La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ergonomie en habillement Cours 2. Description des postes dans un atelier de confection La coupe Piquage Finition :Contrôle, pose boutons Repassage Emballage.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ergonomie en habillement Cours 2. Description des postes dans un atelier de confection La coupe Piquage Finition :Contrôle, pose boutons Repassage Emballage."— Transcription de la présentation:

1 Ergonomie en habillement Cours 2

2 Description des postes dans un atelier de confection La coupe Piquage Finition :Contrôle, pose boutons Repassage Emballage

3 1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES 2. DEFINITION 3. ACTIVITE PRINCIPALE  LIEUX D'ACTIVITE  DESCRIPTION DE L'ACTIVITE  MACHINES ET OUTILS UTILISES  PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES  PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES  EXIGENCES PARTICULIERES

4 4. RISQUES (DANGERS)  AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES  AGENTS CHIMIQUES  CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES 5. FACTEURS DE RISQUES POUR LA SANTE  ACCIDENTS DU TRAVAIL  MALADIES PROFESSIONNELLES RECONNUES 6. ACTIONS PREVENTIVES  INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE  PREVENTION COLLECTIVE  PREVENTION INDIVIDUELLE  FORMATION – INFORMATION - SENSIBILISATION

5 Opérateur d'atelier de coupe des industries textiles 1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES Coupeur, matelasseur, placeur 2. DEFINITION Effectue les opérations de placement, traçage et découpe des pièces entrant dans la composition des vêtements. 3. ACTIVITE PRINCIPALE  LIEUX D'ACTIVITE : Atelier de coupe

6  DESCRIPTION DE L'ACTIVITE L'activité consiste à : Matelasser : – Superposition de différentes couches de tissu – Opération manuelle ou à l'aide de chariot de matelassage Placer - tracer : – Manuellement au gabarit ou placement informatisé – Collage (thermocollage) des tracés Couper : – Manuellement : ciseaux – Ou à l'aide de différentes machines : Scie à ruban Coupeuse électrique verticale ou circulaire Coupe au laser Petites presses à découper Tronçonnage Mettre en paquets : pour la confection en vue de l'assemblage

7  MACHINES ET OUTILS UTILISES Chariots de matelassage Ciseaux à main (poids variable jusqu'à 660 g) "Ciseaux" ou coupeuses électriques à lame verticale ou circulaire (6 Kg) Scie à ruban Craies de marquage Fer à repasser : pour le thermocollage des tracés Poids (de taille et poids variables) afin de maintenir les pièces de tissu (1,4 à 3 Kg )

8  PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES Textiles naturels ou synthétiques : – en rouleaux (poids : environ 20 Kg) – en "tubulaires" (poids : environ 20 Kg) Textiles ayant subi des traitements d'ennoblissement Papier Kraft (rouleau)  PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES Travail individuel Equipes de 2 lors du matelassage manuel  EXIGENCES PARTICULIERES Supporter le travail debout Supporter les gestes répétitifs et nécessitant une certaine force Manipuler des produits pouvant être irritants ou allergisants pour les poumons, la peau, les yeux, le nez Avoir une bonne vision de près Travailler à cadence rapide

9 4. Risques (dangers)  ACCIDENT DE TRAVAIL Chutes (sur sol glissant du fait des poussières de craie et poussières textiles) Coupures de gravité variable Accidents de manutention  AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES Exposition aux poussières textiles synthétiques ou végétales Contraintes visuelles : raccord des dessins, des motifs géométriques, sens du droit fil Contraintes posturales : – Travail debout – Lors du matelassage, déplacements le long de la table (aller-retour) – Lors de la coupe et au placement, position statique debout avec flexion du tronc – Hyper sollicitation des articulations des membres supérieurs avec gestes répétitifs et impératifs de précision Manutention

10  AGENTS CHIMIQUES Résidus éventuels des produits de traitement des tissus  CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES Travail très minutieux et répétitif Horaires à la journée : 2 X 8 Modulation annuelle : périodes hautes et basses Risques (danger)

11 ACTIONS PREVENTIVES  INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE Agents chimiques : prélèvements d'atmosphère et analyses des poussières Ambiance thermique (température, hygrométrie) : mesurages à l'aide d'un thermomètre, d'un thermo hygromètre... Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail  PREVENTION COLLECTIVE Manutention : – automatisation du chargement des pièces sur les chariots de matelassage – auxiliaires de manutention Outils de coupe : – protection des doigts (garde-protection des lames de coupe) – limiter le poids des ciseaux, fer à repasser – suspension des ciseaux électriques sur des canalis avec contrepoids et suspenseurs – suspenseurs au dessus des fers à repasser Conditions d'éclairage : limiter les reflets sur les tables de coupe (éviter les revêtements clairs et brillants) Dépoussiérage des ateliers : – traitement anti-dérapant des sols – entretien régulier : limiter le risque de chute sur craies...

12  PREVENTION INDIVIDUELLE Gants maille acier pour la scie  FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique) Formation à l'utilisation des équipements de protection individuelle (EPI)

13

14

15

16 Opératrice de piquage 1.INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES 2.DEFINITION  Réalise tout ou partie des opérations de montage/assemblage d'articles à base d'étoffes sur une chaîne de production, au moyen de diverses machines à coudre (piqueuse plate, surjetteuse,...), selon les règles de sécurité et les impératifs de production (qualité, délais,...).  Peut coordonner une équipe.

17 3. ACTIVITE PRINCIPALE  LIEUX D'ACTIVITE Atelier de confection  DESCRIPTION DE L'ACTIVITE – Assemblage - montage de vêtements et produits textiles  MACHINES ET OUTILS UTILISES Différentes machines à coudre

18  PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES Fils textiles  PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES Collègues, hiérarchie  EXIGENCES PARTICULIERES Connaitre et appliquer les consignes de sécurité pour la manipulations des produits et des machines Supporter le travail à la chaine et au rendement Supporter le bruit et les contraintes posturales Pouvoir gérer plusieurs tâches en même temps Etre minutieuse Faire preuve d’une vigilance continue Utiliser des produits pouvant être irritants ou allergisants pour les poumons, la peau, les yeux, le nez Avoir une bonne vision de près Effectuer des gestes fins et répétitifs Travailler à cadence rapide

19 4. Risques (Dangers)  ACCIDENTS DE TRAVAIL Piqûres d'aiguilles - poinçons  AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES Exposition aux variations climatiques et aux courants d'air en cas d'ateliers mal isolés Charge visuelle majeure ; nécessité d'un éclairage artificiel renforcé au poste Postures de travail (gestes répétitifs et précis) : – Hyper sollicitation d'une épaule en abduction et rotation interne – Hyper sollicitation des poignets et de la pince des deux mains – Rigidité de la posture assise 6.5. CONTRAINTES ORGAISATIONNELLES ET RELATIONNELLES Travail minutieux nécessitant une attention soutenue Travail au rendement Apprentissage long Travail en journée Modulation annuelle

20 5. ACTIONS PREVENTIVES  INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE Température, bruit, hygrométrie de l'atelier Evaluation de la charge physique du travail Evaluation des gestes et postures  PREVENTION COLLECTIVE Réflexion sur l'implantation la plus ergonomique possible de l'éclairage au poste de travail Aménagement du temps de travail (pauses)  PREVENTION INDIVIDUELLE Chaise réglable en hauteur, assise confortable  FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION Formation à la sécurité du poste de travail

21

22

23

24 Contrôleuse DEFINITION La contrôleuse assure la réparation des défauts dans les articles textiles après assemblage en confection. Ce métier est féminin par excellence. ACTIVITE PRINCIPALE LIEUX D'ACTIVITE: Atelier de confection DESCRIPTION DE L'ACTIVITE: Travaux de finition et réparation des défauts MACHINES ET OUTILS UTILISES: Ciseaux, coupe-fils, pinces, aiguilles, dés à coudre, loupes

25 EXIGENCES PARTICULIERES Connaitre et appliquer les consignes de sécurité pour la manipulations des produits et des machines Supporter le travail à la chaine et au rendement Supporter le bruit et les contraintes posturales Etre minutieux Faire preuve d’une vigilance continue Utiliser des produits pouvant être irritants ou allergisants pour les poumons, la peau, les yeux, le nez Avoir une bonne vision de près Effectuer des gestes fins et répétitifs Travailler à cadence rapide

26 Risques (dangers) ACCIDENT DE TRAVAIL: Piqûres d'aiguilles AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES: Exposition aux variations climatiques et aux courants d'air en cas d'ateliers mal isolés Charge visuelle majeure Travail à la loupe Travail assis, tête penchée en avant avec maintien de la posture Travail debout Hypersollicitation à répétition des deux mains

27 CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES: Travail très minutieux, d'une grande précision La commercialisation de l'article textile réparé (1er choix, 2ème) dépend de la qualité de l'activité de la raccoutreuse. Travail en journée, Modulation annuelle RISQUES POUR LA SANTE Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail. Tendinite: l'inflammation du tendon. Pour la contrôleuse la tendinite est causée par les travaux comportant de façon habituelle des mouvements répétés ou prolongés des tendons fléchisseurs ou extenseurs de la main et des doigts.

28 Généralité sur l’articulation L'articulation est constituée de cinq principales parties, toutes indispensables les unes aux autres : le cartilage : protège l'os les tendons et muscles : produisent le mouvement et protègent l'articulation la capsule et les ligaments : maintiennent les os en contact et assurent la stabilité de l'articulation la membrane synoviale : secrète le liquide synovial le liquide synovial : assure la lubrification du cartilage et nourrit le cartilage Chacun de ces éléments a un rôle précis dans cette structure destinée à assurer le mouvement.

29

30 Les principales tendinites sont selon l'articulation touchée : Coude, Epaule, Hanche, Genou, Tendinite achilléenne. Deux signes sont importants : il existe une douleur à la mobilisation et à la palpation de la région atteinte ainsi qu'une douleur lors de la mobilisation contrariée. Le traitement nécessite le repos et l'utilisation locale de produits anti-inflammatoires et antalgiques et puis éviter les gestes responsables ou de la cause des traumatismes, la rééducation éventuelle, la physiothérapie.

31

32

33 Syndrome du canal carpien Le canal carpien est une région intérieure de la main (talon de la main) et du poignet. A l’intérieur de ce canal passent les tendons fléchisseurs et le nerf médian. Cette maladie est causé par les travaux comportant de façon habituelle, soit des mouvements répétés ou prolongés d'extension du poignet ou de préhension de la main, soit un appui carpien, soit une pression prolongée ou répétée sur le talon de la main.

34 ACTIONS PREVENTIVES AMBIANCE AU TRAVAIL: Température, bruit, hygrométrie de l'atelier Evaluation de la charge physique du travail (poids manipulés...) Evaluation de l'amplitude des gestes et postures PREVENTIONE COLLECTIVE Siège adapté / réglable Eclairage collectif Eclairage au poste de travail suffisant (avec renforcement au niveau de la loupe)

35

36

37

38

39 Toppers

40 Repassage DEFINITION Effectue la mise en forme des articles textiles confectionnés pour leur donner leur aspect fini, soit manuellement ou à l'aide d'une machine spéciale, par utilisation de la chaleur humide. LIEUX D'ACTIVITE: Atelier de confection DESCRIPTION DE L'ACTIVITE: Le Presseur : L'article à repasser est étalé sur la presse (table à repasser à un ou plusieurs plateaux). Par une commande au pied, mise en route de la vaporisation puis de l'aspiration (deux pédales distinctes). Commande bi-manuelle pour la commande du plateau supérieur sur certaines machines.

41 Repassage au mannequin : L’opérateur enfile le vêtement sur le mannequin. Commande mécanisée de l'envoi de la vapeur Repassage au fer : Repassage au fer (bouton poussoir pour la vaporisation) Table à repasser : plusieurs pédales de commande pour aspirer, pour vaporiser sur la table, pour gonfler l'article à repasser (commande par pression du pied)

42 Risques (dangers) ACCIDENTS DE TRAVAIL: Brûlures en général superficielles AMBIANCE AU TRAVAIL:  Travail à la chaleur humide  Bruit > 85 dB dans certains cas : Jets de vapeur Entrechoquements des pièces métalliques des machines de forme Gaines d'aspiration

43  Contraintes posturales : Travail debout Bras levés (formeurs +++, repassage mannequin) Flexion du tronc (presses) Hypersollicitation des articulations des membres supérieurs avec gestes répétés (surtout les épaules) Sollicitation de la cheville en flexion-extension (commande par pression du pied) Sollicitation de l'articulation du pouce lors de la manipulation du bouton poussoir du fer à repasser  Utilisation d’agents chimique: Solvants de détachage : utilisation au chiffon ou au pistolet, au poste de détachage avec hotte aspirante ou au poste

44 Maladies professionnelles: Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels.(si > 85 dB) Affections péri articulaires provoquées par certains gestes et postures de travail.

45 ACTIONS PREVENTIVES: Ambiance du travail: Etude de poste Prévention collective: Ventilation : extraction de l'air chaud Tapis anti-fatigue aux postes de travail Lutte contre le bruit : maintenance des machines (aspiration, réduction du jeu des pièces métalliques, changement régulier des joints) Mise à disposition de boissons fraîches Suspenseurs pour les fers à repasse r

46

47 Tendinite achilienne

48 Tendinite du genou

49 Tendinite de l’épaule


Télécharger ppt "Ergonomie en habillement Cours 2. Description des postes dans un atelier de confection La coupe Piquage Finition :Contrôle, pose boutons Repassage Emballage."

Présentations similaires


Annonces Google