La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Création et notation « questions ouvertes Licence 66 » www.air-formation.com.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Création et notation « questions ouvertes Licence 66 » www.air-formation.com."— Transcription de la présentation:

1 Création et notation « questions ouvertes Licence 66 »

2 Objectifs  Cerner la réglementation  Définir QCM et QD  Comprendre l’objectif des deux évaluations  Rédiger, relire, valider  Noter

3 La Réglementation   2042 Défini les conditions d’agrément d’un centre d’examen 147 de base et de type Défini les personnes habilitées à créer des QCM ET QD Défini les personnes habilitées à créer un examen   5617 Donne la méthodologie générale Interdit Déconseille Défini les objectifs de ces évaluations

4 Philosophies des examens AESA Réalisation par QCM : – Assurer la standardisation des connaissances – Les poser en français – Donner le même temps de réponse Ce qui ne peut pas être évaluer en QCM le sera en QD

5 QD: objectifs Vérifier la capacité du candidat à s’exprimer de façon claire et précise Evaluer les connaissances du candidat dans le cadre d’une application pratique d’un scénario de maintenance

6 QD: nombre 5 pour les modules 9 & pour le module 7 QD: développement Être rédigées pour pouvoir être traitées par toutes les catégories (A, B1, B2)

7 Le sujet Doit être général, Couvrir les technologies applicables des domaines de la maintenance Refléter des pratiques de maintenance communes. Ne pas être spécifiques à un type d'aéronef Lors de l'élaboration de la question, il est nécessaire de prendre en considération que l'expérience pratique de la plupart des candidats sera limitée. Devra être revu indépendamment par au moins 2 «techniciens».

8 Critères de sélection des questions Durée A4 max (verso possible) Réponse dans les livrets Pas d’ambigüité Question rédigée en rapport technique Pas de schéma Adaptée au niveau Privilégier l’aspect pratique

9 Modèle de réponse Rédigée en rapport technique Découpé en une liste des éléments importants, points clés : 60% de la note Aspect rédaction : 40% de la note

10 Notation Rapport lisible et grammaticalement correct… Découpé en : Début Progression logique Conclusion Le rapport ne devra pas être découpé Pas de pénalité pour fautes d’orthographe Pas de 0

11 Erreurs typiques dans un rapport technique ERREUR IMPORTANTE – Précautions en matière de sûreté incorrectes ou irrégulières – Techniques ou pratiques dangereuses – Utilisation excessive de schémas et diagrammes – Techniques ou pratiques irrégulières – Bonne réponse mais hors sujet ERREUR MINEURE – Utilisation excessive d'énumération d'items – Référence excessive au Manuel de Maintenance ou carte de travail – Utilisation de schéma au détriment du texte – Manque de terminologie appropriée – Déroulement des événements du rapport illogique

12 Erreurs typiques dans un rapport technique STYLE D'ECRITURE INCORRECTE – Extrêmement difficile à lire ou à comprendre – Difficile à lire ou à comprendre – Mauvaise structure de phrase – Texte trop lourd ou rapport abrégé – Ecriture illisible

13 Question Quelles sont les différentes licences Partie 66 et quelles sont les prérogatives pour le ou les titulaires de ces licences ?

14 Réponse 1 Les différentes licences de la PARTIE 66 de la réglementation AESA 2042 sont : – Catégorie A – Catégorie B1 – Catégorie B2 – Catégorie C

15 Réponse 2 Une licence de catégorie A autorise son titulaire à délivrer des APRS après des opérations d'entretien en ligne programmées mineures et des rectifications de défauts simples dans les limites des tâches mentionnées spécifiquement sur l'habilitation. Une licence de maintenance d'aéronefs de catégorie B1 doit autoriser son titulaire à délivrer des APRS après des opérations d'entretien, y compris sur la cellule de l'aéronef, les groupes motopropulseurs et les systèmes mécaniques et électriques. Le remplacement d'un élément avionique remplaçable n'exigeant que des tests simples pour démontrer son bon fonctionnement, doit également être inclus dans ses prérogatives. La catégorie B1 doit automatiquement inclure la sous-catégorie A appropriée. Une licence de maintenance d'aéronefs de catégorie B2 doit autoriser son titulaire à délivrer des APRS après des opérations d'entretien sur des systèmes avioniques et électriques. Une licence de maintenance d'aéronefs de catégorie C doit autoriser son titulaire à délivrer des APRS après des opérations d'entretien en base pour les aéronefs. Les prérogatives s'appliquent à l'aéronef dans son intégralité dans un organisme Partie 145.

16 Adjonction de variantes Les catégories A et B1 sont subdivisées en sous- catégories se rapportant aux combinaisons d'avions, d'hélicoptères, de moteurs à turbines et à pistons. Les sous-catégories sont : – A1 et B1.1 Avions à turbines – A2 et B1.2 Avions à moteurs à pistons – A3 et B1.3 Hélicoptères à turbines – A4 et B1.4 Hélicoptères à moteur à pistons

17 Notation points clés Enumération des 4 licences12% Enumération des sous catégories 8% Définition des prérogatives de la licence A 10% Définition des prérogatives de la licence B1 10% Définition des prérogatives de la licence B210% Définition des prérogatives de la licence C 10% Clarté 15% Grammaire15% Présentation10%


Télécharger ppt "Création et notation « questions ouvertes Licence 66 » www.air-formation.com."

Présentations similaires


Annonces Google