La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Se concerter: pourquoi et comment? Denis Bourque Chaire de recherche du Canada en organisation communautaire, UQO 27 février 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Se concerter: pourquoi et comment? Denis Bourque Chaire de recherche du Canada en organisation communautaire, UQO 27 février 2013."— Transcription de la présentation:

1 Se concerter: pourquoi et comment? Denis Bourque Chaire de recherche du Canada en organisation communautaire, UQO 27 février 2013

2 Contenu 1- Définition des termes 2- Nouveaux contextes 3- Difficultés et défis

3 La concertation Processus de mise en relation structurée et durable entre des acteurs sociaux autonomes qui acceptent de partager de l’information, de discuter de problèmes ou d’enjeux (par thème ou par territoire) afin de convenir d’objectifs et d’actions susceptibles de les engager ou non dans des partenariats. (Bourque, 2008, p.5) Collaboration Concertation Partenariat

4 Partenariat Relation structurée et formalisée (par contrat ou entente) entre des acteurs sociaux (communautaire, institutionnel, privé) impliqués dans une démarche convenue entre eux et visant la réalisation d'activités ou de services. (Bourque, 2008, p.6)

5 Formes des concertations Thématique (problématique ou population-cible) Territoriale (géographique) Ne pas confondre avec instances consultatives

6 Sens La concertation est une stratégie privilégiée par les acteurs locaux et les pouvoirs publics (et privés) face aux problèmes complexes que les approches sectorielles par programme ne sont pas parvenues à résoudre adéquatement (Bilodeau et al., 2004). Transformer des problèmes en projets et réponses collectives par la participation des personnes, groupes et acteurs concernés Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin

7 Origines: 2 sources qui se sont mutuellement influencées 1- Évolution des formes de réponse des collectivités à leurs problèmes. Innovation des intervenants et des acteurs sociaux. 2- Transformation de la gestion des politiques publiques au Québec.

8 Mandat: Vieillir et vivre ensemble (2012) Representer la diversité des personnes ai ̂ nees de la region Contribuer a ̀ la prise de decision sur le plan regional concernant les ai ̂ nes Agir en region comme relayeur d’information Transmettre au ministe ̀ re de la Famille et des Ai ̂ nes de l’information et des avis concernant les ai ̂ nes de leur region Les CRÉ, les ASSS ainsi que les Tables regionales de concertation des ai ̂ nes sont des instances qui etablissent les priorites regionales par rapport aux ai ̂ nes et en discutent 8

9 Evaluation des ententes specifiques conclues avec les CRÉ concernant les ai ̂ nes, (MFA, 2012: 24) En ce qui concerne les TRCA, elles ont pour mandat de permettre aux ai ̂ nes de beneficier d’un lieu regional d’echange et de concertation afin d’e ̂ tre en mesure d’unir leurs voix pour mieux faire connai ̂ tre leurs besoins et degager les enjeux relatifs aux ai ̂ nes. 9

10 Vos objectifs: Faciliter la concertation entre les associations d'aînés et les organismes partenaires Soutenir les organismes qui oeuvrent à la défense des droits et du bien-être des personnes âgées Travailler à l'amélioration de la qualité de vie des aînés 10

11 Conditions favorables Déterminer le sens de la concertation et s’approprier ses finalités Participation à la concertation sur la base de la recherche du bien commun et non surtout sur une base intéressée Avoir vision stratégique et plan de développement pour établir rapports constructifs avec programmes et bailleurs de fonds. Faire consensus sur priorités et plan d’action et agir en acteur collectif malgré les tensions entre regroupements membres Se rappeler que intérêts en présence peuvent être conflictuels. Ouvrir sur controverses

12 Suites Intégrer et coordonner les différentes échelles impliquées: - le groupe, le local, le régional, etc. Disposer d’un leadership partagé et efficace, ainsi que d’un soutien professionnel et technique adéquat (animation réunions, procès-verbaux et convocations, recherche, etc.) S’assurer du niveau d’information suffisant et que chaque membre ait le sentiment d’être écouté et de pouvoir influencer les décisions Évaluer collectivement la concertation

13 Défis stratégiques des TRCA Dépasser le traitement des conséquences pour agir sur les causes, les milieux et les conditions de vie des aînés, ce qui peut impliquer l’action revendicative S’arrimer avec les tables locales Visibilité et communications Attention à la micro-gestion 13

14 Ce qui a changé  Multiplication par sédimentation des instances et démarches de concertation en raison de : - demandes des acteurs locaux - exigences des politiques et programmes  Absence ou carence de coordination et d’intégration au plan provincial, régional et local des processus de concertation  Apparition concertation territoriale

15 Conséquences Hyperconcertation avec 2 niveaux d’effets Fonctionnel: Sur-sollicitation des acteurs, surinvestissement vs mission, etc. Efficacité: gestion de programmes au détriment initiatives de développement, faiblesse de la participation, faiblesse de l’intégration des concertations

16 Dynamique actuelle Concertation (thématique ou territoriale) se déploie entre 2 pôles qui s’entrecroisent: 1- Instrumentalisation qui utilise concertations pour implanter priorités et programmes publics/privés 2- Appropriation par acteurs des enjeux locaux où les réponses sont coconstruites avec contribution nécessaire mais contrôlée des programmes publics Sur le terrain: hybridation entre les deux dans une dynamique paradoxale

17 Logique descendante Logique ascendante Tendance appropriation Tendance autonomiste Tendance instrumentalisation Tendance complémentariste CONCERTATION

18 18

19 (MFA, 2012: 25) Légitimité et représentativité des TRCA (MFA, 2012: 25) Dans certaines régions, des acteurs ont eu l’impression que la TRCA était peu mobilisée ou qu’elle n’avait pas une légitimité suffisante pour s’imposer comme une référence régionale en matière d’enjeux touchant les aînés. L’analyse des propos tenus par les CRE, le MFA et le MAMROT fait ressortir l’idée que la légitimité des TRCA découle de deux éléments : leur aptitude à représenter tous les acteurs (personnes aînées et milieu associatif œuvrant auprès d’eux) dans tout le territoire; leur capacité à organiser une large concertation locale et régionale (mobilisation) 19

20 Suites page 26 La perception de la faible representativité territoriale des TRCA pourrait e ̂ tre liee a ̀ une meconnaissance de leur fonctionnement par les autres acteurs (manque d’informations sur leurs membres, leurs activites de mobilisation et de consultation, etc.) Le ro ̂ le des TRCA est important aux yeux du MFA et des CRE. Ces derniers ajoutent que ce ro ̂ le doit s’appuyer : 1) sur un ancrage local (certaines TRCA n’ont pas de tables locales) et 2) sur la consultation de ce reseau local par des mecanismes divers et transparents. 20

21 Conclusion  Concertation: innovation, levier du développement social et trait distinctif du Québec  Pose exigences et défis stratégiques, voire éthiques, aux acteurs que vous êtes pour réaliser tout son potentiel au service des personnes aînées

22 La suite vous appartient… Merci

23 Sources Bilodeau, A. et al. (2004). «L’exigence démocratique de la planification participative : le cas de la santé publique au Québec», Nouvelles pratiques sociales, vol. 17, n° 1, Bisset S (2008). Health program implementation, a socio-technical networking process. A case study of a school-based nutrition intervention. Montréal : Département de médecine sociale et préventive, Université de Montréal. Thèse de doctorat. Bourque, D. (2008). Concertation et partenariat : entre levier et piège du développement des communautés, Québec, collection Initiatives, Presses de l’Université du Québec, 142 pages. INSPQ (2002). La santé des communautés : perspectives pour la contribution de la santé publique au développement social et au développement des communautés Revue de littérature, Québec, Institut national de santé publique, 50 pages. MSSS (2004). Les services généraux offerts par les centres de santé et de services sociaux, Québec, ministère de la Santé et des Services sociaux, 179 pages. MSSS (2005). Rapport national sur l’état de santé de la population du Québec Produire la santé, Québec, ministère de la Santé et des Services sociaux, 120 pages. Québec (2008). Programme national de santé publique , Mise à jour 2008, Santé et Services sociaux Québec, 103 pages.


Télécharger ppt "Se concerter: pourquoi et comment? Denis Bourque Chaire de recherche du Canada en organisation communautaire, UQO 27 février 2013."

Présentations similaires


Annonces Google