La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TOUT EST LIÉ Parole Donnée N° 72 Jeudi 7 juillet 2011 Les semaines des Relations.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TOUT EST LIÉ Parole Donnée N° 72 Jeudi 7 juillet 2011 Les semaines des Relations."— Transcription de la présentation:

1 TOUT EST LIÉ Parole Donnée N° 72 Jeudi 7 juillet 2011 Les semaines des Relations

2 Première partie Discussion par tables

3 Table N°1 : mon quotient relationnel Définition : "l'art de nouer et de préserver des relations mutuellement enrichissantes, ainsi que la capacité de gérer des désaccords et des situations conflictuelles". Maryse Legrand, psychologue clinicienne, "une intelligence relationnelle qui s'évaluerait dans deux directions : la relation à soi et la relation aux autres." A cette table, chacun évaluera son quotient relationnel en analysant ses points forts et ses points faibles et ses efforts pour progresser.

4 TABLE 1 Chacun a parlé de ses capacités à nouer des relations et gérer les conflits Guillaume, contact facile, spontané, éloignement => distance. Mais quand il revoit danciens contacts, la relation revient vite. Gestion des conflits : périodes réactives, mais il essaie de rester calme. 70/90 Benoît : dans les conflits, essaie découter, de ne pas montrer dénervement. 60/100 Hervé crée des relations facilement et les garde facilement. Fait de son mieux dans les conflits, mais il y a des cassures très franches. 65 Luc : pas facile de créer des relations, timide, discret. Si je crée une relation, jy mets du cœur, jévite les conflits. 55 On a aussi parlé de limage que lon projette. Rester soi-même, ne pas jouer. On a tendance à cacher une grande partie de soi. Il faut éviter

5 Table 2 : le match Sartre-Sœur Emmanuelle Jean-Paul Sartre : « lenfer, cest les autres ». Sœur Emmanuelle, « le Paradis, cest les autres. » Dans quelles circonstances avez- vous été plus proche de Sartre ou de Sœur Emmanuelle ?

6 TABLE 2 Lenfer, cest les autres » = terme trop fort. Il peut arriver que les relations soient pesantes. Franz-Pol : jaime être un peu seul, et les moments de silence. Mettre parfois un peu de distance. Certains amis peuvent ne pas aimer. Facebook, parfois un peu pesant. Arabelle nétait pas forcément daccord. On dit parfois sur Facebook des choses personnelles Victor a parlé des malentendus, il faut casser des barrières. Plusieurs dentre nous sommes partagés entre les valeurs de notre communauté et une autre culture. Inoe a parlé de cela. Lenfer, cest plutôt en nous, dans nos préjugés. Mais on peut se faire agresser par un groupe Le paradis, cest les autres; groupe musical où on sentend bien. (Victor) Paradis : être sincère, souvrir, les barrières tombent, on arrive à une vraie communion. Inoe avait un ami un peu isolé, ils se sont rapprochés; une personne peut nous aider à mieux nous connaître. Arabelle au Maroc, a fait un effort pour sintégrer aux autres.

7 Comportement positif (en commençant par le sourire) La simplicité du cœur, de lesprit La confiance, la sincérité pour être à lécoute de lautre, communiquer, être patient. Entretenir des interactions dynamiques, cultiver, maintenir linitiative et la créativité Prendre du recul dans la relation, ne pas simpliquer excessivement mais se ressourcer Accepter avec le cœur des déconvenues, trouver des ressources pour aider la personne en difficulté La relation doit rester substantielle, ne jamais avoir un caractère virtuel ou platonique. TABLE 3 : LA RELATION DURABLE 7 BONNES PRATIQUES POUR BÂTIR PLUS DE RELATIONS, PLUS DURABLES, PLUS ENRICHISSANTES

8 DEUXIÈME PARTIE Présentation de Laurent Ladouce, directeur de « Culture et paix »

9 Jusquà cent vingt-deux jours entre deux véritables échanges – autres que les politesses avec la boulangère : cest la réalité quotidienne de quatre millions de Français. Ce jeudi 7 juillet, un collectif de vingt-six associations, dirigé par Bruno Dardelet, met en lumière cet isolement et demande la mise en place dun Observatoire de la solitude. Le figaro.fr/madame. - Qui sont ces quatre millions de Français qui nont que trois véritables conversations annuelles ? Bruno Dardelet. - Selon ce que lon observe sur le terrain, ce sont plutôt des personnes entre 30 et 50 ans que rien ne prédisposait à cette situation : des femmes abandonnées par leur compagnon, des hommes veufs, des gens au chômage ou qui prennent leur retraite après une activité qui constituait leur seul lien aux autres. On retrouve ces personnes aussi bien à la ville quà la campagne. Mais pour évaluer correctement ce phénomène, nous demandons la mise en place dun Observatoire de la solitude. La lutte contre la solitude, Grande Cause nationale 2011

10 LINCARNATION INDIVIDUELLE DE VÉRITÉ ET LE CORPS EN RELATION Exister en soi et pour soi, exister pour autrui

11 Corps individuel de vérité. Tout être existe en soi et pour soi, il a une existence propre et une identité différentiée. Corps en relation, existant par rapport à un tout dont il est une partie. Chaque tout fait partie dun ensemble plus vaste. Tous les êtres sont tenus par des forces et des liaisons. Principe de différenciation Principe dunification

12 Sung Sang Hyung Sang « Sung Sang » Intérieur Invisible causal « Hyung Sang » Extérieur Visible Effet « Hyung Sang » Extérieur Visible Effet

13 Tout en ayant le désir dêtre moi-même, jai aussi le désir daimer autrui et dentrer en relation avec une autre personne. Alter Ego Ego (être en soi et pour soi) (être pour autrui) Lamour est une émotion de lâme qui lincite à se joindre de volonté aux objets qui semblent lui être convenables … imaginer un tout dont on est seulement une partie et que la chose aimée en est une autre.René Descartes

14 INCARNATION INDIVIDUELLE DE VÉRITÉ ET CORPS EN RELATION DU POINT DE VUE DU BUT Amour propre But individuel HS Incarnation Individuelle de vérité SS Fondement intérieur de quatre positions Devenir une personne vraie – Savoir être Première Bénédiction Amour altruiste But de lensemble Corps en relation Union Corps en relation Fondement extérieur de quatre positions Créer une famille – Savoir aimer Deuxième Bénédiction

15 Être humainAnimauxPlantesMoléculesAtomesParticules Esprit/ corps Instinct/ corps Vie / Corps NDI/ matière Homme/ Femme Mâle/ Femelle Etamine/Pistil +/- Yang Sung Sang Yin Hyung Sang

16 A partir de toi, dire oui, dire oui au monde (Paul Eluard) Notre nation Notre Continent Notre Monde l Amour Vrai FemmeEnfantsHomme

17 (image) Animaux Dieu Pt At Mol Plantes But de lEnsemble Extérieur (BEE) But de lEnsemble Extérieur (BEE) But de lEnsemble Intérieur (BEE)

18 Monde (macrocosme) Être humain (microcosme)

19 Dieu Monde Œuvres Être humain Fondement de quatre positions du règne Troisième Bénédiction - Savoir-faire Fondement de quatre positions du règne Troisième Bénédiction - Savoir-faire La troisième Bénédiction désigne la perfection du règne de lêtre humain sur le monde naturel. Cette bénédiction saccomplit par le fondement de quatre positions du règne avec Dieu pour centre. Lêtre humain et le monde naturel, qui sont les partenaires objets substantiels de Dieu, comme image et comme symbole respectivement, doivent partager amour et beauté pour sunir totalement.

20 moi supérieursderrière Droite subordonnésDevant Gauche LE CORPS EN RELATION DU POINT DE VUE DES TYPES DE RELATIONS

21 ÉQUIPE DE FOOTBALL Les joueurs sur le terrain ont une relation verticale avec leur entraîneur et le président de leur club. Ils doivent aussi du respect et de lattention à larbitre de la rencontre. Chaque joueur constitue par ailleurs un modèle potentiel pour des joueurs plus jeunes qui rêveront de légaler un jour. Les joueurs de léquipe A ont à leur gauche les joueurs de léquipe adverse B et les supporters de cette dernière, et à leur droit leurs propres supporters, leurs amis proches, mais aussi tous les sponsors et les investisseurs qui soutiennent léquipe. Au sein de léquipe, il doit exister une très bonne entente entre ceux qui jouent en positions dattaquants et dont la fonction est daller de lavant pour marquer des buts, et les joueurs défensifs, chargés de repousser les attaques adverses, déviter les buts, et de renvoyer le ballon dans la surface de ladversaire.

22 Ordre naturel dans lunivers MarsMars JupiterJupiter Ordre horizontal MercureMercure VénusVénus OrdreverticalOrdrevertical Centre de la galaxie Soleil Soleil TerreTerre OrdreindividuelOrdreindividuel

23 Ordre naturel dans la société F & S Ordre horizontal F & S OrdreverticalOrdrevertical Grands-parentsGrands-parents P arents P arents EnfantsEnfants OrdreindividuelOrdreindividuel

24 TOUT EST LIÉ lesprit et le corps sont les deux aspects complémentaires du moi. La personne est une incarnation de la liberté « Dans le véritable amour, cest lâme qui enveloppe le corps. » (Friedrich Nietzsche). Le masculin et le féminin, de même, ont une origine commune (Dieu créa lhomme à Son image, homme et femme Il les créa, à Son image Il les créa)

25 Division Origine (Amour) Conscience Femme vie Union (Lignage) Conscience Homme Vie AMOUR & PLÉNITUDE Ce qui est uni dans lenfant ne se divise plus. Le processus est unité, séparation des opposés, réunion. G.W. Hegel « Dans lamour, le vivant sent le vivant. »

26 DivisionOrigine Objet aimé Union Sujet aimant RÉCIPROCITÉ OUVERTE DU SUJET AIMANT ET DE LOBJET AIME LA « THÉOLOGIE DU CORPS » DE JEAN-PAUL II Voici ce quest le corps : un témoin fondamental de la création en tant que don fondamental, donc un témoin de lAmour comme source dont est fait le fait même de se donner. La masculinité-féminité (cest-à-dire le sexe) est le signe originel dune donation créatrice. » Jean-Paul II Action de donner et recevoir donation créatrice « Le corps, qui exprime la masculinité pour la féminité et inversement la féminité pour la masculinité, manifeste la réciprocité et la communion des personnes.

27 Lindividu lie sa destinée aux autres, non pas contraint et forcé, mais librement et par amour. « Nous ne devenons nous-mêmes que dans la mesure où lautre devient lui- même. » (Karl Jaspers) « Être libre, cest avoir accès à de nombreux liens dinterdépendance. Cest l inclusion qui amène la sécurité – appartenir plutôt que sapproprier. » (Jeremy Rifkin) « La liberté nest pas quelque chose que lhomme a pour lui, mais quelque chose quil a pour autrui. Ce nest pas une possession, une présence, un objet, mais une relation et rien dautre.... Il ny a que dans les relations avec autrui que je suis libre. » (DietrichBonhoeffer)


Télécharger ppt "TOUT EST LIÉ Parole Donnée N° 72 Jeudi 7 juillet 2011 Les semaines des Relations."

Présentations similaires


Annonces Google