La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SDTICE Les technologies de linformation et de la communication dans lEducation Interlocuteurs SVT Réseau second degré REIMS 7-8 Décembre 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SDTICE Les technologies de linformation et de la communication dans lEducation Interlocuteurs SVT Réseau second degré REIMS 7-8 Décembre 2005."— Transcription de la présentation:

1 SDTICE Les technologies de linformation et de la communication dans lEducation Interlocuteurs SVT Réseau second degré REIMS 7-8 Décembre 2005

2 SDTICE 7-8 Décembre 2005 Organisation du second degré Direction Incitation à la production de contenus numériques scolaires & universitaires. réseau CTICE réseau 1er degré réseau 2d degré réseau univ. réseau public/privé réseau collect. réseau euro & intern. Usages des TIC dans lenseignement Bureau : Usages et services TIC Bureau : Ressources numériques Bureau : Formation TIC et Qualité Secrétariat général Délégation aux usages de lInternet Formation TIC et accompagnement Jeunes et famille Qualité, veille et diffusion Communication Juridique Marchés finances Secrétariat Assistance Support technique Expertise Universitaire Contrats quadriennaux Expertise scolaire Infrastructures et Services

3 SDTICE 7-8 Décembre 2005 Le réseau second degré 13 réseaux disciplinaires animés par la SDTICE Animer le réseau des interlocuteurs disciplinaires académiques de façon à favoriser une meilleure interaction entre les actions académiques et les orientations de la politique nationale. échanges dinformations réciproques mutualisation de travaux ou dactions réflexions sur la déclinaison disciplinaire des projets transversaux Partager une culture et des objectifs communs en vue du développement des usages des TICE.

4 SDTICE 7-8 Décembre 2005 Le réseau second degré et deux projets supports Projet SCHENE autour des coordonnateurs SDTICE et des interlocuteurs académiques (programme ressources). Projet « usages des TIC dans lenseignement secondaire » exemples dusages (30 actions spécifiques dont certaines en technologie), indexation des exemples dusages ou scénarios mutualisation avec les académies impact sur les usages des projets transversaux (B2i, assistance, formation aux TIC …) communication

5 SDTICE 7-8 Décembre 2005 Les compétences TIC des élèves B2i Daprès la dernière enquête au niveau national sur un panel représentatif de 1736 collèges (défini par la DEP, direction statistique du MENESR), le B2i est mis en œuvre dans 70 % des collèges ce qui confirme dautres enquêtes. Dans ces collèges, le B2i est mis en œuvre par histogramme 0 discipline pour 3 % dentre eux : à interpréter … 1 discipline pour 25 % dentre eux, 2 disciplines pour 16 % dentre eux, 3 disciplines ou plus pour 56 % dentre eux Laccompagnement du déploiement nécessite de travailler sur deux thèmes au niveau du collège : quelle organisation ? Répartition entre les niveaux et entre les disciplines comment trouvez des exemples de mise en œuvre dans ma discipline

6 SDTICE 7-8 Décembre 2005 Les brevets informatique et internet Extraits de la circulaire « TIC dans lenseignement scolaire » BO N°34 du 22 septembre 2005BO N°34 du 22 septembre 2005 Les B2i constituent des attestations de compétences développées par les élèves tout au long de leur cursus lors dactivités intégrant les TIC dans le cadre de lenseignement scolaire. Ainsi il est rappelé que la validation ne seffectue pas en fin de cycle mais tout au long des cycles de lécole primaire pour le niveau 1, au cours des quatre années du collège pour le niveau 2 et au cours des trois années du lycée pour le niveau 3. Délivrance de lattestation Compte tenu de lexpérience des écoles, collèges, lycées et CFA ayant mis en œuvre les B2i, les précisions suivantes sont apportées aux modalités de validation : - Lattestation est délivrée à tout élève pour lequel au moins 80% des items ont été validés, à condition quils soient répartis dans chacun des domaines de compétences. - Au collège, au lycée et dans les CFA, au moins deux disciplines différentes doivent intervenir pour pouvoir valider lattestation du B2i. - Il est rappelé que tous les enseignants (y compris donc les documentalistes) ont vocation dans les collèges et les lycées/CFA à valider le B2i.

7 SDTICE 7-8 Décembre 2005 Projet « Schéma de lédition numérique pour lenseignement » Schene Permettre une meilleure prise en compte des demandes exprimées par les enseignants et assurer aux éditeurs la visibilité nécessaire pour produire les contenus dont lÉducation nationale a besoin. Suite aux travaux , publication sur Educnet dun appel à propositions concernant le cycle central du 8 avril au 8 juillet 2005.publication sur Educnet dun appel à propositions Réception par la SDTICE de 67 propositions dont 54 projets à soutenir. La commission Multimédia du 19 octobre a retenu 7 projets à soutenir dont 1 avec le BRGM

8 SDTICE 7-8 Décembre 2005 Les pages secondaires dEducnet ont accueilli en moyenne visiteurs uniques. Des banques de pratiques existent dans 10 dentre eux. En moyenne, ces 10 sites disciplinaires ont accueilli, chaque mois visiteurs uniques dont pour les banques de pratiques où ils ont effectué 2,4 interrogations. Leur évolution doit prendre en compte les programmes et les priorités concernant les usages des TIC (B2i, services en ligne …). Projet usages des TIC dans lenseignement secondaire Les sites disciplinaires et banques de pratiques, quelques chiffres ( ) Ce travail est une des missions denseignants à temps partiel chargés danimer les réseaux disciplinaires dont les banques et leur évolution sont une des productions. Ce travail est rendu possible et dynamique grâce à latelier Educnet.

9 SDTICE 7-8 Décembre 2005 Projet usages des TIC dans lenseignement secondaire Des banques de pratiques dynamiques et mutualisées Indexation adaptée aux enseignements : niveaux, séries et thèmes denseignement des programmes officiels, types dusages, logiciels reconnus dintérêt pédagogique. Alimentation décentralisée : formulaires en ligne avec accès protégé pour chacune des académies. Évolution de lindexation en fonction de nouveaux besoins et des standards (LOM) et travail avec lagence des usages du CNDP (MURENE).

10 SDTICE 7-8 Décembre 2005 Projet usages des TIC dans lenseignement secondaire Les banques de pratiques, quelques chiffres (juin 2005) Les recherches préformatées intéressent davantage les enseignants. Elles doivent être suffisamment sélectives pour donner des résultats consultables. B2i et disciplines :

11 SDTICE 7-8 Décembre 2005 Les lettres TICEDU (1/2) Objectif : informer des collègues qui nont pas lhabitude de consulter les sites académiques et ne sont pas en contact avec des personnes ressources de proximité ; accessoirement favoriser lusage des messageries professionnelles Méthodologie : envoi par lIGEN TICE de la discipline à tous les IA-IPR, eux-mêmes chargés de la diffusion vers les enseignants : 8 disciplines concernées pour 1 à 3 numéros (septembre, janvier mai) Bilan de diffusion : 10 académies puis 20 académies au 2° vers des listes dabonnés, listes dynamiques ; souvent mises sur les sites académiques ; peu de compléments académiques. analyse des freins souhaitée Projet usages des TIC dans lenseignement secondaire

12 SDTICE 7-8 Décembre 2005 Les lettres TICEDU (2/2) Pour , 12 disciplines seront concernées : 1 avec 2 numéros, 8 avec 3 numéros et 3 avec 4 numéros. Adapter le message au contexte : existence de lettres dinformation académiques ? Proposer des formes denvoi variées : txt, rtf, html et fil RSS (à partir de janvier en fonction des disciplines). Faire en sorte de disposer de bilans de diffusion (avec laide du réseau des interlocuteurs) et dimpact (suivi de 3 liens) À voir N° de septembre parus et en ligne SVT, Lettres.SVTLettres Projet usages des TIC dans lenseignement secondaire

13 SDTICE 7-8 Décembre 2005 Extraits de la circulaire « TIC dans lenseignement scolaire » BO N°34 du 22 septembre 2005 BO N°34 du 22 septembre 2005 Etudier et enseigner dans la société de linformation. Tout citoyen est aujourdhui concerné par lusage désormais banalisé doutils informatiques. Léducation nationale contribue naturellement à ce projet gouvernemental dune société de linformation pour tous qui nécessite un effort éducatif ambitieux. Dans toutes les disciplines, la rénovation des programmes doit comporter des recommandations pour lutilisation de ces technologies dans lenseignement. La maîtrise des techniques usuelles de linformation et de la communication est lune des cinq composantes du socle commun qui sera précisément défini après avis du Haut Conseil de lEducation. Les TIC dans les écoles et établissements Il est recommandé de désigner un coordinateur pour les technologies de linformation et de la communication dans chaque établissement. Il apporte sa contribution, en relation avec les responsables TIC académiques, au pilotage des TICE dans létablissement.


Télécharger ppt "SDTICE Les technologies de linformation et de la communication dans lEducation Interlocuteurs SVT Réseau second degré REIMS 7-8 Décembre 2005."

Présentations similaires


Annonces Google