La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Dépression par le Médecin Généraliste La dépression est une situation à laquelle le médecin généraliste est régulièrement confronté. Les patients sadressent.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Dépression par le Médecin Généraliste La dépression est une situation à laquelle le médecin généraliste est régulièrement confronté. Les patients sadressent."— Transcription de la présentation:

1 La Dépression par le Médecin Généraliste La dépression est une situation à laquelle le médecin généraliste est régulièrement confronté. Les patients sadressent souvent à lui en première intention pour plusieurs raisons : DR CHAMPIN:

2 MEDECIN DE PREMIER RECOURS Obtention dun rendez-vous rapidement. Bonne connaissance du patient, de son histoire, de son environnement, de son entourage. « Médecin de famille ». Appréciation dune « rupture » avec un état antérieur. Respect du parcours coordonné de soins. « Médecin traitant » Il intervient à plusieurs étapes de la maladie : DR CHAMPIN:

3 (1) ETAPE DIAGNOSTIQUE La plus importante. Deux situations peuvent se présenter : Les symptômes caractérisant la maladie sont évidents : fatigue, tristesse, perte de lélan vital, « souffrance morale », pauvreté du discours, de lexpression, troubles du sommeil, difficultés de concentration, perte de lestime de soi, etc… rendant le diagnostic aisé.

4 (1) ETAPE DIAGNOSTIQUE Des symptômes somatiques sont au premier plan et peuvent égarer le diagnostic : plaintes fonctionnelles diverses (sphère digestive, cardiaque, urogénitale), douleurs rachis, altération de létat général, etc… Deux écueils à éviter :

5 (1) DIAGNOSTIC PAR EXCES « Voir des dépressions partout » : Tristesse passagère, crise existentielle, « coup de blues », caractères, personnalités moroses. Mettre tout sur le compte des « nerfs » Eliminer des affections organiques pouvant être à lorigine des symptômes : problèmes hormonaux, thyroïde, troubles métaboliques, neurologiques, syndrome dapnées du sommeil, cancers, etc…

6 (1) DIAGNOSTIC PAR DEFAUT Ne pas détecter de réelles dépressions « masquées » derrière des signes somatiques, une addiction, etc… Difficulté chez la personne âgée Difficulté de soigner un confrère, un proche, soi- même Sous-estimer la sévérité des plaintes fonctionnelles Pour les éviter ces « pièges » : temps découte suffisant, examen clinique complet, examens complémentaires éventuels. Recours au spécialiste.

7 (2) ETAPE DINFORMATION Informations au patient voire à ses proches (avec son accord) dans le respect du secret professionnel et de la confidentialité (Loi Kouchner du 4 mars 2002, code de déontologie) : Explications claires, loyales, adaptées sur la maladie : causes, traitements, possibilités de guérison mais aussi de rechutes, etc… Nécessité dune adhésion (consentement) du patient au traitement qui peut mettre un certain temps avant dagir et être long et dun suivi médical. Déculpabiliser.

8 (3) ETAPE DECISION-TRAITEMENT Abstention thérapeutique, attente, revoir le patient Choix dun traitement médicamenteux. Recours au psychiatre. Hospitalisation. Thérapies cognitives complémentaires. Arrêt de travail.

9 (4) ETAPE DU SUIVI Calendrier, rendez-vous de consultations de suivi. Renouvellement des médicaments. Modification des doses ou des produits. Changement de la décision initiale : Consultation spécialisée ou hospitalisation Informations entre les divers intervenants Ne jamais perdre de vue le risque de « passage à lacte »

10 LAVENIR APRES GUERISON Rester vigilant. Dépister à temps les prémices de rechute. Essayer dagir sur les causes extérieures. Garder le lien.


Télécharger ppt "La Dépression par le Médecin Généraliste La dépression est une situation à laquelle le médecin généraliste est régulièrement confronté. Les patients sadressent."

Présentations similaires


Annonces Google