La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

STRATÉGIE DES PARTENARIATS DE LUTTE CONTRE L’ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2015 Année transitoire phase 2.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "STRATÉGIE DES PARTENARIATS DE LUTTE CONTRE L’ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2015 Année transitoire phase 2."— Transcription de la présentation:

1 STRATÉGIE DES PARTENARIATS DE LUTTE CONTRE L’ITINÉRANCE (SPLI) Année transitoire phase 2

2 Présentation des animatrices Catherine Giroux, Agence de la santé et des services sociaux de Montréal Mélanie Lottinville, Service Canada

3 Objectifs de la séance d’information  Présenter les orientations de la SPLI phase 2  Présenter les différentes étapes du processus d’analyse et les échéanciers  Répondre aux questions des promoteurs de projets  Documents de références

4 Présentation de l’ordre du jour 1- Présentation du programme 2- Type d’initiatives admissibles 3- Activités admissibles 4- Activités non admissibles 5- Formulaires et documentations demandés 6- Critères d’évaluation du comité d’analyse 7- Étapes d’analyse et échéanciers 8- Période de questions

5 1- Présentation du programme (p. 3) SPLI Période transitoire Phase 1: poursuite des projets de services de la SPLI (4,5 M $) - Phase 2: projets novateur, approche de stabilité résidentielle avec accompagnement (SRA) (3,2 M $)

6 Approche stabilité résidentielle avec accompagnement (SRA) (p.3) Les projets novateurs devront concourir à l’établissement d’un modèle local intégré de réduction de l’itinérance selon une approche de stabilité résidentielle avec accompagnement (SRA).

7 Approche stabilité résidentielle avec accompagnement (SRA) (p.4-5) Les principales caractéristiques de l’approche : - Logement permanent - Personnes en situation d’itinérance chronique ou épisodique - Choix et responsabilité de la personne en logement - Renforcer les compétences et l’autonomie des personnes

8 Définition du logement permanent « Logement dont la résidence est à long terme. Ce logement consiste en une maison, un appartement ou une pièce (y compris dans le logement social) qu’une famille ou un individu loue avec les droits et les obligations qui y incombent. Les personnes résidant dans un logement permanent peuvent y retourner à leur guise. Les personnes demeurant dans un logement permanent peuvent recevoir un soutien par le biais de la gestion de cas ou des services d’approche, mais leur logement n’est pas conditionnel à la participation à ces services. »

9 Questions

10 2- Type d’initiatives admissibles (p.7) Type 1 (stratégie) – Développement de stratégies pour la mise en place d’une approche SRA: - Consultation, planification, coordination - Établissement de partenariats et réseaux - Développement d’outils - Formation

11 2- Type d’initiatives admissibles (p.8) Type 2 (information) : Collecte de données quantitatives sur la clientèle visée et outils de suivi des personnes : - Coordination d’information quantitative sur la population itinérante - Développement d’outils - Soutien technique à la collecte d’informations - Création de partenariats pour collecte

12 2- Type d’initiatives admissibles (p.8) Type 3 (services) : Identification et développement d’offres de services structurées de prise en charge - Évaluation de la clientèle - Placement et maintien en logement permanent - Accès aux services selon un modèle de gestion de cas. - Élaboration de stratégie de prise en charge

13 2- Type d’initiatives admissibles (p.8) Type 3 (services): suites - Élaboration de partenariat d’offre de services intégrée en approche SRA - Projet pilote d’intervention avec utilisation d’outils de gestion de cas - Projet pilote d’intervention avec des ressources appropriées

14 3- Activités admissibles (p.5) L’ampleur du projet peut varier. Il peut inclure les différents types d’initiatives (type 1, 2 ou 3). Les projets novateurs peuvent inclure une ou plusieurs activités.

15 3- Activités admissibles (p.5) A1. Mise en place d’une approche SRA - Détermination et établissement d’un modèle local intégré - Identification, intégration et amélioration de l’offre de services SRA - Formation - Établissement de partenariat - Collaboration avec le secteur logement

16 3- Activités admissibles (p.5) A2. Prise en charge et évaluation des besoins des personnes - Repérage, prise en charge et évaluation - Coordination de la prise en charge

17 3- Activités admissibles (p.6) A3.Placement et maintien en logement permanent via des équipes - Facilitation de l’accès au logement (subvention au loyer) - Coûts d’emménagement, équipement - Réparation de logement - Service de relation locateur-locataire - Relogement de la personne

18 3- Activités admissibles (p.6) A4. Accès aux services selon un modèle de gestion de cas via des équipes - Coordination d’équipe de gestion de cas - Soutien par les pairs - Soutien des plans d’intervention - Orientation vers les services requis - Services d’intervention visant l’autonomie de la personne

19 3- Activités admissibles (p.6) A5. Collecte de données quantitatives relative à la clientèle visée et suivi des personnes - Détermination de taille et composition de la population itinérante dans les ressources d’hébergement d’urgence - suivi des personnes prises en charge par le SRA

20 4- Activités non admissibles (p.7)  Construction, rénovation, entretien, achat de propriétés  Paiement du loyer pour une personne qui reçoit déjà un supplément au loyer (PSL) ou qui n’est pas admissible à une PSL selon les critères gouvernementaux  Paiement du loyer après le 31 mars 2015  Paiement de prestation de services du réseaux de la santé et des services sociaux (MSSS)

21 4- Activités non admissibles (p.7)  Achat de matériel à l’appui d’une approche de réduction des méfaits  Service de garde  Développement ou achat de logiciels ou d’équipements de collecte de données sur l’itinérance sans le consentement préalable de Service Canada (SISA)  Organisation de rencontres servant uniquement au réseautage ou reconnaissance

22 Questions

23 5- Formulaires et documentations demandés  Formulaire de demande de financement (p.9-13)  Modèle budgétaire détaillé (p.13-15)  Résolution du Conseil d’administration de l’organisme concernant les signataires de la demande  États financiers de l’organisme

24 6- Critères d’évaluation du comité d’analyse  Pertinence des objectifs du projet au regard des besoins de la population ciblée  Appréciation de la qualité des activités vis-à- vis les objectifs  Capacité d’atteindre les résultats  Pertinence des partenariats  Appréciation du montage financier du projet

25 7- Étapes d’analyse et échéanciers  16 septembre : dépôt des projets à l’Agence  septembre : comité d’analyse régionale  26 septembre : recommandations au Comité conjoint de gestion (CCG)  CCG recommandations au gouvernement fédéral  Signatures d’entente avec Service Canada  31 mars 2015 : fin des projets

26 Questions

27 8- Période de questions Pour toutes autres questions, veuillez communiquer avec Catherine Giroux au: poste 5659 Merci


Télécharger ppt "STRATÉGIE DES PARTENARIATS DE LUTTE CONTRE L’ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2015 Année transitoire phase 2."

Présentations similaires


Annonces Google