La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Des États efficaces et des sociétés dynamiques Renouvellement du Pacte pour le renforcement des capacités en Afrique Groupe détude opérationnel 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Des États efficaces et des sociétés dynamiques Renouvellement du Pacte pour le renforcement des capacités en Afrique Groupe détude opérationnel 2005."— Transcription de la présentation:

1 1 Des États efficaces et des sociétés dynamiques Renouvellement du Pacte pour le renforcement des capacités en Afrique Groupe détude opérationnel 2005 de la Banque mondiale M. Callisto Madavo

2 2 Notre rapport détape 1. Notre démarche : chercher à créer une valeur ajoutée 2. Pourquoi concentrer notre effort sur les capacités et pourquoi le faire à présent ? 3. Principales leçons des quarante dernières années Forger des États efficaces et des sociétés dynamiques Faire de linsuffisance des capacités un problème de gouvernance Poursuivre le développement de proximité de manières différentes dans des contextes différents Adopter les bonnes pratiques sur une plus grande échelle Saisir les opportunités offertes par des modes de gouvernement plus ouverts 4. Renouvellement de notre Pacte : lAfrique et ses partenaires 5. Joindre laction à la parole : actualisation des approches de la Banque mondiale 6. Quelques points importants sur lesquels nous aimerions avoir votre opinion

3 3 1. Manière de procéder du groupe détude …. … et méthodes retenues pour ajouter de la valeur

4 4 Lapproche du groupe détude Nous avons appris de sources diverses ce qui donne des résultats et ce qui nen donne pas : Examen exhaustif des études en ce domaine : 150 études et rapports 14 études de cas Examens sur dossier : Bénin, Éthiopie, Ghana, Madagascar, Malawi, Maurice, Mozambique et Ouganda Études approfondies sur place : Botswana, Burkina, Rwanda, Tanzanie, Malaisie et Sri Lanka (ces deux derniers pays à des fins de comparaison) 6 études sectorielles et thématiques : gestion des finances publiques ; réforme de la fonction publique ; santé ; gouvernance au niveau local et décentralisation ; Organismes régionaux ; Modes dobtention rapide de résultats Examen des activités de la Banque mondiale : portefeuille des opérations de renforcement des capacités Consultations : Institutions et intellectuels africains Prochaines activités : Consultations en Afrique et assemblées annuelles

5 5 Comment le groupe détude a-t-il cherché à créer une valeur ajoutée En encourageant la Banque à contribuer à cet effort en donnant un nouvel élan au programme de renforcement des capacités Adaptation de notre vision commune du renforcement des capacités à la situation actuelle Promotion dun effort mondial plus intense pour obtenir un appui sur une plus grande échelle Ciblage plus précis de laction sur lexécution et les résultats. Élargissement du champ des connaissances sur les capacités, les institutions et la gouvernance en Afrique En recommandant la manière dont la Banque peut donner lexemple Actualisation de ses orientations stratégiques sur le renforcement des capacités Amélioration de la manière dont elle poursuit ses activités Renforcement de son cadre de suivi des progrès accomplis dans le cadre des efforts de renforcement des capacités Identifier des mesures de renforcement des capacités, et leur calendrier, dans le cadre du Plan dAction pour lAfrique

6 6 2. Pourquoi renforcer les capacités et pourquoi le faire maintenant ?

7 7 Capacités : elles sont essentielles à la croissance et à la réalisation des ODM LAfrique est en retard par rapport à dautres régions dans divers domaines Croissance et développement humain Si les tendances actuelles perdurent, lAfrique natteindra pas les ODM Les faits montrent que les capacités qualifications, incitations, ressources, systèmes et structures organiques, et règles du jeu jouent un rôle important pour Améliorer les prestations de services Promouvoir un climat favorable à linvestissement et la croissance Habiliter les citoyens Assurer la sécurité Créer de nouvelles capacités Les capacités des États et celles des membres de la société jouent un rôle déterminant….

8 8 Les capacités de lÉtat expliquent en partie les écarts entre les résultats économiques Rapport sur le développement dans le monde 1997

9 9 Les capacités sont le maillon manquant Durant les 15 dernières années… La stabilité macroéconomique a été rétablie dans la plupart des pays Les politiques sociales et structurelles se sont améliorées La gouvernance et le contexte politique se sont sensiblement améliorés Mais les problèmes de capacités sont tenaces Compétences : disponibilité, utilisation et conservation Efficacité organisationnelle Cadre institutionnel

10 10 Pourquoi mettre laccent sur les capacités maintenant ? (1) Les Africains ouvrent la voie Les SRP offrent des opportunités de renforcer les capacités Davantage de pays sappuient sur les SRP pour déterminer lordre de priorité des initiatives de renforcement des capacités La société civile africaine participe davantage aux décisions dans la sphère publique Le NEPAD/MAEP permet de définir les problèmes de capacité et de gouvernance par le biais dexamens par les pairs Les Africains assument les responsabilités qui leur incombent au plan de la gestion de laide Les modalités de laide doivent être plus axées sur les capacités Les systèmes nationaux doivent être utilisés et renforcés LAfrique a besoin durgence de nouvelles capacités pour gouverner des sociétés plus complexes et plus ouvertes…..

11 11 Pourquoi mettre laccent sur les capacités maintenant ? (2) Le processus de libéralisation politique progressive créée de nouveaux besoins Il est demandé aux États dêtre prêts à améliorer la prestation de services, la gouvernance, la paix et la sécurité, et de participer aux activités de portée régionale Il est demandé aux citoyens et aux acteurs sociaux de participer aux activités de la sphère publique comme les SRP, la prestation de services, la responsabilisation et la gouvernance au niveau local Les partenaires ont replacé lAfrique et ses capacités au centre du débat mondial G8 : reconnaissance de la nécessité daccroître les ressources tout en assurant une bonne gouvernance La Commission du RU et le Projet Objectifs du Millénaire de lONU : la réalisation des ODM nécessite une bonne gouvernance en termes de capacités et de responsabilisation

12 12 3. Principales leçons

13 13 Des États capables ont besoin de sociétés dynamiques pour obtenir des résultats Des États efficaces ont besoin de capacités pour… fournir des services et des biens publics créer un environnement propice à la croissance et au développement Assurer la paix et la sécurité Des sociétés dynamiques ont besoin de capacités pour… participer au processus de prise de décision dans la sphère publique contribuer à la fourniture de services et de biens publics demander des comptes aux autorités

14 14 Il faut des États efficaces et des sociétés dynamiques pour atteindre les objectifs de développement Croissance, réduction de la pauvreté, paix, habilitation État efficace : services et biens publics Société dynamique: participation, responsabilisation Qualifications, professionalisme Performance, incitations Bonne gouvernance Acteurs sociaux capables Information / accès Politique ouverte/place faite

15 15 Le renforcement des capacités est avant tout un problème de gouvernance Par capacité de lÉtat, on entend laptitude à établir des règles suivre des processus détablissement des priorités stratégiques gérer les ressources publiques fournir des services avec souplesse et efficacité réguler, faire respecter les règles, rendre des comptes Les acteurs sociaux tiennent les gouvernement responsables de la bonne exécution de ces fonctions Renforcer les capacités signifie promouvoir des États efficaces qui sont prêt à satisfaire aux besoins de sociétés dynamiques et à rendre compte de leur actions à ces dernières….

16 16 Le renforcement des capacités doit se faire différemment dans des contextes différents Les approches varieront dun pays à un autre en fonction : des capacités existantes de la détermination des responsables politiques et administratifs de lampleur de la participation de la société au processus de prise de décision Les pays décident de la voie quil convient de suivre et de lordre dans lequel les actions de renforcement des capacités doivent se dérouler Il ny a pas de solution unique…..

17 17 …mais les bonnes pratiques peuvent être assimilées et appliquées sur une plus grande échelle Réforme de la fonction publique : le rétablissement du professionnalisme est une entreprise de longue haleine Nécessite de meilleures incitations, des structures et systèmes organisationnels mieux adaptés, et une plus grande attention à la prestation de services Une démarche progressive peut donner de bons résultats, notamment si elle vise plus précisément à améliorer la performance de secteurs et dorganismes particuliers Il importe de favoriser lélargissement de lappui politique à la réforme de la fonction publique. Gestion des finances publiques : elle est essentielle au renforcement de la responsabilisation des pouvoirs publics Doit cibler les contrôles financiers avant dentreprendre dambitieux efforts de modernisation Les réformes du droit et les investissements dans les TI doivent être calibrés en fonction des motivations du personnel et de la mise en place dun cadre déontologique, surtout aux échelons supérieurs Décentralisation : elle est lun des ingrédients des vagues de démocratisation Nécessite un cadre juridique et des systèmes budgétaires inter-administrations bien définis Il faut accroître léchelle des efforts de renforcement des capacités locales pour pouvoir doter les communautés des capacités requises pour participer aux processus de prise de décision et dexécution Amélioration du climat de linvestissement Ciblage des efforts de gestion des affaires publiques sur les douanes, les systèmes de licences commerciales, la gestion des terres et les services de la Cour Promotion de lorganisation de tables rondes et autres types de rencontres avec les investisseurs Investissement dans le secteur des savoirs

18 18 Louverture des politiques offre de nouvelles opportunités de bien renforcer les capacités LÉtat africain est passé par des phases de déclin et de reconstruction Depuis lindépendance, vagues de déclin et de reconstruction La durabilité des rapports État-société est une préoccupation majeure La démocratisation a créé de nouveaux besoins de renforcement des capacités Il est possible de transformer les rapports État-société Mais les pays doivent faire des choix difficiles Ne pas oublier les risques deffondrement (VIH/SIDA, conflits, fuite des cerveaux) Pour tenir une promesse de démocratisation… Il faut des capacités techniques et institutionnelles Il faut une bonne gouvernance Corrélation entre lefficacité de lÉtat et le dynamisme de la société Renforcement nécessaire des systèmes de responsabilisation des pouvoirs publics Une réforme de laide doit être effectuée On sait que la manière dont le financement du développement est fourni peut favoriser ou entraver le renforcement des capacités Les bailleurs de fonds sont passés dapproches fragmentées par projet à des approches programmatiques harmonisées

19 19 4. Renouvellement de notre Pacte

20 20 Renouvellement du Pacte pour le renforcement des capacités en Afrique Une vision commune reposant sur : une action focalisée sur lappui à des approches locales pour promouvoir « des États efficaces, des sociétés dynamiques » loctroi dune place aux acteurs sociaux et le renforcement de leurs capacités un équilibre entre une action axée sur le pays et des initiatives régionales ou sous-régionales la détermination à obtenir des résultats Aller au-delà du PACT pour actualiser le pacte par le biais du Groupe consultatif sur le renforcement des capacités Accroissement des responsabilités mutuelles des pays et de leurs partenaires Mobilisation des financements nécessaires à des initiatives de portée nationale ou régionale de plus grande envergure

21 21 Que doit-on attendre des pays africains ? La définition du renforcement des capacités comme un objectif central et non accessoire des stratégies formulées par les pays eux-mêmes Des stratégies ayant pour point de départ : lidentification des capacités requises pour atteindre les ODM et assurer la croissance des diagnostics sans complaisance des problèmes institutionnels, de capacité et de gouvernance, y compris la nécessité de faire une place aux acteurs sociaux lengagement douvrir les processus dexamen Létablissement des priorités avec des points de départ et des trajectoires bien identifiées, et des éléments essentiels comme : Les finances publiques et le système budgétaire dans son ensemble Les incitations du secteur public Les questions dinclusion, notamment pour les jeunes et les femmes La prise en main des efforts de coordination de laide et de lalignement de lappui des bailleurs de fonds Loctroi dune place centrale aux réseaux de savoir, aux organismes régionaux et aux examens par les pairs par le biais du NEPAD

22 22 Que doit-on attendre des partenaires internationaux ? Respecter les dirigeants africains et leur faire une place Mettre en oeuvre la Déclaration de Paris en mettant laccent sur le renforcement des capacités Appuyer de nouveaux domaines de renforcement des capacités Accroître lappui aux institutions supranationales, aux réseaux de savoir, aux capacités de la société dans loptique de la demande Améliorer les services danalyse et de conseil sur les questions de capacité Améliorer le diagnostic de lefficacité des États et du dynamisme des sociétés, en sappuyant davantage sur les experts africains Mieux adapter les modalités daide aux capacités disponibles Éliminer progressivement les pratiques qui absorbent trop de capacités Recourir davantage à des instruments programmatiques, aligner lappui sur les systèmes publics et harmoniser cet appui, mettre en commun les efforts de coopération technique, et utiliser les compétences locales dans une plus large mesure Mettre laccent sur les résultats Investissement dans les systèmes nationaux de suivi et dévaluation et létablissement de références Examen indépendant par les pays de la performance du pays et du bailleur Être prêt à accroître léchelle des financement

23 23 5. Joindre laction à la parole : Actualisation des approches de la Banque mondiale

24 24 Joindre laction à la parole : comment la Banque devrait-elle actualiser son approche (1) 1. Adapter davantage à la situation du pays le renforcement des capacités dans les Stratégies daide-pays (CAS) et les cadres de suivi appropriés 2. Faire plus sur le plan de la demande Ouvrir les processus de diagnostic de la Banque (par ex. les Examens des dépenses publiques) aux partenaires et aux acteurs sociaux Promouvoir la transparence et laccès aux informations relatives aux résultats (comme les budgets ) Renforcer les institutions officielles de responsabilisation (par ex. les organismes daudit) Appuyer la capacité de participation des acteurs sociaux 3. Travailler de manière différente Utiliser au maximum les systèmes nationaux Regrouper les activités dassistance technique et recibler cette assistance sur le renforcement des capacités Recourir davantage aux instruments programmatiques Financer les dépenses de fonctionnement, par ex. pour faciliter la réforme des rémunérations

25 25 Joindre laction à la parole : comment la Banque devrait-elle actualiser son approche (2) 4.Appuyer les « institutions de savoir » et les compétences Sciences et technologie Enseignement supérieur 5. Financer davantage dinitiatives régionales et infra-régionales Capacité de fournir des biens publics régionaux Examens par les pairs et autres initiatives Mise au point dinstruments verticaux pour fournir des dons par le biais dintermédiaires africains 6.Cibler davantage les travaux de renforcement des capacités sur lobtention de résultats Poursuite des innovations dans létablissement de références pour le renforcement des capacités Investissements accrus dans les systèmes de suivi et dévaluation nationaux Accroissement des activités de suivi indépendantes de la performance de tous les partenaires 7. Assurer une solide direction administrative à la Banque Points focaux de la coordination du renforcement des capacités Amélioration des compétences et des incitations du personnel Renforcement de la gestion des savoirs et de lapprentissage

26 26 6. Points sur lesquels nous voudrions avoir votre opinion

27 27 Principaux points sur lesquels nous voudrions avoir votre opinion Réaffirmation de lappel à des États efficaces et des sociétés dynamiques La capacité de lÉtat sentend des capacités des administrations centrale et locales ; aux niveaux national et régional Renouvellement du Pacte : appel à toutes les parties pour quelles fassent preuve de responsabilité mutuelle par le biais dun forum du Groupe consultatif Réorientation et mise en commun des budgets de coopération technique (USD 5,8 milliards en 2004) Financement vertical par le biais dun MAEP renforcé (et une présence africaine plus importante, notamment au plan de la gouvernance) Modification du mode opérationnel de la Banque dans la mesure où il a un impact sur le renforcement des capacités en Afrique


Télécharger ppt "1 Des États efficaces et des sociétés dynamiques Renouvellement du Pacte pour le renforcement des capacités en Afrique Groupe détude opérationnel 2005."

Présentations similaires


Annonces Google