La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

GYMNASTIQUE MÉDICALE Muscles Abducteurs de Hanche Muscles Pelvi-trochantériens.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "GYMNASTIQUE MÉDICALE Muscles Abducteurs de Hanche Muscles Pelvi-trochantériens."— Transcription de la présentation:

1 GYMNASTIQUE MÉDICALE Muscles Abducteurs de Hanche Muscles Pelvi-trochantériens

2 Gymnastique Médicale I / Rappels Anatomiques et Cinésiologiques : a)Abducteurs de Hanche ; b)Pelvi-trochantériens. II / Étirements : a)Auto-étirements ; b)Étirements aidés par le MK.

3 I / Rappels Anatomiques et Cinésiologiques : a)Abducteurs de Hanche  Moyen Fessier  Petit Fessier  Grand Fessier  Sartorius  Tenseur du Fascia Lata b)Pelvi-trochantériens  Pyramidal du Bassin  Carré Fémoral  Obturateur Interne  Obturateur Externe  Jumeaux, Supérieur et Inférieur

4 a) Abducteurs de Hanche a) Abducteurs de Hanche  Moyen Fessier C’est le principal muscle abducteur de hanche. Origine : ¾ antéro-externes de la crête iliaque et dans la fosse glutéale moyen- -ne (entre les lignes glutéales α et π). Terminaison : face latérale du grand trochanter. Innervation : nerf glutéal supérieur (racines L 4 -L 5 ). Actions : abducteur et rotateur : interne (fx α) ; externe (fx π) de hanche.

5 a) Abducteurs de Hanche a) Abducteurs de Hanche  Moyen Fessier Le moyen fessier participe à la stabilité du bassin en chaîne fermée (le pied est au sol), en particulier en appui unipodal. En appui unipodal, il travaille sur un mode excentrique pour retenir la chute du côté non porteur (inclinaison du côté non porteur de 4 à 5°). Il est à la fois dynamique (pendant la marche) et stabilisateur (en statique). Il possède une grande efficacité car la direction de sa fibre moyenne est perpendiculaire au bras de levier.

6 a) Abducteurs de Hanche a) Abducteurs de Hanche  Petit Fessier Après le moyen fessier, c’est le muscle abducteur de la hanche. Origine : dans la fosse glutéale antérieure (entre les lignes glutéales α et inférieure). Terminaison : bord antérieur du grand trochanter. Innervation : nerf glutéal supérieur (racines L 4 -L 5 ). Actions : abducteur et rotateur interne de hanche. Le petit fessier a aussi une action stabilisatrice sur le bassin, en appui unipodal et en position debout.

7 a) Abducteurs de Hanche a) Abducteurs de Hanche  Grand Fessier C’est le muscle le plus volumineux et le plus puissant de l’organisme. Il est constitué de 2 faisceaux. Origine : ¼ postéro-externe de la crête iliaque, fosse glutéale postérieure, bord externe du sacrum jusqu’au coccyx et grand ligament sacro-sciatique. Terminaison : par ses 2 faisceaux : profond : branche de trifurcation de la ligne âpre (face π du fémur) ; superficiel : bord π du Fascia Lata. Innervation : nerf glutéal inférieur (racines L 4 -L 5 -S 1 -S 2 ). Actions : extenseur, abducteur et rotateur externe de hanche.

8 a) Abducteurs de Hanche a) Abducteurs de Hanche  Grand Fessier Le grand fessier a pour rôle d’équilibrer le bassin dans le plan frontal. Il intervient peu en station debout lors de la marche, et a une action de redressement lorsque l’on soulève une charge importante. Son action devient prépondérante lors de la montée de marches ou pour réaliser des sauts. Les muscles grand fessier et tenseur du Fascia Lata forment le Deltoïde Fessier de Farabeuf. Son faisceau superficiel est bi-articulai- -re tandis que son faisceau profond est mono-articulaire.

9 a) Abducteurs de Hanche a) Abducteurs de Hanche  Sartorius C’est un muscle bi-articulaire qui appartient au groupe musculaire de la « patte d’oie ». Origine : épine iliaque antéro-supérieure. Terminaison : face antéro-interne du tibia, à la partie supérieure du tibia, sur la crête des muscles de la patte d’oie. Innervation : nerf fémoral (racines L 2 -L 3 -L 4 contingent π des racines). Actions : - fléchisseur, abducteur et rotateur externe de hanche ; - fléchisseur et rotateur interne du genou.

10 a) Abducteurs de Hanche a) Abducteurs de Hanche  Sartorius Il forme le bord externe du triangle de Scarpa. Le sartorius possède une extensibilité importante. Il possède de nombreux fuseaux neuro-musculaires qui permettent de renseigner sur la position de la hanche ou du genou.

11 a) Abducteurs de Hanche a) Abducteurs de Hanche  Tenseur du Fascia Lata C’est un muscle bi-articulaire qui possède un petit corps charnu et une grande portion tendineuse. Origine : épine iliaque antéro-supérieure et partie antéro-externe de la crête iliaque. Terminaison : face antérieure de la tubérosité externe du tibia, au niveau du tuber- -cule de Gerdy, par le tractus ilio-tibial ou bandelette de Maissiat. Innervation : nerf glutéal supérieur (racines L 4 -L 5 ). Actions : fléchisseur, abducteur et rotateur interne de hanche. Le TFL agit avec le grand fessier (son antagoniste) pour contrôler l’inclinaison antéro-postérieure du pelvis sur le membre inférieur en chaîne fermée.

12 b) Pelvi-trochantériens b) Pelvi-trochantériens  Pyramidal du Bassin Origine : face antérieure des 2 è, 3 è et 4 è vertèbres sacrées. Terminaison : bord supérieur du grand trochanter. Innervation : rameaux ventraux des racines S 1 -S 2. Actions : abducteur et rotateur externe de hanche. Le pyramidal du bassin (ou piriforme) passe dans la grande échancrure ischiatique de l’os iliaque : elle lui sert de poulie de réflexion.

13 b) Pelvi-trochantériens b) Pelvi-trochantériens  Carré Fémoral Origine : face latérale de la tubérosité ischiatique. Terminaison : crête intertrochantérique à la face postérieure du fémur. Innervation : nerf du carré fémoral (racines L 5 -S 1 ). Actions : adducteur et rotateur externe de hanche.

14 b) Pelvi-trochantériens b) Pelvi-trochantériens  Obturateur Interne Origine : pourtour de la membrane obturatrice et membrane obturatrice elle- même, à la face endopelvienne. Terminaison : face interne du grand trochanter, dans la fossette digitale. Innervation : nerf de l’obturateur inter- -ne, branche du plexus sacré (racines L 5 -S 1 ). Actions : abducteur et rotateur externe de hanche. L’obturateur interne passe dans la petite échancrure ischiatique de l’os iliaque : elle lui sert de poulie de réflexion.

15 b) Pelvi-trochantériens b) Pelvi-trochantériens  Obturateur Externe Origine : pourtour de la membrane obturatrice et membrane obturatrice elle même, à la face exopelvienne. Terminaison : face interne du grand trochanter, dans la fossette digitale. Innervation : nerf obturateur (racines L 2 -L 3 -L 4, contingent α des racines). Actions : rotateur externe de hanche, et légèrement abducteur.

16 b) Pelvi-trochantériens b) Pelvi-trochantériens  Jumeau Supérieur Origine : face externe de l’épine ischiatique. Terminaison : face interne du grand trochanter, dans la fossette digitale. Innervation : nerf de l’obturateur inter- -ne, branche du plexus sacré (racines L 5 -S 1 ). Actions : rotateur externe de hanche, et abducteur quand la cuisse est fléchie. Il suit le muscle obturateur interne dans son trajet exopelvien, à sa face supérieure.

17 b) Pelvi-trochantériens b) Pelvi-trochantériens  Jumeau Inférieur Origine : pôle supérieur de la tubérosité ischiatique. Terminaison : face interne du grand trochanter, dans la fossette digitale. Innervation : nerf du carré fémoral (racines L 5 -S 1 ). Actions : rotateur externe de hanche, et abducteur quand la cuisse est fléchie. Il suit le muscle obturateur interne dans son trajet exopelvien, à sa face inférieure.

18 b) Pelvi-trochantériens Les muscles pelvi-trochantériens sont tous responsables de la rotation externe de hanche. Ils ont une fonction de maintien de la stabilité du bassin dans le plan horizontal, notamment en stabilisant la tête fémorale dans la cavité de l’acétabulum de l’os coxal. Ils ont aussi une action de rétroversion du bassin, qui va rouler sur les têtes fémorales. Les muscles pelvi-trochantériens, en particulier les muscles pyramidal du bassin (ou piriforme) et obturateur interne, constituent le « hamac pelvien », en ayant une action élévatrice du bassin sur les têtes fémorales lorsque les muscles des 2 côtés se contractent ensemble.

19 II / Étirements : a)Auto-étirements  Au sol  Assis sur une chaise  Debout b) Étirements aidés par le MK. Remarque Remarque : mis à part le Carré Fémoral, tous les muscles pelvi-trochantériens sont abducteurs de hanche ; on étire donc ces muscles en même temps que les muscles abducteurs de hanche.

20 a) Auto-étirements a) Auto-étirements  Au sol 1) Le sujet est assis dos contre un mur, le membre inférieur à ne pas étirer tendu, l’autre membre à étirer croisé par dessus l’autre, plante du pied à plat au sol. Le sujet saisit le genou du membre fléchi par l’intermédiaire de son coude controlatéral et ramène son genou vers le thorax. Il inspire en gonflant le ventre puis expire et ramène le genou à ce moment là. La respiration est complète et lente.

21 a) Auto-étirements a) Auto-étirements  Au sol 2) Le sujet se place sur le côté, avec le membre inférieur à étirer tendu, reposant sur sa face externe, pied à 90° par rapport au segment jambier. Le membre infé- -rieur à ne pas étirer est fléchi et croise l’autre membre, pied à plat, en avant de la cuisse étirée. Le sujet soutient son tronc par le membre supérieur homolatéral au côté étiré et fait rouler son bassin en arrière pour étirer les abducteurs.

22 a) Auto-étirements a) Auto-étirements  Assis sur une chaise Le sujet est assis sur une chaise le dos droit, avec la cheville du membre inférieur à étirer posée sur le genou controlatéral par sa face externe. Le sujet inspire en gonflant le ventre puis expire et se penche en avant pour amener la poitrine sur le membre fléchi, en gardant le dos droit. On recommence en faisant la même chose de l’autre côté.

23 a) Auto-étirements a) Auto-étirements  Debout 1) Le sujet réalise une fente arrière croisée, le pied reposant sur son bord externe, cheville à 90° de flexion et genou placé en avant fléchi de manière à stabiliser la position. Le sujet pousse son bassin vers le côté étiré et crochète son bras homolatéral avec l’autre membre supérieur au dessus de sa tête. Cet étirement intéresse plus les abducteurs comme les fessiers, notamment les moyen et petit fessiers.

24 a) Auto-étirements a) Auto-étirements  Debout 2) Le sujet place le membre inférieur à étirer en avant, pied en rotation interne, genou à moitié fléchi, l’autre membre en arrière, avec le pied pointé pour aider à maintenir l’équilibre. Les mains reposent sur les hanches. Le sujet se penche en avant en gardant le dos droit et les mains sur les hanches, puis en laissant pendre les membres supérieurs. Cet étirement intéresse plus les muscles pelvi-trochantériens, du fait de la rotation interne du membre inférieur à étirer.

25 b) Étirements aidés par le MK 1) Le sujet est en décubitus dorsal, avec le pied du membre inférieur à étirer reposant sur la face antérieure de la cuisse controlatérale (le MI controlatéral étant positionné en crochet). Le MK vient saisir le membre inférieur en crochet au niveau postéro-inférieur de la cuisse et pousse lentement dans le sens caudal  crânial. Il contrôle aussi que le patient n’essaye pas de soulever ses épaules du plan sur lequel il repose (table ou tapis).

26 b) Étirements aidés par le MK 2) Le sujet est en décubitus dorsal, le membre inférieur à étirer en flexion de hanche et de genou. Le membre inférieur controlatéral est en extension, avec la cheville à 90° de flexion, pour garder le bassin plaqué au sol. Il place son membre supérieur homolatéral à 90° d’abduction, paume contre le sol. Le MK vient pousser le membre inférieur fléchi en direction de l’épaule controlatérale, en plaçant une contre-prise au niveau de l’épaule qui a été placée en abduction (l’épaule homolatérale).


Télécharger ppt "GYMNASTIQUE MÉDICALE Muscles Abducteurs de Hanche Muscles Pelvi-trochantériens."

Présentations similaires


Annonces Google