La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Classe de Troisième : Etude de cas : un grand aménagement urbain : les transports dans le Grand Lyon Henri Gaucherand, collège de Bruges (33)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Classe de Troisième : Etude de cas : un grand aménagement urbain : les transports dans le Grand Lyon Henri Gaucherand, collège de Bruges (33)"— Transcription de la présentation:

1 Classe de Troisième : Etude de cas : un grand aménagement urbain : les transports dans le Grand Lyon Henri Gaucherand, collège de Bruges (33)

2 Thème 1 - DE LA VILLE À LESPACE RURAL, UN TERRITOIRE SOUS INFLUENCE URBAINE. (3 h 30) CONNAISSANCES Les aires urbaines La très grande majorité des habitants de la France vit dans une aire urbaine. La croissance urbaine saccompagne de létalement spatial des villes (périurbanisation) en lien avec une mobilité accrue des habitants. Les espaces ruraux A la fois espace de vie, de travail et de récréation pour les citadins comme pour les ruraux, lespace rural se transforme et connaît des conflits dusage. DÉMARCHES Une étude de cas : une grande question daménagement urbain. Une étude de cas : un parc naturel national ou régional. Ces deux études débouchent sur une mise en perspective du phénomène durbanisation à léchelle du territoire national en intégrant le rôle des acteurs et les grandes problématiques du développement durable. CAPACITÉS Localiser et situer les dix premières aires urbaines sur une carte du territoire national. Décrire et expliquer : - le processus détalement urbain, en lien avec les mobilités. - un conflit dusage entre différents acteurs. I Etude de cas : un grand aménagement urbain : les transports dans le Grand Lyon Problématique : quels aménagements de transport permettent de faciliter les mobilités à lintérieur dune aire urbaine en pleine extension ? Et plus particulièrement dans le Grand Lyon. Objectifs : 1) montrer la croissance de la population de laire urbaine de Lyon qui entraîne létalement urbain 2) montrer la nécessité daménagements de transports répondant à ces mobilités accrues et aux exigences du développement durable

3 Les 30 premières aires urbaines Rang en 2007 Rang en 1999 Population au 1 er janvier 2007 Population au 1 er janvier 1999 Évolution annuelle moyenne (en %) Paris ,70,3 22Lyon ,80,7 3 3Marseille- Aix-en- Provence ,80,5 44Lille ,20,3 55Toulouse ,91,5 67Bordeaux ,10,7 76Nice ,90,5 88Nantes ,01,1 99Strasbourg ,60,8 10 Toulon ,80,7 1112Rennes ,3 1211Douai-Lens ,1-0,2 1314Grenoble ,40,7 1413Rouen ,20,3 15 Montpellier ,41,9 Champ : France métropolitaine ; délimitation 1999 des périmètres des aires urbaines. Source : Insee - RP1999 et RP2007 exploitations principales - État civil.

4 Faire constater et calculer lévolution du nombre dhabitants entre 1999 et 2007 dans laire urbaine de Lyon MAIS depuis 2010 la délimitation des aires urbaines a été modifiée, ce qui complique les comparaisons : en 1999 : habitants sont répartis en 296 communes en 2010 : les habitants de l'aire urbaine sont répartis en 514 communes. On peut partir de ce nouveau découpage comme réflexion avec les élèves : pourquoi lINSEE a-t-elle modifié ses délimitations ? Pourquoi des communes « entrent »-elles à présent dans laire urbaine de Lyon ?

5 Voir le site de lINSEE « Ce découpage est fondé sur lidentification de pôles urbains et sur la délimitation de leurs aires dinfluence en sappuyant sur les trajets domicile-travail de la population des communes avoisinantes. Cette approche fonctionnelle du territoire permet dapprécier linfluence des villes au-delà de leurs limites physiques définies par la continuité du bâti. (…) Les emplois se concentrent davantage dans les grands pôles urbains, alors que de nombreux ménages font le choix de sen éloigner. Un grand nombre de communes entrent dans lespace dinfluence des grandes aires urbaines. La croissance des grands pôles urbains est forte, mais celle de leurs couronnes est encore plus marquée.(…) ».

6 Ce texte de lINSEE nous permet de définir l aire urbaine. Puis, avec les diapos 6 et 7, constater létalement urbain à Lyon; repérer les phases détalement, la périurbanisation actuelle. Définir la périurbanisation (ou étalement urbain).

7 Conséquences spatiales : la ville sétale

8

9 Conséquences : des aménagements sont nécessaires pour permettre la mobilité dans laire urbaine du Grand Lyon un exemple: les parcs relais dans laire urbaine de Lyon

10 Les Parcs relais Partenaire de votre mobilité, TCL a développé une forte complémentarité entre votre voiture et les transports en commun pour désengorger le centre-ville. Vous trouverez ainsi 19 parcs relais et plus de 6200 places répartis dans lagglomération lyonnaise et réservés aux clients TCL*. Un accès au centre ville simplifié Les parcs relais sont tous à proximité d'une station TCL. En arrivant de lagglomération, vous n'avez plus quà garer votre voiture et à continuer en métro, tram ou bus ! Consulter les plans daccès et horaires douverture. Une tranquillité desprit Plus de risque de tôle froissée dans le centre ville, de retard dû aux encombrements ou à la recherche d'une place… Source : site de la TCL (transport en commun de lagglomération lyonnaise) géré par le SYTRAL (syndicat mixte qui rassemble une communauté urbaine, le Grand Lyon (représenté par son conseil communautaire) et un département, celui du Rhône (représenté par son conseil général).)

11

12 source: Déménager pour échapper à la dépendance automobile par Maxime WEIL Université de Bourgogne (Dijon) - Master 1 - Transports, mobilités, environnement, climat 2010 (visible sur le site « mémoire on line »)

13 Diapos 9, 10, 11, 13, 14: questionner les élèves 1)Diapo 11: quel problème de mobilité se pose aux habitants du Grand Lyon? Lesquels sont les plus touchés par ce problème? 2)Diapos 9 et 10: quels sont les objectifs de la TCL en construisant des parcs relais? 3)Pourquoi parle-t-on de parcs « relais »? 4)Doc 9,13 et 14: montrer que les aménagements de transport dans le Grand Lyon sinscrivent dans les objectifs du développement durable. 5)Daprès le document 14, pourquoi cette politique de transports ne résoud –elle pas totalement les problèmes de mobilité à lintérieur de laire urbaine?

14 Lyon, les modes de transports doux À Lyon, les modes de transports doux ne sont pas une utopie. Cest ici que le vélo en libre-service a pour la première fois fait ses preuves à grande échelle. Trois ans après sa création, vélo'v compte abonnés, vélos et 343 stations. Couplé au train et au vélo, le réseau de transports en commun – métro, tramway, trolleybus – sinscrit dans une démarche de développement durable. Il vise notamment à faciliter laccès aux parcs automobiles relais situés en périphérie. Résultat : Lyon est la seule grande agglomération française où le pourcentage de déplacements automobiles, au centre-ville, est inférieur à 50 %. (source: le site économique du Grand Lyon)

15 Inauguré en 1971, le tunnel de Fourvière reste, 40 ans après, lun des points noirs de la circulation à Lyon et en France. En cette période estivale, il est embouteillé quasiment du matin au soir Des voitures, des camions, des motos qui roulent au pas sous le tunnel Fourvière, limage fait partie du paysage lyonnais. Tous les jours cest le même refrain : les bouchons ont commencé tôt le matin et vont se terminer « aux alentours de 23 heures » selon les automobilistes qui lempruntent. Avec une autoroute à deux voies et une limitation à 70 km/heure, laxe est rapidement saturé. (…) Les Lyonnais ne sont pas exempts de reproche. Ils sont nombreux à emprunter le tunnel de Fourvière. Ce qui rajoute à la cacophonie les jours de grands départs. en vacances. Or, avec le bus, Le métro, le train, le tramway, le réseau de transports en commun est assez important sur Lyon et son agglomération : en privilégiant ces moyens de locomotion les Lyonnais pourraient à coup sûr désengorger le tunnel et par la même occasion faire un geste pour lenvironnement. Cependant, il faudra du temps aux automobilistes lyonnais ou non pour changer leurs habitudes. (Source: daprès le Progrès.fr, article du 27 juillet 2011)

16 Réponse à la problématique: Les grandes villes rendent plus aisée la circulation en leur sein en optant pour une politique de transports en commun (tram, métro, bus, vélo), limplantation de parcs relais et en incitant au covoiturage. La ville de Lyon a mené ce type de politique de transports pour désengorger le flux routier et améliorer lenvironnement.


Télécharger ppt "Classe de Troisième : Etude de cas : un grand aménagement urbain : les transports dans le Grand Lyon Henri Gaucherand, collège de Bruges (33)"

Présentations similaires


Annonces Google