La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Www.uis.unesco.org Mesurer la R-D dans les pays en développement: Annexe au Manuel de Frascati Atelier régional sur la révision des politiques des sciences,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Www.uis.unesco.org Mesurer la R-D dans les pays en développement: Annexe au Manuel de Frascati Atelier régional sur la révision des politiques des sciences,"— Transcription de la présentation:

1 Mesurer la R-D dans les pays en développement: Annexe au Manuel de Frascati Atelier régional sur la révision des politiques des sciences, de la technologie et de linnovation (STI) et des statistiques des STI en Afrique de lOuest Bamako, Mali Mai 2010

2 Sommaire Le problème Le processus Contenu du guide technique « Défis liés à la mesure des R-D dans les pays en développement » Anticiper

3 Le problème Reconnaissance, atteinte des objectifs, politiques de S-T fondées sur des preuves, mais : manque d'intérêt au niveau des décideurs (faible pertinence politique?) La S-T n'est toujours pas bien représentée dans les politiques publiques économiques/sociales. Il y a un manque de ressources consacrées aux statistiques en S-T Manque de connaissances techniques pour la production de statistiques de R-D internationalement comparables Difficultés dans l'application des concepts et des méthodes du Manuel de Frascati Faiblesse des institutions statistiques

4 Le processus Expérience acquise grâce au travail de l'ISU, en particulier par contact direct avec les statisticiens en S-T, à travers de nombreux ateliers et autres réunions dans le monde en développement. Réunion consultative du Programme de lISU en statistiques de S-T qui s'est tenue à Montréal, Canada, en décembre Études commandées par l'ISU à Jacques Gaillard (IRD, Paris), Michael Kahn et al. (HSRC, Afrique du Sud), et Gustavo Arber et al. (RICYT, Argentine). La proposition pour une annexe du Manuel de Frascati sur la mesure de R-D dans les pays en développement a été présentée aux réunions de l'OCDE 2008 et de GENIST 2009.

5 Le processus Réunion d'experts sur la mesure de R-D dans les pays en développement à Windhoek, en Namibie, septembre Ébauche des documents suivants par des consultants: Document de travail sur la mesure de R & D dans les pays en développement Projet d'annexe au Manuel de Frascati Ces documents devraient être publiées cette année (2010) Certaines de ces questions pourraient également présenter des défis de mesure pour une future révision du Manuel de Frascati.

6 Principaux résultats de la réunion en Namibie Les pays en développement: un concept très hétérogène Problèmes pas uniquement liés aux pays en développement Rester dans les limites du Manuel de Frascati: les autres domaines peuvent être abordés dans le cadre de ce manuel La plupart des recommandations ont tenu Beaucoup de travaux supplémentaires nécessaires

7 Contenu du guide technique 1.Introduction 2.L'importance croissante de la R-D dans les pays en développement 3.Information sur les dépenses de R-D 4.La main-d'œuvre, la mobilité interne et internationale en R-D 5.Les domaines spécifiques des activités de R-D 6.Les entités étrangères et celles sous contrôle international 7.Renforcement des systèmes statistiques en R-D 8.Anticiper

8 2. Systèmes de R-D dans les pays en développement Caractéristiques particulières des activités de RD à prendre en compte: Les exécutants en R-D fonctionnent dans le contexte particulier d'un système national, culturel, politique, financier et économique, emmenant souvent avec eux l'héritage de la domination coloniale, postcoloniale et dautres formes de gouvernance. « Culture de linformation » particulière. Les utilisateurs des statistiques de R- D: les États, les analystes + les bailleurs de fonds internationaux. Toutefois, la comparabilité internationale est la plus importante des caractéristiques.

9 Nature des activités de R-D Il y a plus souvent du «R» que du «D» dans les pays en développement. Forte présence de lÉtat et de lEnseignement Supérieur dans la pratique de la R-D. Degré commun de linformel. La R-D informelle est difficile à saisir et par conséquent, elle est généralement considérée comme étant au-delà de la portée des enquêtes de R-D. Les indicateurs de S-T doivent être adaptés aux besoins particuliers des politiques et à la nécessité d'apporter des réponses aux questions de politiques réelles des pays en développement.

10 Hétérogénéité et concentration Les activités de R-D et leur cadre institutionnel présentent des caractéristiques distinctives les structures doivent être bien comprises. Les pays en développement constituent un groupe hétérogène: Groupe A: les pays ayant consolidé les systèmes de R-D et développé les systèmes de statistiques de S-T pas de difficultés majeures dans l'application des concepts du Manuel de Frascati. Groupe B: les pays ayant consolidé les systèmes de R-D avec des systèmes statistiques de S-T les moins développés besoin de conseils spécifiques sur la façon d'établir et de consolider de bons systèmes de statistiques. Groupe C: les pays ayant un système de R-D naissant besoin de lignes directrices spécifiques sur la façon de commencer à créer un système régulier de collecte statistique de R-D. Degré élevé de concentration (dans des groupes de pays, dans des institutions particulières, dans les grands projets, etc.) conduit à la volatilité et aux incohérences dans les statistiques.

11 Autres problèmes R-D informelle: R et D occasionnels R-D dans le secteur informel / R-D informelle organisée difficile à mesurer / pas spécifique aux pays en développement.

12 3.Tendances dans le financement et la budgétisation de la recherche La R-D était couramment largement financée par les États, mais actuellement, de nouvelles sources de fonds émergent (fondations, ONG, organisations étrangères, entreprises privées) l'utilisation des informations budgétaires du secteur public (largement utilisée dans les pays en développement en tant que mandataire DIRD) n'est plus valide. Le financement dans les pays en développement fournit un soutien aux individus et aux groupes plutôt quaux institutions cela nest pas pris en compte et demeure rarement déclaré. La divergence entre les budgets votés et alloués; confusions entre les S-T et le budget de R-D, difficultés à identifier les composantes de R-D dans le budget national; manque de budget de recherche distincts; les engagements budgétaires ne sont pas souvent suivies pose des problèmes avec lutilisation des estimations de la DIRD, conduit à une sur-ou sous-estimation, l'utilisation d'une classification limite la disponibilité des données essentielles; source de financement représentant des données budgétaires crée des incompatibilités avec les classifications du Manuel de Frascati, l'utilisation de la combinaison des données budgétaires et de l'information à partir de rapports annuels des unités du secteur dexécution entraînent un double comptage, les dépenses en capital sont fréquemment ignorées.

13 4. Les chercheurs et la profession de chercheur Sous-estimation des chercheurs Recherche non rémunérée Recherche informelle Recherche en dehors du cadre normal de travail avec un financement externe Plusieurs postes à temps partiel qui ne sont pas pris en compte ou sont sous-estimées ("professeurs-taxi») Master recherche

14 Les chercheurs et la profession de chercheur Surestimation des chercheurs Compter le contrat au lieu de l'effort réel (professeurs- chercheurs ou enseignants-chercheurs) Martin, did you really mean to put them in the two languages in the original file instead of teacher? Plusieurs postes de recherche à plein-temps Cas particuliers Calcul de lEPT >1 et EPT >PP R-D en temps de crise Chercheurs invités Circulation des cerveaux

15 Compter les chercheurs Recommandations Entrevues des chercheurs par des pairs Inclure un module sur les obstacles Utiliser des sources secondaires Publication de bases de données, à la fois nationales et internationales SGIST et d'autres bases de données des chercheurs Bases de données et registres des essais cliniques Bases de données et registres des principaux donateurs étrangers impliqués dans le financement de R-D dans les pays Bases de données d'accréditation de l'Université

16 5. Faire face à des types particuliers de R-D - Les savoirs traditionnels Les savoirs traditionnels Un corps cumulatif de connaissances, savoir-faire, pratiques et représentations maintenues et développées par les peuples ayant une longue histoire d'interaction avec l'environnement naturel. Ces ensembles complexes de connaissances, d'interprétations et de significations font partie intégrante d'un complexe culturel qui englobe la langue, des noms et des systèmes de classification, les pratiques d'utilisation des ressources, les rituels, la spiritualité et vision du monde. Dichotomie entre les systèmes de connaissances traditionnelles et scientifiques des raisons de fond - en raison des différences dans l'objet et les caractéristiques des connaissances traditionnelles et scientifiques. Raisons méthodologiques et épistémologiques - parce que les deux formes de savoir utilisent des méthodes différentes pour enquêter sur la réalité. motifs contextuels - parce que les savoirs traditionnels sont plus profondément enracinés dans son environnement.

17 Les types particuliers de R-D - Les savoirs traditionnels Liens entre les systèmes de connaissances traditionnelles et scientifiques L a médecine des savoirs traditionnels (en général) comme un objet d'étude scientifique (ethno-botanique, ethno- pédologie, ethno-foresterie, l'ethno-vétérinaire, l'ethno- écologie, etc.) Application des méthodes scientifiques aux connaissances traditionnelles et à les transformer en une source d'informations scientifiques (en sciences de la biodiversité ou de conservation de la nature). Application de la science à libérer le potentiel des connaissances traditionnelles (recherche sur les pratiques médicinales traditionnelles, la pharmacopée traditionnelle, etc.) L'interaction entre les scientifiques et les collectivités dans le développement de technologies participatives par lutilisation des pratiques traditionnelles.

18 Les types particuliers de R-D - Les savoirs traditionnels Problèmes de mesure et des recommandations Établir les limites de la R-D pour les visées du Manuel de Frascati relatives aux savoirs traditionnels. Les activités, établissant une interface entre les connaissances traditionnelles et la R-D (également le cas où les composantes de la R- D peuvent être correctement mesurées), doivent être considérées comme des activités de R-D. La production, le stockage et la communication des savoirs traditionnels, de manière traditionnelle, ne devrait pas être considéré comme étant de la R-D. Nécessité d'examiner les disciplines scientifiques particulières actuelles et non explicitement intégrées dans la classification des domaines des sciences. Certains de ces champs sont transdisciplinaires (par exemple, lethno-botanique), les rendant extrêmement difficile à insérer dans la structure de la classification actuelle.

19 Les types particuliers de R-D - Essais cliniques Les essais cliniques (Can) qui concernent une part importante de la R- D Domaine de croissance pour les pays en développement (externalisation de la R-D, décentralisation des laboratoires, activités des sociétés pharmaceutiques, besoin de mener des essais cliniques auprès dune vaste population d'utilisateurs éventuels).

20 Les types particuliers de R-D - Essais cliniques Mesure des essais cliniques Les registres des essais cliniques disponibles, par exemple, à travers lOMS mais aussi au niveau national. Financement souvent de l'étranger (siège des sociétés pharmaceutiques impliquées) Différents types d'unités dexécution: une branche locale du principal parrain étranger les universités et les hôpitaux universitaires chercheurs individuels les cliniques médicales locales Les entreprises privées sans but lucratif enregistrées localement Les entreprises privées sans but lucratif internationales

21 Les types particuliers de R-D - Essais cliniques Problèmes de mesure et de recommandations Catégorie professionnelle du personnel local Les médecins et autres professionnels ayant au moins le niveau de la CITE 5A devraient être considérés comme des chercheurs. Les infirmières et les autres membres du personnel avec des qualifications en dessous du niveau 5A de la CITE doivent être comptabilisés comme étant des techniciens. Le calcul de lEPT est important (souvent à temps partiel). Lattribution du secteur dexécution doit être fait avec soin pour éviter les doubles comptages.

22 Les types de Particuliers R-D - Essais cliniques Ingénierie inversée: comprendre la structure et le fonctionnement d'un objet (dans l'ordre de développer un nouveau périphérique ou un programme crée un objet similaire d'une autre manière), le copier ou l'améliorer. Recommandation: Si lingénierie inversée est effectuée dans le cadre d'un projet R-D pour développer un produit nouveau (et différent), elle doit être considérée comme la R-D Cette question est traitée dans les mesures du Manuel de Frascati. Le développement communautaire et d'autres projets sociaux doivent être considérés comme de la R-D, pour autant qu'ils sont dans un cycle de développement et d'essai, auquel cas ils doivent être considérés comme le développement expérimental, probablement dans le domaine des sciences sociales Cette démarche s'inscrit dans les activités R-D de sciences sociales. Dans certains pays en développement, la recherche religieuse revêt une importance particulière. En principe, la recherche religieuse est une partie des sciences humaines, et les institutions laccueillant doivent être incluses dans les enquêtes sur la RD. Cette démarche s'inscrit dans les activités R-D des sciences humaines.

23 6. Le secteur des institutions étrangères Recommandations Créer des institutions «étrangères» (IE) du secteur comme un secteur distinct dexécution pour rendre les données qui en résultent beaucoup plus pertinentes pour les politiques. Le financement découlant de ce secteur vers d'autres secteurs devrait être considéré comme de « fonds étrangers» tel quindiqué dans le corps principal du Manuel de Frascati. Quest-ce qui est inclus? Antennes étrangères Organisations internationales Filiales étrangères de laboratoires de R-D (demeurent dans le secteur des entreprises) Universités étrangères (demeurent dans le secteur de lenseignement supérieur)

24 Centres de recherche étrangers Antennes étrangères", ou centres de recherche étrangers, sont basés dans le pays, mais ont des chercheurs étrangers et financement étranger avec impact direct sur la mesure de R-D et sur l'utilisation des statistiques de R-D dans l'élaboration des politiques; ont fortement faussé les indicateurs de R-D des pays. Les laboratoires de recherche étrangers / multinationales mis en place par les sociétés étrangères peuvent répondre aux besoins de R- D de leur siège, avec la prise de décision se déroulant en dehors du pays d'accueil faible implication du système local d'innovation; nécessité de distinguer ces institutions appartenant à des étrangers. Les organisations internationales avec des activités de R-D, impliquant la participation du personnel local et réglant les questions locales poids important dans la DIRD totale et dans le personnel de la R-D. Les universités étrangères basées et menant des activités de R-D dans les campus installés dans le pays. cela pose des problèmes particuliers et ne devrait pas compter, selon le Manuel de Frascati.

25 Les établissements étrangers du secteur Les principaux secteurs de sous-classification Etat Enseignement supérieur Privé sans but lucratif Organisations internationales Conséquences pratiques de lintroduction du secteur des institutions étrangères (IE) Le secteur des institutions étrangères doit être traité au même niveau que les autres secteurs dexécution. Un questionnaire spécifique pour le secteur des IE doit être conçu, répondant aux caractéristiques particulières de ces institutions (caractéristiques démographiques des chercheurs, la nationalité et le pays de naissance, les paramètres liés à l'internationalisation de la R-D, les liens entre ces institutions et le système national d'innovation). Les données recueillies pour le secteur des IE devraient être publiées séparément des autres secteurs.

26 7. Renforcement des systèmes des statistiques de S-T dans les pays en développement Institutionnalisation des statistiques de S-T Établissement de registres Problèmes structurels dans le secteur privé et le secteur privé sans but lucratif Réseaux d'utilisateurs-producteurs Systèmes de gestion de linformation en Science et Technologie et autres sources secondaires Procédures denquête et destimation

27 Institutionnalisation des statistiques de la S-T Soutien politique Infrastructures et formation soutenue du personnel/ renforcement des capacités Implication des bureaux nationaux de statistique: état des « statistiques officielles" pour les enquêtes de R-D. Cadre juridique approprié

28 Établir des registres La R-D dans les pays en développement tend beaucoup à relever de la compétence des organismes publics. Recommandations: Établir une base de données des projets de R-D du secteur public comprenant les ressources humaines et financières; lalignement sur les politiques nationales. Conception/design qui pourrait refléter les rapports statistiques et les définitions en R-D. source pour l'évaluation de ces projets. Mettre en place les SIGST donner un aperçu du système de recherche. cadre pour l'établissement des registres complets en tant que bases dessai pour les enquêtes sur la R-D.

29 Établir des registres Autres sources associations (commerce, universitaires). sociétés savantes. registres ou bases de données scientifiques et d'ingénieurs. base de données des subventions de recherche. bases de données des publications scientifiques. brevets et autres documents de propriété intellectuelle. répertoires d'entreprises.

30 Les problèmes structurels dans le secteur privé et le secteur privé sans but lucratif Les entreprises de propriété publique jouent un rôle majeur dans la R-D dans certains pays en développement. Recommandations: devoir envisager de publier des données sur les entreprises de propriété publique indépendamment du « secteur des entreprises entièrement privées ». les entreprises privées peuvent être également ventilées par propriété, en particulier selon les différents degrés de propriété étrangère.

31 Les problèmes structurels dans le secteur privé et le secteur privé sans but lucratif Entreprise: la R-D est présumée être généralement faible dans les pays en développement lorsquon les compare aux pays industriels. Recommandations: Ce fait doit être pris en compte lors de la conduite des enquêtes par sondage, peut-être plus lors de l'échantillonnage, et en particulier auprès des grandes entreprises. Les grandes entreprises ne devraient pas être évitées, car cela pourrait impliquer des erreurs significatives. Les pays doivent investir du temps pour interroger les entreprises-clés afin de comprendre leurs fonctions R-D et d'obtenir une image nette de leur activité. Entreprises de haute technologie: la R-D a plus de valeur ajoutée. Recommandations: Besoin dune identification minutieuse des acteurs éventuels en R-D. Le secteur privé sans but lucratif: apporte une contribution significative à la R-D dans les pays en développement, mais le secteur a tendance à être très volatile.

32 Réseaux d'utilisateurs-producteurs Recommandations: Des réseaux d'utilisateurs-producteurs et d'autres formes de consultation des parties prenantes doivent être institués. Établissement national des groupes de statistiques en S-T. Implication de multiples acteurs. Coordination / mise en réseau entre les institutions / bases de données. Partenariat avec les associations professionnelles. Visites en face-à-face effectuées par des statisticiens et des chefs de projets. Exploiter les liens personnels préexistants. Obtenir le Bureau National de Statistique concerné; faire face à la confidentialité des renseignements. Formation des enquêteurs / producteurs primaires de données.

33 Systèmes dinformation pour la gestion de la Science et Technologie (SIGST) et autres sources secondaires SIGST (comme CV-LAC, base de données des scientifiques, des subventions de recherche, etc.) : source fréquente pour la production de R & D. Recommandations: Besoin d'une intégration étroite entre le système statistique et la SIGST. Des ajustements sont nécessaires pour produire des statistiques comparables, en tenant compte des questions de définitions et de couverture. Besoin d'une approche équilibrée en utilisant les deux SIGST et des enquêtes. Nécessité dune approche différente aux organisations du secteur privé, car ils ne sont souvent pas couverts par ces systèmes. Enquêtes combinées de R-D et Innovation Recommandations: la rareté relative de l'occurrence de la R-D dans les entreprises doit être prise en compte.

34 Procédure d'enquête et estimation Recommandations: Une grande attention doit être accordée à la conception du questionnaire. La fréquence de l'enquête. Prioriser les domaines d'activités; accompagnés dune approche étape par étape. Utilisation de questionnaires d'enquête d'autres pays pour sen inspirer: des adaptations sont nécessaires aux contextes locaux. Bénéficier de lexpertise des bureaux nationaux de statistique dans la conduite de l'enquête, l'échantillonnage… Des questionnaires différents peuvent être adaptés à divers secteurs, ce suivant la consultation des parties impliquées; « une taille unique ne convient pas à tous ». Des procédures doivent être développées pour estimer les données manquantes.

35 8. Anticiper: Autres produits – au- delà de la R-D Redéfinir les concepts de lenseignement et de la formation scientifiques et techniques (EFST) principalement au troisième niveau, les services scientifiques et techniques (SST) ainsi que les activités scientifiques et technologiques (AST) Mieux intégrer les statistiques en éducation à celles en R-D Conseils soutenus (orientation étape par étape ou mains sur lorientation?) Métadonnées Questionnaire-type

36 Merci !


Télécharger ppt "Www.uis.unesco.org Mesurer la R-D dans les pays en développement: Annexe au Manuel de Frascati Atelier régional sur la révision des politiques des sciences,"

Présentations similaires


Annonces Google