La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FODESA PROGRAMME FONDS DE DEVELOPPEMENT EN ZONE SAHELIENNE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FODESA PROGRAMME FONDS DE DEVELOPPEMENT EN ZONE SAHELIENNE."— Transcription de la présentation:

1 FODESA PROGRAMME FONDS DE DEVELOPPEMENT EN ZONE SAHELIENNE

2 ATELIER REGIONAL SUR LE DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE Accra – Ghana (du 14 au 17 mars 2006)

3 Le FODESA résulte: - des enseignements tirés de - des enseignements tirés de l'expérience du FIDA au Mali et, l'expérience du FIDA au Mali et, - de son premier COSOP ( ). Son approche est celle dite à la demande. - de son premier COSOP ( ). Son approche est celle dite à la demande.

4 Zones couvertes - Régions sahéliennes de Ségou, Koulikoro, Mopti et Kayes; - Régions sahéliennes de Ségou, Koulikoro, Mopti et Kayes; - il prévoit de toucher 700 communautés de base (villages) ou ménages. - il prévoit de toucher 700 communautés de base (villages) ou ménages.

5 Objectifs Stratégiques Contribuer à la réduction de la pauvreté à travers lamélioration des conditions de vie, la gestion durable des ressources naturelles, laccroissement des revenus des populations, notamment les plus démunis et le renforcement des capacités des Organisations paysannes et autres acteurs du Programme.

6 Objectifs Intermédiaires - Promotion dun processus de - Promotion dun processus de développement participatif et durable et; développement participatif et durable et; - satisfaction des demandes des - satisfaction des demandes des communautés en participant à la communautés en participant à la réalisation de leurs initiatives à travers la réalisation de leurs initiatives à travers la fourniture de services et financements fourniture de services et financements appropriés. appropriés.

7 Modalités dexécution - Durée: 10 ans - Durée: 10 ans - Exécution organisée en trois phases : - Exécution organisée en trois phases : Phase 1 : 2000 à 2OO2 Phase 2 : 2003 à 2007 Phase 3 : 2007 à 2009.

8 Stratégie dintervention Réponse prioritaire aux besoins exprimés par les démunis ; Réponse prioritaire aux besoins exprimés par les démunis ; Approche participative à tous les niveaux ; Approche participative à tous les niveaux ; Développement des ressources humaines et matérielles par le renforcement des capacités; Développement des ressources humaines et matérielles par le renforcement des capacités; Amélioration de laccès à linformation, aux infrastructures sociales et aux moyens de production y compris le crédit ; Amélioration de laccès à linformation, aux infrastructures sociales et aux moyens de production y compris le crédit ;

9 Stratégie dintervention (suite) Promotion constante de réseaux de coordination et de collaboration aux niveaux local, régional et national; Promotion constante de réseaux de coordination et de collaboration aux niveaux local, régional et national; Développement et renforcement des partenariats, notamment la recherche de synergie dactions entre les différents acteurs du développement local; Développement et renforcement des partenariats, notamment la recherche de synergie dactions entre les différents acteurs du développement local; Utilisation maximale des capacités locales et nationales (promotion du secteur privé). Utilisation maximale des capacités locales et nationales (promotion du secteur privé).

10 CIBLAGE Le Programme: - appuie les initiatives définies par les communes, villages et organisations paysannes; - vise les villages les plus pauvres à lintérieur desquels une attention particulière est accordée aux couches vulnérables telles que les femmes et les jeunes.

11 - Identifie communes et villages pauvres sur base résultats études/ vulnérabilité par Direction Nationale Statistique et Informatique. - Identifie communes et villages pauvres sur base résultats études/ vulnérabilité par Direction Nationale Statistique et Informatique. - Méthode permet choix villages pauvres, mais ne différencie pas groupes au sein villages. - Méthode permet choix villages pauvres, mais ne différencie pas groupes au sein villages.

12 MECANISMES FODESA LEURS IMPLICATIONS - Le FODESA est né du constat quun certain nombre de besoins prioritaires à la base ne pouvaient être pris en charge par les projets et programmes classiques à activités préprogrammées. - Le FODESA est né du constat quun certain nombre de besoins prioritaires à la base ne pouvaient être pris en charge par les projets et programmes classiques à activités préprogrammées. - Sa démarche, grâce à la souplesse quelle offre, permet aux communautés de sexprimer librement et dorganiser lexécution de leurs activités. - Sa démarche, grâce à la souplesse quelle offre, permet aux communautés de sexprimer librement et dorganiser lexécution de leurs activités.

13 Mécanismes & Implications (suite) - Sa mise en œuvre est organisée à travers des Associations situées au double niveau National et Régional. - Sa mise en œuvre est organisée à travers des Associations situées au double niveau National et Régional. - LAssociation Nationale soccupe: consolidation des programmes et résultats, gestion des relations avec lEtat et les Bailleurs de fonds et orientations stratégiques des activités. - LAssociation Nationale soccupe: consolidation des programmes et résultats, gestion des relations avec lEtat et les Bailleurs de fonds et orientations stratégiques des activités.

14 Mécanismes & Implications (suite) - Les Associations Régionales programment les activités à léchelle régionale, approuvent les demandes de micro-projets et organisent la mise en œuvre des activités en partenariat avec les prestataires de services et travaux. - Les Associations Régionales programment les activités à léchelle régionale, approuvent les demandes de micro-projets et organisent la mise en œuvre des activités en partenariat avec les prestataires de services et travaux.

15 Mécanismes & Implications (suite) - Les villages et organisations paysannes de base commandent et lancent les activités du Programme grâce aux demandes quils expriment auprès des Associations Régionales. - Les villages et organisations paysannes de base commandent et lancent les activités du Programme grâce aux demandes quils expriment auprès des Associations Régionales.

16 Mécanismes & Implications (suite) Depuis le démarrage du Programme en 2000, le niveau de représentativité des Associations a peu évolué. Les nouvelles adhésions enregistrées ne sont intervenues quen fin Quant au renouvellement des instances, bien que réalisées aux échéances prévues par les statuts, très peu de changements sont intervenus parmi les dirigeants. Cette situation a eu comme conséquence : Depuis le démarrage du Programme en 2000, le niveau de représentativité des Associations a peu évolué. Les nouvelles adhésions enregistrées ne sont intervenues quen fin Quant au renouvellement des instances, bien que réalisées aux échéances prévues par les statuts, très peu de changements sont intervenus parmi les dirigeants. Cette situation a eu comme conséquence :

17 Mécanismes & Implications (suite) - laffaiblissement des Associations dans leur rôle de porte parole du monde paysan et leur capacité à comprendre et à défendre les intérêts du groupe cible ; - la limitation de leur capacité daction en direction du groupe cible ; - le manque douverture du Programme à dautres partenaires.

18 Mécanismes & Implications (suite) Les décisions prises par les Associations nont concerné que lapprobation de demandes reçues de la base. Leurs fonctions stratégiques, destinées à orienter le Programme dans des activités visant à renforcer leurs propres capacités et par conséquent leur pouvoir et celui des plus pauvres quils représentent, nont été que très peu exercées. Les décisions prises par les Associations nont concerné que lapprobation de demandes reçues de la base. Leurs fonctions stratégiques, destinées à orienter le Programme dans des activités visant à renforcer leurs propres capacités et par conséquent leur pouvoir et celui des plus pauvres quils représentent, nont été que très peu exercées.

19 Mécanismes & Implications (suite) Évidemment, la définition de visions stratégiques combinant les politiques de lEtat, du bailleur et les intérêts des populations pauvres que ces Associations représentent, ne constitue point une tâche simple. Elle représente la facette la plus complexe de leur mandat. Les dispositions actuellement en cours pour tenter de combler cette lacune, portent sur deux axes : Évidemment, la définition de visions stratégiques combinant les politiques de lEtat, du bailleur et les intérêts des populations pauvres que ces Associations représentent, ne constitue point une tâche simple. Elle représente la facette la plus complexe de leur mandat. Les dispositions actuellement en cours pour tenter de combler cette lacune, portent sur deux axes :

20 Mécanismes & Implications (suite) - lanimation, la sensibilisation afin de multiplier les nouvelles adhésions et délargir ainsi les bases institutionnelles des Associations; - lanimation, la sensibilisation afin de multiplier les nouvelles adhésions et délargir ainsi les bases institutionnelles des Associations; - le renforcement de leurs capacités dorientation et de prise de décision des Associations par la mise en œuvre dun service dappui conseil dans lexercice de leur fonction stratégique. - le renforcement de leurs capacités dorientation et de prise de décision des Associations par la mise en œuvre dun service dappui conseil dans lexercice de leur fonction stratégique.

21 Quelques points forts - Impulsion dune réelle dynamique organisationnelle à partir des projets villageois (regroupement dorganisations primaires en unions ou fédérations en fonction des intérêts partagés); - Amélioration de lapprovisionnement en eau potable des populations dans les zones très difficiles du sahel.

22 Quelques points forts (suite) - Contribution à la formation de capacités locales (animateurs villageois: relais entre villages et partenaires; agents communaux; prestataires locaux); - Démarche très sensible au genre : favorise expression des femmes et des jeunes en termes de choix, de décision et dacteurs à part entière au sein de la communauté. - Démarche très sensible au genre : favorise expression des femmes et des jeunes en termes de choix, de décision et dacteurs à part entière au sein de la communauté.

23 Contraintes Les difficultés de mobilisation de la contribution des bénéficiaires Les difficultés de mobilisation de la contribution des bénéficiaires - les conditions naturelles qui justifient en grande partie leur état de pauvreté ; il sagit principalement des calamités naturelles fréquentes, voire endémiques que constituent les sécheresses et les déprédateurs au niveau de ces zones ; - les conditions naturelles qui justifient en grande partie leur état de pauvreté ; il sagit principalement des calamités naturelles fréquentes, voire endémiques que constituent les sécheresses et les déprédateurs au niveau de ces zones ;

24 Contraintes (suite) - les pesanteurs sociales qui limitent laccès de certaines couches telles que les femmes à certaines activités (formations, crédit, etc) ; - le niveau élevé des contributions exigées aux populations dans le cadre de la réalisation de leurs initiatives, la participation physique ne suffisant pas toujours pour couvrir les niveaux requis pour leurs contributions.

25 Contraintes (suite) La trop grande étendue de la zone dintervention : - Assistance de proximité difficile à conduire avec équipe réduite de projet sur grande étendue zone; - Assistance de proximité difficile à conduire avec équipe réduite de projet sur grande étendue zone; - Approche demande ne permet pas davoir une zone forcément homogène. - Approche demande ne permet pas davoir une zone forcément homogène.

26 Contraintes (suite) La faible capacité des prestataires de services et travaux au niveau local : - Prestataires très peu équipés et qualifiés pour lexécution des activités; - Prestataires très peu équipés et qualifiés pour lexécution des activités; - Volume travaux non incitatif pour les grandes entreprises de ville. - Volume travaux non incitatif pour les grandes entreprises de ville.

27 Contraintes (suite) La faible représentativité des Associations chargées de la mise en œuvre du Programme : - les organisations de base qui les composent ne représentent quun nombre très limité de villages dans la zone à couvrir; - les organisations de base qui les composent ne représentent quun nombre très limité de villages dans la zone à couvrir; - les membres des Associations ne maîtrisent pas bien leurs rôles et responsabilités; - les membres des Associations ne maîtrisent pas bien leurs rôles et responsabilités; - très peu de nouvelles adhésions avant très peu de nouvelles adhésions avant 2005.

28 Quelques Enseignements - La durabilité des projets exécutés ou la viabilisation des opérations de développement initié dépendent largement du degré de participation des bénéficiaires au cycle de projet ; - la viabilité et la participation nécessitent que le contexte de mise en œuvre des projets ne considèrent pas les populations cibles comme des bénéficiaires, mais plutôt comme des responsables ayant en charge la mise en œuvre du Programme ;

29 Quelques Enseignements (suite) - dans le cadre de lapproche à la demande, on observe chez les populations une nette tendance à proposer des projets susceptibles dengendrer des avantages à court terme ; - le développement dactivités dinformation et de communication à lintérieur et à lextérieur du projet est très important pour un Programme à multiples partenaires.

30 SUJET DE DISCUSSION CONTRIBUTION DES BENEFICIAIRES Plusieurs villages pauvres du FODESA restent confrontés aux difficultés de mobilisation de leurs contributions initiales. La participation des communautés à la réalisation de leurs initiatives ne doit souffrir daucun doute, car elle détermine en grande partie leur volonté et leur engagement à mener à bien les projets nécessaires à lamélioration de leurs conditions de vie.

31 Sujet de discussion (suite) Le problème de la définition des conditions et modalités de cette participation reste cependant toujours posé. Le problème de la définition des conditions et modalités de cette participation reste cependant toujours posé. On assiste le plus souvent à des niveaux de contribution hors de leur portée, particulièrement pour ce qui concerne les apports en numéraire exigés lorsque ceux en nature ne permettent pas datteindre le niveau exigé.

32 FIN FIN MERCI !


Télécharger ppt "FODESA PROGRAMME FONDS DE DEVELOPPEMENT EN ZONE SAHELIENNE."

Présentations similaires


Annonces Google