La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Place de la Fludarabine dans la prise en charge des Hémopathies Lymphoïdes Chroniques Tozeur, Journées d´Hématologie Symposium BSP, 14.11.2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Place de la Fludarabine dans la prise en charge des Hémopathies Lymphoïdes Chroniques Tozeur, Journées d´Hématologie Symposium BSP, 14.11.2008."— Transcription de la présentation:

1 Place de la Fludarabine dans la prise en charge des Hémopathies Lymphoïdes Chroniques Tozeur, Journées d´Hématologie Symposium BSP,

2 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 2 La Fludarabine dans le traitement actuel de la LLC des LNH de bas grade

3 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 3 LLC: Quand débuter un Traitement? Revision des critères de Cheson (NCI, 1996) Hallek M et al, Blood 2008; 111: Pratique générale # Traitement Rai stade 0Non Traitement Binet stade ANon Traitement Binet stade B ou Rai stades I ou IIPossible* Traitement Binet stade C ou Rai stades III ou IVOui Traitement maladie évolutive/progressiveOui Traitement sans maladie évolutive/progressive Non Recommendations # Hors étude clinique *Traitement indiqué si maladie évolutive

4 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 4 Les LLC évolutives – Critères NCI-WG Signes généraux relatifs à la LLC (1 signe) Insuffisance médullaire progressive (développement ou aggravation de anémie et/ou thrombopénie) AHAI et PTAI répondant mal aux corticoïdes Splénomégalie massive (>6 cm du RCG) ou progressive/symptomatique Adénopathie massive ou progressive (>10 cm de diamètre) Lymphocytose progressive (temps de doublement 50% en 2 mois)

5 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 5 Stade Binet A Asymptomatique: Défi Thérapeutique Dighiero, NEJM 1998;338: and Hematology Am Soc Hematol Educ Program 2005: Mortalité liée à la LLC ~30% ~40% des patients progressent vers Binet B et C ~50% des patients devront recevoir un traitement Mieux définir qui va évoluer Nouveaux facteurs pronostiques

6 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 6 Facteurs Pronostiques Stade clinique avancé Temps de doublement de la lymphocytose <6 mois Thymidine Kinase Cytogénétique défavorable: del 11(ATM); del 17(p53) IgVH non mutées (homologie 98%) (% de CD38+ > 30%; ZAP 70)

7 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 7 Temps de Doublement des Lymphocytes Facile Temps de doublement de la lymphocytose <6 mois ou progression de la lymphocytose de + de 50% sur une période de 2 mois Lymphocytose absolue sur un intervalle de 2 semaines et sur une période de 2-3 mois (pour les patients avec une lymphocytose de <30x10 9 /l, période d´observation + longue parfois nécessaire) Exclure les étiologies autres que CLL (ex. infections) Validation clinique: Prédictif de progression aussi pour les stades débutants (Binet A) Hallek M et al, Blood 2008; 111:

8 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 8 La Thymidine Kinase (TK) Un taux sérique élevé de TK est un facteur de progression dans les stades A Standardisé (kit commercial) … pb : RIA Tout stade 0,2,4,6,8 1 Survie Cumulée Temps (mois) TK < 10u (n = 46) TK > 10u (n = 41) Stade A 0,2,4,6,8 1 Survie Cumulée Temps (mois) TK < 10u (n = 34) TK > 10u (n = 20) La sTK est très corrélée à létat mutationnel et au sCD23 Hallek M et al, Blood 1999; 93:1732-7

9 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 9 Marqueurs Cytogénétiques, FISH Döhner H et al, N Engl J Med 2000;343:1910 Anomalie Chromosomale Fréquence Médiane de survie Particularité Déletion 13 (13q14)40-60%133 moisSi isolée, meilleur pronostic que karyotype normal Trisomie 12 (12+)15-30%114 moisAssociée à cytologie atypique Normal15-20%111 mois Déletion 11 (11q22-23)15-20%79 moisAssociée à des formes tumorales Déletion 17 (17p13)5-10%32 moisRésistance à la chimio

10 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 10 Statut Mutationnel des IgVH: Facteur pronostique indépendant de survie Cut-off 98% dhomologie = non muté pronostic défavorable Tous stades 117 mois293 mois Stade A 93 mois293 mois Mutés Non mutés Mutés Non mutés Hamblin TJ et al, Blood 1999; 94:

11 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 11 Facteurs Pronostiques Rôle de la cytogénétique établi (cependant FISH seulement souhaitablemais non obligatoire pour la pratique courante dans les nouvelles guidelines) Statut mutationel, ZAP-70 et CD38 non recommandés en routine dans les guidelines Ne constituent pas en soi une indication thérapeutique (hors études cliniques) L´indication thérapeutique reste basée sur la clinique: stades Binet B et C, maladie évolutive La validité d´un traitement précoce pour les stades A avec mauvais critères pronostiques est en cours d´étude Hallek M et al, Blood 2008; 111:

12 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 12 Comment traiter en première ligne? Médicaments disponibles Chlorambucil, ancien, bon marché, bien toléré mais davantage un effet cosmétique. Presque aucune RC. Alkylants en association type COP, CHOP: guère de supériorité sur le Chlorambucil Fludarabine seule Fludarabine en association aux alkylants aux anticorps monoclonaux: alemtuzumab (MabCampath) et Rituximab (Mabthera)

13 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 13 Fludarabine en 1 ère Ligne ÉtudePtsRO, %RC, % Durée RO médiane, (mois) Survie médiane (mois) Survie globale à 5 ans, % Keating Rai 2 F vs CHLB S 4 25 S Leporrier 3 F vs CHOP ,1 71,5 40,1 S 29,6 31,7 29, ,4 57,3 1. Keating MJ et al, Blood, 1998;92: Rai KR et al, N Engl J Med, 2000;343: Leporrier M et al, Blood, 2001;98:

14 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 14 Fludarabine en 1 ère Ligne Durée de réponse Durée sans progression Survie globale Rai KR et al, N Engl J Med, 2000;343:1750-7

15 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 15 Stade BStade C jours %(no second line) ChOP CAP FDB jours %(no second line) ChOP CAP FDB Leporrier M et al, Blood, 2001;98: Fludarabine en 1 ère Ligne

16 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 16 La Fludarabine en association La fludarabine inhibe la réparation du DNA, directement lésée par des agents comme la mitoxantrone et le cyclophosphamide Leffet synergique est démontré in vitro et confirmé in vivo. Taux de RC et Survie dans progression plus élevés avec l association FC comparée à la Fludara, démontré dans 3 études randomisées FC traitement de référence

17 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 17 Fludarabine-Cyclophosphamide LLC 1ère ligne ÉtudePtsRO, %RC, %PFS, mois OBrien 1 FC348835> 41 Flinn 2 FC F Eichhorst 3 FC F ,5 S S S 20 UK CLL4 4 FC F S S 15 33% at 5 y 14% at 5 y 1. OBrien SM et al, J Clin Oncol, 2001;19: Flinn et al, J Clin Oncol 2007, 25; Eichhorst BF et al, Blood 2006; 107 : Catovsky D et al, Lancet 2007; 370: 230-9

18 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 18 FC en 1ère Ligne Survie globale Facteurs mauvais pronostic indépendants: Pour PFS: Fluda seule 11q- 17p- Pour survie globale: 17p- Survie globale Eichhorst BF et al, Blood 2006; 107 :

19 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 19 LLC: Âge au diagnostic Adapté de SEER ( )

20 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 20 Groupe 1 Patient en bon état Fonction organes Statut fonctionnel Espérance de vie Comorbidités Risque thérap. Groupe 3 Patient fragile Fonction organes Statut fonctionnel Espérance de vie Comorbidité Risque thérap. Groupe 2 Patient compromis Fonction organes Statut fonctionnel Espérance de vie Comorbidité Risque thérap. Go go Chimiothérapie intensive => Rémission à long terme Slow go Chimio moins intensive => Contrôle du lymphôme No go Traitement palliatif => Contrôle des symptômes Traitement adapté aux comorbidités Qualité de vie

21 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 21 Fludara oral Avantages: Qualité de vie, coût moindre Efficacité comparable à la forme iv et toxicité similaire Comprimé à 10 mg, absorption rapide Pharmacocinétique Foran et al., JCO mg/m 2 per os équivalent à 25 mg/m 2 i.v. La biodisponibilité nest pas modifiée par la prise alimentaire Oscier et al., Hematol J 2001 Les résultats sont équivalents avec la forme iv Boogaerts et al, JCO 2001; Rossi et al. JCO 2004

22 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 22 Fludarabine per os 30 mg/m 2 /day Cyclophosphamide per os 200 mg/m 2 /day 28 days 5 days × 6 Association FC par voie orale Sur 5 jours: - Le Cyclophosphamide oral est couramment utilisé dans le miniCHOP sur 5 jours - Nombre de comprimés journaliers réduits 75 pts Binet B & C non traités Cazin B et al, Br J Haematol 2008; 143:54-9

23 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 23 Association FC par voie orale: Résultats (I) Cazin B et al, Br J Haematol 2008; 143:54-9

24 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 24 Survie sans progression (PFS) médiane: 5 ans (60 mois) TFI: médiane non atteinte à 7 ans de suivi Survie: médiane non atteinte à 84 mois (7 ans) Probabilité de survie: 71% chez les répondeurs 36% chez les non-répondeurs Association FC par voie orale: Résultats (II) Cazin B et al, Br J Haematol 2008; 143:54-9

25 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 25 Étude UKCLL04 Chlorambucil (oral 10 mg/m 2 x 7 jours) vs Fludarabine seule ou FC Fludarabine i.v. ou oral (à partir de 2001) 783 patients randomisés (1999–2004) Catovsky D et al, Lancet 2007; 370: 230-9

26 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 26 Catovsky D et al, Lancet 2007; 370: Étude UKCLL04: Résultats (I) Taux de Réponse

27 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 27 Catovsky D et al, Lancet 2007; 370: Étude UKCLL04: Résultats (II) Survie sans progression à 5 ans

28 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 28 UKCLL04: Labsence de différences de survie globale peut être liée au type de traitement et aux possibilités de rattrapage en 2ème ligne Réponse à la 2ème ligne (%) meilleure après chlorambucil que F que FC Médiane de survie après 2ème ligne quand la 1ère ligne était CLB F FC 147 non répondeurs : mois 259 rechutes : mois Catovsky D et al, Blood 2006; 108:#304

29 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 29 FC: Corrélation entre taux de réponse, dose et schéma dadministration? ÉtudeDose et schéma d´administration Taux de RC (%) FC iv 3 days (OBrien)F: 30 mg/m 2 /j x 3 j C: mg/m 2 /j x 3 j 35 FC iv 3 days (Eichhorst)F: 30 mg/m 2 /j x 3 j C: 250 mg/m 2 /j x 3 j 24 FC iv 1/5 days (Flinn)F: 20 mg/m 2 /j x 5 j C: 600 mg/m 2 /j J FC oral 5 days (UKCLL04)F: 24 mg/m 2 /j x 5 j C: 150 mg/m 2 /j x 5 j 39 FC oral 5 days (Cazin)F: 30 mg/m 2 /j x 5 j C: 200 mg/m 2 /j x 5 j 53.3 B. Cazin, Communication Personnelle

30 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 30 Fludara Oral: Les doses Fludara seule, oral: 40 mg/m 2 /j x 5 j/28 j x 6 cycles FC oral: de nombreuses variantes. Recommandations du Dr Cazin: 3 jours: F: 40 mg/m 2 /j x 3 j/28 j x 6 cycles C: 250 mg/m 2 /j x 3 j/28 j x 6 cycles 5 jours: F: 25 à 30 mg/m 2 /j x 5 j/28 j x 6 cycles C: 150 à 200mg/m 2 /j x 5 j/28 j x 6 cycles B. Cazin, Communication Personnelle

31 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 31 FC oral en pratique Allopurinol 300mg/j de J-1 à J10 et bonne hydratation pour éviter le syndrome de lyse tumorale Antiémétique préconisé pour éviter nausées et mauvaise compliance au traitement: sétron per os au lever J1 à J6 1h après: Endoxan per os J1 à J5 Le midi: Fludara per os J1 à J5 B. Cazin, Communication Personnelle

32 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 32 Fludarabine: Effets secondaires Déplétion lymphoïde T sévère, prolongée: prophylaxie Myélotoxicité: neutropénie grade 3-4 ~50% mais <8j Toxicité hématologique FC>F mais % d´infections similaire 1-3 Rares cytopénies prolongées: mécanisme? Infections de grades 3-4 rares: FC oral:12/75 pts Anémies hémolytiques: seraient plus fréquentes avec le chlorambucil (12%) que fludarabine (11%) et FC (5%) 3 6,5 % chez 300 patients traités par FCR souvent Coombs négatif 4 1. Eichhorst B et al, Br J Haematol 2007; 136: Flinn etal, J Clin Oncol 2007; 25: Catovsky D et al, Lancet 2007; 370: Borthakur, Br J Haematol 2007, 136: 800-5

33 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 33 Mesures annexes Prophylaxie PCP: Bactrim Forte 1cp x 3 /sem Prophylaxie VZV: Aciclovir mg/j ou Valaciclovir 1 g/j jusquà 200 T4? ou jusqu´à 4-6 mois après la derniére chimio Produits sanguins irradiés Précautions alimentaires (listeria, toxoplasmose) Facteurs de croissance: à la demande Immunoglobulines si hypogammaglobulinémie <4g/l et infections Antiémétique conseillé avec FC oral B. Cazin, Communication Personnelle

34 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 34 Vers une stratification des stratégies thérapeutiques dans la LLC en fonction des nouveaux facteurs pronostiques génétiques Diagnostique Facteurs pronostiques Information utile (ex. risque de progression de la maladie, fréquence des suivis) Maladie non évolutive Maladie évolutive (Indication thérapeutique) Facteurs prédictifs de réponse le + important = réponse au traitement Traitement adapté Adapté de Moreno C et Monserrat E, Blood Rev 2008; 22:211-19

35 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 35 Choix thérapeutiques multiples allant de aux anticorps monoclonaux en passant par l auto et l allogreffe Privilégier meilleure réponse et survie sans progression: Fluda en association avec cyclophosphamide Choix adaptés au pronostic +++ Choix adaptés à l âge physiologique et aux comorbidités (en particulier adapter la dose à la fonction rénale) Études sont en cours pour préciser la place des anticorps monoclonaux, en association FCR, FCam, FCam ou en consolidation: MabCampath (but: réduire la maladie résiduelle) Ces premières lignes optimales nous autorisent à passer d une perspective palliative à une visée curative surtout chez les patients les plus jeunes, même si le seul traitement curatif reste lallogreffe. Chez les sujets âgés, tenir compte davantage du rapport bénéfice/risque FLUDARA ® dans la LLC – Conclusions

36 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 36 Fréquence des LNH par Histologie Armitage JO et al, J Clin Oncol 1998; 16:2780–95

37 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 37 Observation Radiothérapie Chimiothérapie mono- ou combinaison Chimio-radiothérapie myéloablative suivie de transplantation autologue de Moelle osseuse/CS Immunothérapies Interferon Transplantantion de moelle allogénique Anticorps monoclonaux (ex. Rituximab) Radio-immunothérapie (ex. 90 Y ibritumomab tiuxetan = Zevalin ) Vaccination Modalités de Traitement des Lymphomes Indolents

38 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 38 Observation versus Traitement immédiat de LNH indolents asymptomatiques de stade avancé – survie globale Ardeshna KM et al. Lancet 2003; 362:516–522

39 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 39 Heterogeneité Biologique des Lymphomes Folliculaires (FL) Biologie FL Imagerie dynamique (TEP) Microenvironnement (ex. Macrophages) Grades 1, 2, 3a G3b FLIPI/Masse tumorale Profile Expression Génique Taux de cellules BCl-2+ médullaires au diagnostic Sclérose tumorale

40 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 40 FL International Prognostic Index (FLIPI) (Solal-Céligny et al., Blood 2004)

41 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 41 Atteinte nodale ou extranodale >7 cm Signes B Splénomegalie Épanchement sérique (pleural, ascites) ou signes de compression d´organes Taux de LDH >N and ß2-microglobuline >3 mg/l Cytopénie (leucocytes <1x10 9 /l et/ou Hb <100x10 9 /l) par envahissement médullaire Leucémie (>5x10 9 /l cellules malignes) Critères de Masse Tumorale (GELF) Brice P et al. J Clin Oncol 1997;15:1110–7

42 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 42 Alkylants: Chlorambucil, Bendamustine CVP CHOP Régimes contenant la Fludarabine Autres analogues puriques Chimiothérapie myéloablative-ASCT Chimiothérapie des Lymphomes Folliculaires

43 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 43 Fludara ®

44 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 44 Lymphomes Indolents Résultats des Traitements en 1ère ligne avec la Fludarabine

45 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 45 FCM en 1ère ligne de traitement des lymphomes folliculaires 120 patients Age médian: 52 ans (24-65) Bulky (10 cm) 29%, stade IV 80%, FLIPI interm./haut risque 78% 6 cycles Fludarabine 25 mg/m 2 et Cyclophosphamide 200 mg/m 2, d1-3, Mitoxantrone 6 mg/m 2 d1, ts les 28j. Prophylaxie Bactrim, G-CSF si neutropénie fébrile Neutropénie grade III/IV dans 6.4% des cycles, thrombopénie gr. III/IV 1.1%, infections gr. III/IV 2.4%. Taux de suivi médian 3,9 ans, pas de myélodysplasie Taux de réponse complète80% Taux de réponse global97% Réponse moléculaire (Bcl-2 nég.)81% Taux de survie sans progression (5ans)58% Montoto S et al. Haematologica 2008; 93:207-14

46 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 46 Prophylaxie Trimethoprim/sulfamethoxazole Éviter les corticosteroides Lymphomes Indolents Toxicités de Grade 3-4 aprés un traitement contenant la Fludarabine

47 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 47 Lymphome Folliculaire 1ère ligne: FM vs. CHOP ± Rituximab Zinzani PL et al., J Clin Oncol 2004;22: Stades II-IV BOM Bcl-2+ F iv 25 mg/m2/d J1-3 M iv 10 mg/m2 J1

48 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 48 Zinzani PL et al., J Clin Oncol 2004;22: Lymphome Folliculaire 1ère ligne: FM vs. CHOP ± Rituximab Charactéristiques des patients

49 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 49 Lymphome Folliculaire 1ère ligne: FM vs. CHOP ± Rituximab Taux de Réponses Zinzani PL et al., J Clin Oncol 2004;22:

50 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 50 Lymphome Folliculaire 1ère ligne: FM vs. CHOP ± Rituximab Taux de Réponses Zinzani PL et al., J Clin Oncol 2004;22:

51 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 51 Lymphome Folliculaire 1ère ligne: FM vs. CHOP ± Rituximab Toxicité Zinzani PL et al., J Clin Oncol 2004;22:

52 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 52 Lymphome Folliculaire 1ère ligne: FM vs. CHOP ± Rituximab Courbes de Survie Zinzani PL et al., J Clin Oncol 2004;22: Suivi median 19 mois 63% 3 ans 94% 3 ans

53 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 53 Lymphome Folliculaire 1ère ligne: FM vs. CHOP ± Rituximab Survie sans Progression (PFS) Zinzani PL et al., J Clin Oncol 2004;22:

54 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 54 Fludarabine orale dans les lymphomes indolents en rechute F oral 1 FC oral 2 F 40 mg/m 2 J1-5 ts les 28j., x3-6 F 40 mg/m 2 J1-3 C 300 mg/m 2 J1-3, ts les 28j., x6 N5212 Histologie41 FL, 6 MCL11 FL Age55,5 (30-73)61,8 (54-73) RC30%66% RO65%66% NeutropénieGr.4: 37% Infection Gr. 3: 19% Gr. 3-4: 20.8% SurvieMedian TTF 8,6 mo- 1. Tobinai K et al. J Clin Oncol 2006; 24: Stefoni V, Zinzani PL et al. Leuk Lymphoma 2005; 46:

55 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 55 Fludarabine orale dans les lymphomes indolents en 1ère ligne FM 1 FC 2 F 40 mg/m 2 J1-3 Mitoxantrone 10 mg/m 2 J1, ts les 28j x6 F 25 mg/m 2 J1-4 C 150 mg/m 2 J1-4, ts les 28j., x4 N6125 Histologie 100% FL, III-IVMZL, SLL, FL Age54 (30-72)74 (66-85) RC70.5%40% RO98%84% NeutropénieGr.3-4: 60% Fébrile: 1 Pt. (1,6%) Gr.>2: 4 Pts. (16%) Infection 5 Pts. Survie-Median EFS 20 mo 1. Zinzani PL et al. Lancet Oncol Fabbri A et al. Br J Haematol 2007; 139:90-3

56 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 56 Gallagher CJ, et al. J Clin Oncol. 1986;4: Raccourcissement inexorable de la durée de la réponse après plusieurs lignes de traitement des lymphomes indolents

57 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 57 Corrélation entre la qualité de la réponse et la survie dans les LF GELF 94: Survie globale en fonction de la réponse à linduction (p=0.023) Sebban C et al., Blood 2006; 108:

58 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 58 Rituximab en Monotherapie en 1ère ligne de FL de faible masse tumorale 1 Survie médiane sans progression selon la réponse (p=0.007) RC/RCu51.8 mois RP23 mois SD 9.5 mois Corrélation entre la qualité de la réponse et la survie dans les LF La réponse au traitement d´induction est un facteur pronostique indépendent pour la survie sans évènement 1. Colombat P. et al. Blood 2001 and update Blood 2006:108:# Marcus R et al. Blood 2005; 105: , Update J Clin Oncol 2008; 26: R-CVP vs. CVP Étude de Phase III trial in 1ère ligne FL 2 Survie médiane sans maladie selon la réponse (p=0.0001) RC/RCunon atteint RP25 mois

59 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 59 Corrélation entre la qualité de la réponse moléculaire et la survie Montoto S et al. Haematologica 2008; 93:207-14

60 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 60 Stratégies Thérapeutiques dans les lymphomes folliculaires

61 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 61 Groupe 1 Patient en bon état Fonction organes Status fonctionnel Espérance de vie Comorbidités Risque de tox. Groupe 3 Patient fragile Fonction organes Status fonctionnel Espérance de vie Comorbidité Risque de tox. Groupe 2 Patient compromis Fonction organes Status fonctionnel Espérance de vie Comorbidité Risque de tox. Go go Chimiothérapie intensive => Rémission à long terme Slow go Chimio moins intensive => Contrôle du lymphome No go Traitement palliatif => Contrôle des symptômes Traitement des patients avec comorbidités ?

62 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 62 CD20 est une cible idéale pour la Radio-immunothérapie (RIT) Avantages de la RIT dans le traitement des LNH ZEVALIN ® 90 Y Cellules B malignes CD20 antigen Ibritumomab Tiuxetan Zevalin ® Lymphomes sensibles aux radiations La RIT délivre une faible dose continue de radiation aux tissus lymphomateux La RIT détruit aussi les cellules tumorales environnantes par l´effet cross-fire Efficacité si bulk ou tumeur peu vascularisée Plusieurs sites du lymphomes ciblés simultanément Exposition limitée des tissus sains aux radiations Press. Semin Hematol 2000;37(suppl 7):2–8 Krasner & Joyce. Curr Pharma Biotech 2001;2:341–349 Zelenetz. Curr Opin Oncol 1999;11:375–380

63 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 63 Les nouvelles options thérapeutiques ont changé la survie globale des patients avec lymphomes folliculaires Liu Q et al. J Clin Oncol 2006; 24:

64 I. Genvresse, Medical Affairs Oncology Europe 64 FLUDARA ® dans les lymphomes indolents – Conclusions Très grande efficacité dans le traitement des lymphomes indolents (taux élevés de réponse complètes et globales) Activité augmentée (synergie) quand combinée avec anthracyclines (ex. mitoxantrone) avec agents alkylants (ex. cyclophosphamide) avec immunothérapie (ex. rituximab) Interessant si patient non transplantable et/ou ayant des contraindications pour d´autres régimes de chimio incluant les anthracyclines, la vincristine Fluda orale + pratique pour le patient (pas d´accès veineux, moins de temps passé à l´hôpital) et pour le personnel soignant


Télécharger ppt "Place de la Fludarabine dans la prise en charge des Hémopathies Lymphoïdes Chroniques Tozeur, Journées d´Hématologie Symposium BSP, 14.11.2008."

Présentations similaires


Annonces Google