La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PEUT- ON DEVENIR DEPENDANT SANS PERDRE SON AUTONOMIE ? Dessin du chat.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PEUT- ON DEVENIR DEPENDANT SANS PERDRE SON AUTONOMIE ? Dessin du chat."— Transcription de la présentation:

1 PEUT- ON DEVENIR DEPENDANT SANS PERDRE SON AUTONOMIE ? Dessin du chat

2 SOMMAIRE Introduction – Mots clés Le pavillon Pierre Deniker Définitions – Autonomie – Dépendance Cas concrets – Mme X – Mme Y Les capacités se perdent en sens inverse de leur acquisition Méthodologie du groupe mémoire – Vécu de Mme X et de Mme Y – Intérêt du groupe mémoire – Limites et conclusion Conclusion Remerciements

3 Introduction Mots clés : – Processus – État – Involution L’avance en âge connait plusieurs facettes : – Biologique = changement physiologique – Sociologique – Psychologique Notre expérience clinique nous permet d’affirmer que la personne âgée n’existe pas

4 Introduction Chaque cas est un cas A chaque âge ses plaisirs Alors que l’avance en âge se définit comme un processus, comme un phénomène qui évolue, la vieillesse, elle, se définit comme un état. Il semble que la clinique confirme qu’une prise de conscience psychologique vienne corroborer l’évolution physiologique.

5 Le pavillon Pierre DENIKER Unité à orientation géronto-psychiatrique. Patients âgés d’au moins 60 ans Hospitalisation à temps plein Les hospitalisations surviennent à un moment de crise pour le patient et/ou l’entourage Pathologies les plus fréquentes : – Troubles dépressifs – Troubles d’ordre psychotique – Maladies bipolaires – Troubles du comportement alimentaire – Pathologies de type Alzheimer et apparentées Pavillon associé avec un hôpital de jour (A. Artaud)

6 DEFINITIONS autonomie et dépendance: Souvent l’autonomie de la personne en situation de maladie, de handicap est considérée comme étant en opposition avec la dépendance. Autonomie : Capacité à se gouverner soi même. Capacité de pouvoir agir, accepter ou refuser en fonction de son jugement. La volonté de la personne doit primer sur celle de ses proches.

7 DEFINITIONS autonomie et dépendance: Dépendance :  Est l’impossibilité partielle ou totale d’effectuer les activités de la vie quotidienne, sans aide.  Est l’impossibilité de s’adapter à son environnement.

8 Cas concret N°1: Madame X Présentation de la Patiente :  Patiente de 66 ans  Retraitée  Célibataire  Pas d’enfants

9 Cas concret N°1: Madame X Entrée au service Pierre Deniker :  A vécu en appartement pendant 9 mois après le décès de sa mère.  Hospitalisée en septembre 2013 pour idées noires et suicidaires suite au décès de sa mère.  Transférée au service Pierre Deniker après 3 mois d’hospitalisation dans un autre service.  Elle souffre de solitude, manque de sommeil, dévalorisation d’elle-même et culpabilité.  Difficulté pour prendre un décision quant à son devenir.

10 Cas concret N°1: Madame X Entourage familial :  Fratrie de 4  Une sœur mariée très présente Antécédents médicaux :  Syndrome anxio-dépressif  Problèmes somatiques liés à l’âge

11 Cas concret N°1: Madame X Durant son hospitalisation : Reste anxieuse, se plaint d’angoisse; Est attachée à son image; Est orientée dans le temps et dans l’espace; Son discours et sa mémoire conservés; Ne va pas spontanément vers les soignants mais peut créer des liens avec certains patients;

12 Cas concret N°1: Madame X Ce qui a été fait pour Madame X au sein du service : 1.Traitement médicamenteux 2.Suivi psychologique 3.Prise en charge infirmière au sein du service 4.Hospitalisation de jour à Antonin Artaud, 3fois par semaine : échec 5.Activités d’ergothérapie 1 fois par semaine 6.Dans le service participe à des tâches occupationnelles 7.Sorties en permission 8.Sorties thérapeutiques 9.Participation au groupe mémoire 10.Essai de réadaptation progressive à la vie extérieure

13 Cas concret N°1: Madame X Le devenir de Mme X :  Après une synthèse pluridisciplinaire, une demande en maison de retraite est faite.

14 Cas concret N°1: Madame X Conclusion :  Patiente indépendante pour les actes de la vie quotidienne mais reste dépendante psychologiquement de l’équipe soignante Devenir :  Accueil en maison de retraite, très bonne intégration.

15 Cas concret N°2: Madame Y Présentation de la Patiente : Patiente de 78 ans Veuve Sans enfants

16 Cas concret N°2: Madame Y Entrée à Pierre Deniker :  Entrée en mars 2014 pour syndrome confusionnel Entourage familial :  Aucune personne ressource à proximité

17 Cas concret N°2: Madame Y Antécédents médicaux :  Psychose chronique  Troubles confusionnels

18 Cas concret N°2: Madame Y Durant son hospitalisation:  Reste anxieuse  Reste directive mais accepte les remarques et suggestions de l’équipe

19 Cas concret N°2: Madame Y Ce qui a été fait dans le service pour Madame Y 1.Mise en place d’un traitement médicamenteux 2.Bilan psychologique 3.Séances de relaxologie 4.Prise charge infirmière 5.Participation au groupe mémoire une fois par semaine 6.Participation à des sorties thérapeutiques

20 Cas concret N°2: Madame Y A ce jour : Après synthèse : 2 possibilités  Retour à domicile avec aides  Orientation maison de retraite

21 Cas concret N°2: Madame Y Conclusion : Réalise les actes de la vie quotidienne mais reste dépendante de l’institution.

22 Peut-on devenir dépendant sans perdre son autonomie ? Les termes d’autonomie et de dépendance ne sont opposés.

23 Les capacités se perdent en sens inverse de leur acquisitions Au cours du vieillissement normal, les dernières informations enregistrées sont les plus fragiles dans le système de la mémoire. Les données anciennes pratiquées plus longtemps restent ancrées plus solidement dans le système mnésique. Les informations se perdent dans le sens inverse de l’ordre des acquisitions.

24 Méthodologie groupe mémoire Le groupe est constitué de 5 patients sur 5 séances. Indication médicale Bilan au terme des 5 séances

25 Méthodologie groupe mémoire

26

27

28 Conclusion de ces groupes : Bonne participation et intérêt des patients, dans l’ensemble. Permet aux soignants d’affiner leurs connaissances sur chaque patient.

29 Présentation du vécu de Madame X et Y au sein du groupe mémoire Intérêts du groupe mémoire pour Mme X : Cela a permis de : Faire abstraction du deuil de sa mère Prendre conscience de ses capacités intellectuelles D’échanger avec les autres patients

30 Conclusion Pour terminer et ouvrir sur une autre piste de réflexion, nous dirons que le processus de vieillissement s’accompagne de l’obligation pour chacun d’effectuer des deuils.

31

32 Remerciements Nous remercions toutes les personnes qui nous ont aidé à réaliser cette présentation. Nous remercions l’association Croix Marine pour l’organisation de cette journée.

33 Merci de votre attention.


Télécharger ppt "PEUT- ON DEVENIR DEPENDANT SANS PERDRE SON AUTONOMIE ? Dessin du chat."

Présentations similaires


Annonces Google