La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TOXICOMANIE CHEZ LE JEUNE TUNISIEN JMLB Bizerte : 28 – 29 MAI 2005 JMLB Bizerte : 28 – 29 MAI 2005 Dr LETAIEF Issam Dr LETAIEF Issam.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TOXICOMANIE CHEZ LE JEUNE TUNISIEN JMLB Bizerte : 28 – 29 MAI 2005 JMLB Bizerte : 28 – 29 MAI 2005 Dr LETAIEF Issam Dr LETAIEF Issam."— Transcription de la présentation:

1 TOXICOMANIE CHEZ LE JEUNE TUNISIEN JMLB Bizerte : 28 – 29 MAI 2005 JMLB Bizerte : 28 – 29 MAI 2005 Dr LETAIEF Issam Dr LETAIEF Issam

2 INTRODUCTION La toxicomanie est une réelle préoccupation à léchelle mondialeLa toxicomanie est une réelle préoccupation à léchelle mondiale La société Tunisienne nest pas à labri de ce fléauLa société Tunisienne nest pas à labri de ce fléau

3 EPIDEMIOLOGIE MONDIALE Un homme sur quatre se drogue dans le monde.Un homme sur quatre se drogue dans le monde. Il existe actuellement des « narco-Etats ».Il existe actuellement des « narco-Etats ». Le monde de la drogue est extrêmement complexe. Le monde de la drogue est extrêmement complexe. Intrication de plusieurs facteurs: financiers, juridiques, policiers, politiques et médicaux. Intrication de plusieurs facteurs: financiers, juridiques, policiers, politiques et médicaux.

4 SITUATION EN TUNISIE

5 Epidémiologie Pas de statistiques officielles publiées : plusieurs études en cours.Pas de statistiques officielles publiées : plusieurs études en cours. Les conduites de groupes ou de commodité : +++Les conduites de groupes ou de commodité : +++ Les toxicomanies solitaires sont rares.Les toxicomanies solitaires sont rares.

6 LES DROGUES UTILISÉS Cannabis : joint +++; HachichCannabis : joint +++; Hachich Solvants volatiles : colles, (Toluène,Acétone) :Solvants volatiles : colles, (Toluène,Acétone) : faciles à se procurer. faciles à se procurer. les moins chers des drogues les moins chers des drogues très dangereux. très dangereux. De plus en plus utilisés en particulier dans les milieux défavorisés. De plus en plus utilisés en particulier dans les milieux défavorisés.

7 Alcools : Ethanol et Méthanol : Intoxication aigue +++ (Mort,coma, cécité )Alcools : Ethanol et Méthanol : Intoxication aigue +++ (Mort,coma, cécité ) Médicaments :Médicaments : -Anticholinergiques ( Artane) -Anxiolytiques Cocktails : médicaments + alcool : à la recherche dun maximum deffets.Cocktails : médicaments + alcool : à la recherche dun maximum deffets.

8 TOXICOMANIE CHEZ LE JEUNE TUNISIEN

9 ETUDE E. ZINE, M. ASKRI et all 12 % des jeunes ont eu recours à des substances : tabac, alcool, cannabis, colle et médicaments.12 % des jeunes ont eu recours à des substances : tabac, alcool, cannabis, colle et médicaments. La consommation de cannabis a été retrouvé chez 8.4 % des usagers.La consommation de cannabis a été retrouvé chez 8.4 % des usagers. La colle était retrouvé chez 9%.La colle était retrouvé chez 9%. Cannabis et la colle sont en nette progression.Cannabis et la colle sont en nette progression.

10 « SUITE » Les médicaments sont retrouvés chezLes médicaments sont retrouvés chez 5.4 % : TRANXENE, ARTANE. Pas dusagers de drogue « dure ».Pas dusagers de drogue « dure ». Cannabis : sexe MASCULINCannabis : sexe MASCULIN 6.3% : Consommation individuelle.6.3% : Consommation individuelle % : consommation en groupe.11.3 % : consommation en groupe. 50% des familles ont été confronté à un problème de toxicomanie soit dans leur entourage proche ou lointain.50% des familles ont été confronté à un problème de toxicomanie soit dans leur entourage proche ou lointain.

11 PROBLEME DES SOLVANTS ORGANIQUES Etude du CAMU : profil épidémiologique des sniffeurs de la colle de la région de Tunis : 38 cas : 36 M ; 2 F38 cas : 36 M ; 2 F ans : La tranche dage la plus touchée avec une Moyenne de 16±6 ans ans : La tranche dage la plus touchée avec une Moyenne de 16±6 ans. 20/38 : Dernière année de base.20/38 : Dernière année de base. 100% des sniffeurs étaient en situation déchec scolaire.100% des sniffeurs étaient en situation déchec scolaire. Colle à papier + colle à cuir.Colle à papier + colle à cuir.

12 PROBLEMES DES SOLVANTS ORGANIQUES « suite » 49 % inhalent quotidiennement.49 % inhalent quotidiennement. Dépendance : +++ recours à laugmentation des doses : 6 à 8 tubes de colles.Dépendance : +++ recours à laugmentation des doses : 6 à 8 tubes de colles. CSE précaires et la situation conflictuelle familiale : +++CSE précaires et la situation conflictuelle familiale : +++

13 « SUITE » Motifs de consultation :Motifs de consultation : 39% Hallucinations39% Hallucinations 37% troubles de la marches.37% troubles de la marches. Amaigrissement, Asthénie, AnorexieAmaigrissement, Asthénie, Anorexie Circonstances de découverte : Circonstances de découverte : 55% Consultation spontanée 55% Consultation spontanée 18 % urgences18 % urgences 18 % Médecin de 1 ère ligne.18 % Médecin de 1 ère ligne. 3% Police : 3% Police :

14 LA FAMILLE DUN TOXICOMANE FACE AU PROBLEME Sources d'angoisse majeures des parents.Sources d'angoisse majeures des parents. Les parents sont particulièrement désorientés.Les parents sont particulièrement désorientés. Il ne faut pas dramatiser la situation.Il ne faut pas dramatiser la situation.

15 QUE FAIRE Les parents peuvent être guidés par trois règles d'or : connaître, comprendre, agir Connaître les droguesConnaître les drogues

16 Comprendre les causes - il est utile que les parents cherchent à comprendre le cheminement qui a conduit leur enfant à rencontrer la drogue. - il est utile que les parents cherchent à comprendre le cheminement qui a conduit leur enfant à rencontrer la drogue. - il est fondamental de découvrir le rapport que l'adolescent entretient avec la drogue: - il est fondamental de découvrir le rapport que l'adolescent entretient avec la drogue: Les consommateurs occasionnels Les consommateurs occasionnels Les « vrais » toxicomanes Les « vrais » toxicomanes

17 Agir Il n'y a pas de « recette toute faite » face à la toxicomanieIl n'y a pas de « recette toute faite » face à la toxicomanie Un toxicomane ne peut pratiquement jamais sortir de la drogue s'il n'en éprouve pas lui-même l'énergique désir.Un toxicomane ne peut pratiquement jamais sortir de la drogue s'il n'en éprouve pas lui-même l'énergique désir. Seul le dialogue avec l'adolescent peut permettre d'évaluer la place que prend la drogue dans sa vie.Seul le dialogue avec l'adolescent peut permettre d'évaluer la place que prend la drogue dans sa vie.

18 TRAITEMENT le consommateur occasionnel :le consommateur occasionnel : il suffit généralement de prendre conseil auprès de son médecin généraliste. il suffit généralement de prendre conseil auprès de son médecin généraliste. les toxicomanes « véritables »: les toxicomanes « véritables »: L'aide du médecin peut être là aussi utile, mais le recours à un centre spécialisé est presque toujours indispensable. L'aide du médecin peut être là aussi utile, mais le recours à un centre spécialisé est presque toujours indispensable.

19 Prise en charge en Tunisie : Service dEspoir :Service dEspoir : TEL : Fax : Fax : RAZIRAZI CAMUCAMU Cliniques PrivéesCliniques Privées

20 CONCLUSION Problème fréquent.Problème fréquent. Problème grave si on nintervient pas.Problème grave si on nintervient pas. Facile à résoudre lorsquil y a une bonne collaboration entre la famille et le médecin.Facile à résoudre lorsquil y a une bonne collaboration entre la famille et le médecin. Prévention passe par une bonne éducation,une grande vigilance et un bon entretien avec les jeunes : personne nest à labri …Prévention passe par une bonne éducation,une grande vigilance et un bon entretien avec les jeunes : personne nest à labri …


Télécharger ppt "TOXICOMANIE CHEZ LE JEUNE TUNISIEN JMLB Bizerte : 28 – 29 MAI 2005 JMLB Bizerte : 28 – 29 MAI 2005 Dr LETAIEF Issam Dr LETAIEF Issam."

Présentations similaires


Annonces Google