pour lUtilisation de la Force et/ou Règles dEngagement

3 3 Fondamentaux des Confrontations de Forces Mortelles Le Combat est une Phobie Humaine Universelle Les êtres humains ont une aversion naturelle envers la violence physique infligée aux membres de leur espèce. Chaque confrontation de forces mortelles est unique et implique une grande variété de variables subjectives

4 4 Quest-ce quune Force Mortelle? Une force qui risque raisonnablement dentraîner la mort ou une blessure corporelle grave : –Vie –Membres –Vue Se servir dune arme à feu est par définition un exercice de force mortelle

5 5 Système Nerveux Humain Système nerveux central –Cerveau et épine dorsale Système nerveux périphérique –Système nerveux somatique – Conscient –Système nerveux autonome – Inconscient Sympathique Parasympathique

6 6 Dynamique des Confrontations de Forces Mortelles Tache-Psyche Action contre Réaction Balistique lésionnelle

7 7 Effet Tache-Psyche Pendant une confrontation de forces mortelles, le système nerveux autonome prend le contrôle Le corps alloue automatiquement des ressources pour augmenter les chances de survie

8 8 Affrontement ou Fuite Physique: Montée dAdrénaline –Accélération des battements du cœur, flux sanguin accru vers les groupes de muscles majeurs Mentale: Hypothalamus aux commandes –Partie du cerveau possédant les mêmes structure et fonction que le cerveau animal

9 9 Distorsion Sensorielle Vision –Perte de vision de près et de la perception de profondeur –Perte de vision périphérique, vision étroite –Acuité visuelle accrue Ouïe –Exclusion auditive –Acuité auditive accrue Toucher –Détérioration du sens du toucher

10 10 Distorsion Cognitive/intellectuelle Disjonction du continuum temps/espace Comportement Automatique Perte ou trous de mémoire Pensées/Dissociations envahissantes Paralysie Temporaire

11 Effets de laccélération du rythme cardiaque induit par les hormones battements par minute: traitement cognitif détérioré, distorsion sensorielle 80 CONDITION NOIRE CONDITION ROUGE 155 battements minute: capacité motrice complexe détériorée CONDITION JAUNE 115 battements minute: capacité motrice fine détériorée CONDITION WHITE battement minute: rythme cardiaque au repos

12 12 Implications Aucun moyen de prédéterminer quel distorsion sensorielle ou cognitive un individu va subir Le corps will se concentrera sur certaines cibles à lexclusion dautres Le corps passe en mode pilote automatique. Formation- bonne ou mauvaise- prend le dessus

13 13 Fusillade du Sheriff Adjoint Dinkheller

14 14 Action contre Réaction Décisions mauvais gars – lorsque Décisions bon gars – Trois étapes –Temps de décision: Perçoit la menace et décide de laction à prendre –Temps de réaction: envoie signaux nerveux au groupe de muscles pertinent –Temps mécanique: Accomplir laction physiquement, doigt sur la gâchette, percuteur heurté, etc.

15 15 Action contre Réaction Dans des conditions idéales, le temps de réaction varie entre 0,8 – 1,5 secondes Le temps de réaction est également affecté par: –Mouvements soudains et inattendus –Mouvement rapide et imprévisible du tireur et des cibles –Cibles disponibles limitées –Lumière faible ou cible partiellement cachée –Accès de stress et violence interpersonnelle rapprochée Exercices de Tueller – Règle 21 pieds/6.5 mètres

16 16 Intervention de Police dans une Joaillerie

17 17 Balistique lésionnelle Facteurs Physiques Pénétration Cavité de blessure Permanente Cavité Temporaire Fragmentation

18 18 Balistique Lésionnelle Fusil contre Pistolet Balles de Pistolet –Vitesses dimpact relativement lentes = pas de fragmentation fiable –Seul moyen dinvalidité: tissu écrasé et pénétration dans organes vitaux Balles de fusil –Vitesses dimpact suffisamment élevées pour entraîner une fragmentation Les gros trous sont meilleurs que les petits; les trous les plus profonds sont les meilleurs; plus il y a de trous et mieux cest.

19 19 Balistique Lésionnelle Facteurs Psychologiques Attentes –Agent de sécurité dune banque –Officier de police dans descente anti stupéfiants Volonté de se battre –Fusillade FBI à Miami

20 20 Balistique Lésionnelle Mythes Répandus Tir au cœur entraîne invalidité immédiate Effets sensoriels des blessure par balles sont immédiates Puissance de Knock-down des petites armes Les tirs Centre de masse touchent toujours des organes vitaux

21 21 Fusillade Trooper Coates

22 22 Normes Juridiques U.S. Utilisation nationale de la force mortelle analysée sous 4 è Amendement de la Constitution –Norme du caractère objectivement raisonnable Décisions de Justice –Graham contre Connor (1989) Caractère raisonnable jugé sous perspective de lagent de maintien de lordre, non selon rétrospective 20/20 –Brown contre États-Unis (1921) Réflexion distanciée non requise en présence dune arme blanche brandie

23 23 Norme de Force Mortelle pour le Personnel Militaire U.S. Règles permanentes pour lutilisation de la force –Droit Inhérent de légitime défense –Force mortelle à utiliser uniquement après échec dautres moyens moins expéditifs ou si ces moyens ne peuvent pas être raisonnablement utilisés –Conviction raisonnable que sujet représente risque de mort ou de blessure corporelle grave

24 24 Norme de Force Mortelle pour Agents de Maintien de lOrdre Les agents de maintien de lordre du Ministère de la Justice peuvent utiliser la force mortelle uniquement quand cest nécessaire, à savoir quand lagent pense raisonnablement que le sujet de la force représente un danger imminent de mort ou de blessure physique grave pour lagent ou une autre personne

25 25 RE/RUF: Considérations Pratiques Quest-ce quune blessure corporelle grave ou la mort? Force minimum/nombre minimum de tirs Limites quant à lopportunité de charger une arme/balle dans la chambre Tache-Psyche & enquêtes Gilet pare-balles et risque

26 26 Exigences dAlerte ???

27 27 RUF/ROE Potential Problems Fear of using force/fear of weapons Qualification versus training mentality Misunderstanding of rules governing use of deadly force

28 28 RE/RUF: Problèmes Potentiels Mauvaise compréhension de la dynamique tactique dune rencontre avec une force mortelle Lignes directrices peu claires Paranoïa de lexclusion accidentelle

29 29 Conséquences de RE/RUF mal formulés ou mal compris Voleurs afghans armés dAK-47 non perçu comme une menace! Gardes du point de contrôle de lentrée de la zone verte Les Marines à Fallujah Soldats de 82 è division aéroportée au Kosovo Sentinelle repérant insurgés placer engin explosif improvisé

30 30 Conclusion Confrontations de forces mortelles impliquent des circonstances très mouvantes, dynamiques et uniques Les réalités de Tache-Psyche, Action contre Réaction et de a Balistique lésionnelle sont présents dans tous les scenarios de force mortelle RE/RUF efficaces doivent tenir compte de ces réalités

31 31


Télécharger ppt "1 Réalités Psychologiques et Physiologiques des Confrontations de Forces Mortelles."

Présentations similaires


Annonces Google