La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Faculté de médecine de Nancy - SPI-EAO - Pr. F. KOHLER Comparaison dun pourcentage observé à un pourcentage théorique Situation du problème Situation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Faculté de médecine de Nancy - SPI-EAO - Pr. F. KOHLER Comparaison dun pourcentage observé à un pourcentage théorique Situation du problème Situation."— Transcription de la présentation:

1 1 Faculté de médecine de Nancy - SPI-EAO - Pr. F. KOHLER Comparaison dun pourcentage observé à un pourcentage théorique Situation du problème Situation du problème : –Variable qualitative dichotomique –Conformité dun pourcentage observé à un pourcentage théorique On exprime la question sous une forme compréhensible mais qui ne correspond pas à la réalité. Strictement, le pourcentage observé (Pobs) diffère du pourcentage théorique (Pth) (par exemple Pobs = 0,07 et Pth = 0,025). Ce qui est intéressant cest de savoir si cette différence peut être attribuée au hasard ou encore si le pourcentage de la population dont est tiré léchantillon observé peut être considéré comme valant Pth. –Problème fréquent –Exemple : taux de décès au cours d un intervention par rapport à une référence nationale.

2 2 Faculté de médecine de Nancy - SPI-EAO - Pr. F. KOHLER Comparaison dun pourcentage observé à un pourcentage théorique. H0/H1 Hypothèses –Hypothèse nulle H0 : Léchantillon peut être considéré comme issu d une population ayant comme pourcentage PH0 –PH0 = Pth –Hypothèses alternatives : Test bilatéral –PH0 # Pth Test unilatéral –PH0 > pth ou (exclusif) PH0< Pth –Statistiques utilisables Khi 2 Epsilon ou u (Loi normale) Remarque : ces deux tests sont équivalents et ont les mêmes conditions d application : –N * Pth > 5 –N * (1-Pth) >5 On approche une loi binomiale par une loi normale Si les conditions ne sont pas remplies on prend une autre méthode

3 3 Faculté de médecine de Nancy - SPI-EAO - Pr. F. KOHLER Comparaison dun pourcentage observé à un pourcentage théorique : Khi 2 Utilisation du KHI2. Test Bilatéral (unilatéral possible mais moins habituel) –Tableau des valeurs : – Statistique : Khi 2 = (O1-C1) 2 C1 (O2-C2) 2 C2 + DDL = 1 – Décision : – Valeur critique : table du Khi 2 Pour alpha = 0,05 Khi2 à 1 DLL = 3,84 alpha Khi 2< Khi2 alpha On rejette H0, on accepte H1 Il existe une différence statistiquement significative au seuil de risque alpha. On lit dans la table le seuil de significativité p Khi 2 > Khi2 alpha On accepte H0. Attention au risque Bêta Conditions : C1 > 5 et C2 >5

4 4 Faculté de médecine de Nancy - SPI-EAO - Pr. F. KOHLER Khi2 : exemple Exemple : –Dans un échantillon de 200 malades, on a observé un taux de décès dus à une maladie cardio-vasculaire de 30% alors que la référence nationale est de 40%. Peux -t- on considérer que le taux observé est statistiquement différent du taux national au seuil de risque 5% ? –H0 PH0 = 0.4 –H1Test bilatéral : PH0 # 0.4 Note : 60 = 0,3 * = 0,4 * 200 Khi 2 = (60-80) ( ) = 8,33 DDL =1 Khi 5% = 3,84 => Rejet de H0 DDL =1 Le pourcentage de décès observés diffère de manière significative de 40% au seuil de risque 5% Lecture dans la table de p : 0,001 < p < 0,01 (Khi2 = 10,83 Khi 2 = 6,63)

5 5 Faculté de médecine de Nancy - SPI-EAO - Pr. F. KOHLER Comparaison dun pourcentage observé à un pourcentage théorique : u Utilisation d une variable normale centrée réduite u –Test Bilatéral ou Unilatéral Tableau des valeurs Posb = N+ N N+ = Nombre de sujets présentant le caractère N = Effectif de l échantillon Pth Pourcentage théorique Statistique u = Posb - Pth Pth * (1-Pth) N Conditions : N * Pth > 5 N * (1-Pth) >5 Valeur critique : Table de l epsilon Pour alpha bilatéral 5% C =1,96 Pour alpha unilatéral 5% C = 1,645 Décision : u >u alpha on rejette H0 : il existe une différence statistique significative

6 6 Faculté de médecine de Nancy - SPI-EAO - Pr. F. KOHLER Exemple u Exemple : –Dans un échantillon de 200 malades, on a observé un taux de décès dus à une maladie cardio-vasculaire de 30% alors que la référence nationale est de 40%. Peux -t- on considérer que le taux observé est statistiquement différent du taux national au seuil de risque 5% ? –H0 PH0 = 0.4 –H1Test bilatéral : PH0 # 0.4 u = = 2,886 0,30 - 0,4 0,4 * 0,6 200 N * PH0 = 80, N * (1-PH0) = 120 => Conditions d application correctes u alpha = 1,96 (= racine carré du khi2 à 1DDL) u > u alpha On rejette H0 : Il existe une différence significative au seuil de risque 5%. On lit p dans la table : p : 0,001 < p < 0,01 U alpha 3,29 u alpha 2,57

7 7 Faculté de médecine de Nancy - SPI-EAO - Pr. F. KOHLER Remarques Remarques : –On démontre la parfaite similitude des deux statistiques proposées –Le u est la racine carrée du Khi 2 –Le Khi2 permet également denvisager un test unilatéral, mais son utilisation dans ce cadre est moins usuelle. Pour alpha unilatéral on compare à 2,70 –Attention : –Différence significative ne signifie pas différence importante sur le plan qualitatif ni quantitatif. Une même différence peut devenir significative ou non en fonction de la taille de l échantillon N. La signification est liée à lexistence dun phénomène Pth = PH0 ou Non. La différence qualitative ou quantitative renvoie à des considérations médicales. –Le jugement porte ici sur la signification et non sur la causalité des phénomènes. Dans lexemple, linterprétation est des plus délicate. On meurt moins que la référence mais quelle est la cause de cette différence ? Rien ne permet de conclure.


Télécharger ppt "1 Faculté de médecine de Nancy - SPI-EAO - Pr. F. KOHLER Comparaison dun pourcentage observé à un pourcentage théorique Situation du problème Situation."

Présentations similaires


Annonces Google