La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Définition générale du droit: Le droit comprend lensemble des règles auxquelles une société se sens obligée dobéir. On confie généralement la mise en application.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Définition générale du droit: Le droit comprend lensemble des règles auxquelles une société se sens obligée dobéir. On confie généralement la mise en application."— Transcription de la présentation:

1 Définition générale du droit: Le droit comprend lensemble des règles auxquelles une société se sens obligée dobéir. On confie généralement la mise en application de ces règles à la police et aux tribunaux. Le droit canadien comprend donc les règles créées par les gouvernements, quon appelle la «législation», et des règles créées par les juges, quon appelle la «common law», qui sont respectées et appliquées au Canada. Quest-ce que le droit?

2 Le droit contribue à mettre de lordre dans nos vies. Il fixe des limites et établit les grandes règles à suivre. La plupart du temps, la majorité des gens obéit à la loi. Par contre, certaines personnes sinterrogent sur la signification de certaines règlements. Le droit règle ces différends. Le droit assure à la vie une certaine stabilité et une certaine sécurité. Le droit impose certaines limites absolues à notre comportement. La nécessité du droit

3 Le droit substantiel est un ensemble des règles de droit qui fondent les droits et les obligations, par opposition au DROIT PROCÉDURAL qui règle l'exécution de ces droits et de ces obligations ainsi que leur défense. Par exemple, le meurtre est une infraction criminelle, relevant donc du droit substantiel, tandis que les règles applicables à la poursuite de celui qui en est accusé forment quant à elles le droit. LEncyclopédie canadienne Le droit substantiel

4 Le droit procédural est un ensemble des règles de droit régissant la procédure de règlement des litiges (au criminel et au civil). Par contraste, le DROIT SUBSTANTIEL englobe les droits et les obligations des sujets de droit. Le droit substantiel et le droit procédural sont complémentaires : le droit procédural anime le droit substantiel et permet d'assurer l'exécution ainsi que la défense des droits et des obligations. Parce que le droit procédural qualifie le droit substantiel, on l'appelle quelquefois le droit « adjectival ». LEncyclopédie canadienne Le droit procédural

5 Robert et Sophie peuvent conclure un contrat concernant la vente dune parcelle de terrain au bord de la mer. Le droit substantiel na pas du tout pour objet dempêcher ce type dactivité, mais plutôt de déterminer le type dentente entre les deux. Par conséquent, Robert et Sophie seront assurés quen cas de conflit les tribunaux interpréteront correctement leur contrat. Supposons que Sophie a offert $ à Robert pour le terrain. Robert lui transfère alors le titre de propriété. Mais Sophie refuse ensuite de payer. Robert pourra poursuivre Sophie pour obtenir le paiement. Le processus de règlement du différend est du domaine du droit procédural. Les mécanismes de règlement des conflits procurent à la société une soupape de sécurité destinée à empêcher ou à diminuer les initiatives personnelles, qui sont souvent violentes. Robert et Sophie

6 En groupes de deux/trois, penser à votre propre exemple qui démontre la différence entre le droit SUBSTANTIF et le droit PROCÉDURAL Exemples

7 Les règles sont une chose, leur mise en application en est une autre. Certaines personnes suivent toujours les règles, dautres les respectent la plupart du temps, et dautres encore nen tiennent à peu près jamais compte. Au Canada, il nest pas possible de toujours faire respecter la loi sans exceptions parce que le personnel policier est en nombre insuffisant. La société a besoin dattendre un équilibre puisquil serait extrêmement coûteux de faire respecter toutes les lois en tout temps. Limportant est que la plupart des gens obéissent à la plupart des règles la plupart du temps. La mise en application des lois

8 Les Dix Commandements, ou Loi de Moise, ont été écrits environ 300 ans après le Code dHammourabi. Comme ils étaient considérés comme la parole de Dieu, et non comme un simple caprice du roi, les gens avaient lassurance que même le roi appliquerait ces lois et serait lié par elles. Les Dix Commandements

9 Plusieurs siècles après ces premières codifications, Rome est devenue une puissance mondiale grâce à sa conquête dune grande partie du territoire situé autour de la mer Méditerranée. Elle a apporté ses lois et son profond sens de la justice dans tout le territoire conquis. Le Loi des Douze Tables (procédures, dettes, la famille, les biens) a été codifiée vers lan 450 avant notre ère. Inscrite sur douze tablettes, elle sest répandue dans tout lEmpire romain. LEmpereur Justinien a élaboré cet ensemble de lois et a créé le Code de Justinien. Le droit et Rome

10 Le Canada a hérité des lois et du système juridique des deux nations fondatrices: lAngleterre et la France. LAngleterre, occupée par les Romains pendant un certains temps, na pas adopté le système juridique romain. Elle a élaboré un système unique combinant les lois adoptées par le gouvernement et le droit jurisprudentiel (juridique). La France, quant à elle, a conservé un droit entièrement codifié, en grande partie à cause de linfluence de Napoléon. Le droit au Canada

11 La common law britannique (droit traditionnel) est un droit qui a évolué à partir des décisions des tribunaux britanniques depuis la conquête normande en Ces anciennes décisions ont établi des «précédents» qui ont été établis dans des affaires ultérieures de nature similaires. Les précédents peuvent être annulés par de nouvelles lois, ou statuts, adoptées par le gouvernement approprié. La common law est aujourdhui appliquée dans la plupart des pays colonisés ou régis par les Britanniques. Au Canada, le droit de toutes les provinces, sauf le Québec, est basé sur la common law. La common law (cours de justice)

12 Normalement, les tribunaux sont obligés dappliquer les lois telles quelles sont adoptées. Cependant, la Charte canadienne des droits et libertés, qui fait partie de la Loi constitutionnelle de 1982, a donné aux tribunaux la responsabilité de sassurer que les lois nenfreignent pas les droits individuels. Influences sur la common law

13 Le droit civil est le type de droit qui a évolué du droit romain, axé sur un «code civil» écrit. Ce droit a été adopté en France après la Révolution française en Appelé Code Napoléon, il couvrait seulement les questions de droit privé: Les attributs légaux dune personne (p. ex. le nom, lâge de la majorité) Les relations interpersonnelles (p. ex. le mariage, ladoption) La propriété (p. ex. la possession, les frontières territoriales) Les institutions juridiques régissant ou administrant ces relations (p. ex. les testaments, ventes, locations, partenariats) Le droit civil (le gouvernement)

14 Par un langage ordinaire et par la nature spécifique de chaque règlement, les codes civils sont conçus pour être faciles à comprendre et à appliquer. Ils ne comptent pas autant que la common law sur les précédents. Le droit civil est utilisé dans beaucoup de pays dEurope de même quau Québec. La nature du droit civil

15 Trouver les États/pays qui utilisent soit le droit civil ou le common law (cinq chaque) États/pays

16

17 Grâce à cette loi, le Canada, qui était une colonie britannique, est devenu un pays. Ce texte a établi la structure du fonctionnement politique et juridique du nouveau pays. Il est particulièrement important parce quil répartit les pouvoirs entre les gouvernements fédéral et provinciaux. La Loi Constitutionnelle de 1867

18 Cette loi a permis de rapatrier la Constitution canadienne qui se trouvait en Angleterre. Elle demandait en fait au Parlement britannique dadopter une loi déclarant que nous étions maîtres de notre Constitution. Enfin, cette loi a adopté un nouveau document constitutionnel, la Charte canadienne des droits et libertés. La Loi Constitutionnelle de 1982

19 Droit public (la société): Droit constitutionnel Droit administratif Droit criminel Droit fiscal Droit des Autochtones Droit de lenvironnement Droit privé (personnes et groupes): Droit de la responsabilité Droit des contrats Droits des biens Droit de la famille Droit commercial Testaments et successions Droit du travail Les catégories du droit interne

20 Trouver une loi farfelue et le pourquoi à lorigine de la loi. Lois farfelues


Télécharger ppt "Définition générale du droit: Le droit comprend lensemble des règles auxquelles une société se sens obligée dobéir. On confie généralement la mise en application."

Présentations similaires


Annonces Google