La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 THEME : EXPERIENCE DE LA DIRECTION DE LA PROPRETE DANS LA GESTION DES DECHETS SOLIDES DE LA VILLE DE OUAGADOUGOU Présenté par : Sidi Mahamadou CISSE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 THEME : EXPERIENCE DE LA DIRECTION DE LA PROPRETE DANS LA GESTION DES DECHETS SOLIDES DE LA VILLE DE OUAGADOUGOU Présenté par : Sidi Mahamadou CISSE."— Transcription de la présentation:

1 1 THEME : EXPERIENCE DE LA DIRECTION DE LA PROPRETE DANS LA GESTION DES DECHETS SOLIDES DE LA VILLE DE OUAGADOUGOU Présenté par : Sidi Mahamadou CISSE Ingénieur dEtat du Génie de lEnvironnement Cél : (00226) Cél : (00226) Mai Lomé

2 2 PLAN I - INTRODUCTION II - PRESENTATION DE LA DIRECTION DE LA PROPRETE III - MISE EN ŒUVRE DU SCHEMA DIRECTEUR DE GESTION DES DECHETS IV - LES ETAPES DE LA FILIERE DECHETS SOLIDES ET PROCESSUS DE PRIVATISATION V - DIFFICULTEES RENCONTREES VI - PERSPECTIVES VII - CONCLUSION

3 3 I - INTRODUCTION Avec une population aujourdhui estimée à plus dun million deux cent mille ( ) habitants et une production annuelle de déchets de lordre de trois cent mille ( ) tonnes, la ville de Ouagadougou, à linstar des autres grandes métropoles Africaines est confrontée aux graves problèmes environnementaux et dassainissement relatifs : - aux pollutions diverses (pollution des sols, pollution de eaux, pollution de lair), - aux nuisances esthétiques, sonores et olfactives, - à lentretien des ouvrages hydrauliques que sont les caniveaux et les canaux.

4 4 Face à cette situation combien préoccupante, la Commune de Ouagadougou a élaboré un Schéma Directeur de Gestion des Déchets (SDGD) dont l aboutissement est la construction d un Centre de Traitement et de Valorisation des Déchets (CTVD), dont la mise en œuvre a commencé le 15 avril 2005.

5 5 II - PESENTATION DE LA DIRECTION DE LA PROPRETE La Direction de la Propreté a été créée en mai 2001 par arrêté portant organisation de la Mairie de Ouagadougou. Cette direction comprend trois (03) services : 1- Service Nettoiement et Collecte 2- Service Traitement et Valorisation des Déchets 3- Service Assainissement et Curage des Ouvrages hydrauliques

6 6 ORGANIGRAMME LE MAIRE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DE LA PROPRETE SECRETARIAT Service Nettoiement Service Traitement Service Assainissement et Collecte et Valorisation et Curage des des Déchets Ouvrages hydrauliques ORGANIGRAMME LE MAIRE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DE LA PROPRETE SECRETARIAT Service Nettoiement Service Traitement Service Assainissement et Collecte et Valorisation et Curage des des Déchets Ouvrages hydrauliques

7 7 Principales missions de la Direction de la Propreté La Direction de la Propreté de la Commune de Ouagadougou assure cinq (05) principales missions : 1- Nettoiement et Collecte des déchets 2- Transport des déchets à partir des Centres de Collecte jusqu au Centre de Traitement et de Valorisation des Déchets (CTVD) 3- Traitement et Valorisation des Déchets 4- Prévention des pollutions et des nuisances 5- Curage des ouvrages hydrauliques (caniveaux, canaux)

8 8 III - MISE EN ŒUVRE DU SCHEMA DIRECTEUR DE GESTION DES DECHETS (S.D.G.D) ET CONTRIBUTION DE LA SOCIETE CIVILE A- Objectif général du S.D.G.D : Amélioration de la gestion des déchets solides dans la ville de Ouagadougou. B- Objectifs spécifiques : amélioration du cadre de vie des populations de la ville de Ouagadougou, création demplois et lutte contre la pauvreté. Le SDGD de la ville de Ouagadougou a abouti à laménagement dun CTVD et de trente cinq (35) CC dun coût total de FCFA. situation géographique et description du C.T.V.D Situé à une dizaine de kilomètres au nord de Ouagadougou, dans larrondissement de Nongre-Maâssom. durée de vie du C.T.V.D Le CTVD couvre une superficie de soixante dix (70) hectares pour une durée de vie de vingt (20) ans.

9 9 missions du C.T.V.D Le CTVD assure deux (02) principales missions, à savoir : - enfouissement des déchets solides (Ordures Ménagères, Déchets Industriels Spéciaux et biomédicaux), - valorisation des déchets solides (compostage et valorisation du plastique). ouvrages du C.T.V.D : six(06) cellules « ordures ménagères », quatre(04) cellules « Déchets Industriels et Spéciaux et bio- médicaux», quatre(04) bassins de traitement du lixiviat, un local de pesée muni dun pont-bascule, un garage dentretien, une unité de compostage et de maturation, une unité de valorisation des déchets plastiques, trois (03) puits dobservation de la qualité de la nappe deau souterraine, deux (02) puits dobservation de la migration souterraine du biogaz.

10 10 IV - LES ETAPES DE LA FILIERE DECHETS SOLIDES ET PROCESSUS DE PRIVATISATION Trois (03) principales étapes dans le processus de privatisation de la filière déchet : collecte, transport, traitement.

11 11 Dans le cadre de la mise en œuvre du S.D.G.D., la ville de Ouagadougou a été subdivisée en douze (12) zones de collecte, attribuées aux G.I.E. et P.M.E. à lissue dun appel doffre. Les ménages abonnés paient directement ces acteurs qui enlèvent leurs déchets une ou deux fois par semaine selon la quantité de déchets générés et le prix à payer pour cet enlèvement. Ce prix est compris entre 500 et FCFA par mois. A) COLLECTE DES DÉCHETS Dans le cadre de la mise en œuvre du S.D.G.D., la ville de Ouagadougou a été subdivisée en douze (12) zones de collecte, attribuées aux G.I.E. et P.M.E. à lissue dun appel doffre. Les acteurs de la filière déchets : Trois (03) principaux acteurs interviennent dans la filière déchets, à savoir : - la Commune de Ouagadougou à travers la Direction de la Propreté, - les entreprises privées, - les G.I.E./P.M.E. Les ménages abonnés paient directement ces acteurs qui enlèvent leurs déchets une ou deux fois par semaine selon la quantité de déchets générés et le prix à payer pour cet enlèvement. Ce prix est compris entre 500 et FCFA par mois.

12 12 Dans le cadre de la mise en œuvre du SDGD, la ville de Ouagadougou a été subdivisée en douze (12) zones de collecte attribuées à des GIE/PME, à lissue dun appel doffreSig-Noghin20,21,2212 Nongre-Maâssom23,24,2511 Nongre-Maâssom 13,26, Boulmiougou 16 et 17 9 Boulmiougou 18 et 19 8 Bogodogo 28 et 29 7 Bogodogo 14 et 30 6 Bogodogo 15 et Ouaga Baskuy 10, 11, 12 4 Baskuy7, 8,93 Baskuy4,5,62 Baskuy1,2,31ArrondissementSecteursZones Tableau 1 : Zones de collecte de la ville de Ouagadougou

13 13 Tab.2:GIE/PME attributaires de zones ZonesGIE/Entreprise Secteurs concernés Adresse du concessionnaire 1HICOMEX-BURKINA1,2,3 C : O6 B: GIE/CGMED,SANKSA- EMBEL,ECMM,SENDES 4,5,6 C: B : GIE/CGMED,SANKSA- EMBEL,ECMM,SENDES 7,8,9 C: B : GIE/ECONFA, ETE,SEPROSEC 10,11,12 C : B : GIE/SDS 15 et Ouaga 2000 B : CGMED14,30B: C: GIE/ECONFA,ETE, SEPROESC 28,29B: C: GIE CLEAN ENV./SILO 18,19B : C: ,17B : C: GIE/ANGECO13,26,27C : B : Ent SANKSA-EMBEL 23,24,25C : GIE/APE20,21,22B : C :

14 14 Les GIE/PME attributaires de zones collectent les déchets des ménages qui se sont abonnés à leur service et se font payer directement par ces mêmes ménages. La somme à payer est comprise entre 500 et 2500 FCFA : cette somme est fonction de la fréquence denlèvement par semaine (2 à 3 fois par semaine).

15 15 B) TRANSPORT DES DECHETS Depuis le 15 avril 2005, date de louverture du C.T.V.D. de Polesgo et par conséquent date du début de la mise en œuvre du S.D.G.D. solides de la ville de Ouagadougou, un certain nombre de changements se sont opérés dans la gestion des déchets. Désormais, les déchets collectés par les G.I.E./P.M.E. attributaires des zones de collecte doivent être transportés au niveau des centres de collecte. Au nombre de trente cinq (35), leur ouverture sest faite de façon progressive et à la demande des G.I.E./P.M.E. intervenant dans la zone.

16 16 En ce qui concerne le transport des déchets, la Commune de Ouagadougou a également fait lobjet dune subdivision en trois(03) lots (voir tableau ci-dessous). 20,21,22,23,24,25,26,27,13Lot33 15 et Ouaga2000, 14,16,17,18, 19,28,30 Lot22 1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12Lot11SecteursLots N° dordre Tableau 3 : Lots du transport des déchets dans la ville de Ouagadougou Le transport des déchets se fait à partir des centres de collecte au Centre de Traitement et de Valorisation des Déchets. Lot3 :zone privatisée avec quinze centres de collecte. Lot1 et Lot2 : transport assuré par la Commune de Ouagadougou.

17 17 C) GESTION DU CTVD Réception et pesée des déchets Les déchets admissibles au CTVD sont réceptionnés et pesés sur un pont-bascule. En fonction de leur nature, ils sont orientés vers les cellules de destination (Ordures Ménagères ou DIS-B) Enfouissement des déchets Dans les cellules de destination les déchets sont déversés, épandus, compactés et recouverts de matériaux (terres de recouvrement, gravats, etc.) Mise en place d un réseau d évacuation du biogaz Le réseau d évacuation du biogaz (méthane) est réalisé à l aide de buses perforées de 60cm de diamètre et de 50 cm de hauteur

18 18 - V - DIFFICULTES RENCONTREES - La mauvaise organisation interne des GIE et PME qui interviennent dans la gestion des déchets, - Incivisme de certains habitants, qui refusent de s abonner aux GIE/PME pour faire enlever leurs ordures, - Prolifération et reconstitution des tas sauvages, - Insuffisance de ressources (humaines, matérielles, logistiques et financières), - Le non-respect du cahier des charges par les informels, - Persistance du secteur informel dans les zones de collecte, - Vétusté du parc automobile, - Insuffisance de bacs à ordures, - etc.

19 19 VI - PERSPECTIVES Privatisation totale de la filière déchet, Extension de la deuxième phase du CTVD, Ouverture de la totalité des centres de collecte, Enfouissement des DIS, Récupération du bio-gaz généré au CTVD, Augmentation du taux de collecte des déchets.

20 20 VII - CONCLUSION Malgré les contraintes budgétaires auxquelles elle est confrontée ( F CFA/an), la Commune de Ouagadougou a su concilier « manque de ressources » et amélioration du cadre de vie, faisant d elle l une des capitales les plus propres d Afrique. En témoigne le prix « Africité 2003 » remporté par la ville de Ouagadougou à Yaoundé au Cameroun. Ce prix est à mettre à l actif de Monsieur Simon COMPAORE, Maire de Ouagadougou et Président du Conseil Municipal qui a placé au centre de ses préoccupations, les problèmes d environnement et d amélioration du cadre de vie, notamment avec :

21 21 - La création de la Brigade Verte forte de 1500 femmes qui balaient deux fois par semaine toutes les voies bitumées de la ville de Ouagadougou (200 km/semaine), - Laménagement du Centre de Traitement et de Valorisation des déchets qui reçoit tous les déchets collectés de la ville, - Le curage de 160 km de caniveaux /an (en régie et à lentreprise), - Mise en place du système cantonnier (100 cantonniers), - Etc. Je vous remercie pour votre attention !

22 22

23 23

24 24

25 25

26 26

27 27

28 28

29 29

30 30

31 31

32 32

33 33

34 34

35 35

36 36

37 37

38 38

39 39

40 40

41 41

42 42

43 43

44 44

45 45

46 46

47 47

48 48

49 49

50 50

51 51

52 52


Télécharger ppt "1 THEME : EXPERIENCE DE LA DIRECTION DE LA PROPRETE DANS LA GESTION DES DECHETS SOLIDES DE LA VILLE DE OUAGADOUGOU Présenté par : Sidi Mahamadou CISSE."

Présentations similaires


Annonces Google