La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AVEC MARIE-JO LES ÉGLISES ROMANES DU BRIONNAIS Encadrées par les deux villes monastiques de Paray-le-Monial en Charolais et de Charlieu dans la Loire,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AVEC MARIE-JO LES ÉGLISES ROMANES DU BRIONNAIS Encadrées par les deux villes monastiques de Paray-le-Monial en Charolais et de Charlieu dans la Loire,"— Transcription de la présentation:

1

2 AVEC MARIE-JO

3 LES ÉGLISES ROMANES DU BRIONNAIS

4 Encadrées par les deux villes monastiques de Paray-le-Monial en Charolais et de Charlieu dans la Loire, une soixantaine d’églises et chapelles romanes furent édifiées durant les XIe et XIIe siècles. Cela représente une densité exceptionnelle. Malheureusement, au XIXe siècle, plusieurs églises devenues trop petites pour accueillir les fidèles dont le nombre grandissait, furent démolies et reconstruites dans le style du moment.

5 Le circuit des églises romanes du Brionnais, cette petite région du sud de la Bourgogne, comporte encore neuf églises principales que nous allons découvrir quoique trop succinctement.

6 La basilique de Paray-le-Monial était, en fait l’église du Prieuré.

7 Construite entre 1090 et 1109, sous la direction de Saint-Hugues, abbé de Cluny, la basilique de Paray-le-Monial peut être considérée comme un modèle réduit de la célèbre abbaye dont la construction commença très peu de temps auparavant. Elle a, cependant, renoncé à la magnificence décorative et au gigantisme. Sa façade est d’une extrême simplicité et le décor intérieur est aussi très sobre, avec de rares sculptures, sur les chapiteaux uniquement.

8 La petite église de Montceaux-l’Étoile, toute de pierre dorée, fut construite dans la première moitié du XIIe siècle. Tympan et linteau pleins de vie et de fraîcheur figurent l’Ascension, avec le Christ dans sa mandorle.

9 La fondation du monastère d’Anzy-le-Duc remonte à l’époque carolingienne mais c’est aux XIe et XIIe siècles que fut construite cette magnifique église qui compte parmi les plus belles de Bourgogne du Sud. Son clocher octogonal est le plus intéressant de la région. Une crypte d’origine carolingienne est unique en Brionnais. La richesse des décors sculptés est remarquable : modillons supportant l’entablement des corniches à l’extérieur et pas moins de 40 chapiteaux ornés de motifs végétaux ou animaux. Le tympan du portail montre le Christ en gloire supporté par deux anges, sur le linteau, l’Ascension.

10

11 L’église de Baugy, au bord de la Loire, probablement construite au milieu ou à la fin du XIe siècle a conservé certains caractères archaïques dont l’étroitesse des fenêtres. Elle est robuste et trapue. Son puissant clocher de plan carré lui donne une apparence de force et de robustesse. Deux baies géminées sur chaque face, sont encadrées par une archivolte en plein cintre, caractéristique du style du Brionnais.

12 C’est à Semur-en-Brionnais que naquit Saint- Hugues, célèbre abbé de Cluny, élu en L’église Saint-Hilaire fut édifiée vers le milieu du XIIe siècle. Elle marque la transition entre le roman et le gothique. La sculpture du tympan représente le Christ en Gloire entouré de deux anges aux ailes repliées. Il est encadré par le symbole des quatre évangélistes; au linteau, un épisode de la vie de Saint-Hilaire. Le clocher octogonal est particulièrement beau avec ses étages ornés de baies géminées, celles du bas étant aveugles. A l’intérieur, on retrouve encore l’influence clunisienne. Au fond, une petite tribune s’appuie sur un formidable encorbellement en forme de trompe.

13

14 Construite vers le milieu du XIIe siècle, la petite église de Saint- Julien-de-Jonzy est surtout connue pour son tympan représentant le Christ en gloire dans une mandorle. Le linteau, lui, figure le repas de la Cène. Malheureusement, les têtes furent martelées à la Révolution.

15 Du haut de sa colline, l’église massive d’Iguerande domine la vallée de la Loire. Construite dès le XIe siècle, c’est l’un des plus beaux édifices romans du Brionnais. L’intérieur, par sa simplicité et sa pureté de lignes, invite au recueillement.

16 Fondé à l’époque carolingienne, le monastère de Charlieu fut rattaché à Cluny dès le Xe siècle et agrandi au XIe. De l’église romane vendue comme bien national au moment de la Révolution, il ne reste que le narthex. La sculpture y était particulièrement raffinée si l’on en juge par le tympan de la porte nord où l’on retrouve le Christ en gloire dans sa mandorle, entouré des attributs des quatre évangélistes et surmonté, au-dessus de l’archivolte, de l’agneau pascal. Le linteau de la porte voisine est également remarquable. Il représente la Vierge, assistée de deux anges et entourée des douze apôtres.

17

18 Ancienne chapelle du château, édifiée au XIIe siècle, l’église de Chateauneuf a été fortement remaniée après les ravages de la guerre de cent ans. Son clocher de plan carré est décorée de baies en plein cintre encadrées de colonnettes aux chapiteaux joliment sculptés. Viollet le Duc le considérait comme un modèle original de clocher bourguignon.

19 Construite à la fin du XIe siècle, l’église de Bois-Sainte-Marie est l’une des plus importante du Brionnais. Elle est la seule à se parer d’un élégant déambulatoire avec de jolies colonnades, autour du chœur. La sculpture des chapiteaux, souvent un peu naïve, illustre l’affrontement entre le bien et le mal.

20

21 La construction de l’église de Saint- Germain-en-Brionnais semble remonter à la fin du XIe siècle. Sa silhouette trapue donne une impression de grande robustesse.

22 Cette église de Varennes- l’Arconce fut édifiée au début du XIIe siècle. Robuste, le clocher se présente muni de deux étages de baies. L’intérieur habité par les hirondelles, est malheureusement en triste état.

23 Les commentaires de ce diaporama sont très largement inspirés des publications du C.E.P., Centre International d’Études des Patrimoines culturels en Charolais-Brionnais. Cet organisme a fait un travail remarquable pour inventorier et présenter le patrimoine religieux dont, notamment, les églises romanes du Brionnais. Un feuillet explicatif a été publié pour chaque église du circuit. Ce sont ces feuillets qui m’ont invitée à faire mon propre pèlerinage à travers ces beaux témoins des XIe et XIIe siècle. J’ai croisé, malgré la saison tardive, un grand nombre de personnes qui faisaient la même visite que moi, dont beaucoup d’étrangers. Le C.E.P mérite donc d’être remercié pour son œuvre!

24 Musique :The medievial experience Beata Mater (motet) Références : C.E.P. – Le Montsac – Saint-Christophe-en-Brionnais Réalisation : Marie-Jo - Octobre 2005

25


Télécharger ppt "AVEC MARIE-JO LES ÉGLISES ROMANES DU BRIONNAIS Encadrées par les deux villes monastiques de Paray-le-Monial en Charolais et de Charlieu dans la Loire,"

Présentations similaires


Annonces Google