La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

D.Gile Rech expérim.1 La recherche expérimentale Premières explications Limites et interrogations Daniel Gile

Présentations similaires


Présentation au sujet: "D.Gile Rech expérim.1 La recherche expérimentale Premières explications Limites et interrogations Daniel Gile"— Transcription de la présentation:

1 D.Gile Rech expérim.1 La recherche expérimentale Premières explications Limites et interrogations Daniel Gile

2 D.Gile Rech expérim.2 Pourquoi la recherche expérimentale ? Le principe Dans la nature, les phénomènes auxquels sintéresse la recherche sont en général influencés par de nombreux facteurs Il est donc difficile didentifier linfluence dun facteur spécifique Dans environnement « contrôlé », On facilite cette recherche En « contrôlant » dautres facteurs pertinents : en sassurant quils ont tous la même valeur ou que leur valeur est la même dans les différents échantillons qui sont comparés (Même proportion dhommes et de femmes, de droitiers et de gauchers, de participants du même âge etc.)

3 Le « contrôle dans la recherche expérimentale D.Gile Rech expérim.3 Dans la nature : influences autres que celle qui nous intéresse (en noir ; résultat en rouge). La résultat est-il engendré par linfluence qui nous intéresse ? Ou par toutes les influences à la fois ? Elimination des influences parasites Deux possibilités de « contrôle » expérimental : - « Eliminer les influences parasites » dans un environnement artificiel (en bas à gauche) - Donner aux influences parasites les mêmes valeurs – seule la variable indépendante change (en bas à droite), ou sassurer que dans des échantillons que lon compare, ces influences parasites sont similaires.

4 D.Gile Rech expérim.4 Exemple Un méthode de formation à la traduction est-elle efficace ? Si lon se contente de comparer les traductions de 40 traducteurs, dont 20 ont été formés et 20 ne lont pas été, Les différences mesurées dans la qualité des traductions peuvent être attribuables à la formation, mais aussi : À lâge des traducteurs, à leur expérience, à leur motivation, aux conditions de travail etc. Si lon réunit deux groupes de traducteurs ayant les mêmes caractéristiques (à part la méthode de formation en question) pour leur faire traduire le même texte, Déventuelles différences sont plus facilement attribuable à la formation ou à son absence

5 D.Gile Rech expérim.5 Tests dhypothèses à travers une expérience Il sagit du prototype de la recherche expérimentale aux yeux de nombreux chercheurs Le comportement de 2 ou plusieurs groupes est observé Ces groupes sont constitués de manière à être comparables sauf pour ce qui est de la variable dont linfluence doit être examinée On comparaisons les résultats mesurés sur chaque groupe pour déterminer si des différences entre les groupes sont être faibles et probablement dues au seul effet du hasard – ou non Dans le deuxième cas, on parle de différences « significatives »

6 D.Gile Rech expérim.6 Expériences exploratoires Les expériences tests dhypothèses sont les plus connues Mais ce ne sont pas les seules Expériences exploratoires : Et si…? (Sans hypothèse particulière) Si je donnais aux traducteur tel type de document de référence ? Si je laissais lapprenant de langue étrangère la possibilité de lire des romans pour lacquisition du vocabulaire ? …

7 D.Gile Rech expérim.7 Exemples Séjour dans grotte et changement de rythme biologique (Comment ce rythme va-t-il évoluer si lhomme ne sait pas sil fait jour ou sil fait nuit dehors ?) Groupe de volontaires pour vivre en isolement plusieurs mois (Comment les relations humaines vont-elles évoluer ?) Expérience agronomiques avec sol, exposition, arrosage, mélanges… Expérimentation avec combinaison de médicaments pour traiter une pathologie particulière Parfois sur la base dhypothèses ou théories formalisées Parfois sans

8 D.Gile Rech expérim.8 Avantages de lexpérimentation 1. Eliminer linfluence des variable parasites qui empêchent didentifier linfluence du facteur étudié 2. Par là, détecter et mesurer cette influence avec une masse de données bien moins importante que celle nécessaire pour la détecter et la mesurer in vivo (la chose est possible sur une grande masse de données en faisant des comparaisons multiples et en isolant un ou plusieurs facteurs chaque fois) 3. Souvent, mesurer ce quil y a à mesurer avec plus de précision que dans la nature (Lenvironnement créé pour lexpérience permet de le faire) 4. Créer des situations/conditions intéressantes qui ne se produisent que rarement ou pas du tout dans la nature

9 D.Gile Rech expérim.9 Pourquoi lexpérimentation a-t-elle un statut scientifique si élevé ? - En raison de ces avantages - Parce quelle sert souvent à vérifier des théories, et se situe donc à une étape avancée de linvestigation - Parce quelle fait souvent appel à des montages complexes (donc plus « intelligents » ?) - Parce quelle fait souvent intervenir les statistiques, qui sont un outil sophistiqué Mais tout cela la rend-il plus scientifique que la recherche naturaliste ?

10 D.Gile Rech expérim.10 Limites de lexpérimentation : la validité écologique Dans les sciences sociales, cest le souci majeur : La tâche et les mesures correspondent-elles à la vie réelle ? Les comportements observés et mesurés en laboratoire Reflètent-ils les comportements que lon trouve dans la vie réelle ? Si la réponse est négative ou incertaine, en tirant des expériences des conclusions pour la vie réelle, Ne viole-t-on limportante norme de prudence dans la recherche scientifique ?

11 D.Gile Rech expérim.11 Lexpérience est une étude de cas En contrôlant les variables et paramètres pertinents, Par exemple, tous les sujets ont le même âge, ou sont droitiers, etc. Lexpérimentateur opère dans une constellation particulière de valeurs et exclut une certaine variabilité naturelle Il est donc difficile de savoir si les résultats seraient les mêmes avec dautres constellations de valeurs Sil y a de nombreuses réplications de lexpérience avec des constellations différentes, à terme, on peut tirer des conclusions, Mais sil y a peu de réplications ?

12 D.Gile Rech expérim.12 Les différences statistiquement significatives (1) Dans un cas très simple, pour voir si un facteur donné représenté par une variable indépendante (un médicament, une méthode de formation…) a une véritable influence sur quelque chose (représenté par un indicateur nommé variable dépendante) (par exemple létat du malade, les notes de lapprenant) On compare les valeurs de cette variable dépendante dans deux échantillons, lun étant soumis à ce facteur, lautre non (un échantillon de malades traités par le médicament, lautre ne recevant que du placébo, lun formé par telle méthode, lautre non)

13 D.Gile Rech expérim.13 Les différences statistiquement significatives (2) Si la variable dépendante dans les deux échantillons ne semble pas avoir la même distribution (ce qui est inféré à partir de la moyenne et de lécart type mesurés sur les deux échantillons), on considère que les populations représentées par les deux échantillons sont « différentes », donc que le facteur en question a une véritable influence Si elle a la même distribution, on considère que les deux populations représentées par les deux échantillons sont la même, autrement dit que le facteur dont on étudie linfluence nen a pas

14 D.Gile Rech expérim.14 Les différences statistiquement significatives (3) Comment le test statistique permet-il de le vérifier ? Il y aura toujours une différence entre les moyennes des deux échantillons mais cette différence peut être plus ou moins grande plus ou moins compatible avec lidée quelle est due au seul hasard Le test indique la probabilité dune compatibilité de cette différence mesurée avec lidée que les deux populations ont en réalité la même distribution pour la variable en question Si cette probabilité est faible, on dit que la différence est significative

15 D.Gile Rech expérim.15 Les différences statistiquement significatives (4) Plus concrètement, le test déterminera, sur la base des moyennes et écarts-type mesurés sur les échantillons, une entité mathématique correspondant à lhypothèse de lidentité des deux populations Cette entité aura une certaine distribution Une proportion donnée de ses valeurs (p. ex. 95% dentre elles) se situeront entre un minimum et un maximum qui seront également connus Les mesures sur les échantillons déterminent une valeur de lentité Si elle se situe au-dessus du maximum ou en dessous du minimum elle est marginale, et on peut dire quelle accrédite lidée dune différence réelle entre les deux populations

16 D.Gile Rech expérim.16 Les différences statistiquement significatives (5) )

17 D.Gile Rech expérim.17 Limites et interrogations (1) Différences significatives sont déterminées à un certain niveau : lexpérimentateur sautorise une certaine probabilité de faux positif (de conclure que les différences constatées ne sont pas le fruit du hasard – alors quelles le sont) Sil détermine ce seuil à 5% (p < 0,05), il sautorise une telle erreur une fois sur vingt ! Si vous deviez décidez que quelque chose est vrai ou non, voudriez-vous le faire en prenant une chance sur 20 de vous tromper ? (A 1%, avec une chance sur 100 de vous tromper ?)

18 D.Gile Rech expérim.18 Limites et interrogations (2) Les tests déterminent la décision sur la base de mesures sur les échantillons avec un seuil donné Par exemple, avec 5,63, le test indique des différences significative, et avec 5,62, elles ne le sont pas. Cette transition brutale de oui à non est-elle raisonnable ?

19 D.Gile Rech expérim.19 Limites et interrogations (3) Le concept de signification statistique Ne permet de se prononcer que sur la probabilité de la nature aléatoire ou non de différences mesurées sur des échantillons Il ne dit rien sur lampleur de la différence Une différence significative de très faible ampleur peut navoir aucune incidence pratique En traductologie et dans les sciences sociales, une telle différence nous intéresse-t-elle toujours ?

20 D.Gile Rech expérim.20 Attention aux malentendus Il ne sagit pas dénier toute valeur à la recherche expérimentale Elle est souvent très utile pour exclure linfluence de facteurs parasites Elle permet bien détudier des situations qui ne se produisent que rarement in vivo Elle permet souvent des mesures précises impossibles in vivo parce que lenvironnement du « laboratoire » peut être rendu plus stable, plus propre Elle permet de surmonter souvent lobstacle de la variabilité Mais elle nest pas la panacée. Elle est efficace sous certaines conditions

21 D.Gile Rech expérim.21 Conditions pour une efficacité maximale 1. Un bon montage expérimental 2. Un échantillonnage bien conçu et réalisé 3. Une étape pilote 4. Des inférences prudentes 5. Une bonne utilisation des statistiques (vérifier les conditions et le test applicable plutôt que de se contenter dappliquer des recettes) 6. De nombreuses réplications (pour réduire la probabilité de résultats aléatoires et couvrir plus de constellations de valeurs des paramètres pertinents) 7. Une variabilité limitée du phénomène et des tailles déchantillons suffisantes

22 D.Gile Rech expérim.22 Si ces conditions ne sont pas réunies La recherche expérimentale reste utile, mais surtout à titre provisoire, pour dégager des résultats détape Ses résultats ne peuvent pas être considérés comme le résultat scientifique ultime pour la prise de décisions Des résultats de recherche naturaliste peuvent être plus puissants Surtout quand on utilise des corpus massifs Qui permettent dexploiter une grande masse de données authentiques Et de vérifier des hypothèses sur ces données, avec plus defficacité que lexpérimentation Par exemple en épidémiologie, dans travail sur corpus

23 D.Gile Rech expérim.23 Conclusion Lexpérimentation est un outil puissant – sous certaines conditions Mais peu efficace si elles ne sont pas réunies Elle nest pas « ce quil y a de mieux » dans labsolu sur le plan scientifique Ne pas se laisser berner par des « symboles de statut scientifique » La science est dans lesprit humain, pas dans les techniques Quand vous explorez la réalité dans un esprit rigoureux, systématique, sceptique, prudent, vous faites de la recherche scientifique, quels que soient les outils


Télécharger ppt "D.Gile Rech expérim.1 La recherche expérimentale Premières explications Limites et interrogations Daniel Gile"

Présentations similaires


Annonces Google