La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Brussels London - www.liedekerke.com La place de l’arbitrage dans le Règlement Bruxelles I « révisé » Hakim Boularbah.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Brussels London - www.liedekerke.com La place de l’arbitrage dans le Règlement Bruxelles I « révisé » Hakim Boularbah."— Transcription de la présentation:

1 Brussels London - La place de l’arbitrage dans le Règlement Bruxelles I « révisé » Hakim Boularbah

2 Brussels London -  Introduction  Historique  Le Règlement Bruxelles I « révisé »  Quelques autres questions pratiques Plan de l’exposé

3 Brussels London - Introduction  Les rapports entre le droit judiciaire européen et l’arbitrage font l’objet d’une littérature abondante car la matière est source de conflits de procédures et de stratégies procédurales diverses :  Entre juge étatique et arbitres (une partie commence une procédure judiciaire dans un Etat membre en vue de bloquer, rendre sans objet ou un arbitrage en cours ou sur le point d’être introduit dans un autre Etat membre)  Entre juges étatiques de différents Etats (par exemple lorsque le juge du siège de l’arbitrage annule la sentence qui est par contre reconnue et exécutée dans un autre Etat) – affaires Hilmarton ou Putrabali

4 Brussels London -  Introduction  Historique  Le règlement Bruxelles I « révisé »  Quelques autres questions pratiques Plan de l’exposé

5 Brussels London - Historique (1/4)  Convention de Bruxelles de 1968  Compétence judiciaire et reconnaissance et exécution des jugements  Exclusion de l’arbitrage  Autres instruments existent déjà (Convention de New-York de 1958)  Ne sont donc pas couverts par la Convention de Bruxelles (et ses différentes règles en matière de compétence, litispendance, …):  Reconnaissance et exécution des sentences;  Actions en déclaration de validité d’une clause arbitrale;  Actions en annulation;  Reconnaissance des décisions rendues sur de telles actions. « Sont exclus de son application : (…) 4° l’arbitrage » Article 1-4° Convention de Bruxelles

6 Brussels London - Historique (2/4)  La Cour de justice de l’UE a progressivement précisé la portée de l’exclusion :  Arrêt Marc Rich 25 juillet 1991 – Action en désignation d’un arbitre  Arrêt Van Uden 17 novembre 1998 – Mesures provisoires en présence d’une clause d’arbitrage  Le Règlement Bruxelles I qui a remplacé la Convention de Bruxelles à partir du 1 er janvier 2001 a repris l’exclusion de l’arbitrage à l’article 1- 2° d)

7 Brussels London - Historique (3/4)  Arrêt West Tankers – 10 février 2009  Contexte particulier d’une anti-suit injunction demandée à un juge anglais au soutien d’un arbitrage à Londres contourné par une procédure judiciaire en Italie  Examen à titre incident de la validité de la clause d’arbitrage par le juge étatique saisi d’une procédure qui entre dans le champ d’application matériel  Selon la Cour de justice, le juge compétent suivant les dispositions du Règlement Bruxelles I est compétent pour se prononcer sur cette question et sa décision sur ce point est susceptible de bénéficier des règles de reconnaissance et d’exécution du Règlement  Une anti-suit injunction est donc contraire au Règlement  Emoi dans la communauté de l’arbitrage – risque de vider l’exclusion de l’arbitrage de sa substance et de favoriser les manœuvres abusives

8 Brussels London - Historique (4/4)  Réactions et propositions de réforme  Livre Vert de la Commission (rapport Heidelberg) : suppression partielle de l’exclusion de l’arbitrage, règle de compétence exclusive en faveur des tribunaux du siège de l’arbitrage pour les procédures d’appui, règle de litispendance au profit de ces tribunaux  Forte opposition notamment des institutions d’arbitrage  Proposition de la Commission – décembre 2010 : règle de litispendance au profit du tribunal du siège de l’arbitrage ou du tribunal arbitral  Résolution du Parlement européen en faveur du maintien de l’exclusion, élargie

9 Brussels London -  Introduction  Historique  Le Règlement Bruxelles I « révisé »  Quelques autres questions pratiques Plan de l’exposé

10 Brussels London -  Accord politique du 8 juin 2012 – traduit dans le Règlement (UE) n°1215/2012 du 12 décembre 2012 (Bruxelles Ibis ou Bruxelles I « révisé »)  En vigueur à partir du 10 janvier 2015  Maintien de l’exclusion (à première vue statu quo)  Nouvelle disposition sur la relation avec la Convention de New-York (article 73-2°)  Directives d’interprétation dans le Considérant (12) du préambule du Règlement Le Règlement Bruxelles I « révisé » (1/7)

11 Brussels London -  Un texte qui suscite plus de questions qu’il n’offre de réponses  Le nouvel article 73-2° est vague et sans réelle portée  Le Considérant (12) est très long et mal structuré  Le Considérant (12) est formulé au conditionnel et dépourvu de toute portée juridique contraignante « Le présent règlement n’affecte pas l’application de la Convention de New York de 1958 » Article 73-2° Règlement Bruxelles I « révisé » Le Règlement Bruxelles I « révisé » (2/7)

12 Brussels London -  Maintien de l’exclusion des procédures concernant à titre principal l’arbitrage  Confirmation des jurisprudences Marc Rich et Van Uden « Le présent règlement ne devrait pas s’appliquer à l’arbitrage. (…) Le présent règlement ne devrait pas s’appliquer à une action ou demande accessoire portant, en particulier, sur la constitution d’un tribunal arbitral, les compétences des arbitres, le déroulement d’une procédure arbitrale ou tout autre aspect de cette procédure ni à une action ou une décision concernant l’annulation, la révision, la reconnaissance ou l’exécution d’une sentence arbitrale, ou l’appel formé contre celle-ci » Considérant (12), alinéas 1 er et 4 Le Règlement Bruxelles I « révisé » (3/7)

13 Brussels London -  Renversement de la jurisprudence West Tankers  Le Règlement ne s’applique pas à la décision qui statue à titre principal ou incident sur l’existence, la portée ou la validité d’une clause d’arbitrage « (…) Rien dans le présent règlement ne devrait empêcher la juridiction d’un État membre, lorsqu’elle est saisie d’une demande faisant l’objet d’une convention d’arbitrage passée entre les parties, de renvoyer les parties à l’arbitrage, de surseoir à statuer, de mettre fin à l’instance ou d’examiner si la convention d’arbitrage est caduque, inopérante ou non susceptible d’être appliquée, conformément à son droit national. Une décision rendue par une juridiction d’un État membre concernant la question de savoir si une convention d’arbitrage est caduque, inopérante ou non susceptible d’être appliquée ne devrait pas être soumise aux règles de reconnaissance et d’exécution inscrites dans le présent règlement, que la juridiction se soit prononcée sur cette question à titre principal ou incident ». Considérant (12), alinéas 1 er et 2 Le Règlement Bruxelles I « révisé » (4/7)

14 Brussels London -  Renversement de la jurisprudence West Tankers (suite)  Conséquences de ce que l’exception d’arbitrage ne relève plus du Règlement :  Application du droit national de chaque Etat membre (notamment en ce qui concerne la reconnaissance et l’exécution des décisions qui statuent sur une exception d’arbitrage)  Admission des anti-suit injunctions protectrices d’une compétence arbitrale condamnées par l’arrêt West Tankers?(V. aussi infra, affaire Gazprom) Le Règlement Bruxelles I « révisé » (5/7)

15 Brussels London -  Mais renversement partiel uniquement  Le Règlement s’applique à la décision qui statue au fond après avoir déclaré nulle ou inapplicable la clause d’arbitrage « Par ailleurs, si une juridiction d’un État membre, dans le cadre de l’exercice de sa compétence en vertu du présent règlement ou de son droit national, a constaté qu’une convention d’arbitrage est caduque, inopérante ou non susceptible d’être appliquée, cela ne devrait pas empêcher que sa décision au fond soit reconnue ou, le cas échéant, exécutée conformément au présent règlement. Cette règle devrait être sans préjudice du pouvoir des juridictions des États membres de statuer sur la reconnaissance et l’exécution des sentences arbitrales conformément à la convention de New York de 1958, qui prime sur le présent règlement ». Considérant (12), alinéa 3 Le Règlement Bruxelles I « révisé » (6/7)

16 Brussels London -  Difficultés d’interprétation du Considérant (12) du Règlement Bruxelles I « révisé »  Application de règles différentes aux deux parties d’un jugement qui déclare une clause d’arbitrage nulle ou inopérante (droit national) et ensuite statue au fond (Règlement Bruxelles I « révisé »)?  Conséquences « surprenantes » :  Action en dommages et intérêts pour violation de la clause d’arbitrage resterait possible dans un autre Etat membre malgré le jugement au fond rendu dans un autre Etat membre (High Court of Justice, 4 April 2012);  Refus de reconnaissance du jugement au fond si un jugement déjà existant dans l’Etat d’accueil qui reconnaît la sentence ou déclare la clause arbitrale valable et inversement  Pas d’harmonie des solutions Le Règlement Bruxelles I « révisé » (7/7)

17 Brussels London -  Introduction  Historique  Le Règlement Bruxelles I « révisé »  Quelques autres questions pratiques Plan de l’exposé

18 Brussels London - Quelques autres questions pratiques (1/3)  La reconnaissance et l’exécution des sentences  Exclues du Règlement Bruxelles I « révisé » - mais affaire Gazprom (C- 536/13) : question préjudicielle sur la reconnaissance d’une anti-suit injunction arbitrale interdisant la saisine des tribunaux d’un Etat membre  Régies par la Convention de New-York de 1958 ou par le droit national ou une autre convention bilatérale plus favorable (article VII de la Convention de New-York)  Les jugements statuant sur la reconnaissance ou l’exécution des sentences arbitrales ne sont pas reconnus suivant le Règlement Bruxelles I « révisé » mais selon le droit national ou les éventuelles conventions bilatérales (plusieurs conventions liant la Belgique à d’autres Etats membres) – de tels jugements circulent toutefois difficilement compte tenu de la diversité des critères de refus d’exécution ou de leur appréciation (ex. : arbitrabilité, ordre public, …)

19 Brussels London - Quelques autres questions pratiques (2/3)  Les mesures provisoires et conservatoires  Maintien de la jurisprudence Van Uden  Existence d’une clause d’arbitrage n’empêche pas que des mesures conservatoires soient demandées sur la base de l’article 35 du Règlement Bruxelles I « révisé »  Limitation de la circulation des mesures provisoires qui n’ont pas été prononcées par le juge du fond  Intérêt de solliciter les mesures provisoires auprès du tribunal arbitral lui-même si elles doivent produire des effets dans plusieurs Etats membres « Lorsque des mesures provisoires ou conservatoires sont ordonnées par une juridiction d’un État membre non compétente au fond, leur effet devrait être limité, au titre du présent règlement, au territoire de cet État membre » Considérant (33) « Lorsque des mesures provisoires ou conservatoires sont ordonnées par une juridiction d’un État membre non compétente au fond, leur effet devrait être limité, au titre du présent règlement, au territoire de cet État membre » Considérant (33)

20 Brussels London - Quelques autres questions pratiques (3/3)  L’annulation des sentences  Exclue du Règlement Bruxelles I « révisé »  Régie par le droit national  Les jugements statuant sur l’annulation d’une sentence ne sont pas reconnus suivant le Règlement Bruxelles I « révisé » mais selon le droit national ou les éventuelles conventions bilatérales (plusieurs conventions liant la Belgique à d’autres Etats membres) – de tels jugements circulent toutefois difficilement compte tenu de la diversité des critères de refus d’exécution ou de leur appréciation (ex. : arbitrabilité, ordre public, …)

21 Brussels London - Remerciements - Contact details Merci pour votre attention Hakim Boularbah Head of Litigation & Arbitration Practice Professeur à à l’Université de Liège et à l’Université Libre de Bruxelles


Télécharger ppt "Brussels London - www.liedekerke.com La place de l’arbitrage dans le Règlement Bruxelles I « révisé » Hakim Boularbah."

Présentations similaires


Annonces Google