La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

COMPETENCE INTERNATIONALE ET CONFLITS DE JURIDICTION APRAM – OHMI 7 décembre 2006 Philippe Péters Avec la collaboration de Marta Pertegás Sender.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "COMPETENCE INTERNATIONALE ET CONFLITS DE JURIDICTION APRAM – OHMI 7 décembre 2006 Philippe Péters Avec la collaboration de Marta Pertegás Sender."— Transcription de la présentation:

1 COMPETENCE INTERNATIONALE ET CONFLITS DE JURIDICTION APRAM – OHMI 7 décembre 2006 Philippe Péters Avec la collaboration de Marta Pertegás Sender

2 La compétence internationale : une question fragmentée Marque communautaire : articles du Règlement 40/1994 Marques nationales et marque Benelux : application des instruments communautaires et internationaux en matière de compétence internationale : Règlement 44/2001 (Bruxelles I)

3 Les questions de base : Quel juge peut se déclarer compétent pour connaître dune infraction transfrontalière en matière de marque ? Est-il possible dobtenir un ordre à portée extraterritoriale ? Tendance à centraliser la procédure devant une juridiction Voir par exemple : larrêt de la Cour Suprême (Hoge Raad) des Pays- Bas dans larrêt Lincoln / Interlas Tendance renforcée pour les titres communautaires, tels que la marque communautaire. Quid depuis les arrêts de la Cour de Justice du 13 juillet 2006 ?

4 Examen de la question sous langle du demandeur dans une action en contrefaçon dune marque nationale : 1.La compétence territoriale : rappel des principes 2.Portée territoriale de la mesure prononcée 3.Les arrêts du 13 juillet Conséquences des arrêts du 13 juillet Conclusions

5 Application du Règlement Bruxelles I article 23 (1) & 24, : accord explicite ou implicite des parties article 2 (1) : le domicile du défendeur article 5 (3) : le lieu du fait dommageable article 6 (1) : le domicile dun des défendeurs NB : article 22 (4) : compétence exclusive 1. La compétence territoriale : rappel des principes

6 2. Portée territoriale des mesures dinterdiction Principe : Portée nationale ou pour lensemble du Benelux Possibilité de prononcer une interdiction transfrontalière sur base du droit étranger ?

7 3. Les arrêts du 13 juillet 2006 Affaire C-4/03, GAT / Luk Dès quil y a une contestation concernant la validité du brevet, que la question soit soulevée par voie daction ou dexception, seul le tribunal national est compétent. Affaire C-539/03, Roche / Primus La règle dite des co-défendeurs ne permet pas dassigner en contrefaçon de différents brevets nationaux (issus dun brevet européen) devant un seul tribunal différentes sociétés du même groupe pour des faits commis sur le territoire dun ou de plusieurs de ces Etats, vu labsence de lien de connexité suffisant.

8 4. Conséquences des arrêts du 13 juillet Contestation de la validité du titre Mesures dinterdiction transfrontalière exclues (GAT / Luk) 4.2Absence de contestation de la validité du titre i)Plusieurs sociétés accomplissent les mêmes actes de contrefaçon dans différents pays (mêmes faits, mêmes parties) Compétence internationale sur base de larticle 6, § 1 ? Selon Roche / Primus, la réponse est négative ii)Une seule société accomplit les mêmes actes de contrefaçon dans différents pays Critères de compétence : - Domicile du défendeur; - Le lieu de la contrefaçon - Mesures provisoires et conservatoires (art. 31 du Règlement de Bruxelles 1) Argument en faveur dune injonction transfrontalière : - Contrairement au droit des brevets, le droit des marques est largement harmonisé et lunité dinterprétation est assurée par la CJCE iii)Quid en cas daction en constatation de non-contrefaçon ?

9 5. Conclusion : Le contentieux en marque communautaire Le contentieux en marque nationale

10


Télécharger ppt "COMPETENCE INTERNATIONALE ET CONFLITS DE JURIDICTION APRAM – OHMI 7 décembre 2006 Philippe Péters Avec la collaboration de Marta Pertegás Sender."

Présentations similaires


Annonces Google