La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Module 2 : 2 ème et 3 ème jour Sentraîner à lanimation dune action de formation Mars 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Module 2 : 2 ème et 3 ème jour Sentraîner à lanimation dune action de formation Mars 2007."— Transcription de la présentation:

1 Module 2 : 2 ème et 3 ème jour Sentraîner à lanimation dune action de formation Mars 2007

2 SENTRAINER à lANIMATION de la FORMATION Ce matin : 1 – Se préparer à lanimation dune action de formation Cette après-midi : 2 – Maîtriser les techniques de prise de parole en public Demain : 3 – Gérer les moments clés de lanimation Programme prévu : A venir, Module 3 : Gérer un groupe et des situations difficiles

3 SENTRAINER à lANIMATION de la FORMATION 1 – Se préparer à lanimation dune action de formation 2 – Maîtriser les techniques de prise de parole en public 3 – Gérer les moments clés de lanimation Programme prévu :

4 Avant de démarrer une action de formation… Quels sont les éléments à prendre en compte ? Quels questions clés vous posez-vous ? SE PREPARER à LANIMATION dune ACTION de FORMATION Réflexion en mini-groupes

5 SE PREPARER à LANIMATION dune ACTION de FORMATION Synthèse des questions à se poser Sur lobjectif A quoi sert ma prestation, mon exposé ?Informer, expliquer, convaincre Quel peut être le résultat concret de mon intervention ?Orientation de la réflexion Choix des idées et des exemples à développer Quelles réactions ai-je lintention de susciter chez mes stagiaires ? Choix des anecdotes, des chiffres, des formules pour donner le ton Dans quel état doivent se trouver les stagiaires après mon exposé ? Dernière réaction que le formateur souhaite susciter Sur le sujet De quoi vais-je parler et quest-ce que je ne vais pas dire ? Un exposé débouche sur lapplication concision et limites Quelle idée principale dois-je faire retenir ?LA QUESTION PRINCIPALE, LA + DIFFICILE Quelles idées secondaires je souhaite faire passer ?Détaillées dans lélaboration du plan Comment faciliter la mémorisation de ces idées ?Choix des illustrations : exemples, métaphores, chiffres clés

6 SE PREPARER à LANIMATION dune ACTION de FORMATION Synthèse des questions à se poser Sur le public Quelle connaissance du sujet les stagiaires ont-il ?Adaptation aux différences de sensibilité et dexigence Quel est leur rapport au sujet ?Scepticisme, adhésion, gêne, hilarité ? Connaissance du parcours des stagiaires Sur lenvironnement Quand et combien de temps vais-je parler ?Une durée limite qui sinscrit à un moment de la journée Comment sinsère mon exposé dans la progression pédagogique ? Liaison avec ce qui précède et ce qui suit Quels outils vais-je choisir ?Paper-board avec projection de slides persuasion Dans quel contexte sinscrit mon exposé ?La vie continue et le monde tourne pendant la durée de la formation

7 SE PREPARER à LANIMATION dune ACTION de FORMATION 1 – Lorganisation des lieux en fonction de la pédagogie 2 – La préparation matériel et choix des supports pédagogiques 3 – La préparation psychologique

8 Les objectifs de la formation déterminent un besoin de circulation de la parole SE PREPARER à LANIMATION dune ACTION de FORMATION donc une organisation des lieux et un choix des supports pédagogiques

9 F F F La CIRCULATION de la PAROLE F Illustrations :

10 Lorganisation des lieux Orienté relationOrienté contenu

11 Le CHOIX des SUPPORTS PEDAGOGIQUES Enregistrement sonore Document écrit Photo, dessin, graphisme Maquette, objet réel Tableau Projection de diapositives (Power point) Film 1 – Mémoriser une information x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x xx x x 2 – Analyser, comprendre une situation 3 – Être intéressé par un sujet 4 – Acquérir certaines attitudes 5 – Reproduire un comportement 6 – Acquérir un automatisme psychomoteur

12 Nous avons tous le trac : Pour le maitriser, il faut dabord en connaitre les mécanismes et ensuite utiliser quelques techniques. Le trac est une « fatalité biologique » fait de : - symptômes physiques connus (ex : sensations de chaleur intense, …), - sentiments psychologiques courants (ex : désespéré, jugé, …), - ressenti intellectuel = « le trou noir ». Lobjectif est de transformer ce trac en excitation positive et den garder les effets bénéfiques : concentration, développement des facultés. La PREPARATION PSYCHOLOGIQUE La gestion du trac

13 Objectifs : Se préparer à laction Eviter la dispersion Rester tranquille face à ladversité, lagression, le stress Se ressaisir en situation difficile Récupérer, se ressourcer Agir centré La PREPARATION PSYCHOLOGIQUE Une solution pour gérer le trac, le stress ou toutes émotions envahissantes Se centrer

14 SYSTEME NERVEUX Système nerveux autonome ou neurovégétatif Il régit les relations avec lextérieur. Il est composé : de centres nerveux (substance grise), situé dans le cerveau, le cervelet, le bulbe et la moelle épinière ; de la substance blanche qui relie ces centres à lextérieur et entre eux. Système sympathique Système parasympathique Antagonisme et équilibre Système nerveux central ou cérébro-spinal Libération dACTH * Action sur les glandes médullo- et cortico- surrénales Libération : Adrénaline Noradrénaline Cortisol ACCELERATEUR Attaque, fuite ou inhibition * ACTH : hormone adrénocorticotrophique libérée par lhypophyse Libération dacétylcholine Apaise la pression sanguine Dilate les vaisseaux FREIN Relaxation et calme

15 De « prise de tête » en « prise de terre » 1 – Senraciner 2 – Retrouver son axe 3 – Se relier à son centre Prendre conscience de ses points dappui… Rectifier sa posture… Inspirer un grand coup, expirer doucement… puis rester dans la conscience de votre respiration… La CENTRATION

16 Brisez la glace : Le trac diminue dès quon a pu créer avec les membres du groupe des liens individuels Ne restez pas seul : Il faut vous changer les idées, parler de tout et de rien avec les gens qui vous accueillent et les participants qui arrivent On est toujours jugé mais pas comme on limagine : Il faut arriver à faire cesser ces projections négatives, en faisant parler les autres Faites preuve dempathie : Le stagiaire attend plutôt de la clarté et de la simplicité plutôt que de lexpertise brute (ca rassure !) Réfléchissez à vos programmations mentales : Le recadrage positif permet de retrouver le sourire avant de démarrer (« Jarriverai selon mes moyens » / « Je ny arriverai jamais ») Cultivez votre jardin secret : Se « reconcentrer sur soi » est très important et facile à faire ; se faire du bien en pensant à un bon souvenir ou en imaginant une situation agréable à venir Le regard des autres est un soutien plutôt quun jugement : Bénissons le regard des stagiaires, cest la raison de vivre du formateur ! La PREPARATION PSYCHOLOGIQUE Se conditionner psychologiquement Pensées défaitistes

17 Buvez lentement un grand verre deau avant de parler pour éviter la sensation de bouche sèche et le trac. Lavez-vous les mains à leau froide et frictionnez-vous les poignets. Allez aux toilettes. Respirez lentement et régulièrement pendant quelques minutes. Bougez pour évacuer le trac. Evitez les excitants. Ne soyez pas comprimés par vos vêtements. La PREPARATION PSYCHOLOGIQUE Agir sur les symptômes physiques Il ny a pas dantidote au trac : Chacun a sa méthode pour le gérer. Le trac est synonyme de concentration : Attention si vous navez plus le trac ! Il existe un mimétisme en formateur et formés : Cest vrai au niveau du trac ! Conclusions

18 Se préparer pour réussir les 5 premières minutes danimation : Cest-à-dire « prendre contact » et « rapatrier la parole » Je ne rentre jamais directement dans le vif du sujet. Je commence par « briser la glace » avec quelques politesses et lexpression de mon ressenti : « Je vous souhaite la Bienvenue dans votre formation… Nous sommes réunis pour deux jours dans cette salle. Je suis très content danimer cette session… » Cette attitude permet de prendre contact avec le groupe sur le plan affectif. Lapproche est nécessaire avant davoir des échanges plus réfléchis dans le registre intellectuel. La PREPARATION PSYCHOLOGIQUE

19 SENTRAINER à lANIMATION de la FORMATION 1 – Se préparer à lanimation dune action de formation 2 – Maîtriser les techniques de prise de parole en public 3 – Gérer les moments clés de lanimation Programme prévu : A venir, Module 3 : Gérer un groupe et des situations difficiles

20 La formation : Un métier de communication La PRISE de PAROLE en FORMATION Cest un métier où lon transmet quelque chose à quelquun, que lon partage ou non ses idées. Il y de la déperdition entre ce que le formateur veut dire et ce quil dit ce que le stagiaire entend et ce que le stagiaire écoute ce quil comprend et ce quil ressent ce quil retient et ce quil applique (10 à 30% du message). Un formateur se doit de rester neutre envers les personnes à qui il transmet, neutre également par rapport à ses opinions et ses propres valeurs. Dans un schéma formateur / stagiaire, les informations à transmettre peuvent être filtrées à certains niveaux techniques ou subjectifs.

21 Les parasites à cette communication La PRISE de PAROLE en FORMATION Les parasites externes : salle trop bruyante, glaciale ou surchauffée (concentration difficile), mal éclairée (fatigante pour les yeux) Les parasites internes : préoccupations personnelles ou professionnelles du stagiaire (concentration difficile) Le formateur peut agir sur les peurs initiales courantes du stagiaire (dès louverture du stage), même sil ne peut pas régler tous les problèmes. Pour faciliter le décodage de son message, lexpression orale doit respecter certains codes : Soyez vivant, concret, structuré et limpide, concis et précis ; Méfiez-vous des évidences ; Ménagez des silences de quelques secondes ; Reformulez, changez de mode dexplication en cas dincompréhension ; Méfiez-vous des mots parasites.

22 Les a priori et la subjectivité La PRISE de PAROLE en FORMATION Les valeurs superficielles : Respect des codes sociaux (ex : politesse) Le confort de la salle est symbolique sur ce plan. Laccueil et le langage du formateur est également emblématique. Les valeurs relationnelles : A priori (« délits de sale gueule ») Qui mimpressionne parmi les stagiaires ? En réponse, 2 erreurs : Ignorer, se focaliser sur lui. Qui mest « antipathique » ? Attention aux réactions : Gestes brusques ou agressifs, question piège, remarques ou regards ironiques. Qui mest trop « sympathique » ? Attention aux marques de différence : Temps accordé, regards entendus, allusions. Eviter de provoquer des a priori chez les participants Les valeurs viscérales : SUJETS A NE PAS ABORDER Religion, politique, sexisme, racisme, résistance au changement, Atteinte aux personnes qui nous sont chères…

23 La voix du formateur est un sujet douloureux pour lui : Il naime pas sa voix ! La voix doit être le mode dexpression privilégié réflexions et exercices appropriés. La voix est un « instrument à vent », vibratoire et à résonnances amplifiées (= vibration de cordes avec pression dair obtenue par un travail de soufflerie : inspiration en ouvrant les côtes, puis expiration en gardant les côtes ouvertes) Le travail de la voix = Travail du souffle avec expiration sans forcer, travail pour timbrer la voix avec une bonne tenue du corps. LE TRAVAIL SUR LA FORME La voix Pour améliorer la voix : Ecoutez le silence15 mn par jour ; Ne cherchez pas à couvrir le bruit ou la voix des autres ; Chantez, seul ou en groupe.

24 Les caractéristiques à prendre en compte dans lanalyse de la voix : Facilité délocution Débit tranquille, intelligibilité Voix agréable, voix posée, voix mûre Prise de souffle tranquille Voix aimée, envie dentendre encore cette voix Parleur à laise, parleur écouté sans effort Voix aux registres variés, voix qui remue, voix sensuelle LE TRAVAIL SUR LA FORME La voix Prononciatio n Diction

25 Le regard est une des armes les plus puissantes de la communication orale, à la fois pour émettre et recevoir un message. Pour émettre un message… regarder cest prendre en considération, attirer lattention, faire passer une information non dite (le participant à limpression dêtre reconnu = condition de son apprentissage), créer la complicité (sourire des yeux, étonnement,…). Pour recevoir un message… regarder cest observer et recueillir les informations qui permettent de gérer le groupe (mimiques dubitatives ou contradictoires, souhaits dintervention, désimplications). LE TRAVAIL SUR LA FORME Le regard

26 Regardez dans les yeux… on regarde des humains avec qui on a une relation individuelle privilégiée (rien ne sert de se la cacher !). Regarder chacun au moins une fois… pour satisfaire le désir de reconnaissance de tout le monde, noublions personne ! Regardez dans le désordre… les balayages oculaires toujours dans le même sens sont contraires aux exigences de stimuli individuels. Alterner premier plan et dernier plan… il est important de regarder aussi bien les participants placés sur les côtés, le plus près du formateur que les participants plus éloignés. LE TRAVAIL SUR LA FORME Comment regarder ?

27 Au moment de passer à laction… le corps devient subitement gourd, les bras semblent interminables, les mains de plomb, les jambes flageolent et les pieds ne répondent plus : Bref, le trac frappe ! Pour le formateur, le geste peut être soutien ou parasite de sa parole. Le geste doit accompagner la parole, stimuler, permettre au formateur de canaliser son énergie. A éviter : Les gestes de contenance, surtout sils sont répétitifs posent problème (ex : tripoter un objet). Pour les éviter, parler avec rien dans les mains ni dans les poches. A manier avec précaution : Les gestes symboliques (ex : V de la victoire) peuvent avoir une signification différente selon lorigine géographique ou culturelle des participants. A privilégier : Les gestes descriptifs qui stimulent lattention et permettent au formateur dexprimer son énergie. En vivant physiquement son discours, le formateur allie impact auditif et visuel. Cest aussi une excellente manière de dexorciser le trac ! Les gestes daccompagnement brassent lespace autour du formateur. Les paumes orientées vers le haut marquent un signe de communication et douverture. LE TRAVAIL SUR LA FORME La gestuelle

28 Il est plus facile de maintenir son attention face à un formateur qui se voit, sentend, sexpose… donc un orateur debout ! La position debout permet au formateur dévacuer le trop plein de tension et dénergie. Un orateur assis à moins de souffle et parle moins fort en articulant moins bien avec une gestuelle moins assurée. Parler debout, cest assumer 5 secondes de stress intense et évacuer ensuite. Parler debout permet dutiliser plus facilement les supports visuels. Les règles à respecter : - Pieds et les jambes bien ancrées au sol, sans déhanché, - Epaules face au public (sauf si utilisation de tableau), - Dos le plus droit possible, - Déplacement dans un but précis (pas comme « un lion en cage »). LE TRAVAIL SUR LA FORME Le déplacement

29 Il est à la fois vecteur dimage et de stimulation pour les participants, et outil de confort pour le formateur… donc vigilance sur quelques éléments ! La cohérence à respecter car certaines couleurs jurent entre elles La congruence veut que le style soit adapté à sa personnalité et au contexte Le confort des matières, coupes et couleurs car le formateur bouge beaucoup, change de position, porte des objets (attention aux tissus froissables et à la transpiration) La personnalité par lidentité vestimentaire car le formateur doit se sentir bien LE TRAVAIL SUR LA FORME Le look

30 Un corps avachi Une voix sans respiration et sans ressort Un regard qui ne communique rien Une gestuelle sans lien avec le discours Une intervention plate Un style oratoire distant et peu impliqué SE TENIR DROIT PEUT AGIR SUR LENSEMBLE DE LA PRESTATION A chacun de trouver le rouage sur lequel agir et qui va entrainer les autres ! La voix ? Le regard ? La position du dos ? Le vocabulaire ou la syntaxe ? Pensez toujours que la forme se taille la part du lion ! Sur 100% de pouvoir informatif dun message, - 7% viennent des mots et de la structure, - 38% de lintonation de la voix, - 55% de la gestuelle et du regard. LE TRAVAIL SUR LA FORME Tout se tient !

31 SENTRAINER à lANIMATION de la FORMATION 1 – Se préparer à lanimation dune action de formation 2 – Maîtriser les techniques de prise de parole en public 3 – Gérer les moments clés de lanimation Programme prévu : A venir, Module 3 : Gérer un groupe et des situations difficiles

32 Pour démarrer... Répondez aux 5 peurs premières dun participant 4 - Présentation du « timing » 1 ère inquiétude : Qui est le formateur ? 2 ème inquiétude : Qui sont ceux que je ne connais pas ? 3 ème inquiétude : Pourquoi sommes nous là ? 4 ème inquiétude : Pour combien de temps ? 5 ème inquiétude : Que va-t-on faire ? 1 - Présentation du formateur 2 - Présentation des participants 3 - Présentation des objectifs 5 - Présentation du programme GERER LES MOMENTS CLES

33 Identifiez et annoncez clairement le niveau de relation dans lequel se situe laction HIERARCHIQUE PERSONNEL FONCTIONNEL GERER LES MOMENTS CLES

34 Lancer un exercice en sous-groupe 1 - DIRE Donner des consignes précises concernant lobjectif, le travail à produire, le temps imparti, les moyens disponibles, les documents à utiliser, la mise en commun, les fonctions à remplir (animateur, observateur, rapporteur…) 2 - FAIRE FAIRE Pendant le travail, le rôle du formateur est dêtre directif sur les procédures et non-directif sur le contenu. Son intervention est limitée. Il sassure que les consignes sont respectées et il rappelle lhoraire La mise en commun peut-être organisée de différentes façons : Un rapporteur a été désigné Confrontation des deux groupes 3 - FAIRE DIRE 4 - DIRE La synthèse peut suivre un plan prédéfini par le formateur ou être structurée au paper-board avec le groupe. Le formateur reformule le production

35 Animer un jeu de rôle enregistré ou filmé 1 - DIRE Définir précisément les rôles, le contexte, lobjectif visé, le temps imparti, les moyens disponibles, les documents à utiliser 2 - FAIRE FAIRE Créer un climat de confiance favorable au jeu Pendant le jeu de rôle le formateur est en retrait 3 - FAIRE DIRE Le retour est structuré ainsi : 1 – Les participants au jeu sexpriment 2 – Le groupe sexprime - Attention ! Critique constructive 4 - DIRE 3 – Le formateur intervient et fait une synthèse 1 – Points négatifs 2 – Points positifs GERER LES MOMENTS CLES

36 Exploiter un film vidéo A vous de jouer ! GERER LES MOMENTS CLES Un film en formation dure en général une dizaine de minutes. Il sert à sensibiliser sur un sujet, présenter un produit, … Il sert aussi à montrer de façon caricaturale les erreurs à ne pas commettre. Pour le groupe, cest une 1 ère projection (même si vous, vous êtes blasé !) Un film se commente et donne lieu à un débat.


Télécharger ppt "Module 2 : 2 ème et 3 ème jour Sentraîner à lanimation dune action de formation Mars 2007."

Présentations similaires


Annonces Google