La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

UIC II – Cours 5 Ergonomie LORGANISATION ERGONOMIQUE DANS LA PRATIQUE MÉDICALE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "UIC II – Cours 5 Ergonomie LORGANISATION ERGONOMIQUE DANS LA PRATIQUE MÉDICALE."— Transcription de la présentation:

1 UIC II – Cours 5 Ergonomie LORGANISATION ERGONOMIQUE DANS LA PRATIQUE MÉDICALE

2 LE CABINET STOMATOLOGIQUE Un cabinet idéal est celui qui offre des conditions pour un déroulement optimal de notre activité Les cabinets stomatologiques : peuvent être réunis dans le cadre dune polyclinique spécialisée (se divisant en polycliniques pour adultes et polycliniques pour enfants) peuvent coexister avec des cabinets de médecine générale dans le cadre dune polyclinique complexe peuvent être des cabinets individuels, privés

3 A laménagement dun nouveau cabinet, il serait idéal de tenir compte dune série daspects qui paraissent insignifiants mais qui ont un écho important sur létat psychique du médecin et du patient : L aménagement du cabinet la zone où se trouve le cabinet des facilités pour le parking laspect extérieur du bâtiment lorientation après les points cardinaux les dimensions Tous ces facteurs peuvent réduire langoisse, lanxiété du patient ou, par contre, peuvent les augmenter, en éloignant le malade et réduisant ladressabilité.

4 Un service de médecine dentaire nécessite quelques pièces indispensables pour le déroulement de lactivité dans de très bonnes conditions, en respectant les normes dhygiène et sanitaires. Celles-ci sont: - le cabinet de consultations et traitements - la sale dattente - deux groupes sanitaires - vestiaire pour le personnel - un bureau, un dépôt, un laboratoire de technique dentaire Les dimensions

5 Le cabinet de médecine dentaire doit avoir une surface optimale de 16 m² -Doit être fonctionnel, pour ne pas donner la sensation dune pièce surchargée (dquipement et de mobilier) -Le médecin et linfirmière ne doivent pas gêner lun lautre -Les différents passages du mèdecin, de linfirmière, des instruments, doivent être respectés. Le cabinet de consultation

6 LES PARAMÈTRES ERGONOMIQUES DE L ESPACE DE TRAVAIL - Leclairage - Le bruit - La chromatique - La température

7 On doit assurer au cabinet la lumière naturelle, par lorientation de la fenêtre vers le Nord. La lumière ne doit pas être aveuglante et ne doit pas chauffer, elle doit être constante et uniformément repartie. 1. Léclairage naturelle Léclairage 1. Léclairage naturelle 2. Léclairage artificielle

8 Léclairage du cabinet et des annexes doit être réalisé avec des sources placées au niveau du plafond (sources incandescentes, fluorescentes ou mixtes), choisies pour reproduire de la manière la plus fidèle possible la lumière naturelle. Les sources incandescentes donnent une lumière avec de nuances de rouge et jaune, ce qui crée confort et une ambiance chaude dans le cabinet. Les sources fluorescentes sont préférées pour des raisons économiques, peut fournir une lumière avec une composition spectrale semblable à celle naturelle. Latmosphère crée est quand même froide et hostile. La plafonnière devra se trouver sur la verticale menée de la têtière du fauteuil dentaire, car cest lendroit où le niveau de léclairage doit être maximum. La plafonnière doit être placée à 2-3 mètres de sol et a 1,5mètre de cavité orale du patient 2. Léclairage artificielle

9 La chromatique représente un autre élément de l'ambiance visuelle du cabinet, ayant une influence directe sur l'activité du personnel médical. Quant au choix de la chromatique, on doit trouver la variante la plus favorable, reposant, facil à accepter indifférent de l'âge, acuité visuelle ou effets sur lorganisme. La chromatique

10 LES COULEURS CHAUDES État de chaleur, confort Bonheur Comunications Emotions/sentiments pozitifs Le choix des couleurs tient compte de leurs effets sur lorganisme LES COULEURS FROIDES Sentiments de tristesse, solitude Ombre, froid Emotions/ sentiments négatifs LA SIGNIFICATION DES COULEURS

11 LE ROUGE Signification : rage, avertissement, conflit, amour A des effets bénéfiques sur le systeme nerveux, stimule la circulation du sang et lappétit Combat le froid, donne limpression dagrandissement de lespace Crée une ambiance gaie et optimiste Accélère la respiration, le pouls, la tension artérielle En regardant longuement et intensément le rouge on accumule de la fatigue qui se ressentira au niveau de lorganisme entier

12 LE BLEU Signification : couleur calme, apaisante mais froide et déprimante Confère du serieux, de lespaces, tolérance, paix intérieure, nostalgie A comme effet la baisse TA, de la respiration, du pouls, du tonus musculaire En excès peut mener à la depression

13 LE VERT Signification: naturalité, cest la couleur de la nature et de lespoir couleur calme, apaisante, dilate les vaisseaux de petit capacité, fait baisser la TA LORANGE Couleur revitalisante, calme, apaisante Tonifie lappareil respiratoire, combat les états danxiété, stimule l'attention Est tonifiant pour le foie et pour les fonctions de nutrition

14 LE JAUNE Signification: bonheur, optimisme, concentration peut contraster avec presque toutes les couleurs LE VIOLET Signification: couleur royale, luxe, romantisme Reconnu comme sedatif Stimule la production des globules blancs, fait augmenter la TA, et la fréquence du rythme cardiaque

15 LHARMONIE DES COULEURS Est aussi une impression de nature psychique, mais aussi resultat de lharmonie des couleurs. Pour un aménagement plus complex de point de vue chromatique, on pourrait utiliser aussi des mélanges de couleurs Couleurs complémentaires: jaune-bleu, rouge-bleu, jaune- vert, orange – bleu Mélanges de couleurs spectrales et couleurs neutres (jaune-noir, rouge –noir) Mélange entre blanc et dautres couleurs Mélange de couleurs de la même nuance mais de luminosités différentes (bleu clair- bleu foncé)

16 LE PLAFOND -Se trouve fréquemment dans le champ visuel du patient -Devrait avoir des nuances claires -Les nuances de bleu donneront une sensation de fraîcheur et éviteront le vertige du vide, provoqué par le blanc LE PLANCHER Aura le moins de dessins possible pour permettre le repérage facile des objets de petit taille

17 Lharmonie des couleurs dans la salle dattente

18 Pour plaire, la salle dattente doit être conçue tout en appliquant les principes fondamentaux de composition et de design: tableaux, dessins, arrangements floraux Les tableaux représenteront des paysages, avec une atmosphère calme, dans des couleurs harmonieuses et seront accrochés au niveau des yeux calculé au moment où le patient est assis La salle dattente doit avoir une surface suffisante de 5-10 m²/personne pour les adultes 4-5 chaises et 1-2 table sur lesquelles on pourrait appliquer des materiax d'éducation sanitaire (brochures, revues, dépliants), des cintres pour les patients, une poubelle pour les déchets ménagers

19 LA FATIGUE VISUELLE La sollicitation visuelle est un facteur important dans lactivité stomatologique et le maintien de lintégrité morpho-fonctionnelle de lœil, une demande majeure. Les causes sont: EXTRINSÈQUESINTRINSÈQUES

20 CAUSES EXTRINSÈQUES La chromatique et Léclairage inadéquates La distance de travail inadéquates Lorganisation incorrecte des actes opératoires Temps de travail prolongé, travail en miroir Eclats répetés dus aux contrastes violents de couleurs

21 La chromatique inadéquate Pour diminuer la fatigue visuelle on évitera : Les nuances foncées l alternance de couleurs claires/foncées dessins avec des figures géométrique en alternance des couleurs claires- foncées

22 La distance de travail inadéquate lorganisation du lieu de travail se fera tout en évitant les accomodation trop fréquentes de lanalyseur visuel hauteur du plan de travail et à cm distance,. le champ opératoire et les instruments seron placés dans un plan au niveau du coude opératoire, de telle façon que la vue de lopérateur soit perpendiculaire sur la champ lopératoire et lillumination parallèle avec la direction de la vue TROP PRÈS TROP LOIN

23 Le phénomène daveuglement Résulte de la présence, à un moment donné, dans le champ visuel, dune surface avec une illumination beacoup plus importante que celle à laquuelle les yeux peuvent sadapter Peut être évité : l'écart des instruments brillants du champ visuel (boites, poignées chromés, spatules) replacement des poignées en métal avec d autres matériaux plafonnières avec des grillages

24 Lutilisation prolongée de la loupe au dautres système de grossissement ont linconvénient de la fatigue visuelle Travail à la lumière indirecte

25 LE BRUIT Un autre problème important dans la pratique de jour après jour est représenté par le contrôle du bruit dans le cabinet de médecine dentaire. Ces bruits sont dorigine : EXTÉRIEUREINTÉRIEURE

26 Le bruit INTERIEUR Turbines Détartreur US, Aspirationes, Instruments statiques Compresseur EXTERIEUR Salle dattente Hall dentrée La Rue Les voisins Le téléphone Voitures, trains Les plus importantes sources de bruit et vibrations sonores et ultrasonores à des niveaux considérables sont la turbine et le détartreur avec US.

27 Les conséquence du bruit Manifestasion auditives (hypoacousie- surdité) Influence la comunication interhumaine, en spécial médicin- infirmière Influence le psychique du personnel (sensation désagréable, gêne, irritabilité, asthénie, fatigue) Au niveau de l' organisme on peut observer: - augmentation de la tension artérielle - l'apparition des réactions végétatives de vertige, nausée, vomissement - troubles cardio-vasculaires neurologique et oculaires - augmentation de la fréquence de respiration - diminution de lattention, de la concentration - la mémoire de courte durée est affectée Erreurs fréquentes apparaissent

28 La diminution du bruit dans le cabinet a été et a encore un probléme qui préoccupe les practiciens et aussi les producteurs d'équipements. - on a réalisé des compresseurs silencieux, et leur emplacement doit se faire dans une pièce différente de la pièce où se trouve le patient -on a réalisé des turbines qui produisent peu de bruit, par remplacement des roulments intérieur - Pour créer le confort auditif on pourrait assurer un fond musical en sourdine. - L utilisation de tapis de moquette, rideaux, portes capitonnées une solution, mais leur entretien hygienique est difficile - Le remplacement de toutes les auxiliaires métalliques ou équivalentes avec des éléments dautres matériaux (ébonite, plastique, caoutchouc)

29 -La température optimale dans un cabinet dentaire doit être de 20 degrés, constante et uniformément repartie. -Dans le cabinet, pendant la journée, dû au travail avec le patient, on disperse des particules infectées (poussière de dentine, particules de salive). -Pour assurer une protection minimale, une ventilation est nécessaire celle naturelle nest pas suffisante, mais elle doit être réalisée par des pauses dans lactivité, avec les fenêtres grandes ouvertes. - Les installations modernes de climatisation assurent ces 2 paramètres (température et ventilation) pendant toutes les saisons LA TEMPÉRATURE

30 1. Unités dentaires 2. Petit table avec des instruments 3. Placards 4. Lavabos ORGANIZATION DU CABINET EQUIPEMENTS FACTERURS DE DESIGN Dans un cabinet de médecine dentaire, on peut trouver :

31 1. L'UNITÉ DENTAIRE Fauteuil du pacient La chaise du médecin et de l infirmière La lampe La petit table de lunité Le crachoir Les composantes de lunité dentaire sont :

32 Il ya des unités dentaire mobiles pour les opérations dans les régions éloingnées, entierèment équipée avec instruments dynamique (turbine, pièce droite, contra angle) spray dair-eau, compresseur, aspiration, lampe de fpotopolymérisation

33 Les vieux fauteuils où le patient était assis, présentaient des désavantages : le soutien se faisait seulement dans quelques points : la tête au niveau de la têtière, les omoplates sur le dossier de la chaise et une partie de la région dorsale, ensuite la région dorsale et une partie de la hanche, les talons au niveau du fauteuil et les bras sur les coudières du fauteuils –Le confort était relatif, –La position était relativement instable la tête, due à la légère contraction, nétait pas bien irriguée, les muscles du cou étant contractés et ainsi toutes les régions de soutien étaient sous tension. 1.Le fauteuil du patient

34 Fauteuil anatomique du patient Ces inconvénients ont été solutionnés avec la construction du fauteuil anatomique, qui présente des avantages pour le médecin et aussi pour les patients. Dans ce fauteuil, le malade est situé sur un axe qui fait un angle de 20 degrés avec le plancher. Le poids du corps est dispersé sur une surface plus grande et la stabilité est assurée par le contact entre le corps et le fauteuil, chaque partie du corps ayant un support. On réalise ainsi une relaxation squelettique générale.

35 Le fauteuil dentaire peut modifier son dossier, sa têtière et sa hauteur pour obtenir une position ergonomique du patient La têtière confère une position correcte et stable à la tête, permettant lintervention en fonction de larcade à laquelle on travaille, dans les trois directions de lespace. La hauteur à laquelle il peut être réglé doit permettre la réalisation de la distance œil-champ opératoire de cm pour la position assise et orthostatique du médecin, indifférent de la taille du patient, la cavité orale étant au niveau du coude du médecin

36 La commande doit se faire des deux parties du fauteuil, accessible au médecin et à linfirmière, et les boutons ne doivent pas être proéminents Le contrôle de l'unité dentaire

37 2. LA CHAISE DU MÉDECIN Est la chaise la plus importante de la salle de traitement Les caractéristiques de la chaise ergonomique sont: 1.contrôle hydraulique, aujourdhui toutes les chaises ergonomiques ont des commandes hydrauliques qui aident au positionnement correct en fonction de la taille du médecin dentiste 2. soutien sur 5 roulettes – plus sûr que celui sur 3 roulettes 3. inclinaison de la chaise ou chaise en selle – cela (inclinaison de 5-15 degrés) facilite la courbure de la colonne dans la région lombaire et permet aussi lapproche du patient (langle de la hanche ouvert de plus de 90 degrés) 4. la texture de la chaise – le matériel de la chaise doit avoir une certaine texture pour prévenir le glissement de lopérateur au moment où la chaise est penchée en avant. Les matériaux, comme le cuir, sont modernes et élégants, mais ceux-ci et certains types synthétiques peuvent être glissants et peuvent compromettre les bénéfices dune chaise ergonomique 5. le contour de la chaise influence beaucoup le confort du médecin

38 6. le dossier – une chaise avec support lombaire aide au maintien des courbures au moment où lopérateur est assis. Donc, le support lombaire aide au maintien de la courbure lombaire, réduit lactivité musculaire et diminue le mal de dos et des membres inférieurs. Pour offrir un soutien adéquat le support lombaire doit avoir à peu près 8 cm de hauteur. 7. Les coudières – les études effectuées montrent que les bras de la chaise préviennent le mal de cou, dos et épaule. Même si lon a prouvé que ces bras réduisent lactivité musculaire au niveau du cou et des épaules, quand même ceux-ci ne sont pas un remède pour tous les opérateurs avec des maux déjà existants au niveau du cou. Les bras peuvent être ajustés pour offrir une position de travail neutre. Il existe plusieurs modèles de chaises avec des coudières : depuis celles fixes, ajustables, jusquaux modèles plus élaborés

39 Chaise en selle Ils sont plus confortables que d autre types de chaises Facilite la courbure de la colonne vertebrale Permet aussi lapprochement du patient sont indiqués pour le médecins avec le mal de dos ( réduit la tension dans la région lombaire)

40 3. LA LAMPE DE LUNITÉ Le dispositif déclairage est attaché par un bras mobile au corps de lappareil. Dans la plus part des cas, la lampe est attachée à la chaise dentaire, mais elle pourrait être aussi séparée.

41 Du point de vue ergonomique la lampe doit satisfaire les conditions suivantes: - avoir une forme esthétique et un aspect attractif - être équilibrée - présenter 3 axes de rotation pour répondre aux 3 axes de rotation de la tête - être facile à positionner - le commutateur doit être accesible - doit assurer lillumination du champ opératoire de façon uniforme

42 4. LA TABLE DE LUNITÉ o Peut être ronde ou carrée o 1-2 plateaux o Est soutenue par un bras articulé, monté sur le corps de lappareil Au niveau de la petite table, on pourrait attacher : Spray dair-eau Instruments dynamiques: turbine (optionnel turbine avec fibre optique), pièce droite, contra-angle Détartreur US Aéropropulseur Lampe fotopolimerisable

43 Il comprend: - le corps du crachoir - le bouton/ la commande pour le lavage du bassin - le bouton/ la commande pour leau froide - support pour le verre, avec le robinet d eau en dessus - le récipient pour les crachats, - l'aspirateur de salive de petit ou grande ampleur - spray d'air-eau Au mur latéral on trouve le port crachoir, sous-ensemble qui fournit leau chaude ou froide dans un verre et draine leau utilisée par le patient pour laver la cavité orale. 4.LE PORT CRACHOIR

44 A part la table de lunité dentaire, le médecin stomatologue peut placer ses instruments sur une petite table, séparée, sur roulettes, qui peut être placée en fonction de la position adoptée par le médecin et par linfirmière en fauteuil. Il aura ainsi les instruments et les matériaux strictement nécessaires à létape en cours de déroulement. Sa présence ne doit pas gêner le mouvement libre du médecin autour la tête du patient. B. LES PETITES TABLES POUR INSTRUMENTS

45 -Sont vendus sous la forme des modules -Is contiennent des materiaux et instruments utiles en divers manoeuvres thérapeutique -Les tiroirs seront actionnes par glissement -Leur couleur peut être choise en fonction des couleurs du cabinet, illumination, orientation du cabinet vers les point cardinaux. -Kilpatrick –recommande linventaire numerique ou lapplication de codes de couleurs pour identifier de manièr rapide les contenus des tiroirs C. LES PALCARDS

46 5. LES LAVABOS Il faut compter deux lavabos, un pour le médecin et un pour linfirmière. Pour respecter les règles modernes dasepsie et antisepsie, ceux- ci doivent être dotés dune manette (actionnée avec le coude) ou pédale pour le déclenchement de leau et aussi dun système automatique pour le savon liquide et le port déchets pour serviettes en papier. Ils doivent être commodes et assis à une hauteur convenable pour le médecin et linfirmière, facile à nettoyer


Télécharger ppt "UIC II – Cours 5 Ergonomie LORGANISATION ERGONOMIQUE DANS LA PRATIQUE MÉDICALE."

Présentations similaires


Annonces Google