La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

XX/XX/XX Plan Régional Sport Santé Bien-Être Synthèse Commission Formations REUNION DU RESEAU REGIONAL CREPS AIX EN PROVENCE 8 octobre 2014

Présentations similaires


Présentation au sujet: "XX/XX/XX Plan Régional Sport Santé Bien-Être Synthèse Commission Formations REUNION DU RESEAU REGIONAL CREPS AIX EN PROVENCE 8 octobre 2014"— Transcription de la présentation:

1 XX/XX/XX Plan Régional Sport Santé Bien-Être Synthèse Commission Formations REUNION DU RESEAU REGIONAL CREPS AIX EN PROVENCE 8 octobre 2014

2 2 PRSSBE – Les orientations Repérer et référencer les offres de pratique : commission répertoire Professionnaliser (santé et sport) : commission formations Développer l’interprofessionnalité et une culture commune (rencontres, carnet de liaison, EPP, bibliographie) : commission interprofessionnalité

3 3 FORMATION : LES BASES Des publics : populations hétérogènes suivant l’impact de la maladie, les facteurs de risque-de fragilité-de vulnérabilité, le degré d’autonomie (deux sens), le moment du parcours et le cadre de pratique nécessaire (soins aigus, SSR, post-SSR, réentraînement à l’effort, milieu ordinaire…) Des objectifs différents : un niveau qualité de vie-sociabilité- bien-être (« psycho-social »), et un niveau véritablement thérapeutique Hétérogénéité des compétences médicales, des missions différentes, un positionnement qu’il convient d’entendre Hétérogénéité des formations et compétences des professionnels du sport : - « un éducateur sportif ne peut pas être polyvalent pour tout » ; « s’enlever de la tête qu’une formation de 40 heures suffira » ; - des fédérations sportives plutôt orientées sur une maladie, « Vidal des APS » - néanmoins une frontière mouvante car les fédérations visent désormais des publics plus variés et complexes

4 4 LES ECUEILS Eviter de complexifier car enjeu de proximité et de taille critique des groupes de pratiquants Attention à un cadre trop rigide (sujet évolutif, et qui a déjà démarré…) Il s’agit que les enseignants maîtrisent le sujet… La formation doit être théorique et pratique Ne pas multiplier les sites de formation car nécessité de médicalisation (professionnels de santé et du sport), or vivier de formateurs limité (vrai aussi pour le sport) Médecins : distinguer Non Contre Indication (NCI) et conseil Cas des « autres professionnels de santé » : pas dans NCI, conseil (mais relève du médical), voire pratique sportive (relève de métier du sport) ; sujet marginal ? Définir le champ de l’interprofessionnalité et le champ du spécifique

5 5 PRSSBE – Commission formations Professionnels de santé Formation médicale initiale : insuffisante Formation spécifique acquise en général via la spécialité et des expériences particulières Diplômes régionaux : - Attestation d’Université Activités Physiques et Sportives pour la Santé à Marseille : 2 jours au sein de la capacité de M. du sport - Nice DU en cours de montage Autres, région : - Labos pharmaceutiques : week-ends « prescription » avec partie pratique - CREPS d’Aix étudie… - Villes / Salon aussi

6 6 PRSSBE – Commission formations Professionnels de santé Ailleurs : - Grenoble : santé par les activités physiques 80 heures + 3 jours de stage : besoins spécifiques des publics éloignés, prescription, bases de programmes adaptés – 500 à 1800 euros - La Pitié Salpêtrière : DU de cardiologie du sport et DIU système cardio-vasculaire et sport - EFFORMIP : professionnels de santé et du sport 2 jours avec créneau d’APS pratique + 5 demi-journées ou soirées par an - Strasbourg ? « Peu formés »

7 7 PRSSBE – Commission formations Professionnels de santé Sensibilisation des MG à la promotion des APS à discuter – (formation à la démarche éducative via l’ETP) Ne pas outrepasser ses compétences, ne pas méconnaître une certaine technicité ; appel à spécialiste/ressource locale : médecine physique et de réadaptation, médecin du sport, autre (formé) ; notion de ressource sur un territoire Place des MG : qui peut en bénéficier, où adresser (avis URPS) ? Si besoin de structure adaptée pour pratiquer des APS, alors besoin de formation adaptée Souhait des patients pour le conseil de quelques structures identifiées : centres médico-sportifs, structures spécialisées… Au total, le conseil, hors cas assimilable à la population générale / à une pratique en milieu ouvert, relève de compétences spécifiques, acquises par le biais d’un diplôme en formation initiale ou continue, ou d’une expérience, dans la limite de la responsabilité personnelle au sens déontologique du terme

8 8 PRSSBE – Commission formations Professionnels de santé Référentiel HAS maladie coronarienne stable juillet 2014 « Prescrire une activité physique adaptée aux possibilités et aux préférences des patients » Annexe 8 « modifications du mode de vie » L'activité physique régulière est associée à une diminution de la morbidité CV et de la mortalité chez les patients atteints de coronaropathie, chez qui l'activité physique devrait être intégrée dans les activités quotidiennes. Des exercices en endurance, d'intensité modérée à vigoureuse, 5 fois par semaine et pendant 30 minutes par session devraient être proposés aux patients atteints de coronaropathie connue, avec la nécessité d'une évaluation à la fois de la capacité d'exercice et du risque associé à l'exercice. Les patients sédentaires devraient être fortement encouragés à commencer un programme d’exercice physique d’intensité légère après stratification du risque en rapport avec l’exercice. Chez les patients atteints de coronaropathie significative non candidats à la revascularisation, l’entraînement à l’exercice peut améliorer les symptômes et le pronostic.

9 9 PRSSBE – Commission formations Professionnels du Sport Rapport IGJS déc : complexité et logique concurrentielle Enseignement Supérieur et Recherche (Université STAPS), Jeunesse et Sport (CREPS), fédérations sportives. Santé (ARS) ni certificateur ni « labellisateur » Place des facultés de médecine ? Désaccord entre Enseignement Supérieur et Recherche et Jeunesse et Sport + délégation de service public donnée aux fédérations (une certaine « autonomie ») Rapport Rivière déc APS et âgés Rapport Préparatoire au Plan National de prévention par l’Activité Physique ou Sportive (PNAPS) élaboré par la Commission Prévention, Sport et Santé, présidée par le Pr Jean-François Toussaint, et réunie d’avril à octobre 2008

10 10 PRSSBE – Commission formations Professionnels du Sport « La filière APA-Santé des UFR-STAPS forme depuis de nombreuses années des professionnels à l’accompagnement par l’APA, des patients des services de rééducation fonctionnelle » « Ces filières se sont ouvertes aux maladies chroniques » (APAS) Fournit des « niveaux de qualification adaptés à l’ensemble des services ou structures mettant en place un projet de promotion de la santé par les activités physiques » « Les éducateurs médico-sportifs des structures transversales d’éducation thérapeutique ou de réadaptation cardiaque ou respiratoire sont titulaires dans la plupart des cas d’une maîtrise STAPS-APA et assurent tout ou partie de leurs fonctions dans les services hospitaliers (en particulier de diabétologie) » Recommandations émises par la commission : créer une filière d’opérateurs spécialistes d’activité physique ou sportive en lien avec la santé, facilitant l’accueil des personnes atteintes de maladie chronique, maladie rare ou en situation de handicap ; développer la formation médicale initiale et continue dans ce domaine.

11 11 PRSSBE – Commission formations Professionnels du Sport Références réglementaires : décret SSR de circulaire ; personnel sportif en « compétences recommandées » ; APS : éducateur, enseignant en APA, animateur, éducateur sportif Fiche métier « Educateur Sportif » de la Fonction Publique Hospitalière (co rédaction ministère de la santé et des sports) : - initier, entraîner à une discipline sportive des publics variés et rééduquer par la pratique sportive des personnes en difficulté - constate les autres appellations employées : animateur sportif, moniteur sportif, moniteur de sport - notion de bilan clinique d’un patient, de s’adapter à des situations critiques, d’animer des activités pour des patients - études y préparant : licence/maîtrise STAPS option APA, BEES - tendances d’évolution du métier : évolution des publics accueillis

12 12 PRSSBE – Commission formations Professionnels du Sport Le titre d’Educateur Sportif est réservé aux brevets d’Etat (Jeunesse et Sport) sinon, moniteur ou animateur, mais non discriminant Éducateur sportif = seul terme figurant au RNCP couvrant licence master STAPS APAS et BE Jeunesse et Sport SSR : cadre équipe soignante et projet de soin ; travail en équipe suivant l’organisation arrêtée par le responsable de l’établissement après avis médical Niveau national (pôle ressource national sport et santé, ministère de la santé) muet… mais ça bouge ?

13 13 QUELQUES REPERES Professionnels du Sport Sésame actuel = la carte professionnelle (pour travailler contre rémunération) délivrée par J et S, qui mentionne les prérogatives d’exercice En l’absence de besoin de structure adaptée pour pratiquer des APS, alors pas besoin de formation spécifique adaptée Milieu ordinaire : pas de distinction entre les publics = population assimilable à la population générale ; dimension avant tout « santé » bien-être sociabilité qualité de vie ; il peut y avoir adaptation / label Rando Douce FFRP ou Nagez Forme Santé FFN (hétérogène) Niveau de formation requis identique à la population générale, càd tout type de formation sport reconnue : STAPS APAS ou non (DU alors en complément), BE/BP, Certificat de Qualification Professionnelle (CQP), ou formation fédérale (grandes fédérations organisées + ont délégation de service public)

14 14 QUELQUES REPERES Professionnels du Sport Si population non assimilable à la population générale, besoin de structure adaptée, alors besoin de formation adaptée. Diplômes se suffisant à eux-mêmes pour leur public : - STAPS APAS (licence ou master) : tous publics concernés - exclusivement pour personnes âgées et/ou handicapées : -STAPS vieillissement ou vieillissement-handicap -ou DEUST « Pratique et gestion des APS et de loisirs pour les seniors » -ou DEUST « Activités physiques et sportives adaptées » : déficiences intellectuelles -ou DEJEPS/DESJEPS « Handisport » ou « Sport Adapté » -ou BE Handisport -ou Certificat de Qualification Handisport (CQH) -Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) « animateur de loisirs sportif option activités gymniques d’entretien, activités de randonnée de proximité et d’orientation, jeux sportifs et jeux d’opposition » délivré par certaines fédérations (personnes âgées) - rapport Rivière

15 15 QUELQUES REPERES Professionnels du Sport Pour les autres formations initiales/principales (autre filière STAPS qu’APAS, ou BE/BP « activité physique pour tous »), quel que soit le niveau de diplôme, une formation complémentaire est recommandée, qu’elle soit universitaire, d’Etat, ou fédérale, voire acquis de l’expérience : - Certificat de Spécialisation (CS) Accompagnement et Maintien de l’Autonomie de la Personne (AMAP) (personnes âgées) ou Accompagnement et Intégration des Personnes en Situation de Handicap (AIPSH) ; ou formation continue en STAPS (hors DU…), en l’absence à ce jour de CS « thérapeutique » dans la filière Jeunesse et Sport - ou diplôme spécifique / DU Sport et Cancer CAMI Paris XIII, ou par ex. STAPS de Montpellier « cancer et qualité de vie » ; diplôme sport et cancer existant = 150 à 260 heures - ou fédérale

16 16 A NOTER Dans tous les cas, hors population assimilable à la population générale, on a affaire à un professionnel (cf. objectifs du plan) : carte professionnelle / travail contre rémunération ; donc voir les prérogatives d’exercice (en cas de doute, contact Jeunesse et Sport). Pas de Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) hors CQH ou CQP « Rivière » (PAA) Sport Adapté (handicap mental) : « ne vise pas la thérapeutique » (mais bémol) mais une pratique sportive. Handisport =… Sport ! Le niveau maîtrise (STAPS) permet la conception et la modélisation de programmes, le doctorat enseignement et recherche, mais ces niveaux n’apportent rien en termes d’animation de l’activité Les niveaux supérieurs au BE/BP dans la filière Jeunesse et Sport n’offrent pas forcément des possibilités supérieures au BE/BP, tout dépend des prérogatives d’exercice sur la carte professionnelle Le choix en formation complémentaire n’est pas à ce jour fabuleux Importance de l’équipe, de la transmission d’information, d’un projet collectif, d’interprofessionnalité Hors population assimilable à la population générale, étudiants ou assistants possibles mais encadrés sur place par un diplômé


Télécharger ppt "XX/XX/XX Plan Régional Sport Santé Bien-Être Synthèse Commission Formations REUNION DU RESEAU REGIONAL CREPS AIX EN PROVENCE 8 octobre 2014"

Présentations similaires


Annonces Google