La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

7 e journée du E-Learning E-Learning: « l’enfance de l’art » L’enjeu du jeu Jean-Michel Fourgous Véronique Saguez Les 28-29 juin 2012. 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "7 e journée du E-Learning E-Learning: « l’enfance de l’art » L’enjeu du jeu Jean-Michel Fourgous Véronique Saguez Les 28-29 juin 2012. 1."— Transcription de la présentation:

1 7 e journée du E-Learning E-Learning: « l’enfance de l’art » L’enjeu du jeu Jean-Michel Fourgous Véronique Saguez Les juin

2 Plan de la présentation I - Contexte et enjeux I - Contexte et enjeux III - Des contraintes et des besoins spécifiques II - Les valeurs ajoutées de l’e-Learning II - Les valeurs ajoutées de l’e-Learning 2 V - Les défis à relever V - Les défis à relever IV - Les conditions de la réussite

3 I- Contexte et enjeux 3

4  1 er moteur de la croissance mondiale,  1 er créateur d’emplois en France : emplois créés d’ici emplois créés d’ici 2015 Le numérique dans un contexte de crise 4 Le numérique, c’est le :  1 er démultiplicateur d’intelligence collective.  1 er accélérateur d’innovations.

5  Le numérique est omniprésent dans notre vie privée.  Tous les métiers actuels intègrent peu à peu le numérique.  Tous les métiers qui se créent intègrent le numérique.  Nos enfants connaîtront entre 6 et 10 métiers différents durant leur vie. métiers différents durant leur vie. Une société en pleine mutation 5

6 Les formations mixtes et à distance progressent dans le privé. Pourcentage d’employés ayant suivi une formation mixte ou en ligne 42% 44% 31% 37% 6 La nécessité de se servir d’une plateforme d’apprentissage est essentielle.

7 Accès à l'Internet au domicile (jeunes de 12 à 17 ans) 40% 66% 89% 94% 97% 7 Les familles avec enfants sont équipées

8  Près de 50% des ados utilisent les réseaux sociaux pour collaborer sur le travail scolaire. Génération C  Ils passent 30h/semaine en classe et plus de 30 h/semaine devant les écrans. 8 Contexte d’apprentissage renouvelé  95% des élèves utilisent l’ordinateur et internet chez eux pour le travail scolaire (DEPP 2010) chez eux pour le travail scolaire (DEPP 2010)

9 De nombreuses réformes pertinentes et enviées ont été mis en place ces dernières années, et pourtant :  La France est l’un des pays où l’environnement familial a le plus d’impact dans la réussite d’un enfant.  Notre système scolaire a du mal à aider les élèves en difficulté. 9 Un système éducatif qui atteint ses limites  En fin de Primaire, 40% des élèves rencontrent des difficultés importantes.  En 3 ème, 45% des élèves maîtrisent mal de nombreuses compétencesattendues à l’entrée au lycée.  En 3 ème, 45% des élèves maîtrisent mal de nombreuses compétences attendues à l’entrée au lycée.

10 10 De fortes inégalités sociales  Pendant le temps extrascolaire, les enfants des milieux favorisés se forment alors que les enfants des milieux favorisés se forment alors que les enfants des milieux défavorisés désapprennent. défavorisés désapprennent. 21% 34% 12,5% Enfant de chef d’entreprise Enfant de cadre Enfant d’ouvrier Source : Éducat ion & formation Enfants de 12 ans en difficulté recevant des cours particuliers payants

11 11 Des inégalités de territoire Les cours particuliers en 6e : zone urbaine/ zone rurale Source : Education et formation Agglomération parisienne Commune rurale 14% 6,8% 22,5% 11%

12 Mémorisation de l’information selon la méthode utilisée (National Training Laboratories of Bethel) Des pratiques pédagogiques en question 90% 75% 50% 5%

13 13 Enseignants du 2 nd degré percevant la valeur ajoutée des TICE % 68% 87% 93% 97% 2011 Des enseignants prêts pour le changement

14 14  L’élève apprend autrement.  L’élève apprend n’importe où.  L’élève apprend n’importe quand.  L’enseignement doit se faire autrement.  L’enseignement doit être mobile.  L’enseignement doit se faire à tout moment. Conséquence : un nouveau modèle d’apprentissage  Les notions d’ «horaires fixes» et de « classe physique » éclatent.

15  Apprentissage individualisé, interactif.  Apprentissage actif et collaboratif.  Apprentissage continu dans et hors de l’établissement (= pédagogie mixte). l’établissement (= pédagogie mixte). Une pédagogie renouvelée 15

16 Enseignant Élève passif Ressources de l’enseignant Triangle pédagogique = Enseignement magistral (Jean Houssaye,1988) Un métier réinventé

17 Réseaux d’apprentissage Tétraèdre pédagogique Apprentissage en réseau Tétraèdre pédagogique = Apprentissage en réseau Élève actif Ressources multiples Enseignant  Guide,  Coach  Webtuteur  Scénariste  Auteur  Créateur … L’enseignant au centre d’une École ouverte et en réseau

18 « Laissez tomber le "e" de e-Learning, il s’agit simplement d'apprentissage dans une société numérique et en réseau !» Commission européenne, 2010

19 II- Les valeurs ajoutées de l’e-Learning 19

20  L’enfant apprend :  quand il veut,  comme il veut,  où il veut,  sans le regard des autres. 20 L’e-Learning…  Répétition, mémorisation facilitée,  Participation des élèves dans et hors de la classe,  Augmentation des échanges entre pairs,  Réflexion et argumentation facilitées  Réflexion et argumentation facilitées,

21  Développement de compétences-clés :  Autonomie,  Confiance en soi,  Capacité à gérer son temps, autodiscipline,  E-compétences,  Créativité,  Compétences communicationnelles, disposition à demander de l’aide,  Capacité d’adaptation,  Capacité à s’autoévaluer,  Capacité à se former à distance, à s’autoformer. L’e-Learning…

22 22 Des études pertinentes et positives  Les élèves travaillant en e-Learning sont plus performants (OCDE 2010). plus performants (OCDE 2010).  L’utilisation de l’ordinateur au domicile produit plus d’impacts positifs sur les résultats scolaires que son utilisation en classe (OCDE 2011). produit plus d’impacts positifs sur les résultats scolaires que son utilisation en classe (OCDE 2011).  Un apprentissage mixte permet de meilleurs résultats scolaires (Métasynthèse américaine résultats scolaires (Métasynthèse américaine 2010, Commission européenne 2010). 2010, Commission européenne 2010).

23 23 L’e-Learning à Elancourt

24 24 L’e-Learning pour dépasser les frontières Laboratoire d’enseignement virtuel de l’université de Limoges (Lab-En-Vi) : mise à disposition des étudiants africains de séances de TP de master au moyen d’une plateforme logicielle et matérielle.  Laboratoire d’enseignement virtuel de l’université de Limoges (Lab-En-Vi) : mise à disposition des étudiants africains de séances de TP de master au moyen d’une plateforme logicielle et matérielle.  Programme de solidarité « Mère-Enfant » : les étudiants en médecine d’Afrique et d’Asie du Sud-Est francophones peuvent suivre un DIUI (diplômes interuniversitaires internationaux) en formation mixte (e-learning et présentiel).

25 25 L’e-Learning comme enjeu éducatif  Rend l’apprentissage plus rapide et plus motivant. motivant.  Personnalisation de l’apprentissage.  Meilleure implication des élèves.  Augmente l’accessibilité des formations.  Développe l’auto-formation et l’autonomie des apprenants.

26 26 L’e-Learning comme enjeu économique  Touche plus d’élèves et d’étudiants en moins de temps. moins de temps.  Rentabilise le temps extrascolaire.  Diminue les coûts de formation par apprenant.  Permet une plus grande flexibilité.

27 III- Des contraintes et des besoins spécifiques 27

28  Motivation, persévérance;  Nécessité d’être guidé ;  Fort besoin d’interactions ;  Nécessité de repères : - objectifs de connaissances et de compétences - autoévaluation  Motivation, persévérance;  Nécessité d’être guidé ;  Fort besoin d’interactions ;  Nécessité de repères : - objectifs de connaissances et de compétences - autoévaluation AUTONOMIE DES CONTRAINTES Repérer les difficultés d’apprentissage et leurs causes; Multiplicité des supports afin de respecter la diversité des élèves ; Demande de la souplesse et de l’adaptabilité de la part de l’enseignant Repérer les difficultés d’apprentissage et leurs causes; Multiplicité des supports afin de respecter la diversité des élèves ; Demande de la souplesse et de l’adaptabilité de la part de l’enseignant E-Learning : des contraintes spécifiques

29 IV- Les 7 conditions de la réussite 29

30 30 1 ère condition : Une coordination temps scolaire- temps extrascolaire Nécessité de former tous les élèves à apprendre avec Internet ;  Nécessité de former tous les élèves à apprendre avec Internet ; L’implication de l’élève dans l’e-enseignement doit être reconnue et validante  L’implication de l’élève dans l’e-enseignement doit être reconnue et validante ;

31  Ce n’est pas le temps passé devant un enseignant qui a le plus d’impact sur les résultats scolaires, mais la manière dont le temps d’apprentissage est réparti. Finlande Suède UE (21 pays) OCDE Allemagne France Angleterre Nombre d'heures d'enseignement Source : OCDE ans ans Une 2 ème condition : un temps élève repensé

32 32 Une 3 e condition : un temps enseignant repensé

33 Centre de Documentation et d’information Learning-Center 33 Une 4 e condition : des CDI réinventés

34 A : Compétences générales liées à l’exercice du métier B : Compétences nécessaires à l’intégration des TICE dans sa pratique C : Compétences nécessaires pour intégrer l’e-enseigne- ment dans sa pratique B1 : Travail en réseau avec l’utilisation des outils de travail collaboratif C1 : Maîtrise technologique des plateformes d’accompagnement scolaire B2 B25 : Concevoir des situations ou dispositifs de formation introduisant la mise à distance C2 : Savoir organiser un enseignement à distance B3 B33 : Gérer des temps et des modalités de travail différenciés, en présentiel et/ ou à distance. B34 : Utiliser les TICE pour tutorer des élèves. C3 : Mise en œuvre d’une e-pédagogie B4 : Mise en œuvre de démarches d’évaluationC4 : Gestion des problèmes motivationnels, communica- tionnels et sociaux liés à l’enseignement en ligne. Une 5 e condition : un C2i2e à compléter

35 35 Former pour réinventer un métier StadeCaractéristiques 1 : Découverte Utilisation personnelle 2 : Adoption Utilisation professionnelle Pédagogie inchangée 3 : Appropriation Pédagogie plus interactive, différenciée. 4 : Création Pédagogie innovante, mixte Pédagogie innovante, mixte ; Élève acteur, producteur et créateur Les 4 étapes du modèle de l’intégration des TICE par les enseignants Source : Mission Fourgous 2010

36 Une 6 e condition : accompagner l’évolution 36  Ambassadeurs du numérique : les pays les plus performants ont mis en place un tutorat effectué par des enseignants expérimentés.  Ingénieur pédagogique : un nouveau métier dans le supérieur.  Créer un statut-horaire spécifique intégrant le télétravail.

37 Une 7 e condition : créer un Educ-pass numérique 37  Créer une exception pédagogique au droit d’auteur pour la ressource éducative numérique. un professeur américain peut utiliser tout type d’ouvrages et faire des copies multiples, que ce soit pour la classe ou pour un enseignement en ligne à distance  Grâce au «fair use» et au «Technology, Education and Copyright Harmonization Act » (2002), un professeur américain peut utiliser tout type d’ouvrages et faire des copies multiples, que ce soit pour la classe ou pour un enseignement en ligne à distance.

38 V- Les défis à relever 38

39 39 Les défis de l’e-Learning  La qualité pédagogique ;  L’interactivité ;  Prendre en compte la non-autonomie de l’élève ;  La coordination avec le temps scolaire.

40  Missions Fourgous 1 et 2 :  L’école numérique ( 2010)  Apprendre autrement à l’ère numérique (2012). numérique (2012).   Publication :  Publication :  Réussir l’école avec le numérique (Odile Jacob, 2011) 40 MERCI pour votre écoute. Des questions…?


Télécharger ppt "7 e journée du E-Learning E-Learning: « l’enfance de l’art » L’enjeu du jeu Jean-Michel Fourgous Véronique Saguez Les 28-29 juin 2012. 1."

Présentations similaires


Annonces Google