La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

QUELQUES ELEMENTS DE METEOROLOGIE. LA PRESSION ATMOSPHERIQUE C’est le poids de la colonne d’air au-dessus d’un lieu donné, du sol à la limite de l’atmosphère.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "QUELQUES ELEMENTS DE METEOROLOGIE. LA PRESSION ATMOSPHERIQUE C’est le poids de la colonne d’air au-dessus d’un lieu donné, du sol à la limite de l’atmosphère."— Transcription de la présentation:

1 QUELQUES ELEMENTS DE METEOROLOGIE

2 LA PRESSION ATMOSPHERIQUE C’est le poids de la colonne d’air au-dessus d’un lieu donné, du sol à la limite de l’atmosphère (11 à 13 km). Elle est mesurée en hecto- Pascal (hPa) La pression moyenne est de 1015 hPa

3 ISOBARES Les points d’égale pression peuvent être reliés : ce sont les isobares. Les lignes crées sont parfois concentriques. Si la pression au centre est supérieure à la pression périphérique, on a un anticyclone ( A ) (une « bosse » sur une carte de géographie). Dans le cas inverse on est en présence d’une dépression ( D ) (un « creux » sur une carte de géographie).

4 LE VENT C’est le déplacement de l’air C’est un élément très variable dans le temps comme dans l’espace Il est caractérisé par sa direction (par rapport au Nord) et sa vitesse, en km/h, en nœuds (1 nœud = km/h), en force Beaufort Le vent « référence » est un vent moyenné sur 10 minutes Le vent « instantané » est cité en complément, en tant que « rafale », s’il est supérieur d’au moins 10 nœuds au vent moyen La direction du vent est –presque- parallèle aux isobares, surtout sur mer Le vent « tourne » autour d’un anticyclone dans le sens des aiguilles d’une montre, et dans le sens inverse autour d’une dépression. Ceci dans l’hémisphère Nord

5 Plus les isobares sont « serrées », plus le vent est fort D D Fort Faible

6 Le vent est d’autant plus fort que la flèche rouge est épaisse D En 1 : vent de Nord-Ouest faible En 2 : vent d’Ouest-Sud-Ouest modéré En 3 : vent de Sud-Est fort

7 VAGUE ET HOULE Une vague est due la plupart du temps à l’action du vent à la surface de l’eau L’onde créée a une hauteur qui est fonction de la force du vent, qui peut aller du « clapot » à plusieurs mètres au large On définit la longueur d’onde de la vague : c’est la distance entre deux crêtes, qui peut être de plusieurs centaines de mètres au large L’onde se déplace –mais pas la matière (c’est-à-dire l’eau)- et la vitesse de déplacement augmente avec la longueur d’onde Mais si le rapport hauteur / longueur dépasse 1 / 13, c’est-à-dire si la longueur devient inférieure à 13 fois la hauteur, la vague « déferle ». Cela peur arriver aussi bien avec un clapot qu’une vague de plusieurs mètres de haut. Dans ce cas on a un transport de matière : l’eau se déplace Le vent qui souffle en un endroit crée la mer du vent à cet endroit La houle est la vague restant quand le vent change de direction (et crée une nouvelle mer du vent dans la même direction que le vent), ou la vague créée par un vent qui souffle au large mais ne nous atteint pas. Deux ou plusieurs houles peuvent se superposer Une vague qui arrive sur des fonds peu profonds voit sa hauteur augmenter, et sa longueur diminuer : elle peut se mettre à déferler

8 AUTRES VAGUES Une vague peu aussi être formée par un glissement de plaque tectonique, ou à partir d’une très forte –et brutale- variation de pression atmosphérique Dans ce cas la vague a une longueur d’onde de plusieurs kilomètres (voire plusieurs centaines), et une hauteur souvent inférieure au mètre Sa vitesse de propagation est très élevée, à cause de sa grande longueur d’onde Son énergie se transmet sur sa hauteur Si elle arrive sur une côte abrupte, cette énergie se transmet sur moins d’un mètre de haut : les dégâts sont sur un espace limité Si elle arrive sur une côte en pente douce, sa hauteur s’amplifie, et l’énergie se transmet sur plusieurs mètres de haut En conséquence : envahissement de l’eau (dû la hauteur) et dégâts (dus à la vitesse)

9 VIGILANCE METEOROLOGIQUE C’est un avertissement qui a été mis en place après les tempêtes de décembre 1999 Chaque département se voit attribuer une couleur en fonction du risque induit par l’un ou plusieurs des paramètres définis dans un cadre Ces éléments sont : vent violent, neige / verglas, pluie / inondation, avalanches, orages, crues, mais aussi canicule ou grand froid selon la saison De vert (pas de problème) on peut passer à jaune, orange ou rouge en fonction des seuils de valeurs que l’on dépasse (par exemple jaune pour vent de 80 à 100 km/h, orange pour vent de 100 à 130 km/h, et rouge pour vent supérieur à 130 km/h), les critères de seuil pouvant varier d’un département à un autre La carte de vigilance est accessible –entre autre- sur le site Internet de Météo France, avec un bulletin de suivi pour les départements en orange ou rouge

10 EXEMPLE DE CARTE DE VIGILANCE

11 VIGILANCE POUR XYNTHIA En cas de vigilance orange ou rouge un clic sur un département permet de voir le bulletin de suivi

12 HAUTEUR D’EAU ET SURCOTE La hauteur d’eau –ou hauteur de marée- est due à la position relative de la terre, du soleil et de la lune, et calculée par le SHOM Mais cette hauteur, à marée basse, à marée haute ou à n’importe quelle heure entre les deux, peut être modifiée par plusieurs paramètres La direction et la vitesse du vent : un vent de mer laissera moins descendre la marée basse, et fera monter plus haut la marée haute, d’autant plus que sa vitesse est élevée. C’est l’inverse avec un vent de terre La pression atmosphérique fait varier le niveau de l’eau à raison d’1 centimètre pour 1 hecto-Pascal. En condition de dépression –en général la pression est inférieure à la pression moyenne, on a donc une élévation du niveau de l’eau On appelle surcote une élévation du niveau de la mer, par rapport au niveau théorique de la marée. Et une décote le contraire Quand il y a des risques, Météo France calcule (par ordinateur) la surcote avec un modèle mathématique SOURCE DES DOCUMENTS DE LA PRESENTATION : METEO FRANCE


Télécharger ppt "QUELQUES ELEMENTS DE METEOROLOGIE. LA PRESSION ATMOSPHERIQUE C’est le poids de la colonne d’air au-dessus d’un lieu donné, du sol à la limite de l’atmosphère."

Présentations similaires


Annonces Google