La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Séance II, Diapositive n o 1 Contraceptifs oraux combinés (COC) Séance II : Qui peut et qui ne doit pas utiliser les COC ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Séance II, Diapositive n o 1 Contraceptifs oraux combinés (COC) Séance II : Qui peut et qui ne doit pas utiliser les COC ?"— Transcription de la présentation:

1 Séance II, Diapositive n o 1 Contraceptifs oraux combinés (COC) Séance II : Qui peut et qui ne doit pas utiliser les COC ?

2 Séance II, Diapositive n o 2 Les COC sont sans risque pour quasiment toutes les femmes Presque toutes les femmes peuvent utiliser les COC sans risque, y compris celles : –Qui ont ou n’ont pas eu d’enfants –Qui ne sont pas mariées –Qui sont de tous les âges –Qui fument (si elles ont moins de 35 ans) –Qui souffrent d’anémie ou en ont souffert dans le passé –Qui ont des varices –Qui vivent avec une IST ou le VIH/SIDA La plupart des maladies n’empêchent pas d’utiliser les COC de façon efficace et sans risque.

3 Séance II, Diapositive n o 3 Qui peut et qui ne doit pas utiliser les COC La plupart des femmes peuvent prendre la pilule sans risque. Mais elles ne peuvent habituellement pas la prendre si : Elles souffrent d’hypertension Elles fument la cigarette ET ont 35 ans ou plus Elles allaitent depuis 6 mois ou moins Elles sont peut-être enceintes Elles ont accouché au cours des trois dernières semaines Elles ont de graves problèmes de santé

4 Séance II, Diapositive n o 4 Source: WHO, Are pregnant Mes règles ont du retard… Qui ne doit pas utiliser les COC (partie 1) Les femmes qui allaitent un bébé de moins de 6 mois Les femmes qui fument et ont 35 ans ou plus Les femmes qui ont ou ont eu un cancer du sein Les femmes qui ont eu une crise cardiaque ou un AVC Les femmes qui ont présenté des caillots sanguins dans les jambes ou dans les poumons Les femmes enceintes Les femmes qui pensent qu’elles pourraient être enceintes

5 Séance II, Diapositive n o 5 Source: WHO, Qui ne doit pas utiliser les COC (partie 2) Celles qui souffrent d’une maladie rhumatismale comme le lupus Celles qui prennent des pilules contre la tuberculose, l’épilepsie (convulsions) ou le VIH Celles qui font de l’hypertension Je ne peux pas manger de sucreries. Celles qui ont un diabète (taux de sucre élevé dans le sang) Celles qui ont une maladie grave du foie ou de la vésicule biliaire Celles qui ont de graves maux de tête avec des nausées ou des problèmes de vision Celles qui ont accouché au cours des 3 dernières semaines Source : WHO 2010 ; Chu, Hum… c’est élevé

6 Séance II, Diapositive n o 6 Critères de recevabilité Qu’appelle-t-on critères de recevabilité ? Définissez les catégories. Etudiez l’outil de travail.

7 Séance II, Diapositive n o 7 Critères de recevabilité de l’OMS Catégories pour les DIU, les méthodes hormonales et les méthodes mécaniques Source: WHO, CatégorieDescriptionAvec jugement clinique 1 Aucune restriction d’utilisation Utilisez la méthode dans n’importe quelles circonstances 2 Les avantages l’emportent généralement sur les risques Utilisez généralement la méthode 3 Les risques l’emportent généralement sur les avantages L’utilisation de la méthode n’est généralement pas recommandée à moins qu’aucune autre méthode ne soit disponible ou acceptable 4 Risques inacceptables pour la santé La méthode ne doit pas être utilisée

8 Séance II, Diapositive n o 8 Critères de recevabilité de l’OMS Catégories pour les DIU, les méthodes hormonales et les méthodes mécaniques Source: WHO, Catégorie Si le jugement clinique est limité 1 Utilisez la méthode 2 3 N’utilisez pas la méthode 4

9 Séance II, Diapositive n o 9 Catégorie de l’OMS Conditions (exemples choisis) Categorie 1 du début des règles à 39 ans ; nullipare ; endométriose ; cancer de l’endomètre ou de l’ovaire ; fibromes utérins ; antécédents familiaux de cancer du sein ; varices ; règles irrégulières, abondantes ou prolongées ; anémie ; IST/MIP ; hépatite (porteuse ou chronique) Categorie 2 ≥ 40 ans ; allaitement ≥ 6 mois post-partum ; thrombophlébite superficielle ; diabète sans complications ; cancer du col de l’utérus ; saignement vaginal non expliqué ; masse dans le sein non diagnostiquée Exemples de catégories 1 et 2 (non exhaustifs) Qui peut utiliser les COC ? Source : WHO, 2010.

10 Séance II, Diapositive n o 10 Catégorie de l’OMS Conditions (exemples choisis) Catégorie 3 Post-partum : Allaitement au sein entre 6 semaines et 6 mois Pas d’allaitement au sein < 21 jours (s’il n’y a pas de facteurs de risque supplémentaires de formation de caillots sanguins) Affections vasculaires : Hypertension (antécédents ou tension de140–159/90–99) Migraine sans aura (âgée de plus de 35 ans) Affections gastro-intestinales : Maladie symptomatique de la vésicule biliaire (courante et faisant l’objet d’un traitement médical) Interactions médicamenteuses : Utilisation de rifampicine, rifabutine, ritonavir Exemples de catégorie 3 (non exhaustifs) Qui ne doit généralement pas utiliser les COC ? Source : WHO, 2010.

11 Séance II, Diapositive n o 11 Catégorie de l’OMS Conditions (exemples choisis) Catégorie 4 Allaitement au sein : < 6 semaines post-partum Tabagisme : ≥ 15 cigarettes/jour et ≥ 35 ans Affections vasculaires : Hypertension (≥ 160/≥ 100) Migraines avec aura Cardiopathie ou AVC ischémique Diabète avec complications vasculaires Thrombose veineuse profonde (antécédents ou aiguë) Embolie pulmonaire (antécédents ou aiguë) Affections du foie : Hépatite aiguë Grave maladie du foie et la plupart des tumeurs du foie Cancer du sein : courant ou au cours des 5 dernières années Exemples de catégorie 4 (non exhaustifs) Qui ne doit généralement pas utiliser les COC ? Source : WHO, 2010 ; Sekar, 2008.

12 Séance II, Diapositive n o 12 Utilisation des COC par les femmes avec le VIH Les femmes vivant avec le VIH ou le SIDA peuvent utiliser les COC sans restrictions. Les femmes qui suivent un traitement ARV autre que le ritonavir peuvent utiliser les COC sans risque. Les COC ne doivent pas être utilisés par les femmes qui prennent du ritonavir (cela peut réduire l’efficacité des COC). Il est possible d’utiliser de faibles doses de COC. L’utilisation d’un préservatif en association avec les COC est recommandée. Source : WHO, 2010 ; Sekar, Critères de recevabilité de l’OMS ConditionCatégorie Infectée par le VIH 1 SIDA 1 Thérapie ARV (qui ne contient pas de ritonavir) 2 Ritonavir/IP boostés par le ritonavir ( dans le cadre du traitement ARV ) 3

13 Séance II, Diapositive n o 13 Utilisation des COC après l’accouchement Les femmes qui n’allaitent pas ne doivent pas commencer les COC avant 3 semaines après l’accouchement (6 semaines post-partum en cas de facteurs multiples de risque de thrombo- embolie veineuse). Les femmes qui allaitent : –ne doivent pas utiliser les COC avant 6 semaines après l’accouchement. –ne doivent pas utiliser les COC entre 6 semaines et 6 mois post-partum à moins qu’il ne soit pas possible d’utiliser une autre méthode. –peuvent généralement commencer les COC 6 mois après l’accouchement. Source : WHO, Critères de recevabilité de l’OMS ConditionCatégorie Non-allaitement < 3 semaines 3 Allaitement < 6 semaines 4 Allaitement > 6 semaines et < 6 mois 3 Allaitement ≥ 6 mois 2

14 Séance II, Diapositive n o 14 Activité de groupe Comprendre la liste de contrôle Lisez les questions 1 à 12 dans la liste de contrôle. Comment avez- vous déterminé la recevabilité dans le passé ? La liste de contrôle donne aussi des instructions sur le moment où démarrer les COC. Cette série de questions permet d’identifier les femmes qui ne sont pas enceintes. Cette série de questions permet d’identifier les femmes qui ne devraient pas utiliser les COC.


Télécharger ppt "Séance II, Diapositive n o 1 Contraceptifs oraux combinés (COC) Séance II : Qui peut et qui ne doit pas utiliser les COC ?"

Présentations similaires


Annonces Google