La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

APPAREILS RESPIRATOIRES ISOLANTS DEFINITION : les ARI ont pour but de créer et de maintenir une atmosphère respirable isolée de lair extérieur infecté.

Copies: 1
APPAREILS RESPIRATOIRES ISOLANTS DEFINITION : les ARI ont pour but de créer et de maintenir une atmosphère respirable isolée de lair extérieur infecté.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "APPAREILS RESPIRATOIRES ISOLANTS DEFINITION : les ARI ont pour but de créer et de maintenir une atmosphère respirable isolée de lair extérieur infecté."— Transcription de la présentation:

1

2 APPAREILS RESPIRATOIRES ISOLANTS

3 DEFINITION : les ARI ont pour but de créer et de maintenir une atmosphère respirable isolée de lair extérieur infecté.

4 => LES ATMOSPHERES NON RESPIRABLES : -Deux types : - les fumées dincendie : - les épandages ou atmosphères toxiques

5 => LES CONTRAINTES PHYSIOLOGIQUES : PERTURBATIONS SENSORIELLES DEFICIT SENSORIEL VIE DE RELATIONMODIFICATIONS SCHEMA CORPOREL

6 => LES CONTRAINTES PHYSIOLOGIQUES : * Modification du schéma corporel : Par modification des capacités de mobilisation du tronc et du cou Par augmentation du gabarit du porteur Par création dun ballant dinertie LES PERTURBATIONS SENSORIELLES

7 => LES CONTRAINTES PHYSIOLOGIQUES : * Déficit sensoriel : Le champ visuel du porteur est limité Lacuité visuelle est diminuée (buée, projections de liquides ou de solides et fumée) Lacuité auditive est perturbée (bruit de respiration et gène casque F1) La perte de lodorat Perception des rayonnements diminuée LES PERTURBATIONS SENSORIELLES

8 => LES CONTRAINTES PHYSIOLOGIQUES : * Vie de relation : Très diminuée - le porteur perçoit moins bien lespace qui lenvironne. =>port de la tenue de feu + ARI = double problème de communication - à la réception : casque - à lémission : voix perceptible quà 1 ou 2 m * COMMUNICATION TRES DIFFICILE * LES PERTURBATIONS SENSORIELLES

9 => LES CONTRAINTES PHYSIOLOGIQUES : AUGMENTATION DU TRAVAIL DU PORTEUR POIDS AUGMENTATION DE L ESPACE MORT RESISTANCES EXPIRATOIRES CONSEQUENCES SUR LA THERMOREGULATION STRESS EMOTIF

10 => LES CONTRAINTES PHYSIOLOGIQUES : AUGMENTATION DU TRAVAIL DU PORTEUR * Les résistances expiratoires et inspiratoires : Résistance inspiratoire = lors de linspiration, le porteur abaisse la surpression à lintérieur du masque qui actionne le micro régulateur et permet ainsi larrivée dair. résistance expiratoire = effort nécessaire au rejet de lair expiré par la soupape dexpiration.

11 => LES CONTRAINTES PHYSIOLOGIQUES : AUGMENTATION DU TRAVAIL DU PORTEUR * Le stress émotif : causes : -Anxiété du à lintervention -Sujet jeune et inexpérimenté -Manque de pratique au port de lARI -Nature même de lintervention -Pénétration plus ou moins aveugle dans un milieu hostile

12 => LES CONTRAINTES PHYSIOLOGIQUES : AUGMENTATION DU TRAVAIL DU PORTEUR * Le stress émotif : conséquences : -Sécrétion dhormones surrénaliennes entraînant une augmentation du métabolisme physiologique. -Elévation de la fréquence cardiaque

13 => LES CONTRAINTES PHYSIOLOGIQUES : AUGMENTATION DU TRAVAIL DU PORTEUR * Le stress émotif : répercussions directes en intervention : -Consommation dair accrue -Perte de la maîtrise de soi -Perte de lucidité

14 => LES CONTRAINTES PHYSIOLOGIQUES : AUGMENTATION DU TRAVAIL DU PORTEUR * Le stress émotif : REMEDE : ENTRAINEMENT REGULIER

15 => LES CONTRAINTES PHYSIOLOGIQUES : AUGMENTATION DU TRAVAIL DU PORTEUR * Le poids de lappareil : environ de 10 à 16 kg (sans excéder 18 kg) ce qui entraîne que le porteur : * ne marche plus de la même façon * se baisse plus difficilement * éprouve des difficultés lors des déplacements verticaux FATIGUE

16 => LES CONTRAINTES PHYSIOLOGIQUES : AUGMENTATION DU TRAVAIL DU PORTEUR * Conséquences sur la thermorégulation : équilibre thermique modifié perte defficacité de la sudation pour tenter de rétablir léquilibre, le sujet va accélérer sa fréquence respiratoire.

17 => LES CONTRAINTES PHYSIOLOGIQUES : AUGMENTATION DU TRAVAIL DU PORTEUR * Laugmentation de lespace mort : définition : volume restant libre entre les alvéoles pulmonaires et la soupape dexpiration de la pièce faciale effet : une partie de lair expiré, riche en CO2, est inspiré de nouveau.(limité par le demi masque) effet sur lorganisme : * hyperventilation * sécrétion dhormones Augmentation de la consommation dair du porteur

18 => LE MATERIEL : Deux types dARI : Les ARI circuit ouvert (ARICO) équipant tous les sapeurs pompiers de France. Les ARI circuit fermé (ARICF) équipant les unités spéciales sapeurs pompiers. * GRIMP (SP civil) * GREP (BSPP) * Le BMPM pour les feux de bateaux

19

20 => LE MATERIEL : 1)- Les ARI circuit ouvert : Ils se composent de : - bouteille (réserve dair) - masque - harnais - détendeur HP - soupape à la demande - système sonore de détresse - plaque de contrôle et liaison personnelle (option)

21 => LE MATERIEL : * Les bouteilles : de couleur noire et blanche (o2 et N) éléments figurants sur la bouteille : - n° de la bouteille - nom du fabricant - nature du métal ACIER (ex.) - nature du gaz compriméAir - capacité en litre d'eau6 l. (ex.) - pression d'épreuve300 b. - pression d'utilisation200 b. - poinçon des minestête de cheval - date de la 1ère épreuve - date des épreuves suivantestous les 5 ans - une bouteille ne doit jamais être complètement vide (~ 10 % de réserve d'air devrait rester à l'intérieur de celle-ci) Bouteille vide :- risque d'humidité - travail important de l'acier lors du rechargement (danger) - la robinetterie doit toujours être fermée - risque de contamination (poussières,...)

22 => LE MATERIEL : * Le dossard ergonomique : des bretelles, ceinture et collier de bouteille un détendeur qui abaisse la HP en MP flexibles HP et MP un manomètre de pression un sifflet avertisseur (déclenchement à 60 bars +/- 5) une soupape à la demande une corne dappel

23 => LE MATERIEL : * Le masque panoramique : une sangle dattente des fixations pour casque F1 un dispositif phonique un oculaire à grande visibilité un système de ventilation anti-buée une soupape dexpiration un demi masque

24 => LE MATERIEL : 2)- Les ARI circuit fermé : Ils se composent de : - masque - bouteille dO2 de 1 L à 200 bars - dispositif de portage - boîte à valves : contient les valves de commande, la pulmocommande qui assure un apport supplémentaire en O2, la valve de surpression et le signal dalarme. - le détendeur HP - tuyaux respiratoires

25 => LE MATERIEL : - cartouche régénératrice : contient environ 2,2 l de chaux sodée qui permet dabsorber le CO - sac respiratoire : capacité de 5 l, arrivée et refoulement de lair - système sonore de détresse - plaque de contrôle (option) - liaison personnelle (option)

26 => LE MATERIEL : Le système sonore de détresse : - corne dappel => manuel - automatique => balise sonore de localisation Le détecteur dimmobilité se présente sous la forme dun petit boîtier. Si le porteur reste immobile pendant 20s un signal se déclenche pendant 8s puis si le porteur est incapable de bouger, un signal strident de 90 dB se déclenche.

27 LE DETECTEUR D IMMOBILITE :

28 => LE MATERIEL : La liaison personnelle : * elle permet : -de se déplacer le long de la ligne guide -dêtre en liaison constante (binôme) * elle se compose d : - une liaison courte de 1,25 m - un enrouleur automatique de 4,75 m

29 LA LIAISON PERSONNELLE :

30 => LE MATERIEL : La ligne guide : * longueur de 50 à 60 m et est enroulée dans un sac ou sur un touret * comporte des repères de progression * dans certain cas la LDT peut servir de ligne guide * relie les porteurs de lARI avec lextérieur

31 LA LIGNE GUIDE : SORTIEVERS LE FEU

32 => LE MATERIEL : La ligne de vie : * elle permet - davoir une liaison avec le contrôleur resté à lextérieur - de revenir facilement au point dentrée LIGNE DE VIE = ligne guide + liaison personnelle

33 => LE MATERIEL : Le tableau de contrôle : * il permet : - de surveiller le nombre de personne engager en zone dangereuse - de suivre et de contrôler le temps dengagement des binômes

34 LE TABLEAU DE CONTROLE :

35 => LE MATERIEL : La plaque de contrôle : * elle comporte : - le nom - la pression à lengagement - lheure dentrée * de couleur jaune pour ARICO 200 bars * de couleur rouge pour ARICO 300 bars * de couleur blanche pour ARICF

36 LA PLAQUE DE CONTROLE : NOM : AIR COMPRIME Pression à lengagement BARS HEURE D ENTREE :

37 => L OPERATION : règle de base Les règles de bases avant lengagement : * vérifier le bon état général du masque * contrôler la pression au manomètre : mini pour ARI à 200 bars mini pour ARI à 300 bars * vérifier larmement du sifflet à louverture * établir un code dalerte * capeler lARI à lair frais * contrôler létanchéité du masque

38 => L OPERATION : règles de base Les règles de bases pendant lengagement : * enregistrement et surveillance des binômes * communication * utilisation de la ligne de vie

39 => L OPERATION : règles de base Les règles de bases après lengagement : * procéder au nettoyage du masque * changer la bouteille dair * nettoyer tous les éléments * remettre les plaques de contrôle * ranger le matériel à son emplacement dorigine * retirer du service tout matériel ayant subi une agression chimique ou thermique

40 => L OPERATION : procédure opérationnelle La procédure avant lengagement : * LE CHEF D AGRES : désignation : - des porteurs dARI - du point dentrée - du contrôleur (responsable de la gestion des porteurs)

41 => L OPERATION : procédure opérationnelle La procédure avant lengagement : * LE CONTROLEUR : - enregistre les binômes équipés dARI - regroupe et renseigne les plaques de contrôle - établit un code de communication avec les binômes - désigne la fonction des binômes (exp,séc) - vérifie le bon équipement des porteurs

42 => L OPERATION : procédure opérationnelle La procédure avant lengagement : * LE CONTROLEUR : - enregistre au maximum 5 binômes dont le binôme de sécurité - calcul si possible le délai dintervention

43 Calcul de lheure de sortie prévisible : daprès la règle suivante : T = P x V Q T : délai dintervention théorique P : pression de la bouteille au manomètre V : volume en litre deau de la bouteille Q : consommation dair du porteur

44 Autonomie maximale BouteillePression deVolu me suivant un travail chargementd'airFaibleMoyenElevé 20 l/mn40 l/mn100 l/mn 6 litres200 bars1 200 litres 60 min30 min12 min 6 litres300 bars1 800 litres 90 min45 min18 min Tableau dautonomie suivant le travail effectué :

45 Calcul de lheure de sortie prévisible : exemple : un binôme avec ARI équivalents : Le chefbouteille à 195 bars et consommation à 50 l/min Léquipierbouteille à 184 bars et consommation à 75 l/min Calculez le temps de reconnaissance effective avant le déclenchement du sifflet ?

46 PENDANT L INTERVENTION

47

48 => L OPERATION : procédure opérationnelle La procédure avant lengagement : * LES PORTEURS : R - ouverture complète des Robinets A - Ajustement du harnais P - Pression au manomètre A - Armement du système sonore C - Code de communication E - Etanchéité du masque - (vérifier le matériel dexploration)

49 CONTROLEUR BINOME N° 3 BINOME DE SECURITE BINOME N° 1 BINOME N° 4 BINOME N° 2 => L OPERATION : procédure opérationnelle La procédure pendant lengagement :

50 => L OPERATION : procédure opérationnelle La procédure pendant lengagement : * LE CONTROLEUR : - contrôle un seul point daccès - supervise au maximum 5 binômes - assure lapprovisionnement en bouteilles - garde toujours un binôme prêt à intervenir - reste en liaison avec le COS - prend les mesures durgence en cas de besoin

51 => L OPERATION : procédure opérationnelle La procédure pendant lengagement : LORSQU UN SIGNAL DE DETRESSE RETENTIT, TOUS LES BINOMES ENGAGES DOIVENT REJOINDRE LA SORTIE. LE CONTROLEUR ENGAGE IMMEDIATEMENT LE BINOME DE SECURITE POUR RETROUVER LE BINOME EN DIFFICULTE.

52 => L OPERATION : procédure opérationnelle La procédure pendant lengagement : * LES PORTEURS : TROIS CAS DANS LA MISE EN OEUVRE OPERATIONNELLE 1er CAS - RECONNAISSANCE AVEC PROGRESSION NORMALE - le porteur n°1 est relié au porteur n°2 par les 1,25m de sa liaison personnelle. - le porteur n°2 est relié à la ligne guide par les 1,25m de sa liaison personnelle. 1 2

53 => L OPERATION : procédure opérationnelle La procédure pendant lengagement : * LES PORTEURS : TROIS CAS DANS LA MISE EN OEUVRE OPERATIONNELLE 2ème CAS - TRAVAUX SUR PLACE OU CIRCULATION - le porteur n°1 suit la ligne guide et est relié au porteur N°2 par les 1,25 m de sa liaison personnelle. - le porteur n°2 est relié à la ligne guide par les 1,25 m de sa liaison personnelle. 1 2

54 => L OPERATION : procédure opérationnelle La procédure pendant lengagement : * LES PORTEURS : TROIS CAS DANS LA MISE EN OEUVRE OPERATIONNELLE 3ème CAS - RECONNAISSANCE LATERALE - le porteur n° 1 est relié par les 6 m de sa liaison personnelle au porteur n° 2 - le porteur n° 2 est relié par les 1,25 m de sa liaison personnelle à la ligne guide 1 2

55 => RESUME DU DEROULEMENT DE OPERATION :


Télécharger ppt "APPAREILS RESPIRATOIRES ISOLANTS DEFINITION : les ARI ont pour but de créer et de maintenir une atmosphère respirable isolée de lair extérieur infecté."

Présentations similaires


Annonces Google