La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO DYNAMIQUE PARTICIPATION CITOYENNE POUR LHABITAT SOCIAL DPC-HS RECIC-Kin, CODHOD, CARS asbl, GAAD, CEPROSOC.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO DYNAMIQUE PARTICIPATION CITOYENNE POUR LHABITAT SOCIAL DPC-HS RECIC-Kin, CODHOD, CARS asbl, GAAD, CEPROSOC."— Transcription de la présentation:

1 1 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO DYNAMIQUE PARTICIPATION CITOYENNE POUR LHABITAT SOCIAL DPC-HS RECIC-Kin, CODHOD, CARS asbl, GAAD, CEPROSOC.

2 2 Financement du logement social dans les pays en développement Expérience de la société civile à Kinshasa/RDC

3 3 PLAN DE LEXPOSE 1.Contexte 2.Défis et enjeux généraux. 3.Description succincte de l'expérience 4.Impact du projet. 5.Les pistes de développement et propositions. 6.Recommandations finales.

4 4 1. Contexte La population mondiale est en train de croître sans cesse. La proportion de celle qui vit en milieu urbain, dans les pays en voie de développement, serait actuellement de 40 %, selon les projections du Secrétariat de lOrganisation des Nations Unies au Sommet mondial pour le développement social, tenu à Copenhague au Danemark en mars La population mondiale est en train de croître sans cesse. La proportion de celle qui vit en milieu urbain, dans les pays en voie de développement, serait actuellement de 40 %, selon les projections du Secrétariat de lOrganisation des Nations Unies au Sommet mondial pour le développement social, tenu à Copenhague au Danemark en mars 1995.

5 5 1. Contexte (suite) Dans certaines villes, plus de la moitié des habitants vit dans des taudis et des colonies de squatters. Le chômage persistant et le sous-emploi sont également au nombre des autres problèmes qui se posent à la plupart des personnes vivant dans ces conditions. Dans certaines villes, plus de la moitié des habitants vit dans des taudis et des colonies de squatters. Le chômage persistant et le sous-emploi sont également au nombre des autres problèmes qui se posent à la plupart des personnes vivant dans ces conditions.

6 6 1. Contexte (suite) Kinshasa, Capitale de la République Démocratique du Congo est une de celles dont la population croupit dans une misère indescriptible. Kinshasa, Capitale de la République Démocratique du Congo est une de celles dont la population croupit dans une misère indescriptible. Sa superficie est de 9965,6 km². Sa superficie est de 9965,6 km². Sa population est actuellement estimée à environ habitants. En 1960, elle nen comptait Selon les démographes kinois, la ville atteindra près de habitants en Sa population est actuellement estimée à environ habitants. En 1960, elle nen comptait Selon les démographes kinois, la ville atteindra près de habitants en 2020.

7 7 1. Contexte (suite) - Lexode rural ; - La détérioration de léconomie nationale ; - Le déplacement de la population suite à la guerre ; - Etc. Causes à la base de cet accroissement démographique rapide :

8 8 1. Contexte (suite) Conséquences : - Déficit important en logement, estimé à unités pour la seule ville de Kinshasa ; unités pour la seule ville de Kinshasa ; - Nombreuses familles vulnérables vivent dans des bidonvilles insalubres et précaires ; - Extension continuelle desdits bidonvilles sur des terres à labandon (terres propices à lérosion, sensibles à léboulement ou inondables)

9 9 1. Contexte (suite)

10 10 2. Défis et enjeux généraux. Le contexte spécifique de Kinshasa est marqué par : - Une croissance non maîtrisée avec faible offre en logement ; - Le phénomène dauto construction qui pose des problèmes de qualité, dhabitabilité et de viabilité par rapport à lenvironnement ; - Linstallation des populations les plus démunies dans des zones impropres à la construction ; - Une très faible capacité économique de la majorité de la population Kinoise : le revenu mensuel moyen, par ménages, est inférieur à 200 Dollars américains.

11 11

12 12 2. Défis et enjeux généraux (suite). En outre, le coût élevé dune construction simple, dite « sociale » selon le langage des autorités politiques actuelles, qui revient à environ Dollars, et le coût élevé du loyer (environ 100 Dollars par mois pour une maison de 3 pièces) ne permettent pas aux plus démunis daccéder au logement décent.

13 13 2. Défis et enjeux généraux (suite) Constats malheureux : Il ny a pas de politique nationale de logement social; Il ny a pas de politique nationale de logement social; Des textes existants dont lapplication devrait tant soit peu atténuer la misère de kinois (La Déclaration Universelle des Droits de lHomme, le Pacte International relatif aux Droits Economiques, Sociaux et Culturels, la Loi foncière, le DSRP, le Plan dAction National pour lHabitat, le Document de Programme- Pays ) ne sont que très faiblement respectés. Des textes existants dont lapplication devrait tant soit peu atténuer la misère de kinois (La Déclaration Universelle des Droits de lHomme, le Pacte International relatif aux Droits Economiques, Sociaux et Culturels, la Loi foncière, le DSRP, le Plan dAction National pour lHabitat, le Document de Programme- Pays ) ne sont que très faiblement respectés.

14 14 2. Défis et enjeux généraux (suite) En outre, les hommes politiques et les nantis semblent indifférents : ils trouvent souvent leurs comptes dans cette situation, car ils usent de leur pouvoir et de leurs richesses pour acquérir des maisons et concessions partout et en tout temps. La Société Civile congolaise étant plurielle, donc sans vision commune, et les populations restant souvent résignées, font que la situation perdure.

15 15 2. Défis et enjeux généraux (suite) Pour remédier à la situation : Un cadre juridique spécifique et adapté qui concourt à la promotion du logement social décent est indispensables (utilisation de matériaux locaux, mécanismes de financement appropriés, encadrement de lauto construction, institutions de micro finance, banque de promotion dhabitat, mutuelle ou coopérative dhabitat, promotion des initiatives privées et communautaires, …).

16 16 2. Défis et enjeux généraux (suite) Pour amener les décideurs à créer des conditions facilitant laccès au logement décent et durable aux plus démunis, il faut convaincre la Société Civile et les Collectivités locales à simpliquer suffisamment et renforcer leurs capacités dagir afin dobtenir les changements souhaités.

17 17 3. Description succincte de l'expérience Cinq ONG de la Ville de Kinshasa, à savoir, RECIC, CARS, GAAD, CODHOD et CEPROSOC ont pris conscience de la situation et se sont résolues damorcer la lutte pour convaincre les autorités, le secteur privé et les organisations de la société civile à œuvrer, de sorte que le logement soit accessible pour les pauvres en milieu urbain.

18 18 3. Description succincte de l'expérience (suite) Létude menée par cette Dynamique a permis de mieux cerner la problématique du logement social à Kinshasa et a identifié des pistes de solutions. Létude menée par cette Dynamique a permis de mieux cerner la problématique du logement social à Kinshasa et a identifié des pistes de solutions. De toutes les préoccupations évoquées, la Dynamique a choisi dattaquer deux problèmes majeurs : De toutes les préoccupations évoquées, la Dynamique a choisi dattaquer deux problèmes majeurs : - Absence dun cadre juridique et règlementaire spécifique et adapté en matière de logement social ; - Manque de mécanismes publics et privés de financement de logement social à Kinshasa.

19 19 3. Description succincte de l'expérience (suite) La Dynamique a commencé à mener des actions de plaidoyer, en associant une vingtaine dONG alliées et la presse. La Dynamique a commencé à mener des actions de plaidoyer, en associant une vingtaine dONG alliées et la presse. Ses membres sont en train dorganiser, de sensibiliser, de mobiliser et de responsabiliser la population et de conscientiser des Autorités Locales pour des actions concertées dans quelques Communes de la ville de Kinshasa. Ses membres sont en train dorganiser, de sensibiliser, de mobiliser et de responsabiliser la population et de conscientiser des Autorités Locales pour des actions concertées dans quelques Communes de la ville de Kinshasa.

20 20 3. Description succincte de l'expérience (suite) La Dynamique envisage de systématiser la médiatisation des actions menées pour une bonne information de la population et dorganiser des espaces déchanges, dits Tribunes dExpression Populaire (TEP) pour amener cette population à mieux comprendre sa situation et exprimer ses préoccupations et ses propositions, et à sengager à respecter ses devoirs et à revendiquer ses droits en tant que citoyen. La Dynamique envisage de systématiser la médiatisation des actions menées pour une bonne information de la population et dorganiser des espaces déchanges, dits Tribunes dExpression Populaire (TEP) pour amener cette population à mieux comprendre sa situation et exprimer ses préoccupations et ses propositions, et à sengager à respecter ses devoirs et à revendiquer ses droits en tant que citoyen.

21 21 4. Impact attendu du projet. Le résultat final attendu par le projet est, bien entendu, laccès des plus démunis au logement décent. Le résultat final attendu par le projet est, bien entendu, laccès des plus démunis au logement décent. Les résultats intermédiaires, pour y parvenir sont, entre autres : Les résultats intermédiaires, pour y parvenir sont, entre autres : - Une Société Civile et des populations, dans les Entités Décentralisées, suffisamment mobilisées ; - Des lois foncière et durbanisme adaptées et promulguées et judicieusement appliquées, et - Des fonds nécessaires pour le financement du logement social mobilisés.

22 22 6. Recommandations finales : 1.Les participants à la 5ème Edition des Journées panafricaines des collectivités locales « AFRICITES », tenue à Marrakech, Royaume du Maroc, en décembre 2009, ont signé une Charte Africaine du logement social. Nous recommanderions aux participants du présent Forum Urbain Mondial de ladopter.

23 23 6. Recommandations finales : 2.Que lONU-Habitat / R. D. Congo accompagne la Dynamique Participation Citoyenne pour lHabitat Social dans le processus de mise en œuvre de son Plan de Plaidoyer

24 24 6. Recommandations finales : 3.Que les réseaux mondiaux de la Société Civile partagent une vision commune et sinvestissent dans le processus de production des logements sociaux en collaboration avec les autres institutions internationales et nationales les Entités Territoriales Décentralisées, etc.

25 25 6. Recommandations finales : 4.Que ces acteurs systématisent et intensifient le Plaidoyer pour laccès des plus démunis au logement décent et soutiennent les Autorités aux niveaux international, national et / ou local dans la mise en œuvre des Plans ou Projets dHabitat pro pauvres.

26 26 Merci pour votre attention ! MAGANGA MUNYAMBALA Jean Baptiste Président du Conseil dAdministration de CARS asbl ; Président du Conseil dAdministration de CARS asbl ; Coordonnateur adjoint de la Dynamique Participation Citoyenne pour lHabitat Social (DPC/HS) Coordonnateur adjoint de la Dynamique Participation Citoyenne pour lHabitat Social (DPC/HS) Pays : République Démocratique du Congo


Télécharger ppt "1 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO DYNAMIQUE PARTICIPATION CITOYENNE POUR LHABITAT SOCIAL DPC-HS RECIC-Kin, CODHOD, CARS asbl, GAAD, CEPROSOC."

Présentations similaires


Annonces Google